AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Viens jouer au docteur avec le scénario d'Olivia Vaisey, Henry Avery ! Cool
Des scénarios en folie
Amuses-toi à choquer les culs-serrés avec le scénario d'Ajay Shafiq, Kalyani Khan !
Des scénarios en folie
Deviens un gros nounours avec le scénario de Willow Toufoulkan, Aaron Macmillan ! Rolling Eyes
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet
Nous manquons de moldus
Ce sujet te donnera sûrement envie de te lancer ! En plus, pour chaque moldu ramené sur le forum, gagne le double de points

❝ ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2 ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1363
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Mar 20 Juin - 13:39
Le membre 'Heather Blackburn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 44
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Mar 20 Juin - 22:17

Tout ne se déroulait pas comme prévu. L’humeur d’Oliver ne se calma pas lorsque Savannah s’adressa à lui avec toute la déférence habituelle d’un fidèle. Ils avaient perdu les autres, et ça n’allait pas du tout. Ils allaient être à la bourre.

Cette mission allait être médiocre. Il le sentait venir, Dieu lui insufflait que c’était une mauvaise idée. Et Oliver faisait toujours confiance à ses Instincts. C’est pourquoi, lorsqu’il entendit le son reconnaissable entre milles d’un tir de pistolet, il se dit que c’était une très mauvaise idée. Quelques fractions de seconde plus tard, une douleur atroce se dit ressentir dans son bras gauche. Le bras maudit. Le prêtre passa sa main sur la blessure, la retira et observa le sang sur le bout de ses doigts. Ceci est mon sang, le sang de l'alliance, qui est répandu pour plusieurs.

Citer le Christ.
Décidément, Oliver était de mauvais poil. Toutes ces personnes autour de lui étaient des infidèles, ils n’avaient cure de la Vérité et du Jugement de Dieu. Et bien, ils finiraient tous en Enfer. Et lui, fidèle de Dieu, était plus fort que la douleur, plus fort que ces Démons.

Du moins, c’est ce qu’il se disait alors que la bataille faisait rage autour de lui. L’un des siens montra une porte non loin. Il acquiesça, mais ils ne s’en rapprochèrent pas plus. Des jets de lumières, et puis c’était comme si quelque chose venait de se briser derrière eux, du côté de la scène. Une lumière verte éclaira l'espace d'un instant les visages qui l'entouraient. Un grondement sourd fit trembler le sol sous leurs pieds. La Colère de Dieu, pensa aussitôt Oliver. D'instinct, le prêtre se retourna.

Il ne vit rien, et pourtant….

La rage qu’il ressentait, cette Rage de Dieu, cette Soif de Justice Divine qu’Il lui avait transmise, s’évanouit. Remplacée par un grand froid. Sans comprendre pourquoi, ni comment, l’image de son frère s’imposa dans son esprit. Sa famille, disparue. Une infinie tristesse lui tordait les entrailles, lui donnant une envie de se rouler en boule.


***

DETRAQUEURS! SORTEZ LE CHOCOLAT!

Ce fut les mots que prononcaient Sacha en pointant les longues créatures du doigt. Ils étaient apparus juste au dessus de la foule et deux d’entre eux semblaient très intéressés par le coin où ils se trouvaient tous. Sacha pointa sa baguette en direction du premier, prête à lancer une formule très fort à propos. Elle tenta de sortir un Patronus, mais son souvenir heureux lui échappait sans cesse, remplacé par le souvenir de ses êtres aimés, avant. Les coins de sa bouche tiraient vers le bas et elle grommella avant de reculer d’un pas. De frustration elle lança un Expulso vers le ciel, qui visiblement ne servit à rien. L’éclair fendit les airs et ne fit qu’attirer l’attention des créatures vers le petit groupe.

Sacha eut l’impression qu’elle ne pourrait plus jamais être heureuse.

Vous êtes censés protégeee-eeeer les citoye-huuunns” chouina-t-elle. Fichus Détraqueurs même pas foutus de faire leur job correctement. Et les exécutions? Qui allait s’en charger hein, des exécutions?


Informations complémentaires


ϟ keskispass? De manière globale, la barrière qui protégeait la scène et l'estrade vient de rendre l'âme (on dit merci aux autre groupes!). Ca se traduit par "le sol qui gronde, un éclat vert quand la barrière cède et, peu après, des feux d'artifices et un énorme Phénix de fumée rouge qui surplombe la place". Mais le souci avec ça, c'est que les Détraqueurs en profitent pour aller sentir les âmes de tous ceux qui sont dans la foule. Youpi !

ϟ Attention, les moldus ne voient pas les Détraqueurs. Ils sont pourtant affectés par la tristesse et peuvent, s'ils lancent des projectiles, en percevoir les contours (en gros si un Détraqueur est plein de peinture, on le voit.).

ϟ Au niveau du groupe? Vous pouvez continuer à vous taper dessus, pas de souci. Cependant, les Détraqueurs sont parmi vous et vous sondent ! Vous pouvez lancer un dé pour savoir s'ils s'en prennent plus particulièrement à vous, mais votre but pour ce tour est d'essayer d'éloigner les deux Détraqueurs qui s'intéressent de très près à vous. Pour cela, il vous faudra un OUI obtenu au moins par trois personnages! (Dès que vous avez deux OUI, vous partirez du principe que l'une des deux créatures se sera éloignée. Pour ne plus être affectés du tout, il vous faudra cependant réussir trois lancés). Nous rappelons également que ceux qui ont trop utilisé de magie noire ne peuvent lancer un Patronus.

ϟ Géographie si la foule s'est clairsemée et que vous pouvez voir au loin l'une des portes (rappel : le brouillard continue de se lever), vous n'en restez pas loin au milieu de la foule sur la place. Vous n'êtes pas encore arrivés à la sortie et surtout, vous avez arrêté d'avancer.

ϟ Fin du tour jeudi 22 à 19h.

L'ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
Un papa une maman !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 109
Date d'inscription : 08/02/2017
Célébrité : Alexa Chung
Crédits : Kim

Double compte : Armel Zabini

Age : 33 ans
Sang : Basique, rang 2
Statut : Célibataire - jamais connu les bras de qui que ce soit
Métier : Fugitive
Baguette : Bois d'aubépine ; pas toujours simple à manipuler. Plutôt rigide, vingt-six centimètres. Larme de licorne.
Epouvantard : L'enfermement
Dialogue : 3366cc
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Mar 20 Juin - 22:38
Dé 1 - L'expulso ça se passe comment, merci Heather ?
OUI - Equilibre récupéré de justesse
NON - Equilibre récupéré trop tard, Lyne se fait violemment bousculer et se prend dans le nez l'épaule d'un type

Lyne avait soudain perdu l’équilibre, luttant dans un jeu de jambes pour le retrouver finalement de justesse. Coupée net dans son élan, prête à enchainer un second sort (pour espérer cette fois bel et bien toucher le moldu, et pas sa supposée maitresse), le souffle douloureusement coupé sous l’effet du sort qui venait de la heurter par surprise. Un Expulso lancé mais pas de plein fouet. Forcément surprise, parce qu’elle n’avait même pas eu le temps de voir qui que ce soit lever une baguette contre elle, elle releva enfin la tête : pour brutalement recevoir en plein dans le nez l’épaule d’un type en panique totale ou en furie, bien plus grand qu’elle, qui se faufilait à travers la foule. Elle avait jusqu’alors été relativement épargnée par les bousculades, mais celle-ci la sonna pour de vrai plusieurs secondes. « Saleté de fille de goule » Sans accorder trop d’attention au filet pourpre qui s’écoulait de son nez, une voix au fond de sa tête lui hurla de retrouver ses esprits : et vite. Et Donan juste à côté, rassurant, leurs alliés tous proches…

Dé 2 - Les détraqueurs, help: on attaque ?
OUI - EXPECTO PATRONUM !
NON - C'est loupé, entraine toi encore un peu Lyne

Si non au dé précédent, pas d'attaque ; comment ça se passe ?
OUI - Lyne garde un peu ses esprits
NON - C'est la cata, perte de contrôle totale

Puis le sol qui se mit à vrombir sous ses pieds soudain – avait-elle été sonnée si durement par un bête coup d’épaule ? Un éclair vert et des feux d’artifices, comme un Phénix ? tout aussi inattendus… Sans y faire trop attention non plus… Car là, elle ne rêvait pas, n’hallucinait hélas ! pas, mais les Détraqueurs avaient abandonné les prisonniers pour les survoler, eux, là, terriblement proches… Trop proches ! Vision cauchemardesque ; elle n’était définitivement pas une guerrière avertie, n’avait jamais vu ça, avait lu énormément de livres en revanche et savait pertinemment qu’elle était supposée lever sa baguette : « J’ai-jamais- j’ai jamais lancé de Patr-Patronus… Bordel ! » Articulé à travers une panique totale, presque en criant, et la poitrine qui se soulevait au rythme d’une respiration de plus en plus saccadée… « Froid »

Car il faisait soudain très froid. La panique cessa tout doucement, la rage de se battre aussi, si bien que mollement, les bras lui retombèrent de chaque côté du corps. A l’intérieur, c’était le néant. C’était le calme avant la tristesse dévastatrice. Plus rien, rien que l’image de maman qui s’efface au fil des années, sa jeunesse arrachée, sa solitude absolue, ses combats et causes tous perdus d’avance, et elle au milieu des abysses. Plus rien, pas la force de se ressaisir dans l’immédiat, même pas la force de laisser les larmes lui monter aux yeux.

Spoiler:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1363
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Mar 20 Juin - 22:38
Le membre 'Lyne Cooper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t854-elizabeth-carrow#10289
Messages : 140
Date d'inscription : 09/04/2017
Célébrité : Jessica de Gouw
Crédits : FDD EN CHEF

Double compte : Aucun

Age : 22 ans
Sang : Sang-pur
Statut : Célibataire
Métier : Directrice suppléante de la CBS
Baguette : Bois de vigne, 39 centimètres, souple et sans nœuds, comportant une épine de monstre du Fleuve Blanc
Epouvantard : Elle, folle et delirante
Dialogue : #FF0000

Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Mar 20 Juin - 23:03



La culpabilité ajoutée à son manque de chance, Elizabeth choisit dès lors de se placer en défense, comprenant que le coup de feu tiré par l’arme tenue par Dorian venait d’attirer l’attention de leurs ennemis. Parant un premier sort, puis un deuxième, elle finit par se décaler sur le côté pour mieux agir, comme encouragée par une combativité aussi incertaine qu’insoumise. La jeune femme inconnue ne cessait de s’égosiller à leurs côtés, et ce fut à ce bref instant de fragilité, témoignant de l’absurdité de leur époque où les sorciers combattaient contre d’autres sorciers, qu’Elizabeth fut touchée.

L’éclair la frappa en plein sternum, un tir parfait et sur le moment, son cœur s’arrêta de battre – cela devait forcément être un avada. Mais quelque chose poussa, le long de sa gorge. Gonflant ses joues et sur sa langue s’agitèrent des miasmes aussi gluants que salés, aussi vivants que des vers et penchée en avant, elle vomit. De longs filaments de bave et de mucus, les limaces tombant à terre dans un son peu ragoutant, péniblement en vie. La vision fut suffisante pour déclencher un nouvel appel où se mêlèrent gastéropodes, restes du petit déjeuner et chocolat chaud. La bouche brûlée, l’estomac en feu, elle revint derrière Dorian pour essuyer ses yeux, toussant et crachant les dernières ioches, avant de relever les yeux.

Et croiser, dans son humiliation suprême, le regard écœuré d’Heather Blackburn. L’attitude de la sang-pure la gifla aussi sûrement qu’un retour de sortilège et blême, Elizabeth se redressa, extirpant rageusement de sa poche un mouchoir pour roter dedans, un son gras et abject.

Régurge-limace. De tous les sorts cette – salope – avait choisi un régurge-limace. Du niveau de Brett.

« Dorian ! » Hoqueta-t-elle la voix rauque. « Restez derrière moi, vous ne pouvez pas vous protéger des- » Le rugissement du sol lui coupa la parole.

Et le visage éblouit de vert puis de rouge, elle assista médusée à l’apparition du phénix, surplombant la place, figeant les témoins comme les acteurs de cette débandade comme des ombres chinoises collées sur du papier fin.

Ce fut le cri de Sacha qui l’éveilla, bien avant que les détraqueurs ne s’extirpent de leur barrière et que l’épervier se déchire en longs filaments pour ne faire qu’un avec les restes de fumigènes.

Du chocolat.

« Dorian ! Mangez ! La barre vous la mangez, maintenant ! » Levant sa baguette, guettant autant une attaque ennemie que l'avancée de ces créatures, elle tourna la tête pour repérer la sang-pure, mettant de côté sa honte.

« Les portes… Madame Blackburn ! » S’entendit-elle crier pour désigner à la seule personne compétente présente une solution de secours mais l’Ombre s’en vint (Pourquoi les portes Lise ?). Et les recouvrant de noirceur, dans un ballet de chauve-souris (Pourquoi avancer à quoi ça sert tu es inutile, tu le sais pourtant), emporta avec elle tout courage, tout optimisme (Tu n’es qu’une petite marionnette avec des fils tellement tellement tellement longs…), toute force de se révolter.


(Est-ce que tu m’aimes ?)

Ce fut comme une lame de fond happant ses jambes. Comme se retrouver pris dans un sortilège de coton. Comme subir un petrificus totalus. Son cœur même sembla ralentir pour observer le survol des détraqueurs et dans sa tête, mille voix, mille souvenirs commencèrent à se lamenter.

(Lizzie est-ce que tu m’aimes ?)
Oh Tais-Toi Sofia.
(Lizzie. J’ai besoin que tu m’aimes. Donne moi tout. Donne moi tout ce que tu peux me donner)
(Je prendrais tout)
(Je te laisserai rien)
(Rien qui puisse te servir, juste des regrets)

Et cet affreux pincement sous la poitrine quand sa main revient et fouille et tord et pince et maltraite et que ses deux yeux bleus la fixe et qu’il ricane
(Quoi tu vas faire quoi Eli hein tu vas faire quoi ?) A l’ai (Appeler maman ?)

[Enfoiré]

Sa main se fera à sa baguette.

Des bons souvenirs. Il lui fallait des bons souvenirs.

[Putain. D’enfoiré]

Et chaque insulte fut comme un nouvel appel d’air.


Les vieux bouquins, la peau de Sofia, le violon,
le rire de Johan, les bonnes notes,
le vent dans ses cheveux, la forme d'un balais,
la MORT DE BRETT


MAIS QUELS


« EXPECTO »


BONS SOUVENIRS ?


« PATRONUM ! »


L'hirondelle fendit l'air, presque transparente. Bien trop faible, nourrie bien plus de colère que de joie de vivre. Mais suffisamment présente sur l'instant pour attirer l'attention du détraqueur les surplombant. Chassé, il revint pourtant à longs battements de voiles, rétractant ses doigts juste assez pour ne pas emporter leurs âmes.

Mais combien de temps l'hirondelle tiendrait-elle ? Elizabeth l'ignorait.

Tout reposait désormais sur bien plus de chance que de compétences.





Résumé :
* La barrière qui protégeait la scène et l'estrade vient de rendre l'âme. Ca se traduit par "le sol qui gronde, un éclat vert quand la barrière cède et, peu après, des feux d'artifices et un énorme Phénix de fumée rouge qui surplombe la place". Mais le souci avec ça, c'est que les Détraqueurs en profitent pour aller sentir les âmes de tous ceux qui sont dans la foule.
* Lyne, déséquilibrée suite au Expulso lancé par Heather, se fait violemment bousculer (elle est toujours juste à côté de Donan). Un coup dans le nez et elle est bien sonnée. Elle ne comprend pas trop ce qui se passe et panique totalement quand les Détraqueurs approchent. Elle est incapable de lancer quoi que ce soit et reste figée sur place.
- Elizabeth crache des limaces avant de se redresser et constater comme les autres témoins l'échec de la barrière. Ordonnant à Dorian de manger sa barre de chocolat, elle indique les portes à Heather mais ne peut avancer. Dans un mouvement de colère elle parvient à former une hirondelle qui est pourtant bien trop faible pour chasser le détraqueur ou même l'éloigner suffisament pour stopper ses effets.


Spoiler:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1363
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Mar 20 Juin - 23:03
Le membre 'Elizabeth Carrow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Complexe d'Oedipe
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1175-hermes-travers#15265
Messages : 107
Date d'inscription : 05/02/2017
Célébrité : Jack Falahee
Crédits : HB

Age : 21 ans
Sang : Sang-pur
Métier : Fugitif
Baguette : 29,2 cm - Bois de Tremble - Plume d'oiseau-tonnerre
Epouvantard : Le corps inerte de sa mère
Dialogue : #046380

Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Mer 21 Juin - 19:09
    Un échec. Le moldu n’est pas touché, il reste une menace. Mon sort n’a pas fait mouche et l’offensive de la blondinette accompagnant Olivier encore moins. Une chance inouïe. Je compte sur les autres pour le mettre hors d’état de nuire, il en a déjà trop fait. Je sers le poing qui se referme sur le bras de Lyne. C’est d’ailleurs elle qui sauve l’honneur et vise l’une des sorcières avec brio. Crache-limace, elle ne devrait plus être gênante pour un moment. A peine le temps de poser les yeux sur mon équipière qu’elle m’attrape à son tour et me traîne vers le groupe d’inquisiteurs.

    Numériquement parlant, nous avions l’avantage. Oui, nous avions, ce n’est plus le cas désormais. Les renforts, ou du moins une femme. Elégante, mais pas moins mystérieuse, elle rejoint les mangemorts qui nous font face. J’aurais juré l’avoir déjà vu quelque part, mais impossible de me remémorer dans quel contexte. Peu importe, c’est une ennemie qui ne se fait pas prier. La voilà entrée en scène qu’elle nous attaque sans la moindre hésitation. Fais chier. Lyne est prise pour cible. Je n’ai pas le temps de m’interposer, pas le temps de formuler un sortilège de protection qu’elle me lâche le bras repoussée par l’impact. Pétasse. Elle perd l’équilibre et se prend un passant de la foule qui la blesse. Ça ne se passera pas comme ça. Je m’apprête à contre-attaquer violemment, parfum de vengeance mais aussi de fierté masculine.

      - Expelliarm …


    Le sol se met à trembler et mon regard est attiré vers l'estrade d'où s'échappe une lumière verte. Le ciel se met à s'illuminer, la place est surplombée de fumée rougeâtre. Que s'est-il passé ? Maman … Comment vas-tu ?

    Les détraqueurs sont en liberté et ne se gênent pas pour en profiter. Ils se mettent à attaquer la foule, ce qui ne peut que nous être utile. Jusqu'au moment où deux d'entre eux jettent leur dévolu sur nous. Ils ne font pas de discrimination, ils attaquent aussi les mangemorts que nos alliés. Les moldus n'y peuvent rien. C'est à nous, l'Ordre, de les repousser. C'est Lyne qui prend les devants. Sans succès. Quelle poisseuse … Son visage se fige, son teint se ternit. Elle tremble. La présence des détraqueurs se fait sentir. Je dois agir, vite. Je n'ai jamais eu l'occasion de lancer le sortilège de patronus en conditions réelles. C'est toujours maman qui s'en chargeait. Espérons juste que l'entraînement d'Adara a porté ses fruits.

      - EXPECTO PATRONUM !


    S’échappe de baguette une puissante lueur blanche, pure. Je repense à maman. Mon inquiétude pour elle s’estompe. Des souvenirs heureux de la cavale. Sa voix, son odeur, sa douceur. Je me revois, plus jeune, blotti contre elle dans une plaque autour d’un feu. J’observe le lionceau qui éloigne la présence sombre encagoulée qui affectait jusqu’alors ma précieuse amie. Etonnant, dans les quartiers de l’Ordre, mon patronus n’avait pas la même forme … Je lui prends la main. Tout va bien de se passer.

    Résumé & dé:
     
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1363
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Mer 21 Juin - 19:09
Le membre 'Donan Avery' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Celui qui a tout copié sur Mervyn
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t471-adem-k-wolf
Messages : 205
Date d'inscription : 19/11/2016
Célébrité : Robert Downey Jr
Crédits : <Chouu'>

Double compte : /

Age : 35 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Esclave
Baguette : /
Epouvantard : /
Dialogue : #ffff99

Propriété de Vivienne McKay.
Esclave combattant au club "Le Boutefeu".
Pianiste amateur en manque de musique.
Agressif ♦️ méfiant ♦️ exigeant ♦️ sarcastique ♦️ moqueur ♦️ manipulateur ♦️ rancunier ♦️ fier ♦️
Entièrement dévoué à la Nouvelle Inquisition

Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 9:26

ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2



Adem Wolf, Savannah Michaels, Lyne Cooper, Donan Avery, Dorian Liddel, Heather Blackburn, Elizabeth Carrow


Avalon, 24 juin 2046

La jeune femme a l'air en parfaite santé, autant que faire se peut dans ce contexte chaotique. Ça me rassure, puis c'est l'angoisse qui me saisit. Combien de temps avant que les premiers innocents ne tombent ? Combien de rebelles sont déjà à terre ?

Savannah est brave, peut être la plus brave d'entre nous, mais elle n'échappera pas au traumatisme qu'est ce nouveau combat.
En guise de soutien je lui serre le bras avec compassion, puis repars à ses côtés à la suite de notre guide.

Soudain un choc. Fracas, sursaut, frayeur.
La magie a quelque chose de diabolique, c'est ce que dit Oliver. Là pourtant quand je relève la tête sur ces éclairs surnaturelles, je me surprends à être plus impressionné que craintif. Leurs défenses ont cédé ? Je me recentre sur la mission : la porte ! Désormais bien visible, le but est à notre portée, d'ici quelques minutes et...

Mon sang se glace, je stoppe mes gestes. L'arme dans ma main feint de vouloir s'échapper mais ce sont les larmes qui coulent les premières. Subitement le moral s'écroule et chaque geste me semble vain.
À quoi bon tout ce bordel ? Nous n'aurons jamais assez de temps, jamais assez d'actions ni d'effectifs... je revois ma sœur, j'entends ses rires, puis le vide. L'absence. Cette terrible douleur ;

Savannah va y passer, Adara, Mia, Oliver, personne ne survivra à notre condition d'esclave et aucun phénix ne saura raisonner tous les sorciers. Je vais me retrouver seul, pire encore que disparaître, être abandonné.
Je déglutis péniblement.
Une part de moi hurle au courage, au combat, coûte que coûte, quitte à mourir au moins ne pas partir sans s'être battu !
Mais quel est ce froid ? D'où sortent ces doutes ? En voyant les sorciers - tous confondus - se débattre avec une chose invisible au dessus d'eux, je comprends alors.

« On ne les voit pas mais des créatures sont là ! Savannah, regarde moi : ce sont elles qui te font ce mal, tu es plus forte que ça ! »

Je l'attrape pour tenter de l'éloigner tout en jetant ma potion aveuglante.


Boum a écrit:

Oui oui : le detraqueur se le mange et nous laisse
Oui non : le detraqueur se le prend mais ne s'échappe pas pour autant
Non oui : le detraqueur s'en tape mais j'éblouis Sav et moi même
Non non : échec critique, la fiole mal dosée n'explose pas.

Le pénible sentiment de lâcheté et de peur m'abandonne subitement. Je rouvre les yeux que j'ai protégé de la magie et les replace sur Savannah : on va s'en sortir. Ma motivation est décuplée, comme un contre coup, une jolie vengeance sur ces monstres.
En espérant qu'ils n'insistent pas et nous laissent atteindre la porte.

Résumé:
 

L’ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1363
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 9:26
Le membre 'Adem K. Wolf' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Traître à son sang
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t703-dorian-liddell
Messages : 97
Date d'inscription : 06/02/2017
Célébrité : Hugh Dancy
Crédits : InkFingers

Age : 38 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Domestique d'Elizabeth Carrow
Epouvantard : Sa soeur en proie à la bactérie Dolohov
Dialogue : #406FA4

Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 16:18
Un coup de feu avait résonné en écho au sien, venant du groupe qu'il avait visé, sans qu'il puisse identifier celui qui avait tiré. Des sorts avaient aussi fusé, dont un qui avait frappé de plein fouet sa maîtresse, et il ne put qu'assister, impuissant, à l'effet du sortilège sous la forme de limaces sortant de la bouche de sa propriétaire alors qu'une autre femme se joignait à eux. Une sorcière, il se souvenait de l'avoir croisée au QG des Mangemorts à plusieurs reprises, sans toutefois savoir comment elle s’appelait. Mais elle était une Mangemort, et donc une alliée dans ce qui était devenu une bataille entre eux et les traîtres. La fumée se dissipait, ils pouvaient mieux voir les assaillants, avec un peu de persévérance ils pourraient triompher, pour la gloire du Lord.

Un flash vert, un tremblement sourd qui gronda à travers toute la place, des crépitements qui prirent la forme d'un grand oiseau de flammes et la femme qui avait tiré sa maîtresse par la manche se mit à hurler en pointant le ciel qui restait vide de toute menace visible par son œil moldu. Il ne comprit pas non plus pourquoi sa propriétaire lui intimait de manger le chocolat qu'il avait pensé garder pour plus tard mais obtempéra, sortant la barre de sa poche pour en prendre une bonne bouchée. Il en reconnaissait le goût, mais il lui semblait passé, poussiéreux, alors que le monde tout autour se grisait, s'étouffait, comme si on en retirait toutes les composantes pour ne laisser qu'une base morribonde. Du coin de l'oeil il crut voir un oiseau argenté, qui disparut vite alors que le froid le prenait.

Dés:
 

Comme si toute la chaleur du monde avait soudainement disparu pour ne laisser que le froid. Dorian j'ai froid... Si froid... Le froid et des choses dont il ne voulait pas se souvenir, mais qui étaient tout de même là, amassant les larmes dans ses yeux et faisant trembler ses mains. Je sais pas quoi faire pour arrêter ses tremblements, elle est glacée! Dorian on fait quoi?! Il ne savait pas, n'avait jamais su, et une nouvelle fois il avait senti ses genoux heurter violemment le sol alors que ses jambes se dérobaient sous lui. Ses mains serrées en poings, le pistolet qu'elles tenaient quelques minutes auparavant abandonné au sol, le regard levé vers ce ciel vide et de plus en plus flou à mesure que ses yeux se brouillaient de larmes. Dorian... Raconte moi l'histoire d'... Il aurait voulu se percer les tympans pour ne surtout pas entendre la suite, tout en sachant qu'il n'y avait rien à faire contre des voix qui étaient dans sa tête. Alice... Il ne sentit pas la larme qui coula sur sa joue, glacée.


Résumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1363
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 16:18
Le membre 'Dorian A. Liddell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
La castafion
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t216-heather-blackburn#1641
Messages : 134
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Lana Maria Parrilla
Crédits : Mijy itashi

Age : 51 ans
Sang : sang pur
Statut : Mariée
Métier : chanteuse à succès, directrice d'une boite de production de disques
Baguette : Baguette de Chêne rouge, de 28 cm, très souple. Le bois est torsadé, légèrement incliné. Elle possède en son cœur un cheveux de Vélane.
Epouvantard : un kelpi
Dialogue : #990000

Fiche de Présentation
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 17:20
Elle n’avait savouré la satisfaction de voir son adversaire touché par son sort qu’une fraction de seconde. Comme tous, elle avait levé le nez quand les lumières avaient embrasé le ciel. Elle avait vu le phénix apparaitre, et la colère s’était emparée d’elle. C’était un affront, une insulte, et le premier réflexe qu’elle avait eu avait été de lever sa baguette, pour faire apparaitre La Marque, à la place.

Elle n’en avait pas eu le temps. La conséquence de la disparition la barrière frappa son esprit en même temps que le sentiment de désespoir frappa son cœur, et sa baguette se mit à trembler dans sa main.


Dés 1:
 


Les créatures étaient partout, à voleter, hanter comme d'abominables cauchemar ambulants leurs victimes terrorisées. Les patronus autour d'elle étaient presque inefficace, et comment en vouloir aux lanceurs ? Comment parvenir à rassembler des souvenirs heureux quand toute joie filait au loin ?

Et pourtant elle devait essayer. Le détraqueur le plus proche d'elle avait fait un détour pour se pencher vers la sorcière bredouillante, Elisabeth et le moldu qui semblait être de son côté.

Les larmes aux yeux, la main encore tremblante, Heather tenta de chasser les images pleines d'effroi qui envahissaient son esprit. La mort de ses proches. La destruction de tout ce qu'elle avait juré de protéger...

Comme son fils Galahad. Comme Caem. Leur vie, leur avenir. Cette soirée dans le manoir Blackburn, au coin du feu, où les deux garçons s'étaient endormi l'un contre l'autre, alors qu'ils n'avaient que 4 et 6 ans. Ce soir là où, blottie non loin d'eux dans un grand fauteuil confortable, Ian et Murphy parlant à voix basse entre eux sur le grand canapé, Heather avait eu un de ces rares moments où elle se découvrait mère, où le bonheur la transperçait, où elle se jurait de tout faire pour eux, toujours.

_Expecto Patronum !!!

Dés 2:
 


Le paon s'éleva, majestueux, rayonnant. Et sa lumière, un instant, combinée à celle des autres sorts, repoussa les créatures. Elle pouvait le faire. Elle pouvait TOUT faire. Et ils stopperaient les traitres.


résumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1363
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 17:20
Le membre 'Heather Blackburn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Papi Brossard a un SSPT
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t441-savannah-michaels#4821
Messages : 91
Date d'inscription : 09/11/2016
Célébrité : Melissa Benoist
Crédits : Mara

Double compte : Murphy O'Ryan

Age : 24 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Esclave
Baguette : ///
Epouvantard : Peridrax
Dialogue : [color=#ff6600]
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 18:33
La confusion si caractéristiques des affrontements est encore renforcée par les restes de fumées qui les entoure, par les bruits indistincts des quelques personnes toujours invisibles et de moins en moins nombreuses, par la magie, aussi, tout simplement. Pourtant, et malgré ses habituelles difficultés, c'est dans cette ambiance là que Savannah parvient à reprendre un peu de poil de la bête, un brin de confiance en elle. Parce qu'Adem les a rejoint, qu'Adem est à ses côtés, armes en main et plus décidé que jamais. Et c'est cette motivation qui déteint quelque peu sur elle, qui l'entraîne à vouloir avancer, à ne surtout pas baisser les bras. Malgré l'odeur de poudre qui se fait plus forte à ses narines à chaque nouveau coup de feu, malgré la tension dans chacun de ses membres, malgré les sorts qui fusent autour d'elle, elle parvient à se contrôler. A ne pas trop écouter les battements trop rapides de son cœurs qui lui semblent accélérer à chaque seconde qui passe. Parce que leur objectif n'est pas loin, la porte à seulement quelques mètres de là, et qu'ils peuvent y arriver s'ils se débarrassent de ces démons et du Moldu qu'ils ont ensorcelé !

Alors oui, Savannah ressent une certaine motivation, une certaine poussée d'adrénaline qui l'empêche de céder totalement à la panique qui, pourtant, n'est pas si loin, qui vibre juste sous sa peau, juste à l'orée de son esprit. Insaisissable encore, si proche d'éclater et pourtant qu'elle maintient à distance avec des efforts dont elle n'a même pas conscience. Un regain d'énergie qui, après qu'elle se soit assuré d'un rapide coup d'oeil qu'Adem est en aussi bonne santé que possible, la motive à le relâcher. Ils peuvent le faire. Ils se doivent de réussir.

Belle motivation, qui semble presque lui donner des ailes. Ce qui aurait été fort utile au moment où, alors qu'elle lève le bras dans l'intention de, si ce n'est tuer, au moins ralentir les efforts déployés par leurs adversaires pour les arrêter, le sol se met soudainement et contre toute attente à trembler. Déstabilisée un instant même déséquilibrée, la voilà qui baisse les bras, proche de lâcher son arme dont heureusement aucun coup ne part, entourée de lumières vertes qui lui coupe une seconde le souffle comme si elle déchirait l'espace présent. Et le cri de l'une des sorcières qui vient déchirer ses tympans.

Elle ne sait pas ce qu'il se passe. Elle ne comprend pas. Elle entend les murmures et les hurlements, beaucoup plus proches que précédemment. Ils viennent des gens autour d'eux, des sorciers et des moldus, des alliés et des ennemis. Ils sont partout, et nulle part à la fois. Des mots distincts, mais sans aucun sens. Pourquoi parle-t'on de chocolat ? « Maman est malade, il faut la laisser se reposer. » Un clignement de paupières et, surprise, c'est la voix de Jackson qu'elle cherche désormais autour d'elle et non plus ces créatures invisibles. Un Jackson d'il y a plusieurs années, comme sortie d'un souvenir qu'elle a depuis longtemps oublié. Le sentiment d'angoisse jusqu'alors contenu semble soudain exploser dans son crâne, alors que l'air a du mal à pénétrer ses poumons. Et son cœur, soudain, paraît lourd, si lourd...

« Tiens, je t'ai gardé à manger. » « Mais, et toi ? » « Ne t'inquiète pas. Il faut que tu prennes des forces, Sav. » La voix de Jacks, encore, si proche qu'il pourrait être là, si proche qu'il pourrait être dans sa tête. Et la peur qui ne la quitte plus. Les larmes qui lui montent aux yeux, plus agressives encore qu'avec les précédentes fumées. La peur pour son frère, la peur pour elle. La peur pour maman qui n'a pas ouvert les yeux depuis trois jours. Et le sentiment d'abandon. Le sentiment de désespoir sur lequel elle est incapable de mettre un nom. L'impression que, tout comme maman, tout comme le Père, tout est détruit, petit à petit. Le sentiment qu'aujourd'hui, c'est de nouveau exactement ce qu'il se passe. Que tout est détruit et que rien ne pourra se redresser. Que tout ce qu'ils font est vain. Et que s'ils ne meurent pas ici, cela ne saurait malgré tout plus tarder...

« On ne les voit pas mais des créatures sont là ! Savannah, regarde moi : ce sont elles qui te font ce mal, tu es plus forte que ça ! » C'est la voix d'Adem, une fois de plus, qui la tire de ses pensées. C'est sa prise sur son bras qui la ramène à la réalité. Ce sont ses yeux dans les siens qui l'empêchent de dériver, lui offre une ancre, un rock auquel s'accrocher. Il est là. Il est à ses côtés.

Les doigts de la jeune femme se crispent une seconde sur le bras de son mentor, s'enfoncent dans le tissus, dans la peau. Là où il la soutient, elle le tient pour ne pas s'écrouler. Pour ne pas tomber, sombrer malgré les tremblements de tout son corps. Et lorsqu'elle le lâche, c'est uniquement pour protéger ses yeux, son visage de l'éclat de l'explosion qui survient quand il lance sa bombe. Elle ne peut qu'apercevoir vaguement ce qui lui semble être une silhouette au moment où la bombe explose en plein vole. Adem a réussi, au moins un peu. Nulle créature ne peut survivre en pleine santé à cela. Alors peu importe le retour de souffle qu'elle reçoit, la chaleur de l'explosion. Adem a réussi, et cette simple affirmation suffit à lui redonner un peu de poil de la bête.  Pas suffisamment pour croire qu'ils peuvent s'en sortir sans dégât, mais suffisamment pour avoir un espoir de sauver leur mission. Car si Adem peut mettre en déroute des créatures maléfiques invisibles, que ne peut-il faire face à ces sorciers ? Il les sortira de là. Et ils sortiront de là tous les prisonniers !

« Tu l'as eu, n'est-ce pas ? Il est mort ? Il y en a d'autres ? Comment on fait s'ils se cachent avec leur magie ? Si on ne les voit pas? »

Elle ne s'en rend pas compte, mais sa voix est fébrile, monte dans les aigues et redescend aussitôt. Elle est inquiète, surtout, angoissée malgré le regain d'énergie que l'action d'Adem vient de lui donner – et, surtout, par l'éloignement du Détraqueur et de son influence, même si de cela, elle ne peut en avoir conscience. Ils peuvent gagner. Ils peuvent y arriver. Mais pas avec ses créatures. Pas si elles continuent à les attaquer. Et tout ça...

« C'est de votre faute ! Crevez, créatures démoniaques! »

Son cri part dans les aigues, bien trop haut, si bien que sa gorge la brûle. Mais elle n'en a cure, alors que son arme se lève et qu'elle ne vise les sorcières. Celle dont la baguette brille lui paraît dangereuse, la plus dangereuse, alors c'est elle qu'elle s'empresse de viser ; qui sait ce qu'elle pourrait faire avec son invocation satanique ! Sorcière !! Elle se fiche bien pour le moment du simple d'esprit qui les défend, elle s'en moque. Mais elles, elles ne méritent que de brûler en enfer !

Sauf que ce ne sera pas elle qui aura le pouvoir de les y envoyer. Pas elle qui pourra venger son père, sa mère. La soeur d'Adem. Parce qu'elle n'est pas assez forte. Et alors qu'elle s'en souvient, son bras plie. Et le coup part. Assourdissant, mais sans dégât hormis pour les jolies dalles jusqu'alors élégamment agencées.


Résumé :


  • La barrière qui protégeait la scène et l'estrade vient de rendre l'âme. Ça se traduit par "le sol qui gronde, un éclat vert quand la barrière cède et, peu après, des feux d'artifices et un énorme Phénix de fumée rouge qui surplombe la place". Mais le souci avec ça, c'est que les Détraqueurs en profitent pour aller sentir les âmes de tous ceux qui sont dans la foule.
  • Lyne, déséquilibrée suite au Expulso lancé par Heather, se fait violemment bousculer (elle est toujours juste à côté de Donan). Un coup dans le nez et elle est bien sonnée. Elle ne comprend pas trop ce qui se passe et panique totalement quand les Détraqueurs approchent. Elle est incapable de lancer quoi que ce soit et reste figée sur place.
  • Elizabeth crache des limaces avant de se redresser et constater comme les autres témoins l'échec de la barrière. Ordonnant à Dorian de manger sa barre de chocolat, elle indique les portes à Heather mais ne peut avancer. Dans un mouvement de colère elle parvient à former une hirondelle qui est pourtant bien trop faible pour chasser le détraqueur ou même l'éloigner suffisamment pour stopper ses effets.
  • Donan veut se venger de l'attaque lancée contre Lyne, mais est arrêté dans son élan par les événements survenus au centre de la place. Alors que sa pote est affectée par la présence des détraqueurs il lance un sortilège de patronus pour les éloigner. Ils sont emmerdés par le sortilège.
  • Adem subit la présence des détraqueurs mais, en observant les autres, il comprend qu'un ennemi invisible provoque tout ça. Il lance alors sa potion et parvient à éloigner le monstre qui s'en prenait à Savannah et lui.
  • Dorian mange son chocolat comme un gentil toutou mais subit quand même l'attention assidue du détraqueur qui a l'air de vraiment beaucoup l'aimer. Il est à genoux par terre et sert plus à grand chose pour le moment.
  • Heather profite du fait qu'aucun détraqueur ne soit trop proche, pour lancer un Expecto patronum qui fonctionne.
  • Savannah profite du court répit que les actions combinées de Donan, Adem et Heather lui offrent pour tenter de tirer sur cette dernière. Mais, encore trop affecté par le Détraqueur, elle dévie son coup qui part aux pieds de Dorian.


Du coup, shoot quelqu'un ou non?[/spoiler:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1363
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 18:33
Le membre 'Savannah Michaels' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 44
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 22:30


S’il fallait manger du chocolat, cela ne voulait dire qu’une seule chose. Oliver avait déjà entendu parler de ces créatures du Démon. Ces monstres de Satan, ennemis invisibles. Son bras le faisait souffrir, même s’il n’en laissait rien perçevoir sur son visage ou dans ses mouvements. Cependant cela se voyait dans sa capacité à réagir dans l’urgence face à des ennemis invisibles.

Fort heureusement, ses adeptes avaient la force d’esprit du Christ. Ils avaient été capables de réagir, Adem lança une potion et requinqua le moral de ses troupes. Le prêtre lança un regard appréciateur en remarquant que les pensées sombres semblaient s’atténuer. Les monstres s’éloignaient. Il ne manquait qu’un coup de grâce. Il leva son arme et tira en l’air une rafale de balles. « ARRIERE, DEMONS ! » rugit-il.

**

Sacha lança un regard à l’autre individu cagoulé dont le bras pissait le sang, et qui venait de lancer une série de détonations subites en direction des airs. Si Sacha était bien soulagée de ne plus avoir à ressasser les souvenirs morbides qui l’assaillaient, elle ne put s’empêcher de se tourner vers le masqué et de lui lancer un « MAIS DEBILE ! Ce sont nos gardiens, nos geôliers ! Ils SERVENT LA NATION !!! » Elle leva sa baguette, mais un inconnu la renversa et elle failli tomber à terre. Cela la sortit de sa torpeur.

Trop occupés qu’ils étaient à repousser les Détraqueurs, ils n’avaient pas vu ce qui était arrivé par la porte. Un feulement la fit réagir.

Des animaux. Des fauves et des chimères. Juste derrière elle. Qui étaient à quatre pattes par terre. « Oh par Merlin ! » Elle lança un Everte Statum sur le premier animal qui venait. C'était le début de la débandade. Simplement le début parce que pire était en train d'arriver. Le sol était à nouveau prit de secousse tandis que les statues de la place descendaient de leur socle pour protéger la cité pour laquelle elles avaient été crées. Mais les statues étaient loin et c'était les créatures qui étaient la menace première.

Informations complémentaires


ϟ keskispass? Les Détraqueurs sont partis, hallelujah ! Mais ce n'est pas fini. C'est à nouveau la débandade, et pour cause : des fauves et des chimères sont dans la place !

ϟ L'explication en est simple. L'explosion de la barrière a affecté les autres barrières du centre-ville... Et notamment celle des arènes. Des animaux magiques et non-magiques sont désormais en liberté dans les rues et la ville, et se sont naturellement dirigés vers l'endroit d'où venait l'agitation.

ϟ Les autres groupes d'event sont eux confrontés aux statues qui protègent la ville. Si elles ne vous attaquent pas dans ce groupe, elles sont quand même visibles : vous pouvez donc en parler dans vos RPs. Elles sont au nombre de trois, une pour chaque groupe, et mesurent une quarantaine de mètres  

ϟ Vous êtes tous attaqués par une dizaine de fauves et chimères (des grosses avec des crocs et des griffes), sans exception. A vous de jouer les dégâts aux dés. Il vous faut un double oui pour en blesser gravement / tuer un car, oui, des telles créatures ont besoin d'être visées bien et vite, ce qui complique la tâche  

ϟ Si ça vous chante, vous pouvez également vous taper dessus, à vous de choisir l'usage de votre action offensive

ϟ  Fin du tour samedi 24 à 19h.

L'ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t854-elizabeth-carrow#10289
Messages : 140
Date d'inscription : 09/04/2017
Célébrité : Jessica de Gouw
Crédits : FDD EN CHEF

Double compte : Aucun

Age : 22 ans
Sang : Sang-pur
Statut : Célibataire
Métier : Directrice suppléante de la CBS
Baguette : Bois de vigne, 39 centimètres, souple et sans nœuds, comportant une épine de monstre du Fleuve Blanc
Epouvantard : Elle, folle et delirante
Dialogue : #FF0000

Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 22:37


Ce fut un moment de coalition pure, alliés comme ennemis rassemblés devant une force implacable, bataillant par potions ou par sortilèges pour se défendre et défendre ceux qui leur étaient proches. Penchée sur Dorian, se soutenant sur son dos tout en le protégeant, Elizabeth se sentit partir, filaments par filaments, sous l’attaque du détraqueur revenu à la charge. Les rares patronus matérialisés se concentraient à cet instant sur d’autres, volant près des phénix quand soudain, la nuée fut traversée par le vol d’un oiseau gigantesque. Le regard hagard, les pensées empêtrés de souffrance et de mauvais souvenirs, Elizabeth ne reconnut pas un paon mais planta son regard sur la silhouette implacable d’Heather Blackburn qui, une fois encore, transcendait la malchance par son talent de combattante. Elle était une héroïne, une image et un modèle pour leur société et le prouvait une énième fois aujourd’hui.

Puis le cri d’une jeune femme et l’explosion des coups de feu dont celui, plus proche, tout près d’elle, presque aux pieds de Dorian, la ramena sur terre. Cela et la distance prise par les créatures, chassées pour de bon loin de leurs cibles. L’écho des plaintes alentours leur parvinrent encore quelques instants puis Elizabeth se redressa, dans un grognement, faisant fi de ceux qui étaient trop loin pour être atteint. Sacha demeurait vivante, bien qu’affaiblie et la vision de cette excentrique attelée à son patriotisme cherchant simplement à survivre chassa ses dernières craintes, refluant ses hésitations.

Il fallait se battre. Sinon elle mourrait – et à ça, elle n’était pas encore prête, ah non !

« Accio chocolat ! » Lança-t-elle, récupérant une barre tombée non loin pour la fourrer entre les mains de Dorian. « Mangez. Empiffrez-vous, c’est votre seule solution de moldue pour vous sentir mieux rapidement et vous êtes le seul détenteur d’une âme commune à ces gens là, alors servez-vous en ! Rendez votre famille fière ! »

Puis en direction d’Heather, tentant de paraitre le moins pathétique possible, elle demanda :

« Que pouvons-nous faire, mise à part les ralentir et les empêcher dans leur mission ? Que pouvons-nous faire pour aider les pacificateurs à les arrêter ?! » Eux, plus que les membres du groupe de musique amenés à l’échafaud, méritaient le baiser des détraqueurs, pour les avoir tous mis ainsi en danger. Les phénix étaient des maladies, des bactéries, des troubles-fêtes et des inconscients, agissant sans aucune réflexion jusqu’à finir par s’attaquer eux-mêmes. Et la colère lui brûla la langue, quand elle s’adressa à Oliver comme à ceux qui l’accompagnaient, rejoignant Sacha dans ses hurlements :

« C’est ainsi que vous agissez contre le monde sorcier ! Votre attaque vous a causé du tort autant qu’à nous ! Ils n’hésitent pas à vous sacrifier, à vous tuer ! Vous êtes des imbéciles, TOUS ! »

Le feulement la coupa net dans sa tirade. Et sous la surprise, ne croyant pas réellement voir des chimères – DES CHIMÈRES – foncer droit sur elle, Elizabeth recula en ravalant un cri, entraînant Dorian avec elle, manquant presque de bousculer Heather. Sous ses pieds, le sol trembla sous les coups sourds du pas des statues mais leur tournant le dos, l’héritière des Carrow ne put les remarquer.

Tout ce qu’elle vit en revanche furent les crocs aiguisés de la bête qui n’allait pas manquer de les tuer, qui se préparait déjà, tapie au sol, à bondir sur eux.

« EXPULSO ! » L’explosion tomba au nez de la bête et envoyée dans les airs, ce fut dans un craquement sinistre qu’elle s’effondra au sol, la tête tournée sur elle, comme essayant de faire face à un nouvel ennemi. Figée sur l’instant, la bouche entrouverte et les bras écartés pour empêcher les monstres de s’attaquer à Dorian, elle ne vit pas la feinte d’une nouvelle créature qui bondit sur son flanc gauche et attrapa son bras, mordant. Broyant l’os, faisant jaillir le sang.

Elizabeth n’eut pas le temps de se complaire dans sa réussite et tombant à genoux au sol, parvint à se défaire de la prise de la mâchoire, serrant son bras contre elle, le visage aussi blême que le marbre l’accueillant dans sa chute.


***


Résumé : Les Détraqueurs sont partis, hallelujah ! Mais ce n'est pas fini. C'est à nouveau la débandade, et pour cause : des fauves et des chimères sont dans la place !
- Elizabeth se reprend, hurlant sur les phénix à l'origine de l'attaque des détraqueurs, avant de faire face aux fauves. parvenant à en neutraliser un, elle se fait happer le bras par un second. son bras est cassé, la plaie saigne beaucoup mais elle parvient à se défaire de la morsure. subit le choc.



Spoiler:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1363
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 22:37
Le membre 'Elizabeth Carrow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Celui qui a tout copié sur Mervyn
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t471-adem-k-wolf
Messages : 205
Date d'inscription : 19/11/2016
Célébrité : Robert Downey Jr
Crédits : <Chouu'>

Double compte : /

Age : 35 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Esclave
Baguette : /
Epouvantard : /
Dialogue : #ffff99

Propriété de Vivienne McKay.
Esclave combattant au club "Le Boutefeu".
Pianiste amateur en manque de musique.
Agressif ♦️ méfiant ♦️ exigeant ♦️ sarcastique ♦️ moqueur ♦️ manipulateur ♦️ rancunier ♦️ fier ♦️
Entièrement dévoué à la Nouvelle Inquisition

Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 22:50

ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2



Adem Wolf, Savannah Michaels, Lyne Cooper, Donan Avery, Dorian Liddel, Heather Blackburn, Elizabeth Carrow


Avalon, 24 juin 2046

Les hurlements s'atténuent un peu. Quand Oliver gaspille ses balles alors que les monstres invisibles ont été chassé, je ne peux contenir un soupir de lassitude. Finalement la cagoule a une double utilité : autant ne pas vexer notre leader.

Je prends une seconde pour observer la place. Des sorciers se battent à coups de sorts, les moldus font de leur mieux avec leurs armes ou leurs petits poings. Bientôt pourtant, les duellistes marquent eux aussi une pause.
Nouveaux dangers. Des bestioles. Et celles-ci sont bien visibles. Je n'arrive pas à m'en réjouir...

« Fais attention ! Reste derrière moi. »

Il ne suffit pas de se placer devant Savannah pour la protéger. Les créatures arrivent de partout. Je ne sais plus où donner de la tête et j'ai déjà oublié l'idée de rejoindre la porte : l'idée maintenant c'est de n'pas se faire bouffer !

« ...Fais attention ! »

Je pense qu'elle a saisit, mais je me retourne pour m'assurer qu'elle est encore saine et sauve. C'est surement là que je baisse ma garde. Je lui souris, pathétique, et lorsque je me retourne la bestiole me saute dessus.

Bobo ? a écrit:

Oui oui : La créature bondit et si j'évite sa gueule, ses griffes me lacèrent les bras et le torse. Je m'écroule. Euh, au secours ?
Oui non : La créature bondit mais j'ai le temps de l'esquiver. Ses griffes me déchirent le bras au passage mais je peux la mettre en joug.
Non oui : La créature bondit au dessus de moi et s'attaque à une autre victime, bientôt morte... je suis le prochain.
Non non : La créature se déchaîne sur une autre victime et je peux continuer de protéger Savannah

Lorsque ma peau se découpe je pousse un grognement de douleur, mais pas le temps d'observer les dégâts. Je me rapproche encore de Savannah, contre elle, et tends le bras non blessé armé sur le fauve... qui s'en prend à un ennemi ? Le spectacle est écoeurant et j'hésite dangereusement. Il faudrait l'aider, ou l'achever...
Mais l'horreur nous laisse du temps. Je prends la main de la blondinette et fuis lâchement pour l'éloigner - en supposant qu'il existe un refuge.

« Allez viens, on s'en va ! »

Résumé:
 

L’ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1363
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 22:50
Le membre 'Adem K. Wolf' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Traître à son sang
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t703-dorian-liddell
Messages : 97
Date d'inscription : 06/02/2017
Célébrité : Hugh Dancy
Crédits : InkFingers

Age : 38 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Domestique d'Elizabeth Carrow
Epouvantard : Sa soeur en proie à la bactérie Dolohov
Dialogue : #406FA4

Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Ven 23 Juin - 1:32

Il revoyait son visage émacié par la maladie, entendait les râles sinistres de sa respiration, sa toux laborieuse qui la laissait plus épuisée encore, le regard inquiet qui pesait sur elle de l'autre côté du petit lit. Le froid, plus engourdissant encore, et ce gouffre de ténèbres se refermait lentement autour de lui. Aussi profond et sombre que celui qu'il avait creusé une nuit pluvieuse, la sensation de la boue froide couvrant ses mains. Puis il y eu une lumière, sous la forme d'un majestueux paon argenté, faisant disparaître les images de ce passé pas vraiment oublié, puis le coup de feu tout proche de ses pieds qui acheva de le sortir de sa torpeur glacée. Pour se retrouver avec les injonctions de sa maîtresse qui le sommait de manger du chocolat. Mais ce fut sa dernière phrase qui le fit réellement réagir. Sa famille. Il appartenait aux Carrow désormais, une des vingt-huit Sacrées, la famille qu'il voulait à tout prix rendre fière. La même fierté qu'il voulait un jour susciter chez les Mangemorts. O...Oui Maîtresse. Il s'était empressé d’engloutir une bonne partie de la barre de chocolat qu'elle avait fourré entre ses mains avant de se relever, légèrement chancelant, récupérant le pistolet tombé au sol et affermissant sa poigne sur la crosse. Il fallait en finir avec les traîtres, ils avaient déjà causé bien assez de dégâts et c'était de leur faute si tout avait déraillé aujourd'hui.

Adressant un bref signe de tête à la Mangemort pour la remercier de sa présence et du paon majestueux qui l'avait sorti des griffes glacées du passé, avant de tendre la main à la sorcière au sol pour l'aider à se relever. Cela fait, il retourna son attention sur le groupe de terroristes un peu plus loin... pour s'arrêter net en voyant les trois colossales statues qui s'étaient animées plus loin. Elles lui faisaient penser à des monstres d'une série de l'ancien monde, mais même en les fixant de toutes ses forces sans cligner des yeux elles continuaient de bouger, faisant trembler le sol de leurs pas lourds. Elles étaient fort heureusement occupées plus loin, une autre menace bien plus dangereuse s'était néanmoins approchée d'eux. Des fauves et des chimères, ils devaient être proches du Secteur des Arènes, qui se ruaient sur ce qu'ils voyaient sûrement comme un bon repas. Qui des traîtres ou des fauves était la menace la plus urgente à supprimer?

Le choix fut fait quand il se sentit poussé et que la voix de sa propriétaire prononçait un sort qui envoya au loin un fauve, sa chute au sol accompagnée d'un craquement d'os. Sa maîtresse l'avait protégé d'une attaque, chose qu'il ne comprenait pas vraiment vu qu'elle était une sang-pur et lui un simple moldu, et en avait payé le prix: une autre bête s'était attaquée à elle et avait largement touché son bras qui saignait désormais abondamment. S'avançant pour faire à son tour rempart contre les attaques qui ne tarderaient pas, il sortit de sa poche la potion prise au traître cagoulé, espérant qu'elle avait des effets offensifs.

Dés:
 

La fiole s'écrasa au sol entre trois bêtes qui se ruaient sur leur groupe et produisit un éclair lumineux qui les fit fuir. Le danger était légèrement éloigné, il espérait que les deux autres sorcières pourraient s'occuper de ceux qui pouvaient venir, lui devait panser au plus vite les blessures de sa maîtresse. Retrouvant le sol, il ôta sa chemise qu'il déchira en de longues bandes, plus soucieux de réduire au maximum les dommages que du réel bon sens de ce geste. Rangeant le pistolet dans sa poche, il prit aussi délicatement que possible le bras de sa maîtresse, minimisant le contact physique nécessaire. Ne bougez pas Maîtresse Carrow. Ça va être douloureux mais ça limitera les dommages en attendant que vous puissiez voir un médicomage. Le même ton qu'il utilisait avec les enfants, calme et posé, un léger sourire qu'il espérait rassurant sur les lèvres. Enroulant rapidement les bandes autour du bras mutilé en serrant pour limiter la perte de sang, il finit par nouer ce qui restait des manches de sa chemise pour en faire une écharpe de fortune qu'il plaça autour de son cou, l'invitant à y placer son bras, avant de lui tendre le dernier morceau de chocolat de sa barre. Pour reprendre un peu de forces, il reste des traîtres à supprimer Maîtresse.


Résumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1363
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Ven 23 Juin - 1:32
Le membre 'Dorian A. Liddell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
La castafion
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t216-heather-blackburn#1641
Messages : 134
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Lana Maria Parrilla
Crédits : Mijy itashi

Age : 51 ans
Sang : sang pur
Statut : Mariée
Métier : chanteuse à succès, directrice d'une boite de production de disques
Baguette : Baguette de Chêne rouge, de 28 cm, très souple. Le bois est torsadé, légèrement incliné. Elle possède en son cœur un cheveux de Vélane.
Epouvantard : un kelpi
Dialogue : #990000

Fiche de Présentation
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Ven 23 Juin - 9:22
La fuite des Détraqueurs avait provoqué en elle une farouche satisfaction. Ces créatures étaient à leur service, elles avaient osé les attaquer, les confondre avec leurs ennemis. Et Heather venait de leur prouver, à elles, à ces ramassis de traîtres et de moldus répugnants qu’il ne fallait pas se penser au-dessus du monde sorcier. Des sang-purs comme elle, dont la suprématie magique était rendue évidente par son sang. Ces discours qu’elle avait fait siens au cours des années, qui avait justifié tant de morts, auréolé tant de victoires, trouvaient leur vérification aujourd’hui, alors que les actions de ces fous de phénix mettaient en danger leur capitale, le joyau qu’était Avalon, cœur même du monde Sorcier Anglais. La peur d’Heather pour ses proches n’avait pas disparu. Mais comme souvent, dans l’action, sa peur pour elle-même s’effaçait devant sa combativité.
Elle n’avait jamais exploité dans sa carrière son don pour les sortilèges, surtout ceux de combats. La vie lui en avait donné l’occasion, et même si durant des décennies elle avait pensé ne plus en avoir besoin, aujourd’hui son sang bouillonnait dans ses veines, la fierté et la colère flamboyaient dans son regard.

_Ce qu’on fait, miss Carrow ? On se bat. On les empêche de fuir après les crimes immondes qu’ils ont commis !

Les tirs d’Oliver ne la faisaient pas frémir, pas une seconde. Et c’est sur lui, une fois de plus, qu’elle levait sa baguette, quand les fauves surgirent pour foncer vers toutes les personnes présentes sur la place. Stupéfaite par cette apparition, elle ne se tourna qu’avec un temps de retard vers les statues, immenses et majestueuses, qui prenaient vie pour défendre la ville. C’était fascinant et magnifique. Comment ces minables pouvaient imaginer vaincre face à des sorciers capables de créer de telles choses ? Cette rébellion moldu était absurde et ridicule.

Mais dangereuse. Heather n’eut pas le temps de revenir à sa cible première, les bêtes étaient trop proche, et l’une d’elle tombait déjà sous le sort de la jeune Carrow. Heather tira vers l’une de celles qui s’approchaient de la petite sorcière vociférante, sans la toucher. Quelques tirs pour repousser, elle répugnait à les blesser, imaginant déjà dans quel état allait être son amoureux des bêtes de mari après le carnage qui s’annonçait. Mais ça ne suffirait pas, elle avait été naïve de le croire. Elisabeth venait de manquer de se faire arracher un bras, et si la potion aveuglante de son moldu avait fait fuir pour de bon l’une d’entre elle aux moins, et plisser les yeux d’Heather, les autres avaient l’air de vouloir en découdre avec ces humains bruyants dispersés partout.


Dé 1:
 

Mais elle ne voulait pas perdre de temps avec ces bestioles qui risquaient de lui faire perdre sa cible. Elle parvint à en repousser une, assez pour lever sa baguette de nouveau, s'avançant vers le groupe de moldus impies.

_Vous ne pourrez pas nous échapper, pas cette fois ! Deprimo maxime... !

Si OUI au premier Dé:
 


Qui aurait cru qu'un fauve pouvait être assez stupide pour se jeter sur la trajectoire d'un sort lancé par un sang-pur ? Elle avait toujours pensé que Ian , son cher époux, accordait trop de crédit à ces bestiaux imbéciles. Son sort roussit le dos de la chimère, sans la blesser vraiment, et la créature tourna un regard assassin vers Heather. Qui ne se gêna pas pour le lui rendre.

Si NON au premier Dé:
 




Résumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1363
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Ven 23 Juin - 9:22
Le membre 'Heather Blackburn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre