AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Viens jouer au docteur avec le scénario d'Olivia Vaisey, Henry Avery ! Cool
Des scénarios en folie
Amuses-toi à choquer les culs-serrés avec le scénario d'Ajay Shafiq, Kalyani Khan !
Des scénarios en folie
Deviens un gros nounours avec le scénario de Willow Toufoulkan, Aaron Macmillan ! Rolling Eyes
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet
Nous manquons de moldus
Ce sujet te donnera sûrement envie de te lancer ! En plus, pour chaque moldu ramené sur le forum, gagne le double de points

❝ ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2 ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1363
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Jeu 29 Juin - 8:22
Le membre 'Savannah Michaels' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
La castafion
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t216-heather-blackburn#1641
Messages : 134
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Lana Maria Parrilla
Crédits : Mijy itashi

Age : 51 ans
Sang : sang pur
Statut : Mariée
Métier : chanteuse à succès, directrice d'une boite de production de disques
Baguette : Baguette de Chêne rouge, de 28 cm, très souple. Le bois est torsadé, légèrement incliné. Elle possède en son cœur un cheveux de Vélane.
Epouvantard : un kelpi
Dialogue : #990000

Fiche de Présentation
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Jeu 29 Juin - 9:12
La balle l’a frôlée, et Heather reste stupéfaite par une telle audace. Ces vermines sont piégées, des pacificateurs les encerclent, les sorciers présents ne veulent que leur extermination, et ce… Misérable moldu, celui qui donne des ordres, celui qui lui tape tellement sur les nerfs, ose encore la prendre pour cible, comme il vient de le faire avec la femme qu’il a abattu.

Heather le hait, comme elle hait chacun d’entre eux qui ose encore, après que les sorciers les aient finalement sauvés d’eux même, s’en prendre à leurs maitres. Oh ils rêvent sans doute d’une liberté dont ils ne feraient rien, s’ils l’obtenaient de nouveau, que de tout détruire pour de bon.

Le cri d’Elisabeth fait un étrange écho aux pensées d’Heather, et fait naitre un sourire amer sur ses lèvres. « Vous auriez détruit le monde ! ». La Carrow est trop jeune pour avoir vécu Asapor. Mais Heather se souvient. Sait à quel point ces mots sont juste. Comme la fin, l’horreur, a été proche. Oui, ils ont sauvé le monde des moldus. Et les empêcheront de nuire pour toujours.

_Elisabeth ! On ne doit pas les laisser s’enfuir. Les pacificateurs vont se charger des traitres sorciers, suivez-moi !

Elle refusait d’appeler ces minables traitres à leur sang des Phénix. Leur donner ce nom, c’était faire renaitre un ennemi. Leur donner ce nom, c’était assumer que la guerre, la grande Guerre qui avait vu tant de sorciers mourir, se détruire, avait recommencer… ils n’en étaient pas là, Heather le refusait. Tout devait s’arrêter aujourd’hui !

Son hésitation lui avait couté de précieuses secondes, et la situation était encore plus confuse à présent. Sous les tirs, leurs ennemis avaient rejoint une foule dense qui tentait de s’échapper, et Heather fouiller les corps stressés, agités du regard. Elle ne savait pas à quoi ressemblaient leurs ennemis, elle cherchait des cagoules, des armes à feu levées… -heureusement, le moldu d’Elisabeth était derrière, elle n’avait pas de temps à perdre à se tromper de cible.

Pestant de frustration, elle allait se décider à changer, à voir si l’un des sorciers qui aidait cet sale engeance d’esclaves à mener leur révolte n’était pas plus simple à trouver, quand le coup de feu partit. Et, avec horreur, Heather vit tomber un sorcier, une grande tache de sang s’étendant rapidement sur ce qui était sans doute une des plus belles robes de sorcier qu’il avait choisi pour l’occasion.

Ils tiraient sur la foule. Heather ne connaissait pas le sorcier touché, mais elle aurait pu. Ça aurait pu être un de ses collègues, un ami. Ou Ian, ou Murphy, ou Caem. Et ce moldu, caché sous sa cagoule, trop lâche pour dévoiler son visage, avait tiré au hasard sur des civils !

_ Ici ! Il y en a une ici !

Elle ne pouvait se permettre de jeter un sort mortel, pas dans cette confusion. Pas en risquant à con tour de toucher des sorciers innocents. Mais elle devait arrêter ces vermines !

_ Vous ne sortirez pas d’ici vivants ! Rendez-vous, minables ! Distrahet ! !



les dés:
 


Quand elle voit la sorcière, avec son grand chapeau fleurit et son air paniqué, il est déjà trop tard. Le sort jaillit de sa baguette, frappe la femme de plein fouet, qui se retrouve à hurler, ajoutant à la confusion ambiante.

Heather, une fois n'est pas coutume, jure à voix haute, et lance un contre sort entre ses dents. Elle perd du temps, et plus grave, elle perd ses cibles !

EDIT : vu que j'ai oublié un dé, je rajoute en fin ll'équivalent d'un NON au dé qui dit si on a été touché par un tir perdu. Heather se prend un defenestro qui la fait tomber au sol.


Résumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1363
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Jeu 29 Juin - 9:12
Le membre 'Heather Blackburn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Un papa une maman !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 109
Date d'inscription : 08/02/2017
Célébrité : Alexa Chung
Crédits : Kim

Double compte : Armel Zabini

Age : 33 ans
Sang : Basique, rang 2
Statut : Célibataire - jamais connu les bras de qui que ce soit
Métier : Fugitive
Baguette : Bois d'aubépine ; pas toujours simple à manipuler. Plutôt rigide, vingt-six centimètres. Larme de licorne.
Epouvantard : L'enfermement
Dialogue : 3366cc
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Jeu 29 Juin - 13:06
« La porte, il faut qu’on atteigne cette foutue porte » Glissé tout bas à Donan, comme pour mettre un ultime coup de fouet à leur motivation. Faisant fi de la douleur cinglante qui lui barrait toute la cuisse, et plus encore à chaque nouveau pas ; des hurlements paniqués ou bien furieux, coups de feu, sortilèges fusant à toute allure ; de la jeune sorcière qui criait de toutes ses tripes après les Moldus. Certainement avait-elle un peu raison, mais aujourd’hui ils étaient leurs alliés : plus tard, les réflexions.

Spoiler:
 

A nouveau la foule se densifiait. Les rugissements des fauves avaient cessés : l’un des cadavres n’était pas si loin d’elle, il lui avait semblé avoir vu partir à toute allure la dernière des bêtes. Le vacarme du chaos qu’ils avaient semé assourdissait tout le reste.

Oliver toujours visible du coin de l’œil, et leurs alliés aussi. Elle devait leur reconnaitre un bel acharnement, et seulement armés de leur petite arme à feu, ils ne tremblaient pas. Jusqu’à ce qu’elle aperçoive l’un d’entre eux laisser échapper ladite arme : elle pesta intérieurement, parce qu’ils étaient déjà loin d’être en position de force totale, et qu’ils n’avaient pas besoin de Moldus désarmés comme des chatons inoffensifs face aux sorciers, à leurs ennemis. Alors, elle, serra un peu plus fort sa baguette entre ses doigts moites. Hésita un instant à donner un coup de main à son allié du jour avec un Accio rapide, mais rappelons que la foule se densifiait ; les Pacificateurs en avaient après eux tous, et il fallait à tout prix qu’ils rejoignent cette satané porte. Et voilà justement, comme dans une brèche très brève à travers la foule, un Pacificateur qui apparaissait parfaitement face à elle. Ni une ni deux, elle passa à l’attaque, et tant pis pour innocents citoyens qui risquaient un sort perdu si elle manquait d’habileté ou de précision : « STUPEFIX ! »

Dans le mille. Pas le temps de laisser une éventuelle fierté gonfler dans la poitrine, ni d’afficher un quelconque sourire victorieux afficher : ils devaient avancer. Peut-être que ce Pacificateur momentanément mis hors d’état de nuire leur permettrait d’avancer un peu encore… « Allez ! Putain ! » Hurlé, presque, encore. Encouragement désespéré à leurs maigres troupes. Ils allaient y arriver, il fallait qu’ils y arrivent, bordel.


Citation :
Oliver tire en direction d'Heather sans la toucher en réaction à son sort envers Savannah, puis abat l'une des trois bestioles restantes. Les tireurs d'élites en neutralisent une seconde. Il n'en reste plus qu'une qui se barre la queue entre les jambes. Oliver se remet en marche après avoir averti les membres de son groupe : le but est cette fois de neutraliser les Pacificateurs qui arrivent en renfort près des entrées.
* Essayant d'être utile, Elizabeth rate de peu son sortilège envers Savannah et recule, parant des tirs accidentels de pacificateurs par des protego. Elle est épuisée mais refuse de sombrer.
* Toujours aussi mauvais, Adem perd son arme. Il retire sa cagoule pour ne pas attirer les sorts des tireurs d'élite ou des pacificateurs.
* Toujours dans un état second, Savannah suit ses alliés et tire sur un membre du public au lieu d'un Pacificateur. Bravo hein !
* Heather se lance à la poursuite des fuyards en les invectivant. Elle tire sur Sav qu'elle a vu abattre un civil, mais la manque et touche à son tour quelqu'un dans la foule.
* Lyne s'apprête à donner un coup de main à Adem pour qu'il puisse récupérer son arme quand un Pacificateur apparait pile poil dans son champ de vision. Elle réussit son Stupéfix, évite les sorts perdus, et tente un rapide encouragement aux troupes pour qu'ils avancent.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1363
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Jeu 29 Juin - 13:06
Le membre 'Lyne Cooper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#3 'Lancer de dé ' :
Traître à son sang
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t703-dorian-liddell
Messages : 97
Date d'inscription : 06/02/2017
Célébrité : Hugh Dancy
Crédits : InkFingers

Age : 38 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Domestique d'Elizabeth Carrow
Epouvantard : Sa soeur en proie à la bactérie Dolohov
Dialogue : #406FA4

Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Jeu 29 Juin - 18:17
Il crut son dernier moment était arrivé en voyant les crocs acérés se rapprocher de son visage, en sentant l'haleine acide et sanglante toute proche. Contrairement à ce qu'il avait pu croire, il n'avait pas vu des fragments de son passé flasher devant ses yeux, pas de voix d'êtres aimés pour lui dire que tout allait bien se passer, juste l'amère constat de son inutilité dans ce qui semblait être sa dernière journée. Il n'avait pas réussi à protéger correctement sa maîtresse, encore moins été un mangemort exemplaire - malgré son sang moldu - en réduisant en poussière les ennemis du régime. Juste un moldu inutile qui allait de toute façon mourir dans quelques instants sous les crocs d'une bête terrifiante. Il ferma les yeux, se préparant à la douleur qui précéderait le dernier soupir et.... rien. Le poids au dessus de lui avait disparu, comme la chaleur et l'odeur fauve qui l'accompagnaient, et il souleva une paupière pour voir l'animal un peu plus loin, morte, alors que les pacificateurs et tireurs d'élite refaisaient leur apparition.

Il avait une chance de se rattraper, au moins un peu, et il ne comptait pas la laisser passer. Se relevant en serrant les dents, ignorant la douleur qui brûlait tout son torse et le sang poisseux qu'il pouvait sentir couler librement, il suivit l'autre mangemort à la poursuite des traîtres. Le reste était simple: trouver les cagoules noires dans la foule, lever le bras malgré les quelques tremblements liés à la fatigue, armer le pistolet et faire feu au milieu du chaos qui revenait sur la place.

Dés:
 

Il savait qu'il avait touché, il avait vu une réaction suite au coup de feu, pourtant il n'avait pas ralenti. Gardant le pistolet en main, il continuait de les suivre, alors qu'un éclair rouge le frôlait pour frapper quelqu'un derrière lui. Il tenta un rapide coup d'oeil en arrière pour s'assurer qu'il ne s'agissait pas de sa maîtresse, mais impossible d'en être sûr et il ne pouvait pas se permettre de s'arrêter, pas s'il voulait empêcher les traîtres de partir. Il se baissa juste à temps pour éviter un nouveau sort et essaya de rattraper une des silhouettes cagoulées, parfaitement prêt à se jeter sur elle pour l'immobiliser au sol s'il le fallait.


Résumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1363
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Jeu 29 Juin - 18:17
Le membre 'Dorian A. Liddell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 44
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Jeu 29 Juin - 23:12

Oliver galérait. La foule autour du petit groupe se faisait de plus en plus dense, et surtout, pour une raison qu’il n’expliquait pas, les personnes autour d’eux semblaient de plus en plus paniquées. Un être du diable le bouscula, mettant à mal sa blessure au bras qu’il s’était efforcé d’oublier durant toute la première partie de l’après-midi. Une ombre le survola – il avait oublié ce dragon sur balai, qui lançait des éclairs à n’en plus finir.

Le cri de la Phénix à ses côtés, un juron de rage et de désespoir, raccrocha l’homme au présent alors qu’il suivait des yeux, totalement inconscient, le balai qui survolait la foule. L’idée de le toucher par une balle mortelle avait été séduisante. Réduire le nombre de vermine sur Terre était toujours une douce pensée à ses yeux. Il avisa Adem sans arme, non loin de lui. « Prends ton arme blanche, et fais attention. »
Mieux valait un combat rapproché que pas de combat du tout. Si son fidèle se cachait derrière lui, et bien dans sa grande et incommensurable bonté il accepterait de lui faire office de bouclier. Les ennemis n’auraient de toute manière pas le temps de tenter une attaque qu’une balle serait déjà dans leur cœur. Oliver avait une belle âme.

**

Arthur venait d’avoir son diplôme de Pacificateur, c’était l’une des premières missions qu’il faisait. Et il avait peur. Il était à deux doigts de se pisser dessus à vrai dire. Il fallait dire qu’une foule en panique à contenir, c’était flippant. Et là il se demandait pourquoi il avait choisi ce métier après Poudlard. Honnêtement, s’il avait à refaire ce soir là-maintenant-tout de suite, il choisirait d’aller élever des chèvres en Pantagonie. Sans hésiter. Sa mère lui avait dit que c'était pas une bonne idée en plus. Pourquoi il l'écoutait pas plus souvent, hein? Non, vraiment. La prochaine fois qu'il la verrait, il lui dirait qu'elle était de bon conseil et qu'il devrait l'écouter plus souvent. Pense-bête : Ne pas oublier de dire à Maman que je l'aime, et qu'elle a toujours raison.

Mais il fallait tenir bon, et plus encore : pour ne plus être en première ligne à l’avenir, il fallait impressionner les chefs. Leur faire valoir tes qualités. Leur faire comprendre que tu es un atout et que si tu clamses en premier c’est pas très bon pour la suite. Alors bon, quand son chef lui demanda d’attaquer, Arthur choisit avec soin (et précipitation) son sort, et le lança le plus adroitement possible.

Mais au bout de la baguette se trouvait une tête connue, finalement. Arthur blêmit en comprenant qu’il venait d’envoyer Heather Blackburn, sang-pure de son état, dans les roses. Alors déjà il ne la voyait plus, elle avait valsé et il pensait qu’elle était sonnée quelque part, mais il ne savait pas où. La foule était trop dense, et lui soudainement il se sentait mal. Agrippant sa baguette avec son aisselle, il plaça ses mains en avant et tenta de calmer la foule sans sort. Qui sait, peut-être un miracle ? « POUSSEZ PAAAA… ?! » Il s’interrompit. Qu’est-ce que c’était que ce son ? Il tourna la tête vers le haut-parleur apposé non loin de l’entrée qu’ils étaient censés protéger. Il vit la tête de son chef, d’ordinaire orangée, virer au rouge tomate. Arthur équarcilla les yeux : son chef allait-il exploser ? Et puis c’était quoi ces sons de guitare endiablée ?

**
Livin' easy, livin' free
Season ticket on a one way ride
Asking nothing, leave me be
Taking everything in my stride


Oliver grogna et se retint de lever les yeux au ciel. Ces hérétiques avaient choisi un groupe fanatique pour donner le signal. C’était digne d’eux. Jusqu’au bout, lors des conciliabules, il avait tenté de faire entendre raison aux représentants de l’Ordre du Phénix, mais il se souvenait encore du rire tonitruant d’Obbie lorsqu’il avait suggéré de prendre quelque chose d’un peu moins… controversé. Ses fidèles n’allaient pas apprécier. Alors certes, c’était un vestige de l’ère moldue, mais quand même.

Il se tourna toutefois vers son groupe, encore à peu près cohérent, et se permit un léger sourire – fait rare ! – « Le signal de retraite. Allez, on détruit ce cordon pour de bon. Pour la gloire de Dieu !! » ajouta-t-il en élevant la voix et son arme. Au dessus de la foule, il visa l’un des uniformes, à une quinzaine de mètres d’eux. Puis un autre.

**

Une tâche rouge s’élargit sur le torse d’Arthur. Il s’effondra. Sa dernière pensée fut pour sa mère.



Informations complémentaires


ϟ keskispass? La foule est en panique autour de vous, et ça empire. Heather se prend un Everte Statum de la part d'un Pacificateur mortifié et valdingue un peu plus loin, sonnée. Les haut-parleurs ont été leakés et diffusent désormais une chanson moldue bien connue que les Phénix ont judicieusement choisi comme étant leur signal de retraite. Oliver et la petite bande redoublent d'efforts pour casser le cordon de Pacificateurs. Un tireur d'élite est toujours dans le ciel.

ϟ Allez, on pousse ! Encore un petit effort les cocos !
- Les Phénix / NI : libérez encore un peu plus le passage pour la foule. Vous pouvez, comme au tour précédent, être touché par le tireur d'élite sur balai ou par les Pacificateurs. Lancez un dé simple pour ce faire.
Par ailleurs, vous avez, pour ce tour, droit à deux attaques. L'une pour les Pacificateurs, et l'autre pour les Mangemorts qui vous attaquent depuis tout à l'heure. Ceci dans un but de rendre l'affrontement plus intéressant

- Les Mangemorts / Neutres : toujours pareil, et vous pouvez également être touchés par un sort. Lancez un dé simple pour savoir si vous êtes attaqués.

ϟ Et comme on approche de la fin de l'event, c'est le moment DE VOUS FAIRE TRES MAL ! Allez-y à fond si vous voulez, on s'en balek, faites-vous plaisir !

ϟ Donan a manqué ce tour.

ϟ  Fin du tour samedi 1er à 19h.

L'ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
Traître à son sang
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t703-dorian-liddell
Messages : 97
Date d'inscription : 06/02/2017
Célébrité : Hugh Dancy
Crédits : InkFingers

Age : 38 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Domestique d'Elizabeth Carrow
Epouvantard : Sa soeur en proie à la bactérie Dolohov
Dialogue : #406FA4

Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Ven 30 Juin - 1:23
La foule était à nouveau bien présente, rendant plus difficile sa tâche. Il ne quittait pas des yeux les cagoules des terroristes mais au milieu de tous les sorciers qui étaient pris de panique elles disparaissaient régulièrement pour ne réapparaître que quelques mètres plus loin. Persévérer, se frayer un chemin malgré la cohue qui recommençait, malgré sa propre fatigue qui commençait à se faire sentir, repousser le plus délicatement possible les masses sorcières pour atteindre les traîtres. Qu'ils remettent en question l'ordre juste et établi le rendait déjà malade, qu'en plus ils soient venus perturber les événements d'aujourd'hui n'aidaient pas, qu'ils aient semé un chaos impensable encore moins, que l'un d'eux ait abattu une sorcière de sang froid rajoutait à sa conviction, mais surtout ils avaient osé toucher sa maîtresse. Il ne savait pas qui exactement, mais ça n'avait pas d'importance. Ils n'avaient même pas le courage de leurs convictions et préféraient cacher leurs visages plutôt que d'assumer, ils mourraient ainsi: des traîtres anonymes. Il ne se préoccupait plus de la sensation poisseuse de son propre sang sur sa peau, la seule chose qui l'intéressait était de savoir que bientôt ce serait celui d'un des traîtres qui coulerait sur ses mains. Et cette pensée ne le dérangeait pas le moins du monde en cet instant.

Cela faisait un moment qu'il avait perdu la Mangemort de vue, sûrement un peu plus en arrière ou cachée par la foule, mais il n'y prêtait pas attention non plus. Il avait fini par combler la distance entre lui et le groupe, plus que quelques mètres et il pourrait en toucher un, quand il réalisa qu'il n'avait plus de balles dans son pistolet, et qu'en gardant une telle arme les Pacificateurs pouvaient le confondre avec l'un de ceux qu'ils devaient abattre, ou capturer à défaut de mieux. Le laissant tomber au sol, il sortit de sa poche la dernière arme qu'il avait récupéré: un couteau d'une taille modeste mais tranchant, bien plus aisé à tenir que le pistolet. Ses doigts se refermaient autour de la poignée quand les premières notes s'élancèrent sur la place. Des guitares qu'il connaissait, venant d'un passé révolu, d'un monde oublié, pourtant présentes aujourd'hui. Une chanson qu'il avait déjà entendu, il y avait très longtemps, sans réellement se souvenir de la raison ou de la situation, lui donnant simplement envie de sourire et de mener à bien la tâche qu'il s'était donnée.

Dés:
 

Juste quelques mètres qu'il combla rapidement, sa main gauche qui jaillit à travers la foule pour attraper un des membres du groupe de traîtres qu'ils affrontaient depuis le début et tirer en arrière, sa dextre armée qui plongeait pour planter sa lame dans le premier morceau de chair à sa portée, avant qu'un mouvement de foule ne l'arrache à l'homme. Un homme, il en était certain, il n'avait pas de cagoule mais se trouvait beaucoup trop proche du groupe cagoulé pour être innocent, et il avait vu une partie de son visage avant d'être emporté plus loin. À nouveau un sort passa tout près de lui, mais il n'y prêta pas attention, cherchant à nouveau à localiser les traîtres pour terminer ce qu'il avait commencé.



Résumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1363
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Ven 30 Juin - 1:23
Le membre 'Dorian A. Liddell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t854-elizabeth-carrow#10289
Messages : 140
Date d'inscription : 09/04/2017
Célébrité : Jessica de Gouw
Crédits : FDD EN CHEF

Double compte : Aucun

Age : 22 ans
Sang : Sang-pur
Statut : Célibataire
Métier : Directrice suppléante de la CBS
Baguette : Bois de vigne, 39 centimètres, souple et sans nœuds, comportant une épine de monstre du Fleuve Blanc
Epouvantard : Elle, folle et delirante
Dialogue : #FF0000

Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Ven 30 Juin - 8:44


La cohue fut comme un raz de marée et la dernière chose qu'elle vit de concret dans toute cette ambiance sulfurique, fut le dos de Dorian, traversant la foule en direction des phénix, sous la musique inconnue se déversant sur la place comme autant d'eau dans une rivière. L'esprit sonné, bousculée et entraînée malgré elle aussi loin que possible d'Heather comme de son moldu, Elizabeth tâcha tout de même de garder le regard figé sur leurs ennemis. Quelque chose se préparait - peut être une fuite et l'un d'entre eux avait même fait tomber la cagoule - mais où se trouvait il clairement ?

Elle ne parvenait pas à distinguer suffisamment les traits de son visage et sa vision se dédoubla, la douleur sifflant à sa cervelle, se réveillant comme les aboiements d'une chimère furieuse.

Frissonnant de froid, consciente qu'à ce stade de blessures elle n'en aurait plus pour longtemps sans soins concrets et sans repos, Eli pinça les lèvres, eructant un grondement d'efforts, se raccrochant à la pensée qu'Arthur, ayant tout juste quitté Poudlard et demeurant à la maison, devait ignorer la catastrophe au sein d'Avalon et attendre impatiemment son retour en craignant une nouvelle crise de leurs parents.

Pour Arthur elle devait rentrer et pour la survie d'Arthur elle devait accomplir son devoir de patriote.

- Rete Fulgurator !

Ce fut comme si soudain sa baguette était devenu un soutien à par entier. Un individu conscient encourageant son propriétaire dans ses choix. Le filet tomba sur l'un des hommes cagoulés, celui qui avait déjà tant de fois élevé la voix comme un meneur. Elizabeth eut le temps de sourire.

Puis une myriade de sorte tombèrent autour d'elle comme des étoiles. La vie fut un prisme multicolore se découpant en six en sept et en huits fragments comme autant d'yeux d'araignée.

Son regard bleu gris cru voir une silhouette se précipiter vers elle - Heather ?

Puis tout devint noir.

Résumé :
* La foule est en panique autour de vous, et ça empire. Heather se prend un Everte Statum de la part d'un Pacificateur mortifié et valdingue un peu plus loin, sonnée. Les haut-parleurs ont été leakés et diffusent désormais une chanson moldue bien connue que les Phénix ont judicieusement choisi comme étant leur signal de retraite. Oliver et la petite bande redoublent d'efforts pour casser le cordon de Pacificateurs. Un tireur d'élite est toujours dans le ciel.
* Dorian continue sur sa lancée et finit par talonner le groupe des traîtres. Il attrape Adem et le tire en arrière avant de lui donner un coup de couteau, mais est éloigné par un mouvement de foule avant de pouvoir recommencer.
_ Elizabeth rassemble ses dernières forces pour réussir un sortilège mais finit par s'évanouir, loin de Dorian et vraisemblablement loin de Heather.



Spoiler:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1363
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Ven 30 Juin - 8:44
Le membre 'Elizabeth Carrow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
La castafion
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t216-heather-blackburn#1641
Messages : 134
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Lana Maria Parrilla
Crédits : Mijy itashi

Age : 51 ans
Sang : sang pur
Statut : Mariée
Métier : chanteuse à succès, directrice d'une boite de production de disques
Baguette : Baguette de Chêne rouge, de 28 cm, très souple. Le bois est torsadé, légèrement incliné. Elle possède en son cœur un cheveux de Vélane.
Epouvantard : un kelpi
Dialogue : #990000

Fiche de Présentation
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Ven 30 Juin - 14:43
Elle ne saurait jamais d’où était venue l’attaque. Le sort qui la frappa n’était pas le plus dangereux qu’elle ait reçu, mais bien suffisant pour la projeter sur plusieurs mettre, la faire tomber au sol, sonnée. Son bras lui faisait un mal de chien, et elle mit quelques poignées de secondes à comprendre ce qu’il se passait. La foule paniquée qui la bousculait comme une vulgaire Basique n’aidait certainement pas. Le temps qu’elle se redresse, elle avait manqué une bonne part de l’action. Ne vit même pas Elisabeth s’écrouler après son coup d’éclat, ou son moldu disparaitre dans la foule. Sa tête résonnait, et elle avait du mal à retrouver des idées claires.

Morgane, que c’était contrariant. Mais pas autant que… La. Chose, qui d’un coup s’écoula par les interphones de la place. De la musique Moldu ! Aucun doute, avec ces paroles qui n’avaient pas de sens pour eux, ces sons saturés, ces airs ringards, criards qui lui firent grincer des dents alors qu’elle se relevait. Cette musique était moche. Odieuse, alors que les corps des sorciers tués par ces terroristes gisaient sur la place. Heather évita de peu une femme qui semblait chercher quelqu’un, un mari, un enfant, qu’importe. Elle ne pouvait aider ces personnes, laver ces affronts qu’en faisant une seule chose. Malgré le bruit dans ses oreilles, son dos douloureux, les gens qui manquaient de la bousculer, elle allait rejoindre les portes. Et empêcher ces minables de fuir après leurs méfaits.

Elle se jeta dans la mêlée. Sa prestance habituelle, devant laquelle le sorcier moyen s’écartait en général, ne lui servait pas actuellement à grand-chose. Mais pour le moment, elle ne visait que la porte, et jouait des coudes comme une forcenée pour l’atteindre. Pour deviner dans la foule une de ces maudites cagoules noires qui leur révélait, à défaut de l’identité de leurs ennemis, au moins leur présence.

_Poussez-vous, bandez d’idiots… ! Quitte à ne servir à rien, au moins ne vous mettez pas sur ma route !


Qu’elle détestait ces stupides basiques en cet instant ! Pas fichu de… Mais là, juste derrière un grand sorcier vociférant contre les pacificateurs qui barraient la sortie à tout le monde, essayant de se faire tout petit dans la foule, elle vit un de leurs ennemis.

_Cette fois, vous ne vous échapperez pas… Doloris !


les dés 1 attaque d'Heather:
 


Tirs perdus:
 



Résumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1363
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Ven 30 Juin - 14:43
Le membre 'Heather Blackburn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Papi Brossard a un SSPT
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t441-savannah-michaels#4821
Messages : 91
Date d'inscription : 09/11/2016
Célébrité : Melissa Benoist
Crédits : Mara

Double compte : Murphy O'Ryan

Age : 24 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Esclave
Baguette : ///
Epouvantard : Peridrax
Dialogue : [color=#ff6600]
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Ven 30 Juin - 20:19
Les images continuent de défiler, les ombres se mêlent aux visages de la foule qu'ils doivent traverser, les cris de terreurs et les hurlements rythment chacun de ses battements de coeur. L'arme à feu confiée plus tôt est serrée dans sa main gauche, pour éviter de nouvelles bavures alors que le visage déformé de douleur du civil sur lequel elle vient de tirer hante sa vision, au même titre que les créatures de ses cauchemars. La douleur à son épaule devient à chaque minute plus difficile à supporter, d'autant plus que le sang qui a commencé à sécher s'est vraisemblablement mêlé aux fibres du tissus, incrustées dans la chaire ; chaque mouvement tire un peu plus sur la peau abîmée, chaque geste menace d'ouvrir un peu plus une plaie déjà à vif. Pour ne rien arranger, la sueure, acide et salée, irrite chaque partie de cette sale blessure sur laquelle elle vient lentement laisser des traînées plus claires. Parce qu'elle a chaud. Trop chaud. Sa peau, ses cheveux ; elle sent la moiteur sous chaque centimètre de cette cagoule qui l'empêche de respirer correctement, l'étouffe toujours plus. Elle a même arrêté de tenter de dégager ses yeux des quelques mèches blondes qui sont venues se coller devant ses yeux. Si elle n'a pas totalement conscience de son environnement, elle est parfaitement consciente de chaque inconfort, chaque douleur de son propre corps.

Pourtant, elle avance. Elle n'a pas le droit de faillir. Si elle s'arrête maintenant, elle est morte. S'ils faillissent, ils le sont tous. Et pas seulement leur petit groupe. Eux, les prisonniers, les Inquisiteurs, les Phénix. Pas tous, peut-être, mais tous ceux qui comptaient sur eux pour sortir d'ici. Ils ne peuvent pas se le permettre. Même si elle a l'impression que chaque geste est une torture. Et que chaque seconde menace un peu plus leurs vies.

Jusqu'au signal. La musique s'élève soudain, si forte qu'elle couvre un instant le vacarme de la foule. Ou bien est-ce la foule elle-même qui, surprise, s'est tue ? Peu importe. Peu importe quand son coeur s'emballe ainsi au rythme de cette chanson dont elle n'a cure de savoir ce que contiennent les paroles. Peu importe quand c'est un choc aussi violent que celui qui fait naître sous ses yeux ces visions, qui les ramènent des fins fonds de son inconscient où elle voudrait pourtant les enfermer définitivement. Quand c'est un choc qui la fait brutalement ré atterrir pleinement dans la réalité libre de toute déformation, aussi crue et cruelle qu'elle peut l'être sans qu'aucun cauchemar ne vienne s'y greffer, incarnant chaque personne avec toute l'hostilité réelle que l'on a à leur égard. Et elle ne doute pas qu'ils ne doivent qu'à la vue de leurs armes et à l'agressivité d'Oliver, à la terreur que cela peut inspirer à ces démons - si sûrs de leurs magies et pourtant ah ! si faibles - de n'être pas lynchés sur place. Mais ça ne saurait tarder s'ils ne font rien ; et rien, il est hors de question qu'ils ne le fassent. Et c'est en faisant écho aux paroles de son leader que Savannah s'élance aux côtés de ses alliés, prenant pour cible un Pacificateur occupé à repousser un sorcier terrifié : "Pour la gloire de Dieu !"

Mais, à croire que Dieu n'est pas vraiment d'avis de l'aider dans sa lutte. La balle qu'elle lui destinait ne fait que l'effleurer sans aucun dégât et, déjà, il lui est inaccessible. Et Savannah aurait presque juré, presque, si elle en avait le réflexe, si ce n'était pas blaphémé ! Et si, surtout, si au moment où elle ne s'était retourné vers son groupe pour les rejoindre, elle n'avait vu. Adem, la grimace qui déforme ses traits, la lame qui se retire de ses chaires, le visage de son agresseur, ce moldu corrompu. Elle n'est pas assez près pour intervenir, pas assez près pour l'arrêter, pas assez près pour sauver Adem. Mais déjà, son arme se lève de nouveau et elle ne réfléchit pas. Ne cherche même pas à viser, poussée par une surdose soudaine d'adrénaline alors qu'elle hurle littéralement : "Traître aux tiens ! Suppôt de Satan ! Tu brûleras en enfer !!" Et elle tire, gaspille sa dernière balle sans réfléchir, appuie plusieurs fois sur la gachette avant de se rendre compte que le chargeur est vide. Et elle pourrait s'élancer, elle en a le réflexe, s'élancer pour lui faire subir le même sort qu'il a fait subir à Adem et planter, enfoncer son couteau dans sa chaire, mutiler ses organes pour le faire souffrir !

Mais le mouvement est interrompu et son corps se tord de douleur avant même que son cerveau ne l'accepte. Elle n'a plus fait attention, citoyen plus si terrifié, mangemort, Pacificateur ou tireur d'élite. Elle ne sait d'où est venu le sort, ni de quoi il s'agit si ce n'est, une fois de plus, de magie. Tout ce qu'elle sait, c'est qu'elle a mal. Que ses mains qui se portent à son flanc blessé la brûle soudain sous la chaleur du tissus fondu. Que ses chaires lui semblent se ronger de l'intérieur. Elle s'est assez souvent brûler en cuisine pour savoir de quoi il s'agit. Mais jamais aucune brûlure ne lui avait fait aussi mal. Et elle ne sait comment elle parvient à se traîner jusqu'à ses alliés sans perdre connaissance. Quelques pas, tout juste. Sa dernière chance de ne pas rester ici est très certainement dans la magie des phénix alors même qu'elle a faillit en abbatre un plus tôt. Triste sort.

Résumé :



  • La foule est en panique autour de vous, et ça empire. Heather se prend un Everte Statum de la part d'un Pacificateur mortifié et valdingue un peu plus loin, sonnée. Les haut-parleurs ont été leakés et diffusent désormais une chanson moldue bien connue que les Phénix ont judicieusement choisi comme étant leur signal de retraite. Oliver et la petite bande redoublent d'efforts pour casser le cordon de Pacificateurs. Un tireur d'élite est toujours dans le ciel.
  • Dorian continue sur sa lancée et finit par talonner le groupe des traîtres. Il attrape Adem et le tire en arrière avant de lui donner un coup de couteau, mais est éloigné par un mouvement de foule avant de pouvoir recommencer.
  • Elizabeth rassemble ses dernières forces pour réussir un sortilège mais finit par s'évanouir, loin de Dorian et vraisemblablement loin de Heather.
  • Heather, sonnée, met un moment avant de revenir dans la bagarre, puis à fouiller la foule à la recherche de leurs ennemis. Elle repère un encagoulé et lui lance un doloris, évitant de peu les sorts qui se croisent partout autour d'eux.
  • Comme toujours, Savannah est un boulet. Elle rate le Pacificateur qu'elle visait et rate aussi Dorian quand elle tente de venger Adem. Elle se prend un sort qui lui laisse une brûlure sur le flanc gauche et parvient tout juste à se traîner vers ses alliés, espérant, en désespoir de cause, un peu d'aide des Phénix.



Est-ce qu'on va enfin réussir à en avoir un, de Pacificateur ?:
 

Et pour Dorian ?:
 

Et pour sa pomme ?:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1363
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Ven 30 Juin - 20:19
Le membre 'Savannah Michaels' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#3 'Lancer de dé ' :
Un papa une maman !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 109
Date d'inscription : 08/02/2017
Célébrité : Alexa Chung
Crédits : Kim

Double compte : Armel Zabini

Age : 33 ans
Sang : Basique, rang 2
Statut : Célibataire - jamais connu les bras de qui que ce soit
Métier : Fugitive
Baguette : Bois d'aubépine ; pas toujours simple à manipuler. Plutôt rigide, vingt-six centimètres. Larme de licorne.
Epouvantard : L'enfermement
Dialogue : 3366cc
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Ven 30 Juin - 22:13
Elle fut d’abord surprise par la violence inouïe du coup de poing, juste en bas du ventre. A la faire se plier en deux, à laisser échapper un hurlement de douleur, à lui couper net le souffle. Les détonations rugissaient en arrière-plan. Puis seulement après, elle vit ses doigts soudain devenus tremblants virer au pourpre, poisseux et dégoûtant ; et la tâche qui déjà juste au-dessus de sa fosse iliaque gauche s’élargissait. Et enfin, la panique envahissante, glaçante : ça faisait un mal atroce, pire encore que l’immense griffure tout au long de sa cuisse, et c’était terrifiant. Parce qu’elle n’avait même pas vu le coup partir, et parce qu’elle avait été à l’épreuve des balles jusqu’alors mais qu’il suffisait d’un autre coup, juste un autre, bien placé pour que – la gorge serrée et la sueur qui coulait, comme si les larmes montaient.

Et la musique qui se mit à rugir par-dessus l’apocalypse.
« Le signal de retraite. Allez, on détruit ce cordon pour de bon. Pour la gloire de Dieu !! »
Tu cours ou tu crèves ! Tu te bats ou tu crèves ici comme un animal ! Tu cours ou tu peux rester à attendre que ton père te sauve la vie encore une fois, par miracle ! Tu cours ou tu crèves…
L’envie furieuse de ne pas finir comme une bête, parmi les corps sans vie, juste ici. La rage au ventre, plus forte encore, bien plus forte ! que la douleur acide. La rage au cœur. Les doigts qui retrouvent la sensation de la précieuse baguette.

« Cette fois, vous ne vous échapperez pas… Doloris ! »
« DONAN ! » La rage au fond des tripes. Qui se mit à résonner à travers son cri en voyant son ami s’écrouler, en devinant son visage soudain défiguré par la douleur. De quoi oublier un instant ses propres douleurs et le sang qui coulait lentement mais sûrement, comme encore un peu plus d’adrénaline en bolus. Elle réagit immédiatement, sans aucunement prendre le temps de la réflexion ou de la concentration : « DEFENESTRO, CONNASSE ! ». La rage également que son père aie toujours refusé de lui apprendre les Impardonnables.

OUI OUI – Heather touchée de plein fouet.
OUI NON – Lyne manque de toute évidence de pratique, l’onde de choc est considérablement atténuée. Heather touchée malgré tout.
NON OUI – Complètement raté. Se produit une petite explosion à ses pieds.
NON NON – Lancer catastrophique. Une explosion assez méchante se produit à ses pieds, ceux qui sont proches de Lyne (Donan, donc) sont touchés également.

Il ne sortit aucune onde de choc. Juste une explosion assourdissante, pas bien grande, mais juste à ses pieds. Sous la violence de son échec, quelques pavés volèrent en éclats. De quoi faire d’elle une cible facile, alors qu’à la place, elle aurait par exemple pu lancer un nouveau Stupéfix sur les Pacificateurs, toujours si proches…

OUI – Pacificateur Stupéfixié
NON – C’est un échec ! Trop sonnée, n’a pas le temps de lancer quoi que ce soit

**

Lyne est-elle visée ?
OUI – Flumen Ignite
NON – Elle s’en tire bien

Reste debout… Tu cours ou tu crèves !
La petite voix dans sa tête avait toujours la rage, et pourtant, ses mouvements étaient lents, si lents ! Les débris avaient voltigé un peu partout, l’avaient égratignée à des endroits qu’elle ne sentait même pas. La violence de l’explosion lui avait ressentir la même douleur, aussi précise et atroce, que lors de l’impact du coup de feu.
Elle était épuisée. Trop pour sentir le goût de l’humiliation cuisante, mêlé à celui du sang métallique, là au fond de la gorge, juste parce qu’elle était trop mauvaise pour maitriser sa baguette convenablement. Et visiblement trop aussi pour avoir le temps de voir venir, parer, faire quoi que ce soit, face au Pacificateur pas si loin. Il lui toucha le ventre, une fois encore. En plein milieu de l’abdomen.
Les flammes, cette fois-ci, lui arrachèrent un hurlement suraigu, à menacer l’état de ses cordes vocales, et les tympans de la foule étouffante.
Pour une fois, elle se perdit à penser qu’elle aurait dû écouter son père, lui qui aurait depuis toujours préférer se battre lui tout seul plutôt qu’elle, ou au moins, la tenir un peu à l’abri. Elle pensa aussi que quitte à faire absolument n’importe quoi ce jour-là, quitte à semer la tempête avec les siens sans savoir ce qu’elle récolterait derrière… Autant pousser la connerie jusqu’au fond. Mélange étrange de fureur, de peur, de détermination (toujours, la détermination, envers et contre tout… Un brin de folie, peut-être…), à se rappeler que si sa mère avait choisi de ne pas abandonner le combat même pour une cause totalement désespérée, elle pouvait bien faire encore un effort. Puiser tout au fond de ses ressources, encore un peu.
Ils avaient un objectif, ils allaient s’y tenir, bordel !
Elle était pliée en deux. L’impact du plomb et les brûlures toutes fraiches, étendues assez en profondeur, lui donnaient envie de hurler à chaque mouvement. Les premières larmes avaient coulé. Elle qui vivait tout bas, tout discrètement, tout secrètement, depuis le tout début… Ne s’était paradoxalement pas sentie si vivante depuis une éternité. Pour combien de temps ?
Tu marches ou tu crèves !
La rage au fond des yeux, un coup d’œil à Donan, toujours pas très loin… On avance !

Citation :
* La foule est en panique autour de vous, et ça empire. Heather se prend un Everte Statum de la part d'un Pacificateur mortifié et valdingue un peu plus loin, sonnée. Les haut-parleurs ont été leakés et diffusent désormais une chanson moldue bien connue que les Phénix ont judicieusement choisi comme étant leur signal de retraite. Oliver et la petite bande redoublent d'efforts pour casser le cordon de Pacificateurs. Un tireur d'élite est toujours dans le ciel.
* Dorian continue sur sa lancée et finit par talonner le groupe des traîtres. Il attrape Adem et le tire en arrière avant de lui donner un coup de couteau, mais est éloigné par un mouvement de foule avant de pouvoir recommencer.
* Elizabeth rassemble ses dernières forces pour réussir un sortilège mais finit par s'évanouir, loin de Dorian et vraisemblablement loin de Heather.
* Heather, sonnée, met un moment avant de revenir dans la bagarre, puis à fouiller la foule à la recherche de leurs ennemis. Elle repère un encagoulé et lui lance un doloris, évitant de peu les sorts qui se croisent partout autour d'eux.
* Comme toujours, Savannah est un boulet. Elle rate le Pacificateur qu'elle visait et rate aussi Dorian quand elle tente de venger Adem. Elle se prend un sort qui lui laisse une brûlure sur le flanc gauche et parvient tout juste à se traîner vers ses alliés, espérant, en désespoir de cause, un peu d'aide des Phénix.
* Lyne est touchée par une balle (Dorian) en haut de la fosse iliaque gauche. Ca fait suuuper mal, mais quand la musique retentit, elle a un élan de motivation. Jusqu'à ce que Donan se prenne un Doloris. Furieuse, elle tente de le défendre mais ne parvient qu'à produire une explosion autour d'eux. Enfin, elle est brûlée sévèrement au ventre par le Flumen Ignite d'un Pacificateur. Sévèrement touchée mais elle a toujours la rage.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1363
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Ven 30 Juin - 22:13
Le membre 'Lyne Cooper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1363
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Ven 30 Juin - 22:14
Le membre 'Lyne Cooper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Celui qui a tout copié sur Mervyn
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t471-adem-k-wolf
Messages : 205
Date d'inscription : 19/11/2016
Célébrité : Robert Downey Jr
Crédits : <Chouu'>

Double compte : /

Age : 35 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Esclave
Baguette : /
Epouvantard : /
Dialogue : #ffff99

Propriété de Vivienne McKay.
Esclave combattant au club "Le Boutefeu".
Pianiste amateur en manque de musique.
Agressif ♦️ méfiant ♦️ exigeant ♦️ sarcastique ♦️ moqueur ♦️ manipulateur ♦️ rancunier ♦️ fier ♦️
Entièrement dévoué à la Nouvelle Inquisition

Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Sam 1 Juil - 10:23

ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2



Adem Wolf, Savannah Michaels, Lyne Cooper, Donan Avery, Dorian Liddel, Heather Blackburn, Elizabeth Carrow


Avalon, 24 juin 2046

Durant quelques mètres, je devine encore Savannah au loin. Elle prend la bonne direction, je pense qu'elle peut atteindre Oliver et profiter de son influence pour supporter les douleurs, la peur. Mais je la perds vite de vue. La foule est dense et plus affolée que jamais. Je ne vois que des visages déformés par la panique et des tâches rouges, ci et là, qui ralentissent la course des blessés.

Sans flingue, je me sens nu. Pour ainsi dire. Ma main alors vide se referme sur la cagoule qui pend à ma poche. C'est peut être un détail à cette heure de l'action, mais qui sait. Je m'apprête à l'enfiler quand on m'attrape par l'épaule ;
Par réflexe j'essaye de me détacher, personne ne m'entraînera, surtout pas à l'opposé de mon but ! Mais j'anticipe mal. Je craignais d'être touché par un sort avant tout, j'étais si loin d'imaginer qu'un moldu s'en prendrait à moi.
Et pourtant.

L'acier froid s'invite entre mes chairs et ripe contre une côte lorsque je me dégage. La chaleur du sang qui se répand alors au rythme de la douleur me fait vaciller. Un peu tard, je cherche à me défendre d'un second coup qui pourrait être fatal mais heureusement, rien ne vient. Rien qu'un vertige pénible. Mes jambes cèdent et je m'agenouille, affaibli, perplexe. C'était un moldu, j'en ai l'étrange certitude.

Touché ?:
 

Bim:
 

Des sorts continuent de pleuvoir et je m'accroche à la rage pour tenir. Je me relève lentement, tête baissée, et m'insinue tant bien que mal au milieu des gens. La cagoule appuyée sur la plaie - à défaut d'être sur ma tête, je croise la Phénix visiblement aussi mal en point que moi.
Je m'apprête à lui tendre la main, ne serait-ce que pour l'inciter à bouger, mais je crois que ça va aller. Elle attend son camarade, Donan... Bordel, Savannah ??

Cherchant avec difficulté un ennemi à trancher, je n'arrive qu'à brasser de l'air. Il me faut bientôt mes deux mains pour empêcher le sang de couler. La chevelure clair sur ses épaules, j'hésite une seconde mais fini par être sûr de moi. Elle est toujours en vie ;

«  Aller Savannah, viens... »

Dis-je comme si j'étais capable de l'entraîner. Je réalise qu'aucun de nous n'est capable de soutenir le second. Piètre tableau, duo ridicule, on rattrape Oliver. La main pleine de sang, je brandis pourtant mon arme blanche : je n'vais pas crever sans tout tenter ;

Résumé a écrit:
* La foule est en panique autour de vous, et ça empire. Heather se prend un Everte Statum de la part d'un Pacificateur mortifié et valdingue un peu plus loin, sonnée. Les haut-parleurs ont été leakés et diffusent désormais une chanson moldue bien connue que les Phénix ont judicieusement choisi comme étant leur signal de retraite. Oliver et la petite bande redoublent d'efforts pour casser le cordon de Pacificateurs. Un tireur d'élite est toujours dans le ciel.
* Dorian continue sur sa lancée et finit par talonner le groupe des traîtres. Il attrape Adem et le tire en arrière avant de lui donner un coup de couteau, mais est éloigné par un mouvement de foule avant de pouvoir recommencer.
* Elizabeth rassemble ses dernières forces pour réussir un sortilège mais finit par s'évanouir, loin de Dorian et vraisemblablement loin de Heather.
* Heather, sonnée, met un moment avant de revenir dans la bagarre, puis à fouiller la foule à la recherche de leurs ennemis. Elle repère un encagoulé et lui lance un doloris, évitant de peu les sorts qui se croisent partout autour d'eux.
* Comme toujours, Savannah est un boulet. Elle rate le Pacificateur qu'elle visait et rate aussi Dorian quand elle tente de venger Adem. Elle se prend un sort qui lui laisse une brûlure sur le flanc gauche et parvient tout juste à se traîner vers ses alliés, espérant, en désespoir de cause, un peu d'aide des Phénix.
* Lyne est touchée par une balle (Dorian) en haut de la fosse iliaque gauche. Ca fait suuuper mal, mais quand la musique retentit, elle a un élan de motivation. Jusqu'à ce que Donan se prenne un Doloris. Furieuse, elle tente de le défendre mais ne parvient qu'à produire une explosion autour d'eux. Enfin, elle est brûlée sévèrement au ventre par le Flumen Ignite d'un Pacificateur. Sévèrement touchée mais elle a toujours la rage.
♦ Adem est trop gravement blessé pour être efficace. Il parvient néanmoins à rejoindre Savannah après avoir croisé Lyne et Donan qu'il surveille de loin. Ils doivent rester soudés ;

L’ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1363
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Sam 1 Juil - 10:23
Le membre 'Adem K. Wolf' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Complexe d'Oedipe
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1175-hermes-travers#15265
Messages : 107
Date d'inscription : 05/02/2017
Célébrité : Jack Falahee
Crédits : HB

Age : 21 ans
Sang : Sang-pur
Métier : Fugitif
Baguette : 29,2 cm - Bois de Tremble - Plume d'oiseau-tonnerre
Epouvantard : Le corps inerte de sa mère
Dialogue : #046380

Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Sam 1 Juil - 13:35
    L'odeur du sang et de la sueur. Un goût d'amertume due à mon impuissance. Je suis à terre, percé de part en part par les balles, les griffes, les crocs. Victime des attaques de cette bataille, j'ai été touché par mes ennemis, mais aussi par les tirs perdus des moldus. Je ne peux rien faire dans mon état actuel, je dois me ressaisir. J'agrippe ma baguette et la dirige tant bien que mal en ma direction. Je tremble. Et puis, dans un soupir : *Vulnera Sanentur*. Les plaies se referment unes à unes, les hémorragies s'arrêtent. Pendant ce temps, les échangent ne cessent pas, d'autant plus que les pacificateurs se révèlent être plus coriaces que précédemment.

    Je me relève enfin, Lyne toujours à mes côtés. Je vais mieux, beaucoup mieux. Je remue la tête, fais claquer mon épaule gauche et c'est reparti, enfin ça l'était. A peine remis sur pied que me voilà de nouveau au sol, agenouillé comme suppliant que tout s'arrête. Je n'avais jamais été en proie au sortilège Doloris auparavant. Une première fois à tout. Je laisse échapper un cri, des grognements. Je sers si fort les dents que ma mâchoire tremble. Mon corps brûle, une souffrance viscérale, le cerveau en ébullition. Je tiens ma tête de peur qu'elle explose.

    J’entends Lyne, affolée qui tente de mettre fin à mon supplice en attaquant la femme qui m’asservit. Elle la rate et sa maladresse nous fait du tord. Boum. Une erreur qui aurait pu lui être fatale. En effet, un pacificateur la prend pour cible. Elle est blessée, grièvement, mais elle a la niaque, c’est une guerrière. Je suis expulsé à quelques mètres, ce qui met fin au sort de la mangemort. Ni une ni deux, je pointe ma baguette en sa direction. La vengeance est un plat qui se mange froid. Je vais l’exploser !

      - BOMBARDA MAXIMA !

    Une énorme détonation, une véritable bombe sort de ma baguette. Malheureusement, le sortilège est perdu dans la foule avant de s'écraser sur une habitation dont l'un des mur s'écroule. La rage m'envahit, même pas foutu de lui rendre la monnaie de sa pièce, salope. Je m'apprête à suivre Lyne lorsque le pacificateur qui s'en était pris à elle me barre la route à coup de Stupéfix qui atterrit à mes pieds.

      - Toi tu ne m'échapperas pas, Confringo !


    Il explose en une pluie de sang. Je ne m'attarde pas, je croise des inquisiteurs avant de rattraper Lyne. Elle a besoin de soins, dès que nous nous serons éloignés je soulagerai sa peine.


    Donan touche-t-il Heather ?:
     

    Pacificateur:
     

    Résumé a écrit:
    * La foule est en panique autour de vous, et ça empire. Heather se prend un Everte Statum de la part d'un Pacificateur mortifié et valdingue un peu plus loin, sonnée. Les haut-parleurs ont été leakés et diffusent désormais une chanson moldue bien connue que les Phénix ont judicieusement choisi comme étant leur signal de retraite. Oliver et la petite bande redoublent d'efforts pour casser le cordon de Pacificateurs. Un tireur d'élite est toujours dans le ciel.
    * Dorian continue sur sa lancée et finit par talonner le groupe des traîtres. Il attrape Adem et le tire en arrière avant de lui donner un coup de couteau, mais est éloigné par un mouvement de foule avant de pouvoir recommencer.
    * Elizabeth rassemble ses dernières forces pour réussir un sortilège mais finit par s'évanouir, loin de Dorian et vraisemblablement loin de Heather.
    * Heather, sonnée, met un moment avant de revenir dans la bagarre, puis à fouiller la foule à la recherche de leurs ennemis. Elle repère un encagoulé et lui lance un doloris, évitant de peu les sorts qui se croisent partout autour d'eux.
    * Comme toujours, Savannah est un boulet. Elle rate le Pacificateur qu'elle visait et rate aussi Dorian quand elle tente de venger Adem. Elle se prend un sort qui lui laisse une brûlure sur le flanc gauche et parvient tout juste à se traîner vers ses alliés, espérant, en désespoir de cause, un peu d'aide des Phénix.
    * Lyne est touchée par une balle (Dorian) en haut de la fosse iliaque gauche. Ca fait suuuper mal, mais quand la musique retentit, elle a un élan de motivation. Jusqu'à ce que Donan se prenne un Doloris. Furieuse, elle tente de le défendre mais ne parvient qu'à produire une explosion autour d'eux. Enfin, elle est brûlée sévèrement au ventre par le Flumen Ignite d'un Pacificateur. Sévèrement touchée mais elle a toujours la rage.
    ♦ Adem est trop gravement blessé pour être efficace. Il parvient néanmoins à rejoindre Savannah après avoir croisé Lyne et Donan qu'il surveille de loin. Ils doivent rester soudés ;
    * Donan se soigne suite à ses blessures des deux tours précédents. Une fois sur pied, il se prend un Doloris de Heather qui est mis fin par la maladresse de Lyne, quelle ironie ! Il tente de riposter sans succès. Il venge néanmoins Lyne est supprimant un pacificateur. Don rejoint son équipière et croise Sav et Adam.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1363
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Sam 1 Juil - 13:35
Le membre 'Donan Avery' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 44
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 2
ce message a été posté Dim 2 Juil - 22:48

Electricité. Ces bougres avaient osé se servir de l’électricité pour s’en prendre à lui. Oliver avait lâché son arme sous le coup de la contraction douloureuse de ses muscles, et cela avait réveillé la douleur de son bras meurtri. Qui ? Qui avait osé ?

Il souffla, tentant de reprendre sa respiration et de calmer son cœur qui battait anarchiquement à travers sa cage thoracique. Le prêtre se redressa, récupéra son fusil tombé à terre et avisa la situation d’un coup d’œil. Les sorts fusaient. Oliver n’était pas prêt de le dire à voix haute – ce serait un blasphème – mais les Phénix qui lui ont été prêtés pour l’occasion ne manquaient pas de flair pour lancer des œuvres destructrices. Tout le monde avait l’air mal en point. Et Highway to Hell qui continuait de leur casser les oreilles. Oliver attrapa Adem et Savannah, faisant un signe de croix rapide lorsqu’il croisa le regard de la jeune femme pour lui insuffler un peu de courage. « Mes frères, mes sœurs. Nous approchons de la fin. Rentrons à la maison.  Restez ensemble, le temps que… » Il ne finit pas sa phrase. Oliver avait toujours préféré l'action aux paroles, aussi paradoxal que ce fut. Il leva son arme et, dans un cri de rage, attaqua le cordon de Pacificateurs et de la foule au-devant d’eux.

Un mouvement de panique se propagea comme la foudre. Oliver lança un geste en direction de ses acolytes, les incitant à avancer. Au même moment, un tremblement secoua la place. Il s’arrêta net, regarda en arrière, et reconnut l’œuvre de leurs alliés en voyant des Phénix commencer à prendre leur envol au dessus de la place.

Des croix auraient été d’un meilleur effet. Malheureusement – ou heureusement – la Nouvelle Inquisition n’avait qu’une existence secrète pour le moment. Et c’était pour le mieux : leurs fidèles n’étaient pas inquiétés pour le moment.

« On avance, on part ! Vite vite vite ! » Le signal avait été donné. Oliver bouscula les sorciers, fit signe à son équipe qui avançait toujours, et pointa son arme en direction des quelques pacificateurs qui résistaient à la foule. La plupart avaient été submergés par les personnes qui s'enfuyaient de la place, et ils n'eurent pas de difficultés à enfin sortir de cet endroit maudit. Oliver eut un dernier regard en arrière, et puis sortir le Portoloin qu'il avait dans sa poche. Il se rapprocha de ses fidèles et de l'un des Phénix - indispensable pour l'activation, leur tendit l'objet sans un mot, et ils s'en furent.




Informations complémentaires


ϟ keskispass? C'est la FIN (eh ouiii!). On retourne tous aux QG après s'être enfuis les cocos ! C'est le moment de panser vos blessures. Le sujet pour la NI/Phénix est par ici, et celui du reste de la population est éventuellement par là, du côté de l'hôpital Morgane.

ϟ Concrètement, les moldus de la NI s'en vont avec Oliver, plus un Phénix (à voir lequel d'entre vous) qui active le portoloin. Autrement, le Phénix qui reste doit transplaner, et les autres restent sur place, où s'en vont à l'hôpital Morgane qui est juste à côté. La place n'est que désolation entre les gens qui s'enfuient, l'estrade détruite, les explosions et feux d'artifices.

ϟ Vous pouvez poster dans vos sujets de fin. Le fait de poster n'est pas obligatoire, mais tout le monde peut participer. C'est l'occasion pour les membres n'ayant pas participé à l'event de prendre part au sujet.

ϟ Vous avez également ce petit sujet si vous voulez en savoir plus. Suite à venir!

ϟ Les poulpes ! On vous remercie pour cet event de la muerte qui fut super cool ! On espère que vous vous êtes éclatés ! A la revoyure, pour de nouvelles aventures pleines de sang et d'écume et de galère !  

Votre staff adoré !  
L'ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre