AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Viens faire ta diva avec le scénario d'Elizabeth Carrow, Sofia Schmidt ! Cool
Des scénarios en folie
Incarne une badass mum avec le scénario de Hermès Travers, Kate Travers !
Des scénarios en folie
Enflamme les estrades de duel avec le scénario de Scylla Lagides, Hélios Kark !
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ ϟ Dies iræ ϟ Groupe 4 ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre
Branlomane végétatif
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t779-isaie-saab
Messages : 166
Date d'inscription : 11/03/2017
Célébrité : Rudolf Martin
Crédits : me

Double compte : Vivienne McKay

Age : 42 ans
Sang : moldu
Statut : libre comme l'air
Métier : fugitif
Dialogue : lightgray
En ligne
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 4
ce message a été posté Mar 20 Juin - 17:07
L'espace d'une seconde, un silence de mort sembla s'abattre sur la scène. On eu dit qu'un type venait de couper le son et de presser le bouton arrêt sur image. Tous les regards s'étaient braqués sur le cadavre de la mouette qui venait de tomber du ciel, puis, lentement, trèèès lentement, ils se relevèrent sur la sorcière responsable de cette improbable interlude. Okay... C'était donc ça l'efficacité légendaire des sorciers ? Une goutte de sueur glissa le long de ma tempe, illustrant avec justesse la consternation silencieuse qui était la mienne en cet instant. Quand je pensais que la leader Phénix avait insisté pour que chaque groupe moldu reçoive la protection d'au moins une de ses ouailles, je me disais qu'elle aurait au moins pu faire l'effort de fournir les gros calibres au lieu de nous refourguer les bras cassés. Parce que les autres rigolos, eux, en face, n'hésitaient pas à riposter. Une grosse boule rose à la gueule de rhino venait en effet de s'élancer à travers la foule sous l'impulsion de sa maîtresse. Elle fonçait tout droit sur la plus jeune des Phénix, qui ne tarda alors pas à disparaître sous la masse informe de son pelage. Même le gosse savait viser juste !

C'était une calamité. Résistant à l'envie de me claquer le front du plat de la main, je remis plutôt mon couteau à ma ceinture pour dégainer mon pistolet. Après tout, je n'étais pas venu ici pour faire dans la dentelle. Et puis ce n'est pas comme si les méthodes expéditives m'avaient jamais posé le moindre cas de conscience. Il n'y avait pas de place pour les remords ou les regrets, à la guerre. C'était tuer ou être tuer. J'armais alors mon arme et décidais de prendre pour cible l'homme le plus âgé. Les gamins ne me semblaient pas des cibles prioritaires, quant aux femmes, bon, ça devait être l'inconscient qui parlait mais pour l'instant elles étaient hors de cause. La balle manqua de toute façon sa cible. Le sorcier avait eu la bonne idée de se pencher pile poil au moment où je pressais la détente, et à part se faire une grosse frayeur, il n'écopa même pas d'une écorchure. Il y eut toutefois un point positif à tout cela. L'affreuse boule de poils avait prise peur en entendant la déflagration. Elle avait poussé une espèce de couinement pathétique et était retournée en courant en direction de sa maîtresse.


Dés:
 

Résumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 4
ce message a été posté Mar 20 Juin - 17:07
Le membre 'Isaïe Saab' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Mohamed Allô
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705-mathilda-lovewell#8327
Messages : 232
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Neobelzebuth

Double compte : Altair Kirke & Zoltán Hunter

Age : 22 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, tuant un autre moldu
Dialogue : #DC8E28

Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 4
ce message a été posté Mar 20 Juin - 18:09
Ok, d'accord, elle avait foncé tête baissée vers l'ennemi parce que c'était beaucoup plus drôle de taper sur la gueule des gens que d'attendre qu'ils essaient de passer... mais l'intention était là, merde ! Et si elle avait réussit son coup, elle aurait pu mettre un sorcier hors d'état de nuire, ce qui était toujours une victoire.
Inutile de préciser qu'elle accueillit les remontrances d'Isaïe avec mauvaise humeur. Gna gna gna !! Comme si elle avait fait exprès de se jeter par terre ! La chute n'avait pas été sans douleur en plus. A tous les coups elle allait avoir des bleus au cul demain matin. Et lui qui trouvait rien de mieux que de lui balancer des réflexions condescendantes. Au lieu du merci de rigueur, elle lui adressa donc un doigt d'honneur amplement mérité, en se massant les fesses de l'autre main. Sexy ! Et finalement, elle dégaina son arme. Allez, finit la rigolade !

Quoique... La situation devenait de plus en plus bestiale mais pas dans le sens attendu... Entre la mouette, les limaces et l'espèce de buffle rose croisé rhinocéros, c'était à se demander si les sorciers avaient bien compris l'enjeu du combat. A moins qu'on ait oublié de l'informer que la nouvelle mode était de se bastonner par bestioles interposées ? Mouai, chelou. Et pas son truc. Ni celui d'Alfie, elle aurait pu le parier. Elle eu une grimace de dégoût à la vue des gastéropodes qui sortaient les unes après les autres du gosier de son ami. Mais pour le coup, il n'y avait rien qu'elle puisse faire. Leur sorcière par contre...

« Hey ! Arrange ça. », interpella-t-elle Cecilia sans autre politesse.

Et maintenant, au tour du fils de pute qui avait infligé ça à Alfie. Ado ou pas, elle en avait rien à carrer ! Il aurait pu avoir cinq ans comme soixante trois qu'elle n'en n'aurait pas éprouvé plus de pitié. Les armes n'étant clairement pas sa spécialité, Matt s'efforça de prendre deux secondes de plus pour ajuster sa position et ne pas le rater. En contrepartie sa cible eu le temps de réaliser qu'elle le visait et la balle ne fit qu'effleurer son bras. Elle jura entre ses dents et réarma aussitôt.


Mékidonc ?:
 

Mékoidonc ?:
 


[*]Isis a fini par tomber sur Agapanthe et Murphy. Les reconnaissants comme faisant partie des Mangemorts, elle réquisitionne leur baguette pour aller poutrer du dissident. Elle ignore un peu Abel et Salazar pour le moment, mais ça pourrait changer s'ils s'en révèlent dignes.
[*]De son côté, Kristin appelle ses troupes à se regrouper et à faire marche vers la porte située dans le secteur de l'hôpital. Petit soucis : elle repère les Mangemorts sur le chemin.
[*]Une mouette touchée par un des Stupéfix du début, s'écrase devant Cecilia qui, surprise, ne lance aucun sort. RIP mouette...
[*]Murphy tente de contre-attaquer en se voyant viser, mais se prend une pierre en pleine tête venue d'on ne sait où. Et fait maintenant une cible parfaite.
Joie.
[*]Agapanthe voyant l'oiseau mort décide d'envoyer Pudding attaquer Cécilia. Le bourpif attaque Cécilia... avec des câlins. Bon, elle est à terre avec une grosse bestiole sur le bide, mais ce n'est pas exactement ce qu'Agapanthe attendait...
[*]Salazar prend son courage à deux mains et lance un crache-limaces sur... Alfie ! S'il savait il se roulerait en boule pour pleurer mais pour le moment il est tout fier de lui.
[*]Isaïe tire en direction de Murphy. La balle le frôle et il échappe de peu à une mort certaine, mais la détonation a réussi à faire peur à Pudding, qui retourne aux côtés d'Agapanthe.
[*]Mathilda tire sur Salazar parce qu'on touche pas à Alfie comme ça namého ! Elle met un peu de temps pour tirer et Salazar a le temps de réagir ; la balle lui érafle le bras non directeur et lui fait une entaille sanglante.





HS : Balles restantes : 5
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 4
ce message a été posté Mar 20 Juin - 18:09
Le membre 'Mathilda Lovewell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Qui pue le poisson
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t114-alfie-lockwood#251
Messages : 1046
Date d'inscription : 03/09/2016
Célébrité : Sebastian Stan
Crédits : Rose

Age : 34 ans
Sang : Moldu
Dialogue : #336699

Nouvelle Inquisition. Moldu chez les Sabordage, mention porteur de caisses. Exècre la Callaghan, hypocrite selon lui. Et qu'on ne lui parle pas de Kark, les Mangemorts c'est tous des pourris! Mordu à la Tour des médias par le garou Blackburn, il kiffe (non).
En ligne
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 4
ce message a été posté Mar 20 Juin - 18:17
Faire le ménage. Alfie aimait bien cette expression. Ca voulait dire en découdre. Le trentenaire allait dire quelque chose quand leur leader provisoire – cela restait une sorcière tout de même ! - les prévint de la présence d'ennemis d'un tonitruant MANGEMORTS A 5h !.

Il n'en fallait pas plus à Alfie pour resserrer sa prise sur son cout… Enfin. Enfin, à la réflexion, il n'allait pas aller bien loin avec un couteau. Suivant la direction pointée par Kristin, il observa leurs ennemis. Et blêmit instantanément. Un « Oh putain » passa le barrage de ses lèvres. Il avait reconnu l'homme du petit groupe qui leur faisait face. O'Ryan quelque chose. Un dur à cuire. Et une personnalité sombre et destructrice. « Attention à l'homme. Dangereux. » fit-il d'une voix sourde, à l'attention de ses camarades. Il avait la gorge soudainement nouée. Pas sûr qu'ils l'aient entendu, Cecilia avait déjà attaqué, et lui il allait faire de même, mais tout d'abord il s'agissait de changer d'arme. Si O'Ryan était là, et s'il était autant en forme que le jour où ils avaient affronté le monstre des abysses – Alfie en avait encore des frissons en y repensant – alors un pauvre petit couteau n'allait pas faire grand-chose.

Il rentra le couteau dans sa veste et allait pour chercher son arme à feu quand un sort le percuta de plein fouet.

La panique.

Il avait été percuté par un sort. En plein combat.

La panique.

Il paniquait.

Paniquer. C'était la preuve qu'il était toujours vivant ? Une question insidieuse clignotait en gros dans sa tête Mais qu'est-ce que c'était que ça ? Qu'est-ce qui l'avait touché?

Les mains tremblantes, Alfie porta les mains à son ventre qui se tordait. Une hémorragie ? Allait-il se vider de son sang ? Qu'est-ce que c'était ? Il recula d'un pas, regarda autour de lui. Et cette sensation qui lui comprimait l'estomac.

Un haut-le-coeur le saisit, et il dût de toute urgence relever le bas de sa cagoule pour vomir. Mais au lieu de la bile qu'il s'attendait à voir sortir de son estomac, ce fut une gigantesque limace grouillante horrible affreuse qui sortit de sa bouche grande ouverte. Alfie eut un mouvement de recul et retint un cri. Il n’en croyait pas ses yeux. Une limace?! Une. LIMACE?

C'était quoi ce bordel?

Il fixa l'animal grouillant sur le sol - bien vivant en plus ! - quelques secondes, inattentif au combat qui se déroulait autour de lui.  Et, à peine eut-il le temps de se remettre de ses émotions (non) qu’un nouveau haut-le-coeur le saisit. Il se pencha en avant encore une fois et anticipa la chose. C’était dégueulasse. Horrible. Putains de sorciers, c’était quoi ce putain de sort? Entre deux spasmes, il maudit les sorciers. Dans cet état, il ne pouvait rien faire... Dès qu'il se redressait, un nouveau haut-le-coeur le saisissait et un gastéropode atterrissait à ses pieds. Il pria pour que ça s'arrête vite. Très vite.

En attendant, il allait faire ce qu'il pouvait avec ce qu'il avait. Profitant d'une accalmie de quelques secondes, Alfie en profita pour passer à l'action. D'un coup de pied rageur, il envoya valser les quelques limaces qui se trainaient à ses pieds. Pluie de limaces !

Bon. Malheureusement les rampants n'allèrent pas bien loin, et rebondirent mollement sur le sol quelques mètres plus loin. Un malheureux qui passait par là en vit une atterrir sur sa chemise, cependant Alfie n'en avait cure. Cela avait soulagé le trentenaire, du moins un peu. Jusqu'à ce qu'il se repenche à nouveau afin d'expulser un autre gastéropode en réprimant un juron - qu'il ne pouvait de toute manière pas prononcer décemment, sa bouche étant... pleine.


Résumé
[*]Isis a fini par tomber sur Agapanthe et Murphy. Les reconnaissants comme faisant partie des Mangemorts, elle réquisitionne leur baguette pour aller poutrer du dissident. Elle ignore un peu Abel et Salazar pour le moment, mais ça pourrait changer s'ils s'en révèlent dignes.
[*]De son côté, Kristin appelle ses troupes à se regrouper et à faire marche vers la porte située dans le secteur de l'hôpital. Petit soucis : elle repère les Mangemorts sur le chemin.
[*]Une mouette touchée par un des Stupéfix du début, s'écrase devant Cecilia qui, surprise, ne lance aucun sort. RIP mouette...
[*]Murphy tente de contre-attaquer en se voyant viser, mais se prend une pierre en pleine tête venue d'on ne sait où. Et fait maintenant une cible parfaite.
Joie.
[*]Agapanthe voyant l'oiseau mort décide d'envoyer Pudding attaquer Cécilia. Le bourpif attaque Cécilia... avec des câlins. Bon, elle est à terre avec une grosse bestiole sur le bide, mais ce n'est pas exactement ce qu'Agapanthe attendait...
[*]Salazar prend son courage à deux mains et lance un crache-limaces sur... Alfie ! S'il savait il se roulerait en boule pour pleurer mais pour le moment il est tout fier de lui.
[*]Isaïe tire en direction de Murphy. La balle le frôle et il échappe de peu à une mort certaine, mais la détonation a réussi à faire peur à Pudding, qui retourne aux côtés d'Agapanthe.
[*] Mathilda ???
[*] Alfie vomit ses limaces, puis, pris de rage, finit par shooter dedans. (si vous voulez que votre perso s'en prenne une, faites vous plaisir, mais dans l'état actuel des choses ce n'est pas le cas)
Cinnamon Roll
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 108
Date d'inscription : 09/04/2017
Célébrité : Tarjei Sandvik Moe
Crédits : cobrakaisback

Double compte : Tadhg L. Rosenberg

Age : 19 ans
Sang : Pur
Statut : célibataire
Métier : assistant d'edition
Baguette : bois de sapin, épine de monstre du fleuve blanc, 26,5 cm, rigide
Epouvantard : le dégoût et le rejet sur le visage de son père, et de sa famille en général
Dialogue : lightsalmon

Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 4
ce message a été posté Mar 20 Juin - 18:53
Abel voit bien que sa réponse de satisfait pas le patriarche O'Ryan. Il aimerait lui donner de bonnes nouvelles, il aimerait calmer sa conscience mais il ne peut pas mentir. Et il comprend cette inquiétude. Ses pensées sont tournées vers ses parents et vers Hywel. Son père n'a plus l'habitude de se battre… et s'il connaissait une nouvelle crise de trémoria ? Peut-être qu'oncle Maddox les a rejoint pour protéger sa sœur. Il l'espère du moins. Quant à Hywel… il connaît ses compétences plutôt bonne en défense et en attaque, mais ce n'est pas encore un soldat. Il tousse un peu pour se débarrasser de la fumée acre et cligne des yeux. L'atmosphère devient plus respirable, et on y voit mieux. Il secoue la tête pour chasser toute son angoisse qui ne fait que s'accumuler et qui commence à le paralyser. Il ne doit pas paraître plus effrayé encore que Salazar qui est encore à l'école, de plus s'il se souvient bien c'est un né moldu… Pour lui ça n'a guère d'importance pour ça, mais si oncle Maddox le voyait… Il serait encore moins fier de lui qu'en temps normal, et ça Abel ne peut pas le supporter.

Isis Lestrange. Elle a toujours fait peur à Abel avec son austérité et sa froideur, mais il faut avouer qu'à cet instant là, il est plus que ravi et soulagé qu'elle soit à leurs côtés – même si elle l'ignore royalement. Abel est bien loin de lui en tenir rigueur – il serait encore plus terrorisé de devoir avoir même qu'un semblant de conversation avec elle. Mais avec elle, Mr O'Ryan et Madame Kirk et son Bourpif – bien qu'un peu dissipé – il craint un peu moins de tomber aux mains de rebelles.

Il lève sa baguette, s'apprêtant à faire il ne sait quoi encore mais de cesser d'être inactif et de faire honneur à la famille Schmidt quand une mouette s'écrase entre Monsieur O'Ryan et une rebelle. Au même moment, Mr O'Ryan est touché par un projectile non identifié et semble sonner pendant quelques secondes, mais Abel est trop obnubilé par le cadavre immonde de la mouette au sol, ses entrailles s'étant déversé un peu partout. Ça lui donne presque envie de vomir. Pendant ce temps, Madame Kirk lance son bourpif à l'attaque – elle semblait un peu folle honnêtement, mais le principal pour Abel c'est qu'elle avait apparemment beaucoup d'amour pour son animal.

Le sort de Salazar fut un succès ; presque simultanément Mr O'Ryan manqua d'être touché par une balle de ces armes moldus qu'il savait plus que dangereuses, puis Salazar effleuré par le même genre d'armes; et ce fut l'électrochoc qu'avait besoin Abel pour se mettre en action. S'il détestait se battre, il devait essayer d'apporter de l'aide aux autres Mangemorts présents. Et puis il ne pourrait pas faire face à Caem s'il n'essayait pas d'aider son père, même si sa contribution serait des plus minimes. Ni de faire face à sa famille s'il restait à ne rien faire. Il avait reçu la marque des ténèbres et il devait essayer d'en être digne. Levant sa baguette, il lança le premier sort qui lui passa par l'esprit.

Maléfice de la faim :

Qui est visé ?

OUI : Cecilia
NON : Mathilda

Effet

OUI – OUI : le sort fonctionne bien
OUI – NON : Le sort provoque une sensation légèrement désagréable mais c'est minime et ne dure que quelques secondes. Inutile donc.
NON – OUI : Le sort passe à côté
NON – NON : il ne sait trop comment, le sort atteint Pudding qui passait par là. (HS: j'espère que ça te dérange pas Agapanthe, sinon on dit que ça a pas marché Very Happy )


[*]Isis a fini par tomber sur Agapanthe et Murphy. Les reconnaissants comme faisant partie des Mangemorts, elle réquisitionne leur baguette pour aller poutrer du dissident. Elle ignore un peu Abel et Salazar pour le moment, mais ça pourrait changer s'ils s'en révèlent dignes.
[*]De son côté, Kristin appelle ses troupes à se regrouper et à faire marche vers la porte située dans le secteur de l'hôpital. Petit soucis : elle repère les Mangemorts sur le chemin.
[*]Une mouette touchée par un des Stupéfix du début, s'écrase devant Cecilia qui, surprise, ne lance aucun sort. RIP mouette...
[*]Murphy tente de contre-attaquer en se voyant viser, mais se prend une pierre en pleine tête venue d'on ne sait où. Et fait maintenant une cible parfaite.
Joie.
[*]Agapanthe voyant l'oiseau mort décide d'envoyer Pudding attaquer Cécilia. Le bourpif attaque Cécilia... avec des câlins. Bon, elle est à terre avec une grosse bestiole sur le bide, mais ce n'est pas exactement ce qu'Agapanthe attendait...
[*]Salazar prend son courage à deux mains et lance un crache-limaces sur... Alfie ! S'il savait il se roulerait en boule pour pleurer mais pour le moment il est tout fier de lui.
[*]Isaïe tire en direction de Murphy. La balle le frôle et il échappe de peu à une mort certaine, mais la détonation a réussi à faire peur à Pudding, qui retourne aux côtés d'Agapanthe.
[*]Mathilda ???
[*]Alfie vomit ses limaces, puis, pris de rage, finit par shooter dedans. (si vous voulez que votre perso s'en prenne une, faites vous plaisir, mais dans l'état actuel des choses ce n'est pas le cas)
[*]Abel finit par se secouer et lance un maléfice de la faim bien exécuté qui touche Mathilda.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 4
ce message a été posté Mar 20 Juin - 18:53
Le membre 'Abel Schmidt' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 4
ce message a été posté Mar 20 Juin - 22:15


Isis haussa un sourcil avant de lancer un regard étonné en direction de l'adolescent à la tignasse noire. L'attaque qu'il venait de lancer était peut-être rudimentaire, puérile même, avouons-le, toujours est-il qu'il avait fait mouche. Pas mal, pour un garçon qui ne semblait même pas encore en âge d'avoir passé ses BUSES. Elle ne l'aurait pas cru capable de rassembler assez de courage pour se jeter ainsi dans la bataille, mais elle était agréablement surprise par cette prise d'initiative. Pas au point de le féliciter, cela dit. Il y avait des limites à ne pas franchir dans la vie, mais la sorcière le gratifia tout de même d'un bref hochement de tête approbateur. La contre-attaque ne se fit de toute façon pas attendre et, très vite, Isis eut d'autres préoccupations en tête. Une détonation familière venait en effet de retentir, lui faisant instinctivement rentrer la tête dans les épaules. Des moldus. Il y avait des moldus parmi les assaillants. Elle avait eu du mal à y croire quand la rumeur s'était mise à circuler parmi le cercle Mangemort, mais elle aurait reconnu le son de leurs armes de malheur entre mille. Les années n'avaient pas suffit à effacer le souvenir cuisant de cette balle qui lui avait transpercé l'épaule de part en part lors de l'attaque sur Trent Park. Les yeux de la sorcière se plissèrent alors jusqu'à n'être plus que deux fentes menaçantes tandis qu'elle avisait l'une des deux silhouettes ayant osées pointer leur arme sur des sorciers. « Everte Statum ! »

Qui reçoit le sort ?
Oui : Isaïe
Non : Mathilda

* * *

Kiki menait une danse endiablée, rythmée, fluide et ondulante. Elle repoussait toutes les silhouettes ennemies qui se mettaient sur sa scène et ponctuait ses sortilèges de commentaires divers et variés : « Stupefix ! Et un pacificateur à terre, un ! EXPULSO  le crapaud ! » Parce qu'en plus des tarés mangemorts, il y avait aussi la milice de ce connard de Kark. Fallait bien qu'il ait sorti la panoplie complète ! Heureusement, Kiki était accompagné d'un groupe volontaire et prêt à tout pour la liberté, un groupe qui pouvaient faire face aux mangemorts, qui... « MAIS C'EST QUOI CES MANIERES ?! » Non mais tout se perdait ! Les démunis ne visaient pas juste, ses alliés Phénix étaient mal en point et... « Mais... » une limace venait juste de lui atterrir sur le bras. Une bonne grosse limace balancée par son propre camp. Parant encore des sorts lancés de toutes parts, Kiki sentit que ses troupes avaient besoin d'un peu de soutien. « Vos armes, c'est comme des baguettes les démunis : avant d'envoyer le PAN final, assurez-vous d'avoir bien bloqué votre visée ! » Et pour faire preuve de pédagogie, elle leur montra, en poursuivant sa danse folle : « EXPULSO ! » Et, sans regarder la cible de son sort, Kiki vit un sortilège fuser vers l'un de ses démunis, lancé par la tarée Lestrange. « PRENDS QUELQU'UN A TA TAILLE LESTRANGE ! FLUMEN IGNITE ! » Le sort de Kristin fut dévié immédiatement par Lestrange. Les deux femmes se lancèrent alors à corps perdus dans un duel terrifiant. Kiki ne survolait plus avec légèreté la scène : elle venait d'entamer un tango effréné où chacun de ses gestes semblait résonner comme un coup de talon sur une estrade de bois tandis qu'une irradiation verte puis un Phénix flamboyant apparaissaient dans le ciel au milieu de tonitruants feux d'artifice, suivis d'une secousse accompagnant un bruit d'explosion. La barrière magique était tombée et les détraqueurs arrivaient.

Qui reçoit le sort ?
Oui : Agapanthe
Non : Un pacificateur qui tombe sur le pauvre Pudding.


Informations complémentaires


ϟ Keskispass ? Isis attaque Isaïe/Mathilda en représailles de son attaque sur Murphy/Salazar. Kristin décide alors de s'interposer après avoir lancé un sort à Agapanthe/un pacificateur trop près de Pudding et les deux sorcières commencent un duel acharné. Entre temps, la fumée a eu le temps de se dissiper encore un peu plus et, surtout, la barrière magique a été détruite (merci aux groupes 1 et 3), deux Détraqueurs en profitent pour intervenir, attaquant sans distinction. La secousse que vous ressentez est minime, juste de quoi la sentir car c'est au niveau de l'estrade qu'elle est la plus forte.

ϟ Si vous pouvez encore vous attaquer les uns les autres ce tour-ci, vous devez obligatoirement lancer le dé pour savoir si un Détraqueur vous prend pour cible ou non.
Nous rappelons également aux moldus que vous ne pouvez pas voir les Détraqueurs Par contre, rien ne vous empêche de trouver une combine pour les faire apparaître ! (On compte sur Alfie pour leur cracher des limaces dessus !)

ϟ  Fin du tour jeudi 22 à 19h.

L'ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 4
ce message a été posté Mar 20 Juin - 22:15
Le membre 'Filet du Diable' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Mohamed Allô
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705-mathilda-lovewell#8327
Messages : 232
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Neobelzebuth

Double compte : Altair Kirke & Zoltán Hunter

Age : 22 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, tuant un autre moldu
Dialogue : #DC8E28

Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 4
ce message a été posté Mer 21 Juin - 0:07
Elle avait de nouveau avancé la jambe droite et levé le bras, essayant cette fois-ci d'être plus rapide, plus précise... plus efficace quoi. A peine trois secondes c'étaient écoulées lorsqu'elle glissa à nouveau le doigt sur la détente, prête à tirer pour tuer. Mais jamais elle ne saurait si cette fois-ci aurait été la bonne ; un rayon lumineux la frappa de plein fouet et elle tituba en arrière. Eh merde ! Qu'est-ce que ça allait être ce coup-ci ? Des putains de scarabées ?! Elle scruta son épiderme à la recherche d'un bleu, d'un hématome ou d'une tâche de sang mais rien..... L'espace d'un instant, Matt s'imagina que le sorcier s'était lamentablement foiré et laissa échapper un petit rire. Ce fut à ce moment que son ventre émit un horrible gargouillis. BORDEL DE MERDE LES SCARABEES !!
Elle se pencha en avant mais rien ne sortit. Au contraire, elle avait l'impression que son estomac était incroyablement vide. Comme si elle n'avait pas mangé depuis des heures ou des jours. Putain ce qu'elle avait faim ! Il fallait qu'elle mange, qu'elle mange tout de suite ! Elle fouilla ses poches mais la barre de chocolat distribuée à l'entrée n'y était plus, probablement tombée dans la bousculade ou lorsqu'elle avait finit le cul par terre. Son regard tomba sur les limaces qui rampaient au sol.... noooon ! Pas à ce point-là ! Quoique.... elles avaient l'air bien dodues quand on regardait bien. Sa réflexion fut heureusement interrompue par une brève secousse suivie du vol plané d'Isaïe.

Il fallait qu'elle aille à sa rescousse, qu'elle l'aide à son tour à se relever pour lui rendre la monnaie de sa pièce et l'empêcher de jaser... mais il fallait surtout qu'elle l'aide parce que c'était son coéquipier. Un moldu embarqué dans la même galère pourrie qu'elle. Qu'est-ce qu'ils foutaient là nom de Dieu ? Ils n'avaient pas de pouvoir, pas assez d'alliés et ils allaient tous finir par être exécutés comme des bêtes à l'abattoir. S'ils ne crevaient pas aujourd'hui, la tête éclatée dans une marre de sang. Doux Jésus, elle se sentait soudain si découragée. Et affamée. Non, non, non ! Ca ne pouvait être que l'oeuvre de ces saloperies de monstres dont on leur avait parlé ! Ces créatures qui aspiraient tout espoir et tout bonheur. Elle le chercha des yeux en priant à mi-voix mais ne vit rien. De toute façon elle crevait tellement la dalle qu'elle n'arriverait pas à se battre correctement. Peut-être qu'elle pouvait retrouver sa barre de chocolat... elle se mit à quatre pattes sans cesser de prier, tâtonnant le sol à la recherche de la précieuse victuaille.

Mais à quoi bon après tout ? Peut-être que finalement elle ferait mieux d'abandonner. D'arrêter de combattre. Comme quand ses parents s'étaient rendus aux sorciers pour ne pas mourir de faim. Les derniers versets chrétiens s'égrainèrent entre ses lèvres avant de s'arrêter complètement. Elle se remémora le visage de son père, les cris de sa mère quand on l'avait emmenée dans cette foutue école moldue. Une larme roula sur sa joue tandis qu'elle se laissait tomber au sol. Elle n'avait plus la force, plus l'envie de se relever.


Détraquée ou pas détraquée ?:
 

A la poursuite du chocolat perdu:
 



Résumé :

  • Mathilda a grave la dalle et part en quête de bouffe. Un détraqueur la prend pour cible et n'ayant pas trouvé de chocolat, elle se met en PLS pour pleurer sur son triste sort.






HS : Balles restantes : 5
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 4
ce message a été posté Mer 21 Juin - 0:07
Le membre 'Mathilda Lovewell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Future fugitive
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t415-cecilia-munro
Messages : 230
Date d'inscription : 24/10/2016
Célébrité : Natalie Dormer
Crédits : Nerose

Double compte : Aveline Kirke

Age : 31 ans
Sang : Basique de rang 4
Statut : Célibataire endurcie
Métier : Batteuse pour les Harpies de Holyhead
Baguette : 25,6 cm, bois de châtaignier avec une plume d'hippogriffe
Epouvantard : Une version terne et morne d'elle-même, une alliance au doigt, des boulets en forme d'une ribambelle de parfaits petits bébés au sang nouvellement pur aux pieds
Dialogue : #ccccff

+ Conteuse + Joueuse de Quidditch + Alcoolo + A une vingtaine de tatouages qui s'animent lorsqu'elle les effleure de ses empreintes digitales + Pianiste + Guitariste + Fumeuse
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 4
ce message a été posté Mer 21 Juin - 6:50
La créature qui accompagnait Agapanthe sauta sur Cecilia qui, s'attendant au pire, se crispa et ferma les yeux... Pour les rouvrir peu après, réalisant que la créature... lui faisait des calins! Et c'est alors qu'elle reconnut Poudding.

« Tout doux! Tout doux! mon beau! » lui dit-elle dans un murmure étranglé et presque inaudible, se détendant quelque peu. Heureusement qu'elle était plutôt costaude et que le poids du... 'ah scroutt... c'est quoi déjà le nom de l'espèce de Poudding? Ah oui! Un Bourpif!' ... et que le poids du Bourpif ne l'empêchait pas vraiment de respirer. Poudding semblait aux anges d'être tombé (littéralement) sur Cecilia et ne semblait pas décidé à bouger. Jusqu'à ce qu'une détonation retentisse non loin d'eux. Prenant peur, le Bourpif retourna auprès de sa maîtresse et Cecilia se releva péniblement, soulagée que le Bourpif n'ait pas pété sur elle.

Alors qu'elle se penchait pour récupérer sa baguette, une des Moldus de la Nouvelle Inquisition l'interpella sans ménagement, pointant un de ses collègues en train de vomir des limaces.

« Tu m'prends pour qui? Morgane? C'est un sort de Crache-Limace! Y'a rien à faire, faut attendre, c'est tout! » Ce maléfice, Cecilia l'avait souvent vu à l'oeuvre dans ses premières années à Poudlard, car c'était une formule populaire entre gamins à l'époque. Et au vu de l'âge du gamin qui l'avait lancé, à son époque aussi. Sur ces mots, une limace atterrit sur sa cuisse, parmi des morceaux de mouette. Son pantalon étant déjà foutu, elle ne s'en soucia guère, car de toute façon, quelque chose de beaucoup plus urgent se manifesta, outre une légère secousse.

Cette chose urgente, est-ce un Détraqueur qui te prend pour cible, Cecilia?
OUI : Ah bah pas de bol, dis donc!
NON : Ouf! Sauvée pour cette fois!

Il faisait beaucoup plus froid soudainement. Cecilia fixait la créature spectrale qui flottait paresseusement dans sa direction. Le coeur battant la chamade, clignant et secouant la tête pour tâcher de chasser les mauvais souvenirs qui se faisaient de plus en plus persistents, elle tâta ses poches à la recherche d'un morceau de chocolat.

Et as-tu du chocolat?
OUI :Ah bah c'est génial!
NON : Dommage...

Sans succès. Vides. Ses poches étaient vides. Mais sa tête se remplissait de souvenirs de plus en plus douloureux. 'Marraine ne reviendra plus?' 'Non...'... 'J'aime pas porter une robe noire...' 'C'est pour dire adieu à papi' ... 'Comment ça? Une épidémie au village? Et ça ne touche que les Moldus? Laisse-moi t'aider!' 'Tu pourras aider, je te le promets, mais pas maintenant.' ... 'Pratiquement tout le village a été décimé... Il ne reste qu'une poignée de survivants... On va devoir prendre la fuite, se cacher... Le monde des Moldus n'existe plus...' 'Julia! Tu as des nouvelles de Julia?'...

« Non... Non... » gémissait Cecilia. « Spe... Spero patronum... Spero... Spero patronum! »

Patronus?
OUI : YES!
NON : Non...

Mais de sa baguette ne surgissaient que de minces volutes de fumée argentée et un faible nuage.

Résumé!

  • Isis attaque Isaïe en représailles de son attaque sur Murphy/Salazar.
  • Kristin décide alors de s'interposer après avoir lancé un sort à un pacificateur trop près de Pudding et les deux sorcières commencent un duel acharné.
  • Mathilda a grave la dalle et part en quête de bouffe. Un détraqueur la prend pour cible et n'ayant pas trouvé de chocolat, elle se met en PLS pour pleurer sur son triste sort.
  • Cecilia est la cible d'un Détraqueur. Elle tente de s'en débarasser en conjurant son Patronus. Sans succès.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 4
ce message a été posté Mer 21 Juin - 6:50
Le membre 'Cecilia Munro' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#3 'Lancer de dé ' :
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t103-murphy-o-ryan
Messages : 306
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Stuart Townsend
Crédits : Mara

Double compte : Savannah Michaels

Age : 51 ans
Sang : Sang-mêlé
Statut : Veuf, fiancé à Salomé Yaxley
Métier : Propriétaire de boutique d'apothicaire et Maître de potion
Baguette : Bois de Châtaigner, crin de licorne, 27,5 centimètres, fine, rigide
Epouvantard : Une bête informe avec des griffes et des crocs démesurés
Dialogue : [color=#0066ff]
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 4
ce message a été posté Mer 21 Juin - 12:14
La douleur à son crâne reflue lentement, sans pour autant totalement disparaître. La détonation qui retentit bien trop près de ses oreilles, la balle qui y siffle dans la seconde d’après n’arrangent rien et ses muscles se crispent face à l’anticipation de la douleur. Qui ne vient pas. Cela confirme deux choses : les moldus sont prêts à leur tirer dessus, et pas encore totalement aptes à viser. Cela n’enlève en rien à leur dangerosité et Murphy a on ne peut plus conscience de la nécessité absolue de les stopper, ici, et maintenant. Ce qui sera bien plus évident maintenant qu’il parvient à y voir assez clair pour saisir ce qui se passe autour de lui. Le moldu attaqué par l’adolescent à leurs côtés qui vomit désormais de grosses limaces à leurs pieds, le combat de Miss Lestrange et de la rebelle. Le sol qui tremble. Et les autres qui lui font l’effet de scrouts sans têtes, incapables de s’organiser sans les ordres de leur leader d’un jour. A se demander comment ils peuvent désormais tenir debout sans la présence à leurs côtés de Jane Callaghan.
La pensée lui vient avec une vague soudaine de nostalgie accompagnée d’une vague de froid désagréable, mais encore trop diffuse pour qu’il ne comprenne immédiatement de quoi il en retourne. Avant que tous les éléments ne se mettent en place, comme une mécanique soudain de nouveau huilée, dans son crâne encore douloureux. Le sol qui tremble, les rebelles déroutés, la soudaine mélancolie, le froid. Il ne faut pas être Merlin pour comprendre et lorsque Murphy se retourne brusquement, il n’est même pas vraiment étonné de voir foncer sur eux ces répugnantes créatures que sont les Détraqueurs. Et pas plus de les voir approcher du petit groupe parfaitement hétéroclites qu’ils forment, sans sembler se soucier une seule seconde qu’une partie d’eux est de leur côté. Enfin, tout du moins, du côté du Ministère.

Ils ne font pas la différence. Il en sait quelque chose. La première fois qu’il à eu à faire à eux, c’était il y a des années. Des décennies. Miss Lestrange était déjà là. Et ils avaient bien failli y passer. Mais Murphy n’a pas le temps de se demander si, cette fois, elle ne foncera pas directement sur eux comme elle l’avait fait alors, prête à subir leur baiser sans sembler se poser de question ; s’il espère que les décennies lui ont fait perdre ce mauvais réflexe, il n’a pas le temps de le vérifier par lui-même. Car déjà, les créatures approchent. Et avec elle, l’impression que le monde autour de lui perd de ses couleurs, s’assombrit. Et la fumée, désormais, n’y est pour rien. Il sait, pourtant, qu’il doit lutter. Il sait qu’il doit s’accrocher. Il sait à quoi il doit se raccrocher. Au rire de Ian. Au sourire d’Alexianne. Aux réussites de Caem. A l’étreinte d’Eileen. Autant de souvenirs heureux qui peuvent l’aider à se sauver et peut-être même, même si cela n’est qu’accessoire, à sauver ses alliés.

« Bandes d’imbéciles ! Ce sont eux qui attaquent, pas nous ! Abel, il faut que nous les repoussions ! Expecto Patronum ! »

La voix tonne, bien plus puissante qu’il n’a lui-même l’habitude. Mais si le renard apparaît un instant, il est aussitôt dissous dans les limbes de la fumée qui les environne. Et si les Détraqueurs semblent particulièrement intéressés par les rebelles, Murphy sait qu’il est bien trop dangereux de rester ainsi près de Détraqueurs en liberté. Et que leurs chances de s’en sortir sont de plus en plus mince à chaque seconde qui passe. Qu’il est très probable qu’il ne puisse rejoindre Ian, même si celui-ci s’en sort. Que Caem va très probablement perdre la vie, en même temps que lui, ou peu après, dans ce chaos ambiant. Qu’ils vont simplement mourir ici ; pire, subir le baiser. Et qu’ils ne puissent rien y faire. Juste rien.

… Au moins rejoindra-t-il alors Alexianne.

Résumé :

    • Isis attaque Isaïe en représailles de son attaque sur Murphy/Salazar.
    • Kristin décide alors de s'interposer après avoir lancé un sort à un pacificateur trop près de Pudding et les deux sorcières commencent un duel acharné.
    • Mathilda a grave la dalle et part en quête de bouffe. Un détraqueur la prend pour cible et n'ayant pas trouvé de chocolat, elle se met en PLS pour pleurer sur son triste sort.
    • Cecilia est la cible d'un Détraqueur. Elle tente de s'en débarrasser en conjurant son Patronus. Sans succès.
    • Murphy tente un Patronus, mais il disparaît aussitôt. Ils vont tous mourir ici, n'est-ce pas ?



Est-ce que les Détraqueurs se détournent de Celia ou Mathilda pour s’en prendre à Murphy ?:
 

Est-ce que le patronus fonctionne ?:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 4
ce message a été posté Mer 21 Juin - 12:14
Le membre 'Murphy O'Ryan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
La meuf qui couche avec des arbres
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t290-agapanthe-kirke
Messages : 228
Date d'inscription : 06/10/2016
Célébrité : Janis Joplin
Crédits : Kiara Callaghan

Double compte : Sid W. Lewis - Mary Robinson

Age : 35
Sang : pur
Statut : Mariée à l'univers (elle y tiens !)
Métier : directrice et unique employée du "Genêt à Balais"
Baguette : Bois d'aubepine, crin de licorne, 25.4 cm
Epouvantard : un sécateur moldu
Dialogue : #00cc00

Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 4
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 1:42
La baguette peut tuer, oui. Mais la baguette peut aussi faire de belles choses, elle peut aider, soigner. Le pistolet ne fait que tuer. Voilà encore que les moldus prouvent la perversion de leur esprit. Deux balles ont fusé. L’une d’elle a effrayé Pudding qui était depuis bien trop longtemps sur la traitresse et l’autre a éraflé le bras de ce pauvre Salazar. Agapanthe voit rouge.

Pudding vient se blottir dans la robe d’Agapanthe, elle décroche de ses cheveux une limace envoyé par un sale petit moldu et la donne à manger à son bourpif. Pour rassurer Salazar qui semblait appeuré par sa blessure, elle l’encourageât :

« C’était une très bonne idée, le crache-limace, Pudding raffole des limaces ! »

Le bourpif reprends confiance et le voilà faisant le tour du petit groupe à la recherche de limaces à dévorer. Un pacificateur tombe sur Pudding. L’animal reprend peur et vient se cacher derrière Agapanthe.

« Mais laissez ce pauvre Pudding tranquille ! Il vient de perdre sa maman, il traverse une période difficile ! Et c’est un gentil bourpif ! Il ne fera de mal à personne. Si vous voulez affronter quelqu’un à votre taille, attaquez-moi ! Pas les animaux, pas les enfants ! Bande de sauvages ! Machabées d’eau de vaisselle !»

Une légère secousse.

« Qu’est-ce qui se passe encore ? »

Le froid, tout s’assombrit. Les détraqueurs. Ils attaquent les ennemis, mais s'attardent aussi sur Mr O'Ryan. Pourquoi ?
Puis les souvenirs s’emmêlent. La mort de Kiki, de la mère de Pudding. Elle voudrait lancer un patronus, mais son corps refuse de réagir. Cette sensation de vide. Agapanthe, si pleine de vie, se sent vide. Dans un dernier souffle, elle tente :

« J'ai... écris... Détraqueurs... incompris... genêt à... balais...devriez... le lire...  »


Le froid est toujours là, mais le vide dans son cœur se remplit doucement. A-t-il écouté ce qu'elle a dit ? A-t-il juste trouvé une autre proie ? Qui saurait le dire. Agapanthe reste un instant hébétée. Elle sent Pudding lui taper doucement les jambes comme pour lui demander si elle allait bien. Elle le caresse machinalement. Au fond d'elle, elle sait que le détraqueur l'a comprise. Il aspire très certainement à plus de reconnaissance et il sait qu'Agapanthe a toujours eu un regard bienveillant sur son espèce.

détraqueurs:
 

résumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 4
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 1:42
Le membre 'Agapanthe Kirke' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Invité
Invité
avatar
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 4
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 11:30
Le sourire éclatant sur son visage s'est figé en voyant un des assaillants le prendre pour cible. Bouge, a alors hurlé la petite voix dans sa tête et il n'a pas réfléchi. Il a bondi. Salazar ravale pourtant un hoquet de surprise en sentant une traînée de feu lui érafler le bas de l'épaule. La brûlure est horrible. Elle explose et la douleur se répand dans l'ensemble de son bras tandis qu'il doit faire un effort considérable pour ne pas lâcher sa baguette et pouvoir ainsi porter la main à sa blessure. Ça fait tellement mal. Il en a les larmes aux yeux et, tout d'un coup, il réalise. Qu'est-ce qu'il fout ? Mais qu'est-ce qu'il fout par la barbe de Merlin ?! Qu'est-ce qu'il lui a prit de jouer les héros ?! M'dame Agapanthe a beau dire, ce n'est pas un guerrier. Ce n'est même pas un véritable sorcier s'il en croit les médisances qu'il a si souvent entendu siffler sur son passage. Le sang lui dégouline le long du bras maintenant et son cœur bat à tout rompre contre ses côtes. Il va se faire tuer. C'est tout ce qu'il va y gagner s'il continue comme ça.

Il va mourir.

Salazar voudrait disparaître. Il regrette d'avoir voulu jouer à la grande personne et d'avoir accompagné Dagobert. Pas sûr qu'il ait été prêt à regarder des gens subir le baiser du détraqueur déjà. Alors ça. Mais il n'y a nulle part où aller. Nulle part où se cacher. Les rebelles sont partout et comme tous les honnêtes citoyens venus assister à l'événement il est prit au piège. C'est à ce moment qu'une déflagration retentit soudain dans le lointain. Le sol tremble sous leurs pieds et même si Salazar est incapable de savoir d'où ça vient, il comprend que quelque-chose d'important vient de se passer. Une première femme crie, non loin de là, rapidement suivit par d’autres hurlements, d’autres mouvements de panique, et bientôt les yeux du jeune sorcier s'écarquillent en apercevant leur silhouette spectrale fondre sur la foule. Ils sont là. Les détraqueurs.

Un froid intense envahit alors Salazar de l'intérieur comme si une vague glacée se répandait en lui. Les gardiens d'Azkaban ne s'intéressent pas à lui mais leur simple présence le plonge dans une espèce de brouillard blanc, épais, qui s'insinue dans son esprit et y paralyse les connexions nerveuses.

« Tim ! »

« Pas mon fils ! Je vous en supplie ! »

« Tim ! »

« Je vous interdis de le toucher espèce de salauds ! »

« Tim ! »

À travers le brouillard, il lui semble entendre de terribles hurlements. La voix implorante d'une femme, la juste colère d'un homme et les cris déchirant d'une enfant. Il ne sait pas qui est Tim mais il a de la peine pour eux. Ceux qui le cherchent. Ils ont l'air de tellement tenir à lui. Où est-il ? Où est Tim ?

Salazar a mal au cœur.


Dédé le dé :
    Salazar est-il épargné par les détraqueurs ? :
    Oui : Mais ça ne veut pas dire qu'il ne va pas bader.
    Non : Il va bader sévère.

Résumé :
    • Isis attaque Isaïe en représailles de son attaque sur Murphy/Salazar.
    • Kristin décide alors de s'interposer après avoir lancé un sort à un pacificateur trop près de Pudding et les deux sorcières commencent un duel acharné.
    • Mathilda a grave la dalle et part en quête de bouffe. Un détraqueur la prend pour cible et n'ayant pas trouvé de chocolat, elle se met en PLS pour pleurer sur son triste sort.
    • Cecilia est la cible d'un Détraqueur. Elle tente de s'en débarrasser en conjurant son Patronus. Sans succès.
    • Murphy tente un Patronus, mais il disparaît aussitôt. Ils vont tous mourir ici, n'est-ce pas ?
    • Agapanthe s’énerve. Elle se fait attaquée par un détraqueur qui lui laisse la vie sauve sans qu'elle n'utilise de patronus. Elle part dans ses délires chelous.
    • Salazar se fait épargner par les Détraqueurs mais leur simple présence suffit à raviver de souvenirs profondément enfouis en lui et il entend la voix de ses parents et de se sœur lorsque les sorciers l'emmenèrent avec eux.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 4
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 11:30
Le membre 'Salazar Sabordage' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Cinnamon Roll
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 108
Date d'inscription : 09/04/2017
Célébrité : Tarjei Sandvik Moe
Crédits : cobrakaisback

Double compte : Tadhg L. Rosenberg

Age : 19 ans
Sang : Pur
Statut : célibataire
Métier : assistant d'edition
Baguette : bois de sapin, épine de monstre du fleuve blanc, 26,5 cm, rigide
Epouvantard : le dégoût et le rejet sur le visage de son père, et de sa famille en général
Dialogue : lightsalmon

Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 4
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 14:22
Il l'avait vu, le rebelle à quelques mètres d'eux qui s'apprêtait à tirer de nouveau avec son arme terrifiante. Et sans réfléchir, il l'avait visé lui. Dans l'urgence, il avait lancé le premier maléfice qui lui était passé par la tête. Celui de la faim. Le sort avait apparemment bien percuté la cible, mais Abel ne savait pas s'il était bien exécuté, et surtout il se trouvait ridicule d'avoir usé un tel sortilège. C'était assez honteux. Sans doute avait-il pensé à celui-ci en premier car en tant que bon poufsouffle qui se respecte, Abel adorait manger et à l'idée de devoir subir un maléfice de la faim… un frisson désagréable lui parcourait la colonne vertébrale. Mais c'est sûr qu'il existait des maléfices plus utiles dans ce genre de circonstances… Il poussa un soupire pour lui-même et tâcha de se secouer mentalement pour être un peu plus efficace.

Malgré la présence réconfortante de Mr O'Ryan et de Mme Lestrange, Abel a bien du mal à garder son sang-froid. Les attaques font rage tout autour d'eux, et surtout, une explosion vient de retentir. Et Abel commence à paniquer sérieusement. Il n'arrive pas à se concentrer, et un vent bien frais le fait frissonner. Il ne se sent pas bien tout à coup. Il a peur pour ses parents, sa sœur, Hywel, ses amis, Tess. Et si elle était là aujourd’hui ? S'il lui arrivait quelque chose ? S'il leur arrivait à tous quelques chose. Peut être qu'il va mourir aujourd'hui, il est inutile aux Mangemorts de toute façon ce ne serait pas une grande perte. Il tourne la tête et lève les yeux, et l'épouvante le gagne soudainement. Deux détraqueurs foncent droit sur eux, et Abel a la tête qui tourne. Il fait de plus en plus froid, et il sent cette tristesse infinie qui le submerge et commence à l'étouffer.

Pendant quelques secondes, il ne fait plus attention à ce qu'il se passe autour de lui, cherchant à récupérer du courage et rassembler ses souvenirs heureux. Avoir des pensées positives. C'est la clef. Mais chaque fois qu'il pense à quelqu'un qui lui est proche et pour lequel ou laquelle il a énormément d'affection… il pense à ce qu'il va se passer quand ils vont mourir et qu'il se retrouvera seul à pleurer trop tôt leur perte. Il n'est pas prêt pour ça.

Mais l'un des détraqueurs se rapproche soudainement de lui. Abel a de plus en plus de mal à respirer, l'air est glacial. Il ferme brutalement les yeux, s'agrippant avec force à sa baguette, la seule pouvant le sauver. Il essaie de penser à la fierté sur le visage de son père, la tendresse infinie dans le regard de sa mère, les éclats de rire de Leah et Eden, la présence rassurante d'Hywel et ses sourires entendus, et puis Tess la révoltée, Tess la remarquable, Tess qui lui fait tourner la tête ; et tous ses amis. Mais une marée de sel monte à ses pupilles. Parce qu'il n'arrive pas à voir autre chose que la déception qui finira par transformer les traits de son paternel comme elle habite déjà si souvent le visage de son oncle Maddox, il n'arrive pas à voir autre chose que la maladie de son père et d'Eden et leurs crises terribles, la colère que Tess a contre lui sans cesse ; et puis tous le reste. Il ne veut pas perdre Hywel aujourd'hui, ni Tess, ni chacune de ses personnes, mais c'est trop tard n'est-ce pas ? Mais il va sans doute mourir avant, c'est un raté de toute façon. Il fait honte à toute sa famille, ce n'est qu'un poufsouffle insignifiant incapable d'être digne de son rang et de son sang. Secoué par les sanglots, perdant totalement contrôle sur son don de métamorphomagie, ses cheveux passent d'une couleur à l'autre avec une rapidité certaine, manifestation physique de sa terreur interne. « Spero patronum… Spero patronum. Spero - » répète-t-il entre deux sanglots sans que ça n'est, évidemment, un quelconque effet.


Vilains détraqueurs.

Dé 1. Abel est-il visé ?
OUI – Petit pipou est dans la mouise
NON – Ouf. Mais ça ne l'empêche pas d'être tout déprimé


Dé 2. Patronus ?
OUI-OUI : une légère ombre bleue
Tout le reste : Abel n'a jamais réussi à invoquer un patronus et c'est pas aujourd'hui que ça va arriver, il angoisse déjà bien trop depuis le début de l'attaque.

Résumé.
• Isis attaque Isaïe en représailles de son attaque sur Murphy/Salazar.
• Kristin décide alors de s'interposer après avoir lancé un sort à un pacificateur trop près de Pudding et les deux sorcières commencent un duel acharné.
• Mathilda a grave la dalle et part en quête de bouffe. Un détraqueur la prend pour cible et n'ayant pas trouvé de chocolat, elle se met en PLS pour pleurer sur son triste sort.
• Cecilia est la cible d'un Détraqueur. Elle tente de s'en débarrasser en conjurant son Patronus. Sans succès.
• Murphy tente un Patronus, mais il disparaît aussitôt. Ils vont tous mourir ici, n'est-ce pas ?
• Agapanthe s’énerve. Elle se fait attaquée par un détraqueur qui lui laisse la vie sauve sans qu'elle n'utilise de patronus. Elle part dans ses délires chelous.
• Salazar se fait épargner par les Détraqueurs mais leur simple présence suffit à raviver de souvenirs profondément enfouis en lui et il entend la voix de ses parents et de se sœur lorsque les sorciers l'emmenèrent avec eux.
• Abel est la cible d'un détraqueur et secoué de larmes il plante complètement son sortilège du Patronus.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 4
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 14:22
Le membre 'Abel Schmidt' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Branlomane végétatif
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t779-isaie-saab
Messages : 166
Date d'inscription : 11/03/2017
Célébrité : Rudolf Martin
Crédits : me

Double compte : Vivienne McKay

Age : 42 ans
Sang : moldu
Statut : libre comme l'air
Métier : fugitif
Dialogue : lightgray
En ligne
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 4
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 15:58
Le sortilège me frappa en pleine poitrine. Je n'avais rien vu venir mais, contrairement à Alfie, je n’eus pas l'occasion de me demander à quelle sauce j'allais être mangé. Mes pieds furent littéralement arrachés du sol et je sentis mes poumons se vider de tout l'air qu'ils pouvaient bien contenir tandis que j'étais projeté en arrière. C'était comme venir de se faire charger par un bélier : brutal et sans équivoque. Heureusement, un pauvre quidam passant par là stoppa net ma course folle avant que j'ai eu le temps de parcourir des kilomètres. La collision ne fut pas tendre, loin de là, mais elle amortit tout de même un peu ma chute, et bien qu'il fut difficile d'ignorer la vive douleur qui me saisit le bras alors que je m'écorchais contre les pavés de la ville, on peut dire que je ne m'en sortis pas si mal, au final. Pourtant, je fus incapable de me relever tout de suite. J'étais séché. Une colonie d'étoiles me dansait devant les yeux et je jugeais plus prudent d'attendre qu'elles se dissipent avant de tenter quoi que ce soit. C'est là, affalé par terre, les bras étendus en croix, que j'assistais alors au feu d'artifices qui explosa soudain au-dessus de la place de l'Ascension.

Ils avaient réussi. Ils l'avaient fait. Les Phénix étaient parvenus à briser la barrière magique les empêchant de délivrer les prisonniers. Un faible sourire se dessina alors sur mes lèvres. Nous n'étions pas encore tirés d'affaires, mais ce premier pied de nez à la toute puissance du gouvernement avait un goût de victoire. Il suffisait de tenir bon maintenant. Rejoindre la porte, neutraliser les Pacificateurs, maintenir un cordon de sécurité pour assurer la retraite de nos troupes, et avec un peu beaucoup de chance, nous rentrerions peut-être tous vivants de cette mission complètement délirante. Suicidaire, me corrigeais-je soudain alors qu'un sentiment désagréable m'étreignait la poitrine. Il faisait si froid tout d'un coup. Ce n'était pas normal. Un désespoir absurde tentait de s'insinuer dans ma tête, mais ce n'était pas le mien. Même dans les heures les plus sombres je ne m'étais jamais permis de ressentir ce genre de choses. Ce n'était pas moi. Ce n'était pas ce que j'étais.

Il se tramait un truc pas net. Poussé par la nécessité de trouver une explication, je me remis alors enfin debout. et c'est en voyant la désolation et l'épouvante dans le regard de mes compagnons d'infortune que je compris. Les détraqueurs avaient fini par passer à l'action. J'avais beau être incapable de les voir, ils étaient les seules créatures magiques à pouvoir inspirer une atmosphère aussi malsaine. En plusieurs années cavale, j'avais appris à reconnaître les signes avant-coureurs de leur présence. D'ordinaire, c'était le signe qu'il fallait aller se mettre l'abri, et fissa, mais aujourd'hui ce n'était pas une option. Mon regard tomba sur Mathilda et un grondement sauvage remonta alors dans ma gorge en voyant la détresse sur son visage. Hors de question que ces pourritures touchent à un seul de ses cheveux ! Il n'y avait que moi qui avait le droit de la foutre dans des états pareils, bordel ! J'attrapais alors un gros cailloux qui traînait par terre et le balançais de toutes mes forces dans la direction où je supposais que se trouvait le détraqueur.

_ Va bouffer la cervelle de quelqu'un d'autre espèce de sale crevure !


Dés:
 

Résumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 4
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 15:58
Le membre 'Isaïe Saab' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 4
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 22:30


Isis avait perdu conscience de ce qu'il était en train de se passer autour d'elle. Toute son attention était focalisée sur le duel qui l'opposait à la vieille Phénix et elle ne pouvait se permettre de détourner le regard. Pas alors que son adversaire perdait peu à peu du terrain. Elles avaient commencé ce combat à armes égales pourtant, mais l'horrible Phénix qui était apparu dans le ciel l'avait fait redoubler de rage et la Mangemort s'était alors mise à déverser un véritable déluge de sorts en direction de sa némésis. Un horrible sourire finit d'ailleurs par naître à la commissure de ses lèvres. L'ouverture qu'elle attendait depuis tout à l'heure venait enfin de se présenter. La vieille avait baissé sa garde et Isis s'engouffra alors à travers sans une seconde d'hésitation.

* * *

Par les baloches de Merlin ! C'est qu'elle cognait dur, la Lestrange ! Kristin venait de faire un vol plané par-dessus la foule et l'atterrissage ne s'était pas fait en douceur. Elle avait du se fouler un truc. Son poignet lui faisait un mal de chien. Heureusement, elle était solide et il ne s'agissait pas de sa main de baguette, mais elle cracha tout de même un juron bien senti en se remettant à la verticale. Elle ne savait juste pas encore à quel point sa réaction était de circonstance. Car le spectacle qui s'offrit soudain à ses yeux la laissa bouche-bée. Elle avait du mal à croire qu'elle n'avait pas remarqué la présence des Détraqueurs, déjà, mais son visage perdit toute trace de couleur en voyant les trois statues titanesques qui trônaient au milieu de la place se mettre en mouvement. Car oui, elles avaient bougé, leur visage de marbre se tournant lentement vers les fourmis qui s'agitaient à leurs pieds, et un tremblement terrible secoua le sol lorsqu'elles descendirent de leur socle. Kiki n'en croyait pas ses yeux. La statue qui avait atterri de leur côté était celle du moldu. Des chaînes aux poings, une guenille en guise de vêtement, il n'avait déjà pas l'air commode, mais lorsqu'il leva son énorme main en l'air, comme pour asséner une gifle à la piétaille qui osait perturber son sommeil en contre-bas, le danger devint trop évident pour rester coite. «
FUYEZ ! Vers la porte ! Allez ! Allez ! Sortez de là !
»

* * *

Peu de choses pouvaient se targuer d'être capables de plonger Isis Lestrange dans la stupeur la plus totale. Il lui en fallait beaucoup, pour cela, mais une statut de près de 40 mètres se mettant en action faisait visiblement l'affaire. Même les détraqueurs avaient préféré prendre les voiles plutôt que d'affronter les colosses. L'un d'eux ne fut pas assez rapide, cependant. Il fut fauché de plein fouet par la gifle que la statue venait d'asséner un mètre seulement au-dessus de la foule, et Isis dut lever les bras devant son visage pour se protéger du souffle qui balaya les environs. Pour une fois, elle était d'accord avec les Phénix...


Informations complémentaires


ϟ Keskispass ? Priez pauvres pécheurs, car les trois statues du centre de la Place de l'Ascension viennent de se mettre en action, un phénomène rare se déclenchant lorsque la ville est en danger. Elles mesurent chacune une quarantaine de mètres. Ce sont de véritables colosses, mais elles ne pèsent toutefois pas aussi lourd que les anciennes statues moldues de même taille. Bah oui, elles sont enchantées tahvu, c'est la classe

La statue se tenant dans votre périmètre est celle du moldu. Elle assène une gifle au-dessus de la foule, créant un terrible coup de vent, mais plus de peur que de mal pour le moment (même si le petit détraqueur qui s'est fait exploser la tronche témoignerait autrement, Voldy ait son âme). Kristin invite alors tout le monde à se magner le train et à fuir en direction de la porte la plus proche. Isis n'ait pas du genre à ouvrir sa gueule pour rien, mais elle n'en pense pas moins !

ϟ Koikejfais ? Tu cours, Hubert, et tu poses pas trop de questions ! Plus sérieusement : vous pouvez toujours continuer à vous taper dessus si ça vous chante, mais aussi tenter de détruire / arrêter la statue. Tenter, seulement, car vous vous doutez bien qu'un morceau pareil n'est pas prêt de tomber en ruine Wink Pour l'instant, vous ne pouvez l'endommager que très superficiellement du coup. Évitez de lui faire perdre un membre quoi.

ϟ Absentéisme : Alfie Lockwood a manqué 1 tour.

ϟ  Fin du tour samedi 24 à 19h.

L'ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
Invité
Invité
avatar
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 4
ce message a été posté Ven 23 Juin - 1:46
Les voix s'effilochent à travers le brouillard. Il entend toujours leurs cris mais Salazar ne peut rien pour eux. Leur fils est mort. Il ne sait pas pourquoi ni comment mais c'est ainsi. Il sait. Et c'est sûrement injuste. C'est sûrement minable et effroyablement égoïste de sa part mais il doit penser aux vivants. À Dagobert qui se bat quelque part dans les parages. Au vieux Claudicus qui l'a tiré de son orphelinat, mais aussi à tous les autres Sabordage, Laicume, Barberousse et Labalafre qui l'ont accepté comme l'un des leurs. À Nora, sa meilleure amie, qui le pousse toujours à se dépasser. C'est pour eux qu'il doit vivre. Pour eux qu'il doit trouver la force.

Se remémorer leur visage est encore plus efficace que de croquer dans le meilleur chocolat du monde. La situation est pourtant toujours aussi désespérée autour de lui. Personne ne semble en mesure d'arrêter le bal macabre des détraqueurs qui s'en prennent sans distinction à tous ceux qui ont le malheur de croiser leur route, et ce n'est pas Salazar qui risque d'y mettre fin. Il est impuissant. Il voudrait hurler à l'aide mais vers qui se tourner ? Personne ne prête attention à lui. Où qu'il pose les yeux, il ne rencontre que le chaos, la panique, et le désespoir. Il n'a jamais autant prié pour un miracle.

Jusqu'à ce que le miracle ait lieu.

Sous le regard ébahi du futur étudiant de cinquième année, les détraqueurs battent en retraite. Ils relèvent la tête et déguerpissent aussi rapidement qu'ils étaient venus. Comme ça. D'un coup d'un seul. Salazar en papillonne bêtement des yeux. Il ne comprend pas. C'est trop beau pour être vrai mais il n'a pas encore conscience d'à quel point c'est vrai. Il n'en croit juste pas leur chance ! Une vague de soulagement le saisit et il laisse échapper un éclat de rire incrédule tandis qu'il se tourne vers Abel. Le visage baigné de larmes. Son enthousiasme passager retombe alors comme une crêpe. Son cœur se serre et Salazar se précipite aux côtés de son ancien camarade pour lui tendre la tablette de chocolat qu'on lui avait remis avant le début de l'exécution.

« Mange. Tu en as plus besoin que moi. » Le ton est ferme mais doux. Il pose même sa main sur son épaule pour l'aider à se raccrocher à une présence concrète. Solide. « Ils sont partis. C'est fini mainte... »

Il ne finit jamais sa phrase. Un petit tremblement de terre vient de faire vrombir la place et une ombre gigantesque se dresse dorénavant devant le soleil.

« A.. Abel ? Abeeel ! » chouine Salazar en tirant franchement sur sa manche maintenant.

De sa main libre, il pointe le géant du doigt. Celui qui se tient le plus proche d'eux. Parce que ce n'est pas une, ni deux, mais bien les trois statues ornant le centre de la Place de l'Ascension qui surplombe la marée humaine qui grouille à leurs pieds.

« On peut paniquer maintenant ? »

La statue lève le bras. Elle gifle l'air au-dessus de leur tête et Salzar ne se le fait pas répéter deux fois. Il court. Il court comme jamais il n'a couru avant ce jour. Tant pis pour la gloire et l'honneur.


Dédé le dé :
    À quel point Salazar flippe-t-il ?
    Oui : Il a tout de même la présence d'esprit de lancer un sortilège par-dessus son épaule. Pour la forme. Une pauvre entaille de rien du tout dans la jambe de la statue.
    Non : L'honneur et la gloire sont pas des choses pour lui de toute façon.


Résumé :
    • À part être mignon avec Abel qu'il aide à se remettre de l'attaque des détraqueurs, Salazar ne sert à rien. Il court comme un dératé en direction de la porte sans demander son reste à personne après que la statue ait donné sa gifle.
Contenu sponsorisé
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 4
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre