AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Incarne un sorcier vaudou avec le frère aîné de Calypso Layibadé, Kayin Layibadé Twisted Evil
Des scénarios en folie
Viens refaire le portrait aux sorciers avec la grande sœur de Salazar Sabordage, Madison Phillips
Des scénarios en folie
Prouve que t'en as autant dans la cervelle que dans le portefeuille avec le petit frère d'Armel Zabini, Alix Lancaster Rolling Eyes
Magique boîte à idées
Tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ Famille & Noblesse ❞
 :: Royaume-Uni :: Ailleurs
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 177
Date d'inscription : 08/11/2017
Célébrité : Nastya Zhidkova
Crédits : Chicken Smoothie

Double compte : Alice Charley, Hélios C. Kark & Esther Baron

Age : 20 ans
Sang : Sang-pur
Statut : En attente de fiançailles mais en couple (fidèle) avec Anastaz Hunter
Métier : Employée à la Commission de la Trahison
Baguette : 28 centimètres en bois d’aubépine avec pour cœur un crin de sombral, droite et rigide.
Epouvantard : Son double maléfique.
Dialogue : Theresa : #00cc66 Theresa bis : #9068ff

Albinos - Fais plus confiance à son grand-père ou son oncle qu'à ses propres parents - Adorable petite Sang-Pure de bonne famille le jour, peste sanguinaire la nuit - Étudie la magie noire et ça ne l'aide pas à réfréner ses tendances violentes - Naïve mais pas stupide - Cuisinière intempestive de muffins et autres pâtisseries
Famille & Noblesse
ce message a été posté Dim 19 Nov - 18:02
« Famille & Noblesse »
Mauvaise cheminée



Elles avaient convenu du rendez-vous depuis une semaine déjà. Ça mettait Theresa dans une humeur de soie. Quel plaisir que celui de retourner en Écosse ! Au château Mckay ! Ça lui rappellera un peu ce nid de ronce qu’est Poudlard mais… ce sera différent.

Elle porte l’une de ses meilleures robes. Maquillage ? Elle observe son reflet et n’y voit qu’une peau de neige. Elle continue de pénétrer ses propres pupilles, immobile, comme à la recherche de quelque chose qui clocherait. Il faut dire… bien qu’aujourd’hui soit un beau jour et ce malgré le gris des nuages, elle avait cauchemardé. Rien de bien précis : des ombres qui s’élançaient de gauche à droite, des corps sans vie qui tombent et des yeux… des yeux malveillants. Elle contemple les siens : le bleu, presque du gris, domine. Ne lui disait-on pas qu’ils étaient adorables ? Oui… adorables.

Elle lâche son miroir avant d’attraper sa baguette. Elle attire une petite bourse par un sortilège muet. Poudre de cheminette. Pratique, efficace mais salissant. Elle espère que le foyer cachera peu de cendres en sa gorge. Theresa sort de sa chambre et traverse les couloirs du manoir. Elle passe devant le portrait de son grand-père. Il offre son habituel regard sévère et la jeune Mulciber sourit timidement en retour. Se sentir gêné devant un tableau… quelle absurdité et pourtant… Le temps qu’elle passe à faire autre chose qu’apprendre l’art du mal, c’est du temps qui n’aide pas le vieux Wilfric. Alors, elle se sent un brin coupable. Toutefois, elle a promis de rejoindre Caitlyn et sa promesse elle tiendra. Elle fera des révisions des sortilèges de Poudlard à son retour, tiens ! Elle a toujours eu du mal avec le maléfice du lien foudroyant d’ailleurs… Et si Sir Andrew était présent ?

Elle se vide l’esprit. Theresa se tient devant la cheminée. Elle tient la poudre entre ses petites mains avant de prononcer à voix-basse. Parler fort n’a jamais été le fort de la petite albinos. Elle se sent idiote de parler fort toute seule. La conséquence de ce manque de vigueur ne manque pas de donner une petite leçon à la jeune fille…

Elle sort de la cheminée pour y apercevoir… une maison de basique ? Une table ordinaire, une cuisine ordinaire et puis… un couple de jeunes gens ordinaires qui s'embrassent de manière tout aussi ordinaire et… Attend quoi ? Theresa se glace sur place, de même pour le couple qui commençait à jouer dans les vêtements de chacun. Le malaise se poursuit entre nos sorciers dans le silence le plus pesant jusqu'à que le garçon décide d'utiliser un hybride de son cerveau et de son sexe.

- Tu veux venir ?

La Mulciber tourne les talons en criant le lieu de sa destination le plus vite et fort possible. Plus jamais ça, se dit-elle. Finalement, elle débarque à bon port. Elle décèle la figure rassurante et maternelle de sa bonne amie Caitlyn Mckay. L’albinos retire de la cendre de son chapeau et de ses épaules en souriant, embarrassée.

- Ah, Caitlyn ! Je suis si heureuse de te voir !

Elle se refuse de ne serait-ce vaguement mentionner la mésaventure. Plus jamais. Elle aimerait tendre les bras mais les cendres de la cheminée de ces gens de petites mœurs la couvraient encore un peu. Elle se débarrasse alors du mieux qu’elle peut.

- Ça me fait plaisir que tu ais accepté de me recevoir. Avec ce qui se passe ces derniers temps… Tu vas bien j’espère ?

Surtout au manoir Mulciber… Ça fait du bien de sortir.
 
Invité
Invité
avatar
Re: Famille & Noblesse
ce message a été posté Dim 19 Nov - 19:47
« Bienvenue délicate jeune fille»
Blanche neige …


Je regardais en souriant Shona lire avec application un livre à haut voix. J’avais encore Kentigern sur les genoux et mon petit dernier c’était endormi. Je lui caressais les cheveux d’une main, l’autre posée sur mon ventre où un nouvel enfant grandissait lentement. J’avais encore huit mois à attendre. J’étais inquiète, cette situation entre la nouvelle inquisition et l’ordre du phénix : Plus la mort des têtes pensantes … C’était un sacré merdier … Aucun département n’était épargné … Mais aujourd’hui c’était enfin un jour de repos et je profitais de ma famille ! Enfin ! Mes deux enfants et mon époux, qui était là lui aussi. Je ne lui avais encore rien dis au sujet du , celui qui aurait dû être le cinquième enfant, troisième enfant que je portais. Je préferais attendre au moins le second mois.

Comme à chaque fois que j’étais chez moi en repos, je portais une longue robe. Aujourd’hui j’avais choisis une en soie bleu nuit brillante, avec des manches brodées de rouges et d’or et l’encolure ronde brodés aux même motifs. Et comme toujours, mes cheveux sombres étaient libres. Je levais la tête vers l’horloge et me levais et déposant au passage Kenti sur les genoux de son père. J’avais un rendez vous avec une adorable jeune sang pur que je voyais régulièrement.

Je fis préparer le thé et les gâteaux dans le salon où je l’attendais et m’installai sur le sofa clair pour l’attendre. Ce ne fut pas long et je la vis bientôt surgir de la cheminé. Je me levais aussitôt pour l’accueillir. La petite fille du grand Wilfric Mulciber, Theresa. Que j’essayais plus ou moins de « former » pour devenir une femme forte et indépendante sang pur mais aussi potentiellement une mère de famille. Même si je n’étais pas forcément la mieux placée pour parler de ça. Je m’approchais d’elle pour l’aider à ôter les restes de cendres sur son vêtements avant de l’embrasser. La pauvre, la situation devait être horrible chez elle …

« Theresa ! Je suis ravie aussi de te voir. Je vais très bien, je te remercie et toi ? Mais je t’en pris ne reste pas dans la cheminé ! Viens assis toi, il y a du thé. »

Je la laissais s’installer sur le sofa avant de lui servir une tasse de thé avec deux gâteaux au chocolat. IL y avait en plus un bol de noix de cajou. J’adorais en manger en ce moment. Pour Shona cela avait été des courgettes et Kentigern des betteraves. Étrange, mais pourquoi pas ! Je plongeais mes lèvres dans mon thè avant de poser ma tasse sur sa soucoupe.

« Et bien ! De quoi veux tu parler aujourd’hui ? »
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 177
Date d'inscription : 08/11/2017
Célébrité : Nastya Zhidkova
Crédits : Chicken Smoothie

Double compte : Alice Charley, Hélios C. Kark & Esther Baron

Age : 20 ans
Sang : Sang-pur
Statut : En attente de fiançailles mais en couple (fidèle) avec Anastaz Hunter
Métier : Employée à la Commission de la Trahison
Baguette : 28 centimètres en bois d’aubépine avec pour cœur un crin de sombral, droite et rigide.
Epouvantard : Son double maléfique.
Dialogue : Theresa : #00cc66 Theresa bis : #9068ff

Albinos - Fais plus confiance à son grand-père ou son oncle qu'à ses propres parents - Adorable petite Sang-Pure de bonne famille le jour, peste sanguinaire la nuit - Étudie la magie noire et ça ne l'aide pas à réfréner ses tendances violentes - Naïve mais pas stupide - Cuisinière intempestive de muffins et autres pâtisseries
Re: Famille & Noblesse
ce message a été posté Mar 21 Nov - 5:25
« Famille & Noblesse »
Une poignée de noix de cajou



Caitlyn Mckay n’est pas sa mère mais une basse partie de Theresa aurait voulu que ce soit le cas. Entendez qu’elle aime sa très chère maman même si elle se retient… Toutefois, cette dame dégage une énergie maternelle si attirante pour cette pâle fille. On comprend mieux pourquoi elle a choisi cette femme pour confier ses inquiétudes sur son futur. Elle apprécie qu’elle l’aide à se débarrasser des saletés sur sa robe. Que c’est rassurant de savoir qu’il existe de belles personnes en ce monde, n’est-ce pas ?

- Theresa ! Je suis ravie aussi de te voir. Je vais très bien, je te remercie et toi ? Mais je t’en pris ne reste pas dans la cheminé ! Viens assis toi, il y a du thé.

-  Au plaisir.

Elle s’installe sur le sofa et ne refuse rien. La tasse de thé gravite autour des meilleures conversations ou plutôt concentre les bonnes gens en son orbite. Elle prend quelques sirotés, satisfaite, mais s’abstient d’attaquer les gâteaux tout de suite. Certainement délicieux, il ne convient pas de manger tout de suite, encore moins si l’hôte se sent obliger de servir plus. Il faut garder sa ligne !

- Et bien ! De quoi veux tu parler aujourd’hui ?

Franchement, elle parlerait bien de ce grand-père absent. Ceci étant dit, elle sait que ça mènerait la conversation dans le gouffre des commodités qu’on répète sans cesse. Pas qu’elle doute de la solidarité de Caitlyn mais elle se doute qu’elle se réduit à la même impuissance qu’elle. Puis, elle se refuse de la troubler avec ça, à moins que l’interlocutrice insiste. Elle jette un œil sur le bol de noix de cajou.

- Je me sens mal de prendre de ton temps pour ça mais… est-ce vrai ce qu’on raconte sur les obsessions alimentaires lorsqu’on est… tu sais, quand on porte un enfant. Je ne sais pas, depuis ma promotion de Poudlard j’appréhende  mon premier enfant même si je pense que ça viendra plus tard… ou plus tôt que je ne le pense, je ne suis plus sûre avec ce qui se passe...

D’où cette pensée persistante sur le patriarche : elle a toujours imaginé que ce serait lui qui validerait son fiancé. Qui d’autre que ce grand et fier père de famille et legilimen reconnu pourrait-il mieux lui trouver l’homme de sa vie ? Aucun. Et s’il passait l’arme à gauche chez les terroristes… elle perdrait ce qu’elle considère comme le meilleur des avis.

- J’ai essayé de trouver des réponses auprès de ma vénérable mère mais elle est si absente… Elle s’occupe de mes frères en priorité et je ne la blâme pas ! Par contre… je me retrouve seule. Il y a bien des livres mais… ne me jugez pas mais je rougis à l’idée de les acheter en magasin. Alors il me semble naturel de me tourner vers une femme et mère que j’estime.

Sa sincérité s’exprime. Elle en est pas à son coup d’essai à parler de ces préoccupations féminines avec la Mckay mais ses préoccupations la tourmentent plus que jamais. Elle parle des obsessions alimentaires mais elle pense à des choses plus… sensibles. De telles choses ne tarderont pas à glisser dans la conversation.

 
Invité
Invité
avatar
Re: Famille & Noblesse
ce message a été posté Mar 21 Nov - 9:14
« Bienvenue délicate jeune fille»
Questions et réponses



Si la jeune femme ne touchait pas aux gâteaux, je ne pus m’en empêcher, je grignotai quelques noix de cajoux en l’observant. De quel sujet voudrait-elle me parler ? Si elle veut me parler de sa solitude suite à la capture de Wilfric par ces maudits traitres à leur sang et sang de bourdes, nous le feront. Mais que pouvions nous faire ? Nous étions pieds et poings lié à attendre le bon vouloir de ces maudits terrorristes ! Theresa me faisait un peu de peine, certes Wilfric n’avait sans doute pas été le plus tendre des grands pères, mais il était néanmoins un homme bon, et plus que digne d’être sang pur. S’il n’avait pas été capturé, nul doute qu’il aurait sûrement été élu ministre de la magie. Qui d’autres pourrait assumer aussi bien ce rôle que lui ? Je haussais un sourcil surpris, ainsi elle voulait parler des obsessions alimentaires des femmes enceintes ? Pour Yann et Blaithin … Yann cela avait été les oranges, j’en avais eu les doigts jaunes. Maintenant rien que l’odeur me donnait envie de vomir, et Blaithin … IL me semble que cela avait été un fromage français, que j’avais à jamais bannie de ma table.

Je comprennais les peurs de l’enfant qu’elle était encore. Se marier avoir des enfants, c’était un gros changement dans sa vie, et j’avais eu de la chance en épousant mon cousin Kieran et que nous nous aimions, et qu’il ne m’avait jamais jugé coupable pour mes deux fausses couches. C'était en partie grâce à lui que j’en étais là aujourd’hui. J’étais fière de lui, et fière d’être son épouse. Mais, ce ne serait pas le cas de cette jeune fille. Trouverait-elle un époux parfait pour elle ? Qui lui choisirait ? J’aurais parié sur Wilfric … Mais puisqu'il n’était pas là. En mon sens, j’aurais préferais attendre d’en savoir plus sur sa situation et attendre sans doute son retour pour discuter de ça. S’il revenait bien sûr. Mais il reviendrait, j’en étais sûre. Quand à la mère absente de Theresa … J’étais heureuse de pouvoir la remplacer du mieux que je pouvais, et son compliment me fit sourire. Je me savais pas si j’étais vraiment une si bonne mère … j’avais quand même fait deux fausses couches avant Shona et Kentigern. Je croquais à nouveau dans une noix de cajoux avant de répondre.

« Je t’en pris Theresa, si je t’invite à la maison, c’est que je souhaite te voir ! Tu ne me dérange nullement. Concernant les obsessions alimentaire, c’est parfaitement vrai, du moins dans une majorité des cas. Sur mes quatre grossesses, j’étais accroc, dans l’ordre, à l’orange, à du fromage, à de la courgette et de la betterave. Ce sont parfois des aliments qui ne te diront absolument plus rien après, ou même que tu déteste. Il m’est arrivé d’avoir des drôles d’envies au milieu de la nuit. Ce sont les hormones qui font ça. En soit ce n’est pas grave, c’est même assez drôle de voir ton époux se lever en courant pour réveiller les moldues pour te faire faire une salade de betterave à une et demi du matin. »

Doux souvenirs qui me fit monter un sourire aux lèvres. Je bus une gorgée de thé, me retenant d’encore prendre des noix de cajoux. J’allais finir comme un hamster, avec des bajoux de ça. Son autre questions … Mmmh … C’était complexe de former une enfant qui n’était pas la sienne. Et dire que dans douze ans, je referais pareil Shona. J’aurais sans doute même dû commencer avec Blaithin … Si elle avait survécu. J'espérais juste que Theresa ne poserait pas de questions sur les fausses couches. Sujet plus que trop sensible pour moi.

« Pour te rassurer Theresa, ce n’est pas facile de poser des questions à sa propre mère, quand aux livres bien souvent écrit par des hommes qui ne connaissent pas la réalitée de vivre une grossesse… Ils utilisent tant de termes techniques pour parler de quelque chose de naturel, certes complexe mais …, que cela revient à lire un dictionnaire slaves la tête à l’envers. Puis il n’est pas très … Mmmh … noble d’aller acheter ces livres. Pour moi il est plus naturel d’en parler entre femmes. Je t’estime aussi beaucoup Theresa, tu es une jeune fille très intelligente et douée. Nul doute que tu sauras lié vie de famille et vie active. »

Et pour moi c’était important. Je ne pouvais pas être uniquement mère au foyer, je serais devenue dingue. J’adorais mes enfants, mais j’avais besoin de sortir et de m’occuper autrement qu’en câlinant mes enfants. Après, je savais que certaines mère voulaient rester au foyer. Je ne les blâmais pas ! Du moment qu’on ne les forçait pas chacun faisait comme il le souhaitait. Mais je ne pourrais jamais être mère au foyer. J’aimais trop mon travail. Je fixais toujours la jeune albinos

« T'inquiète tu pour ton époux Theresa ? Je pense que tu as encore un peu de temps devant toi. Je suis également sûre que tu sauras te faire respecter et obéir de n'importe quel homme. »
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 177
Date d'inscription : 08/11/2017
Célébrité : Nastya Zhidkova
Crédits : Chicken Smoothie

Double compte : Alice Charley, Hélios C. Kark & Esther Baron

Age : 20 ans
Sang : Sang-pur
Statut : En attente de fiançailles mais en couple (fidèle) avec Anastaz Hunter
Métier : Employée à la Commission de la Trahison
Baguette : 28 centimètres en bois d’aubépine avec pour cœur un crin de sombral, droite et rigide.
Epouvantard : Son double maléfique.
Dialogue : Theresa : #00cc66 Theresa bis : #9068ff

Albinos - Fais plus confiance à son grand-père ou son oncle qu'à ses propres parents - Adorable petite Sang-Pure de bonne famille le jour, peste sanguinaire la nuit - Étudie la magie noire et ça ne l'aide pas à réfréner ses tendances violentes - Naïve mais pas stupide - Cuisinière intempestive de muffins et autres pâtisseries
Re: Famille & Noblesse
ce message a été posté Jeu 23 Nov - 19:30
« Famille & Noblesse »
Que faire avec les mecs ?



- […] Ce sont les hormones qui font ça. En soit ce n’est pas grave, c’est même assez drôle de voir ton époux se lever en courant pour réveiller les moldues pour te faire faire une salade de betterave à une et demi du matin.

Theresa rigole. Elle imagine très bien la situation, avec les moldus qui courent dans tous les sens pour lui préparer une salade illico presto. Eh bien, cela clarifie un mythe qui n’en est plus un. En fait, ça l’amuse. Curieuse, elle se demande quel aliment viendra l’obséder durant sa première grossesse ! Elle aimerait bien que ce soit des fraises ou des framboises car ces fruits possèdent des saveurs agréables.

- […] Pour moi il est plus naturel d’en parler entre femmes. Je t’estime aussi beaucoup Theresa, tu es une jeune fille très intelligente et douée. Nul doute que tu sauras lié vie de famille et vie active.

Elle hoche la tête en sirotant son thé chaud. Elle apprécie qu'on la complimente de la sorte mais elle tente de rester humble. Elle doit apprendre, expérimenter et maîtriser tant de choses avant de devenir une grande dame comme Elena l'état… Puis, gérer la vie de famille et la vie active… En réalité, elle tend à confondre les deux mais par chance, il existe les elfes et les moldus pour l'aider. Au pire, elle demandera à une gentille Sang-de-Bourbe de s'occuper de quelques soins. Oh, elle pense certes à se montrer plus présente que sa propre mère et donner tout l'amour maternel nécessaire mais ça reste à envisager. Ceci étant dit, il ne faut pas laisser des inférieurs élever les futurs enfants sang-purs, en dépit de leurs meilleures intentions…

- T'inquiète tu pour ton époux Theresa ? Je pense que tu as encore un peu de temps devant toi. Je suis également sûre que tu sauras te faire respecter et obéir de n'importe quel homme.

Il n’aura pas le choix de me respecter, pense-t-elle sombrement un quart de seconde. Elle prend un morceau de gâteau, pensive. Elle cherche à gagner un peu de temps avant de répondre. Le problème est qu’elle ne s’imagine pas faire la loi à son futur mari. De ce qu’elle a observé, il s’agit plutôt du contraire… ou au mieux, la relation se construit autour d’un travail d’équipe, d’un respect mutuel. Elle pense alors à ce vieux cauchemar où papa Mortimer se disputait avec maman Adeline et pas qu’un peu. Discorde, vacarme et violence… Elle craint que ça lui arrive. S’il fallait se soumettre pour éviter ce dénouement ? Comment gérer un homme ? Elle les connaît que trop peu, au final…

- Je crois en la sagesse de ma famille pour m’offrir le meilleur parti. Je fais confiance en mon grand-père Wilfric pour ça… enfin, quand toutes ces histoires se calmeront et qu’il reviendra parmi nous. Par contre je ne te cacherais pas que je… je ne comprends pas vraiment les hommes. Je veux dire, j’ai bien des amis masculins mais je ne comprends pas vraiment ce qui se passe au niveau… tu sais de l’amour, des relations plus… intimes. Je sais qu’il y a des femmes qui ont des petits-copains avant le mariage mais ce n’est pas mon cas alors je crains de ne pas savoir quoi faire une fois mariée. Toi qui est si jolie et aimée de ton mari, tu dois bien savoir une ou deux choses sur les hommes, non ?

Ah… Ces femmes qui ont des relations avant le mariage… Theresa s’est abstenu jusqu’ici de fomenter des critiques à leur égard mas elle en pense plusieurs. Encore, lorsqu’il s’agit de basiques, ce n’est pas si grave. Après tout, le peuple ne possède pas toutes ces responsabilités, cette image à maintenir. Mais pour les sang-purs (homme ou femme d’ailleurs) … Elle trouve ça scandaleux. Caitlyn est douée de traits physiques appréciables et surement appréciées... aurait-elle fait des bêtises avant son heureux mariage ? Évidemment que non, se dit la jeune fille.

Elle déguste le gâteau au chocolat par petites bouchées. Elle espère que les mots de Caitlyn pourront l’éclairer sur le mystère masculin. Aussi candide qu’elle puisse être, elle sait néanmoins que pour faire un enfant il faut effectuer ce qu’on appelle le sexe entre un homme et une femme. Cependant, elle ignore comment ça se déroule, ce qu’on y ressent et initier l’acte sexuel en premier lieu. Elle n’a entendu le mot préliminaire que de la bouche d’une basique de rang trois à Poudlard lors d’une discussion dont elle s’est vite retirée. Mais bon, puisqu’on est entre femmes sang-pures, à huit clos et que c’est pour le bien du mariage, il n’y a rien d’obscène d’en discuter, n’est-ce pas ? Lorsqu’elle repense à cet accident tout à l’heure, son échine un tremblotement glacé.

 
Invité
Invité
avatar
Re: Famille & Noblesse
ce message a été posté Jeu 23 Nov - 21:11
«  Bienvenue délicate jeune fille»
 
Questions et réponses

 


Je manquais de m’étouffer avec ma noix de cajou face aux questions de la jeune Theresa. Alors ! Euh … J’avais l’impression d’entendre ma fille « Mère ? Comment on fait les bébés ? » … Et Scroutt ! Bien sûr lui dire qu’elle était trop jeune et qu’elle devrait attendre … Mauvaise idée ! Elle était en âge de savoir ! ET elle devait le savoir. C’était important pour elle. Après il y avait différent types d’amour. L’amour charnel et l’amour psychique … Autant expliquer les deux !

… Le problème maintenant devenait comment expliquer l’amour psychique … Parce que certes c’était l’attirement entre deux être. Ou pas d’ailleurs, cela pouvait être en sens unique, et dans ce cas je plaignais la personne de cet amour à sens unique. Mais comment on pouvait définir ça de manière physique ? Il y avait des symptômes physiques. Ah ? Mon côté médicomage revenait en force ! Symptôme tout ça … Alors … Savoir quand on était amoureux … Alors … Je me replongeais un instant dans mes souvenirs de jeunesse. Déjà, on souriait en permanence, ou presque lorsque l’on voyait l’autre, au début du moins, on avait besoin de sa présence, on avait des papillons dans le ventre quand on lui parlait … Mmmh … On rougissait aussi souvent, on s’inquiétait pour lui parfois sans raison, quoi que maintenant … On pouvait s’inquiéter toujours pour de très bonnes raisons ! Ah et ! On savait toujours lui trouver des défauts. Bien que j’ai quelque fois du mal. Et on ne supportait pas d’entendre des critiques sur lui … Je bus une gorgée de thé avant de parler lentement.

« … Et bien … Concernant l’amour, tu as l’amour Psychique et physique.  On nome aussi le second : sexe. Le premier est une attirance pour la personne, elle est physique et mentale. Tu as envie d’être avec la personne, de discuter avec lui … Tu rougis et tu ris sans raison. Ce n’est pas forcément immédiat, cela met du temps à venir. C’est difficile à expliquer. Sache que cela peut être à sens unique. Concernant le second … »

Je respirais à fond. Bon, autant employer mon ton « médecin » pour parler de ça. Il n’y avait pas à rougir ! C’était parfaitement naturelle. Si on savait comment on concevait un enfant … Savoir la manière dont c’était fait . Bon sang … et je devrais refaire ça avec Shona. Par le Lord ! Heureusement, j’avais encore du temps avec ma fille. Disons que c’était un entraînement avec Theresa. Je lissai de la paume ma robe et rajustai un plis ou deux en cherchant mes mots. Je repris une profonde inspiration avant d’expliquer.

« Quant à l’amour charnel, il s’agit en réalité de l’acte physique de copuler, c’est tout à fait naturel. La manière de faire est toujours la même, mais la manière dont l’acte est fait dépend de toi et de ton mari. Donc, ton époux va faire pénétrer ton vagin, cela fait un peu mal la première fois, et après des mouvements de va et vient, il va éjaculer en toi. Tu connais la suite.  Le spermatozoïde, l’ovule … Après il y a plusieurs manières de le faire, selon ton humeur et tes envies.  »

Cette conversation devenait … plus qu’étrange. Pitié qu’elle ne me demande pas comment se passait l’accouchement. Une fois sur deux c’était une catastrophe pour moi. Je repris une gorgée de thé, et un petit caramel au lieu de mes noix de cajou. Pas la peine d’éveiller les soupçons. Et heureusement que je tenais ma tasse d’une main, sinon je l’aurais sûrement crispé autour de mon ventre !  J'avalais mon caramel après l'avoir un instant mâché. Quel bon entraînement pour avec Shona. Le plus tard possible s'il vous plaît ! Je continuais à regarder Theresa, l'invitant d'un mouvement de tête à poursuivre. J'avais de la chance, je n’avais pas rougis.



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 177
Date d'inscription : 08/11/2017
Célébrité : Nastya Zhidkova
Crédits : Chicken Smoothie

Double compte : Alice Charley, Hélios C. Kark & Esther Baron

Age : 20 ans
Sang : Sang-pur
Statut : En attente de fiançailles mais en couple (fidèle) avec Anastaz Hunter
Métier : Employée à la Commission de la Trahison
Baguette : 28 centimètres en bois d’aubépine avec pour cœur un crin de sombral, droite et rigide.
Epouvantard : Son double maléfique.
Dialogue : Theresa : #00cc66 Theresa bis : #9068ff

Albinos - Fais plus confiance à son grand-père ou son oncle qu'à ses propres parents - Adorable petite Sang-Pure de bonne famille le jour, peste sanguinaire la nuit - Étudie la magie noire et ça ne l'aide pas à réfréner ses tendances violentes - Naïve mais pas stupide - Cuisinière intempestive de muffins et autres pâtisseries
Re: Famille & Noblesse
ce message a été posté Sam 25 Nov - 19:38
« Famille & Noblesse »
Qu'est-ce que l'amour, le vrai ?



Ah, si l’amour consiste à rougir et rire sans raison, elle aimerait bien être amoureuse ! Pourtant, elle sent que ces explications restent partielles. Un non-dit plane au-dessus de sa tête, quelque chose qui échappe à sa compréhension. Serait-ce les battements de cœur de l’amour qu’elle ne connaît pas ? Son cœur il bat, et parfois si fort lorsqu’elle s’engage dans un duel ! Mais pour un homme… son cœur a-t-il déjà battu d’affection ? Jamais.

Elle écoute attentivement les dires de Caitlyn sur l’amour charnel. Elle se doute un peu que cette discussion lui provoque un certain malaise mais ses informations sont si précieuses qu’elle ne l’arrêtera pas. Copuler, oui, elle sait de quoi il s’agit. Elle se remémore les créatures magiques à Poudlard. Mais… ces choses-là, c’est pour les animaux et les moldus non ? Implique-t-elle que les sorciers font l’amour… comme des bêtes ? De plus, qu’est-ce qu’éjaculer ? Elle comprend ce truc de va et vient mais éjaculer… Qu’est-ce que ça peut vouloir dire ? La suite… Oui, ces histoires de gènes, elle en sait quelques bribes.

En définitive, le sexe renferme des trucs inquiétants. Elle en arrive à cette conclusion car le ton de Caitlyn est trop lisse et qu’elle trahit peut-être du malaise… Theresa ne saurait être sûre. En fait, pusillanime, elle cache aussi de son côté des réserves à pénétrer ces détails intimes qui viendront si elle continue sur cette voie.

- Ah, merci de cet éclaircissement ! C’est… un processus étonnant j’imagine.

Elle ne croit pas si bien dire. Ensuite, va expliquer le plaisir à une jeune fille pour qui la masturbation demeure un mot scientifique, rien de plus. Elle sirote son thé avec lenteur pour laisser la douce Mckay respirer deux secondes. Elle sent le besoin de cette pause pour sa personne en tout cas. Elle pose la tasse sur sa petite assiette.

- Le sexe est un sujet… particulier. À-vrai-dire, ce n’est pas celui qui me préoccupe le plus en ce moment. Je me disais… cet amour psychique, peut-on m’en dire plus ? Je sais que c’est beaucoup demander mais je n’ai jamais ressenti ce que tu m’as raconté. Et si je n’avais pas d’amour psychique pour mon mari ? Ça prend du temps je le conçois mais si après deux, trois ans, je ne ris toujours pas pour rien, dois-je m’en inquiéter ? Je dis ça… Par exemple, les basiques n’ont pas l’air de vivre ces choses-là comme nous. Enfin, pas comme au manoir Mulciber.

Elle pénètre de ses yeux grisâtres les pupilles de la Mckay. Qu’en est-il de cet élixir dont les poètes vantent les vertus et les vices ? Jamais Theresa n’a-t-elle ressenti une sensation qu’elle pourrait attribuer à ce phénomène et parmi sa famille, elle ne croit voir personne qui veule toujours rester ensemble, même les couples mariés ! L’amour viendrait-il de l’hérédité ? Une femme aussi bienveillante que Caitlyn doit pouvoir développer sur ça un tout petit peu plus, conclu l’albinos.


 
Invité
Invité
avatar
Re: Famille & Noblesse
ce message a été posté Sam 25 Nov - 23:49
« Parfois les enfants ont de ces idées »
Enfants surdoués, comment les occuper ?



Ah … L'amour psychique … Ah … Je crois que même s'il est moins gênant à expliquer que l'amour physique il est encore plus compliqué que l'autre. Je passais une main dans mes cheveux en plissant les yeux pour essayer de savoir comment formuler ça. Ah … J'avais l'impression d'avoir en face de moi ma Shona. Ma fille avait la fâcheuse manie de toujours demander « pourquoi ? Pourquoi ? » Et n'aimant pas mentir, parfois je disais « je ne sais pas » . Mais là, comparé à certaines question de ma fille, c'était relativement simple. Relativement. Je me mordillais la lèvre. Je savais bien qu'il y avait des cas comme ça ! J’espérais pour elle que cela ne serait pas le cas. Il y avait bien ma cousine par alliance, Victoria dans ce cas là !

« Et bien … Cela arrive, mais on peut aussi être en bon termes sans pour autant être amoureuse de son mari. Si l'amour né c'est une chance, mais une entende amicale peut également être très bi … »

Je m'interrompis en voyant al porte du salon s'ouvrir et une petite tête brune apparaître. Shona. Qui entra totalement et poussa un cris de joie en voyant Theresa et elle lui sauta presque au cou. Ma fille était parfois trop énergique. Elle devait avoir finis son livre il y a dix minutes et elle s'ennuyait et avait donc voulu me voir ! Sans aucun doute ! Ma fille resta un moment dans les bras de Theresa puis la lâcha et vient sur mes genoux. Je lui embrassais le sommet du crâne et la laissai prendre un morceau de gâteau au chocolat. Elle me jeta un regard et je hochai légèrement la tête. Aussitôt elle se mit à babiller et à raconter l'histoire qu'elle venait de lire à Theresa. Plus je la faisait lire, mieux cela valait ! Elle ne se tenait tranquille qu'un livre entre les mains. Puis elle se remit debout et se planta devant Theresa la mine sérieuse. Aie … Question de Shona : victime numéro 8 Theresa.

« Theresa, j'ai une question. Pourquoi est ce qu'on meurt ? »

Ah … Forcément cette question qui lui tournait dans la tête depuis deux semaines. Je retiens un éclat de rire. Que ma fille semblait sérieuse ! Bien droite elle regardait dans les yeux la jeune sang pur en face d'elle. Si une dizaine de secondes avant elle parlait d'un conte, maintenant, elle était sérieuse et voulait une réponse ! Et ce n'était pas en répondant « Parce que c'est comme ça » que Theresa pourrait s'en sortir. J'avais tenté une fois. Maintenant, je préférais discuter avec elle. C'était toujours très intéressant ! Son point de vue et sa manière de penser ferait d'elle une Serdaigle, comme moi. Après tout, je me souvenais d'avoir été comme ça toute petite. Ma fille se désintéressa une seconde de Theresa, juste le temps de faire voler à elle un cookies et de le mordit à pleine dents avant de croiser les bras sa petite mine toute sérieuse. Je fis un petit clin d'œil à Theresa et tentais une diversion pour lui laisser le temps de réfléchir.

« Shona ! C'est quoi l'amour ? »
« C'est l'affection qu'on porte à une personne qui est généralement très importante. Ce n'est pas une amitié. On dit souvent que la haine est la demie sœur de l'amour, car on peut haïr une personne qu'on a aimé car elle nous a trahis. On sait qu'on est amoureux car on ressent un manque très violent, très différent de celui du manque d'amitié, quand cette personne n'est pas là. L'amour est la floraison d'une relation entre deux personnes. C'est pour ça que quand on est avec une personne qu'on aime en amour, on a des papillons dans le ventre. Parce que l'amour est une fleur rare. Theresa ? Pourquoi on meurt ? »

… Ma fille écoutait parfois trop les conversations des adultes. Mais bon, j'étais pareil à son âge. Comme Eoin en fait. Nous faisions une jolie brochette tout les trois ! Ma fille reprit un cookie et croqua dedans presque avec hargne sans quitter des yeux l'albinos.


Shona : #ff6600
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 177
Date d'inscription : 08/11/2017
Célébrité : Nastya Zhidkova
Crédits : Chicken Smoothie

Double compte : Alice Charley, Hélios C. Kark & Esther Baron

Age : 20 ans
Sang : Sang-pur
Statut : En attente de fiançailles mais en couple (fidèle) avec Anastaz Hunter
Métier : Employée à la Commission de la Trahison
Baguette : 28 centimètres en bois d’aubépine avec pour cœur un crin de sombral, droite et rigide.
Epouvantard : Son double maléfique.
Dialogue : Theresa : #00cc66 Theresa bis : #9068ff

Albinos - Fais plus confiance à son grand-père ou son oncle qu'à ses propres parents - Adorable petite Sang-Pure de bonne famille le jour, peste sanguinaire la nuit - Étudie la magie noire et ça ne l'aide pas à réfréner ses tendances violentes - Naïve mais pas stupide - Cuisinière intempestive de muffins et autres pâtisseries
Re: Famille & Noblesse
ce message a été posté Dim 26 Nov - 18:40
« Famille & Noblesse »
La mort...



- Et bien … Cela arrive, mais on peut aussi être en bon termes sans pour autant être amoureuse de son mari. Si l'amour né c'est une chance, mais une entende amicale peut également être très bi …

Une bombe juvénile débarque alors. Elle expulse un soupir de soulagement : elle aurait pu arriver alors qu’elles parlaient de… Bref, de sujets inappropriés pour les enfants sang-purs ! Elle sourit à grande dent quand la petite vient lui sauter dessus. Theresa adore les enfants. Elle chatouille tendrement la petite qui rigole.

- Tu as grandi depuis la dernière fois ! Bientôt tu seras plus grande que moi ma parole !

Elle laisse la petite rejoindre sa mère. D’un œil attendri elle observe la petite prendre un morceau de gâteau. À l’instant, elle envie presque Caitlyn d’avoir une progéniture aussi mignonne. Elle écoute l’histoire de Shona en se montrant plus intéressée qu’elle ne l’est. De temps à autre, elle pose des questions du genre : et il était gros comment le dragon ? est-ce qu’il crachait des flammes terribles ? Elle passe un bon moment jusqu’à… jusqu’à qu’on la passe à la question.

- Theresa, j'ai une question. Pourquoi est ce qu'on meurt ?

La mine de Theresa copie celle de Shona. Elle dévisage presque la gamine alors qu’elle commence à se confondre en paroles.

- Eh bien… tu sais… la mort…

***

Cher grimoire, aujourd’hui, je dessine un Sombral des étoiles. À chaque fois qu’une gentille personne meurt, elle se transforme en Sombral qui s’aventure vers les nuages, puis danse avec les étoiles. Il n’y en a pas beaucoup parce qu’il n’y a pas beaucoup de gentilles personnes.

Ce n’est pas tout. Je suis allé voir Conrad tout à l’heure. Je lui ai dit qu’il va mourir, il m’a dit de me fermer le clapet. Pourtant, j’ai raison ! Et il s’énervait. J’énerve beaucoup les gens. J’ai demandé à maman pourquoi elle était plus belle sur les vieilles photos et elle m’a giflé derrière la tête comme elle le fait si bien. Ce n’était qu’une question ! Ce n’est pas ma faute… C’est injuste.


***

Tandis qu’elle se remémore son cauchemar de la semaine dernière, Caitlyn lui fait un clin d’œil avant de prendre en charge la petite d’une nouvelle question. Theresa n’a aucune réaction. Elle entend le pavé de la gamine sans réellement écouter. Elle constate que cette benjamine sait plus qu’elle sur ce foutu amour qu’elle à ses dix-neuf ans. Elle se sent… presque humiliée.

J’aimerais lui montrer c’est quoi la mort moi…

- Theresa, pourquoi on meurt ?

Theresa sourit comme si l’idée de montrer la mort à Shona ne lui avait jamais traversé l’esprit.

- Tu es si curieuse Shona… À ton avis, qu’est-ce que la vie ? C’est un souffle, une énergie. C’est comme la magie, c’est une force en nous. Comment un papillon fait-il pour s’envoler ? Avec ses ailes, évidemment… C’est pareil pour les êtres vivants, pour vivre nous avons besoin de ce souffle, cette respiration… sinon on meurt. On meurt quand notre cœur perd cette énergie, ce souffle. On meurt car on ne peut garder ce souffle éternellement... Certains deviennent des fantômes et d’autres… disparaissent. Si tu penses assez à eux, ils pourront rester dans ton petit cœur. Dis, veux-tu que je te donne un secret ? Ne le dit pas à maman !

Elle approche la petite et lui murmure des choses à l’oreille. Sa voix reste si basse que Caitlyn est incapable d’entendre.

- Les forts ne meurent pas car ils tuent les autres. Un mangemort mange la mort, c’est pour ça qu’il est si puissant.

Elle libère la petite de sa confidence. Theresa gratte le haut de la tête de Shona comme si elle lui avait parlé de comment faire les meilleurs biscuits au chocolat. La mort est un biscuit aux pépites de squelette. Discorde s’est éveillée en elle mais Candide refuse de la laisser. L’albinos vit la lumière et l’obscurité à la fois : la lueur tente d’illuminer ses esprits le plus vite possible avant qu’elle ne dise d’autres bêtises…

- C’est une question bien philosophique que nous pose Shona. Les enfants ont de ces questionnements… Ah j’imagine que je devrai y répondre quand j’aurai les miens.

Elle sirote le thé. Elle profite de sa saveur et de son arôme de parfum léger.

- C’est dire, je pense que j’étais pareil à ton âge Shona ! Je peux te dire que j’ai bien embêté papa et maman !

À son tour, elle fait un clin d’œil à la Mckay. Oui, si je devais m’imaginer plus petite, je serais surement semblable à elle… un petit peu…


 
Invité
Invité
avatar
Re: Famille & Noblesse
ce message a été posté Dim 26 Nov - 21:30
« Parfois les enfants ont de ces idées »
Enfants surdoués, comment les occuper ?

J’écoutai avec attention la réponse de la jeune albinos en guettant la réaction de Shona. Qui n’était visiblement pas satisfaite. Elle se retient de taper du pied, sachant très bien que j’étais derrière, sinon elle l’aurait fait et elle se tourna vers moi après que Theresa lui ait murmuré quelques chose à l’oreille. Elle semblait profondément perplexe. Mais pas du tout satisfaite … Aie … Qu’allait-elle encore me raconter comme histoire ? Je levais les yeux vers Theresa et souris. Et encore ! Ce n’était qu’un échantillons de ce qu’elle pouvait me poser comme question. Elle m’avait déjà posé « Qu’est ce que la Magie ? » « Pourquoi suis-je sang-pur ? » , « C’est quoi la vie ? » « Pourquoi je suis en vie ? » … Ce genre de question à s’arracher les cheveux ! Mais c’était Shona et je tentais toujours de répondre du mieux que je pouvais. Ce n’était pas du tout facile, mais on faisait avec, je n’allais pas brider ma fille, juste parce qu’elle posait des questions ! J’en étais très fière moi qu’elle pose des questions.

« Shona est la reine pour poser des questions dans ce genre là. Et je crois Theresa que ta réponse ne lui conviens pas. Shona ? Tu voulais savoir quoi ? Explique nous. »

Ma fille m’observa immobile avant de plisser le nez et de s’installer contre Theresa en mâchouillant sa lèvres inférieure, l’air presque boudeuse. Elle mettrait un peu de temps à trouver, mais elle trouverait comment expliquer. Si elle devait y passer une heure elle le ferait ! Elle observa avec attention Theresa et enroula une de ses mèches blanches autour de son doigt avant de se mettre à genoux et de lui chuchoter quelque chose à l’oreille avant de se rasseoir.

« Je sais quand on meurt, c’est la fin de la vie, mais pourquoi doit-on mourir ! C’est ça ma question ! »

Elle me lança un regard et une moue un peu déçue. Elle devait penser sûrement que j’aurais compris. La porte s’ouvrit une nouvelle fois, mais ce fut la petite voix de Kentigern qui se fit entendre, et Shona escalada le canapé, retomba sur ses pieds et disparu avec son petit frère. Tornade le retour bonjour ! J’espérais que le troisième serais un peu plus calme que les deux autres. Kentigern surtout après sa sieste était une pile ! Je souris à Theresa.

« Les deux ensembles sont incroyablement débordant d’énergie ! Un peu trop d’ailleurs. Mais on y survit sans trop de problème. J’espère que les tiens seront pareil ! Même si les questions de Shona remplacent bien souvent l’histoire du soir. »

Je croquai encore quelques noix de cajous pensive. Shona aurait aimé rester, c’était certains, mais Kenti l’appelant, elle était repartit. J’aurais le droit à sa question ce soir sans aucun doute. Mais en parlant de question, c’était celle de la jolie jeune fille que je voulais entendre.

« Tu as encore d’autres interrogations ? Je crains ne pas être la meilleure pour te détailler c’est qu’est l’amour. Ma spécialité étant plus la loi ! »

Pas que cela me dérange de répondre aux questions sur l'amour, mais c'était tellement complexe à expliquer ! J'avais l'impression que je n'y arriverais jamais !


Shona : #ff6600 : ce qu'elle dit à l'oreille de Theresa « Mais maman elle ne tue pas, cela veut dire qu'elle est faible et qu'elle va mourir ? »
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 177
Date d'inscription : 08/11/2017
Célébrité : Nastya Zhidkova
Crédits : Chicken Smoothie

Double compte : Alice Charley, Hélios C. Kark & Esther Baron

Age : 20 ans
Sang : Sang-pur
Statut : En attente de fiançailles mais en couple (fidèle) avec Anastaz Hunter
Métier : Employée à la Commission de la Trahison
Baguette : 28 centimètres en bois d’aubépine avec pour cœur un crin de sombral, droite et rigide.
Epouvantard : Son double maléfique.
Dialogue : Theresa : #00cc66 Theresa bis : #9068ff

Albinos - Fais plus confiance à son grand-père ou son oncle qu'à ses propres parents - Adorable petite Sang-Pure de bonne famille le jour, peste sanguinaire la nuit - Étudie la magie noire et ça ne l'aide pas à réfréner ses tendances violentes - Naïve mais pas stupide - Cuisinière intempestive de muffins et autres pâtisseries
Re: Famille & Noblesse
ce message a été posté Jeu 30 Nov - 18:01
« Famille & Noblesse »
C'est difficile, dans ma tête...



- Mais maman elle ne tue pas, cela veut dire qu'elle est faible et qu'elle va mourir ?

Il est trop tard pour que Theresa puisse souffler un Pas encore tout droit sorti des enfers. Ça reste qu’une question de temps car le Malin en elle imagine bien Caitlyn tuer pour ses enfants. A-t-il tort ? Quand elle mourra à son tour… On verra qui est la plus maligne. Heureusement, la gentille Theresa vient éclairer sa propre tête en mettant fin à ces pensées monstrueuses. Ces humeurs deviennent plutôt gênantes…

- Shona est la reine pour poser des questions dans ce genre là. Et je crois Theresa que ta réponse ne lui conviens pas. Shona ? Tu voulais savoir quoi ? Explique nous.

Theresa s’en doute qu’elle a répondu que très sommairement. Certes, que la mort soit la fin de la vie reste une évidence même pour les gamins mais la vérité demeure : elle n’en a aucune idée. Pourquoi la mort ? Tant qu’à faire, pourquoi la vie, pourquoi la magie, pourquoi les moldus ? La Mulciber n’a pas eu des cours de philosophie à Poudlard et en sa famille, on félicite l’intelligence pour autre chose que cultiver des nuages, comme le dit parfois son paternel. Elle s’abandonne à un soupire, plutôt sympathique étant donné la bienséance. Elle laisse pisser. Tant pis pour le jeu d’orgueil avec la gamine. Elle se demande d’ailleurs comment Caitlyn fait pour répondre à des questions pareilles…

- Je sais quand on meurt, c’est la fin de la vie, mais pourquoi doit-on mourir ! C’est ça ma question !

L’ombre pense de nouveau à lui fourrer son nez dans ses grimoires au manoir, voir ce qu’elle en pensera de la mort. Elle l’endure à la façon d’une mauvaise grippe. Les gamins entrent en provoquant une nouvelle explosion d’énergie. Cela lui donne quelques sourires sincères qui la distraient de ce démon qui la hante. Puis, les enfants disparaissent dans la folie du jeu. Dommage que tu ne te souviennes de pas grand-chose de ce temps…

- Les deux ensembles sont incroyablement débordant d’énergie ! Un peu trop d’ailleurs. Mais on y survit sans trop de problème. J’espère que les tiens seront pareil ! Même si les questions de Shona remplacent bien souvent l’histoire du soir.

- Je ne me plaindrais pas d’enfants aussi merveilleux que les tiens. Cependant, je dois avouer que je suis une bien mauvaise philosophe. Ah ! J’imagine que ça viendra quand je deviendrai maman ou que ça me fera réfléchir. Mais tout de même… J’ai bien hâte de raconter des histoires !

Elle se voit déjà border d’adorables boutchous sang-purs en leur racontant toutes sortes de contes merveilleux chaque soir. Elle les verra s’endormir les poings fermés, tortillant… Un rituel mignon qu’elle continuera jusqu’à qu’ils perdent goût à ça… Ça fera bien quelques années de joie quotidienne !

- Tu as encore d’autres interrogations ? Je crains ne pas être la meilleure pour te détailler c’est qu’est l’amour. Ma spécialité étant plus la loi !

- Connaissez-vous mon père, alors ? Mortimer Mulciber, juge au Magenmagot ? La justice, ça nous connaît, chez les Mulciber. Je travaille moi-même à la commission de la Trahison, le sais-tu ? Avec Salomé O’Ryan, ancienne Yaxley. C'est une femme tout à fait adorable ! Peut-être que ça sonnera quelques cloches mais me semble-t-il que les affaires étrangères concernant davantage tes fonctions...

Ça oui, d’un côté ou de l’autre, nous Mulciber connaissons bien la justice… L’ombre revient sans cesse à la charge aujourd’hui. Elle n’aime pas ça. Je dois… je dois… mettre mon énergie ailleurs. Elle se lève du canapé.

- Ces réponses ont apaisé mes doutes, contrairement à l’insatiable Shona. Malheureusement, je dois vous quitter. Très bientôt commence un petit tournoi amateur dans mon club de duel. Votre compagnie l’aurait surpassé si je n’avais pas promise personnellement de m’y rendre pour aider des débutants. Je me sentirais mal de trahir ma parole. À la prochaine fois, Caitlyn ?

Elle tend les bras pour souligner toute l’amitié qu’elle entretien à l’égard de la Mckay.

Ce n'est pas de sa faute, que de la mienne ! Quand je sens toutes ces idées négatives, me battre un peu me fait du bien... Enfin tant que ça reste du jeu. Après je retournerai chez-moi, je repenserai à ces histoires de garçon, d'amour... Peut-être qu'il y a des choses que je n'ai pas encore compris de ce qu'elle m'a dit. Peut-être... peut-être bien...

 
Invité
Invité
avatar
Re: Famille & Noblesse
ce message a été posté Jeu 30 Nov - 20:51
« Parfois les enfants ont de ces idées »
Enfants surdoués, comment les occuper ?



La petite Theresa s’agitait, je fronçais les sourcils, était-elle malade ? Avait-elle besoin de quelque chose ? Et pourquoi me parlait-elle de sa famille au mangemagot ? Bien sûr que je le connaissais, de nom au moins ! ET … Salomé O’Ryan ? Oui j’en avais entendue parlé aussi. Sans la connaître personnellement, je savais que c’était quelqu’un de bien sans aucun doute ! Mais … Je n’arrivais pas à suivre le raisonnement de la petite. Qui d’ailleurs visiblement avait un rendez-vous. Je souris avant de me lever et la serrer contre moi. D’un geste de baguette, j’empaquetai quelques gâteaux dans une serviette avant de lui donner et de serrer la petite albinos contre moi. Je lui embrassais le front et lui mis le petit paquet dans les bras.

« Reviens quand tu veux Theresa ! C’est toujours un plaisir de discuter avec toi. Tiens, pour reprendre des forces entre deux duels, montre leur ce qu’est être un véritable duelliste ! Allez file ! »

Je me doutais qu’il y avait une autre raison derrière son départ, mais si elle voulait partir je ne l’empêcherais pas de le faire. Peut-être que notre conversation l’avait mise mal à l’aise ? Ce que je pouvais comprendre ! J’attendis qu’elle parte en souriant avant de manger une poignée de noix de cajou et ordonner qu’on débarrasse la table et le petit salon avant de sortir dans le couloir, et du château pour rejoindre mon époux et les enfants qui jouaient dehors. Je m’installais sur le canapé en osier avant de me blottir contre mon époux qui me déposa un baiser sur la joue. Je souris et posai ma tête contre son épaule. J’étais fière qu’il soit mon époux, et que je puisse avoir encore une fois un enfant de lui. Même si bon sang ! Cette envie de noix de cajous était ennuyante ! J’espérais que tout se passerait bien pour Theresa et qu’elle reviendrait vite me voir. J’aimais bien cette petite.
Contenu sponsorisé
Re: Famille & Noblesse
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Ailleurs