AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Incarne un fils de bonne famille au sang chaud avec le frérot d'Armel Zabini, Nikita Lancaster Cool
Des scénarios en folie
Rejoins le gang des fugitifs asthmatiques avec la frangine d'Altair Kirke, Balkiss Kirke
Des scénarios en folie
Pars à la recherche de ton fils perdu avec le vrai pôpa de Salazar Sabordage, Cecil Phillips
Des scénarios en folie
Adopte la scottish attitud avec l'esclave d'Adara Dragenvann, Fergus McLeod Rolling Eyes
Magique boîte à idées
Tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ Mission + Dis is not the hell, Dis is my hell ❞
 :: Royaume-Uni :: Ailleurs :: Azkaban
Les Poupées Russes
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1312-varian-dolohov
Messages : 101
Date d'inscription : 08/10/2017
Célébrité : Cody Christian.
Crédits : Firestorm.

Double compte : Lito Cervera.

Age : Vingt-quatre ans.
Sang : Sang-pur (Dolohov & Kark).
Statut : Fiancé à Freya Kark.
Métier : Chef de la garde d'Azkaban.
Baguette : 24.3 centimètres, griffe de boogeyman et bois de prunelier.
Epouvantard : Une banshee.
Dialogue : #85c28b


Un Serpentard qui a toujours eu l'âme d'un Serdaigle + Mage noir en devenir + Il a toujours été du genre discret + Il possède son propre sortilège qui le rend très dangereux en milieu clos + Il est capable de se déplacer et de se repérer dans le noir + C'est un soldat qui n'obéit à personne d'autre qu'à son très cher père + Sadique et sarcastique, il est très moqueur. + Sa soeur et son meilleur ami sont surement sa plus grande faiblesse.

Mission + Dis is not the hell, Dis is my hell
ce message a été posté Ven 9 Mar - 10:37

Dis is not the hell, Dis is my hell
ROWENA-BANANA DOLOHOV & VARIAN DOLOHOV

Arutha Kark a écrit:
Mr Dolohov, Miss Dolohov,

Alors que ces pourritures de Phénix prenaient la tangente après avoir causé la destruction de notre manoir, un de nos hommes est parvenu à immobiliser un fuyard. J'ai aussitôt demander le transfert du prisonnier à Azkaban, où il vous attend. Faites parler ce misérable vers de terre. Peu importe les moyens que vous devrez utiliser, je veux savoir tout ce que vous serez capable de lui arracher.

Arutha Kark

if you look in the face of evil, evil's gonna look right back at you. ✻✻✻ Les mains dans les poches, Varian faisait les cent pas. Cela faisait plus de vingt minutes qu’il attendait. Vingt minutes qu’il tournait en rond en se demandant ce que pouvait bien faire sa sœur qui lui avait pourtant promis d’être là dans les temps. Sans doute s’était-elle perdue dans son dressing. Coquette comme elle était, cela ne le surprendrait pas plus que ça. Près de lui, un des prisonniers gémit, demandant clémence. Sans vraiment pouvoir se contrôler, Varian répondit d’un violent coup de poing sur la porte, faisant ainsi hoqueter la femme qui se trouvait derrière celle-ci. « La ferme ! » C’est que ça allait le rendre fou tout ça ! S’il y avait bien un endroit que Varian avait beaucoup de mal à supporter, c’était bel et bien les cachots. Contrairement à Rowena qui vouait une passion sans nom pour les travaux de son père, l’héritier Dolohov ne trouvait aucun plaisir à être là. Lui, à l’image de feu son grand-père, était un homme d’action, et l’idée même de passer la journée coincé entre les murs de cet endroit poisseux lui donnait la nausée. Avec un peu de chance, leur nouveau locataire allait se montrer plus coopératif que la locatrice précédente. Varian avait beau l’avoir trouvé agréable à regard- « Pitiééé ! pitiéé ! » Arraché à ses pensées, le Dolohov se figea avant de tourner son regard vers la cellule dans laquelle se trouvait celui que son père aimait surnommé le fondu. Un moldu à qui on avait inoculé plusieurs toxines et qui avait malencontreusement perdu la moitié de son visage ; visage qui s’était comme liquéfié de lui même... Ecœuré, Varian grimaça avant de finalement détourner le regard et reprendre la marche. Mais qu’est-ce qu’elle fout !

« Dominique-nique-nique s’en allait tout simplement… ♫ » La voix de Rowena, tel un écho, voyageait à travers les souterrains. Varian, qui avait fini par perdre espoir, soupira, exaspéré. Cette chanson, il ne la connaissait que trop bien. Il avait beau ne pas comprendre les paroles, il les connaissait sur le bout des doigts. Sevastian, qui avait toujours été curieux en ce qui concernait l’art moldu – c’est d’ailleurs de là que lui venaient la plupart de ses idées tordues – avait pendant longtemps utilisé cette chanson qu’il trouvait à la fois grivoise et amusante. Une chanson qui avait fini par trouver refuge aux creux de leurs cervelas et qui, de toute évidence, continuait de torturer la pauvre Rowena qui semblait incapable de l’oublier. …routier, pauvre et chantant ♫ Eh merde ! Voilà que c'est lui qui l'avait en tête maintenant ! Avec un peu de chance, leur petite activité dominicale allait suffisamment les occuper pour qu’ils puissent se débarrasser de cette horrible mélodie. Laissant à sa sœur le temps de faire sa petite visite hebdomadaire, Varian se dirigea pour la énième fois vers la cellule de leur nouveau locataire près de laquelle se trouvait le dossier qu’il avait abandonné là quand il était arrivé. Jetant un nouveau coup d’œil au dossier qu’il connaissait apparemment par cœur, il prit tout de même la peine de le relire, histoire d’oublier Rowena et sa stupide chanson moldue ; Frankie « Papa » Boubath, 37 ans, sorcier de sang-basique originaire des Antilles. Gérant d’une boutique d’antiquités exotiques. Il vit avec sa femme et ses deux enfants. Sa famille aurait disparu de la circulation quelques jours avant l’attaque du château Kark. Outre son arrestation récente, Frankie Boubah, dit « Papa Boubath » n’a jamais posé le moindre problème au ministère de la magie ou à l’ordre établi. En conclusion, le mec était la définition parfaite du vieil adage : méfiez-vous de l’eau qui dort. Une expression qui avait fini par rentrer dans le crâne de bons nombres de mangemorts qui, aujourd’hui, voyaient le mal en tous et chacun… Sevastian le premier. Malheureusement pour la société, Sevastian n’avait jamais été du genre compatissant…

« T’en as mis du temps… ça fait vingt minutes que j’attends là… » Lança finalement Varian qui n’avait même pas pris la peine de détailler la tenue de sa sœur. D’abord parce qu’il s’en fichait royalement et ensuite parce qu’il en avait plus que marre de tourner en rond.  C’était déjà suffisamment chiant de se retrouver coincé avec une mission barbante pour laquelle ni lui ni elle n’avait été formés... Que Kark en soit conscient ou non, Rowena et lui n’avaient pas le niveau des langues-de-plomb. Alors oui, il s’était beaucoup amuser à torturer la Callaghan, mais c’était avant tout une question de vengeance ; Un moyen comme une autre de déverser la frustration qu’il avait ressenti à l’idée de ne pas avoir été là pour Rowena… « Bref, finissons-en… Maman a promis de faire une tarte à la citrouille… »  Et s’il y avait bien une chose que Varian préférait à sa sœur et sa maman chérie, c’était bel et bien la tarte à la citrouille. Quoiqu’il y avait bien autre chose mais ça, Varian préférait le garder pour lui.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
    Varian Sevastian Dolohov △ Why should I apologize for the monster I've become. No one ever apologized for making me this way ; Maybe I'm not a good guy in your eyes, but I might end up being the guy that saves all your asses one day...
Frankenstein
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t116-rowena-dolohov#285
Messages : 378
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Kaya Scodelario
Crédits : Wildworld

Age : 24 ans
Sang : Sang Pur
Statut : Vendue au clan Salamander
Métier : Responsable du Personnel d'Azkaban
Baguette : 27,3 cm, Châtaigner, Épine de monstre du Fleuve Blanc, souple
Epouvantard : Son père tuant son frère
Dialogue : [color=lightcoral]
F4BULOUS
Rancunière - Accro aux sucreries, peut se laisser corrompre quand on lui en offre - Protectrice envers son frère - fière - téméraire - a fait du Quidditch au poste de batteuse - s'adapte vite à la situation - déterminée - boudeuse - aime les énigmes - aime son travail - studieuse - persévérante - maniaque du contrôle - assiste parfois son père dans ses expériences - a vu plus d'horreur que la plupart des sorciers de son âge grâce à cela - Proche de sa mère - curieuse - ne tient pas l'alcool - Parfaitement éduquée, elle préfère tout de même les cuissardes aux robes - elle maitrise les runes et leur magie
Re: Mission + Dis is not the hell, Dis is my hell
ce message a été posté Jeu 22 Mar - 18:46
« Dis is not the hell, Dis is my hell »
Mission Varian & Rowena

La crise de confiance faisait des ravages dans le monde sorcier, tous commençaient à douter de leurs subalternes, de leurs esclaves… Depuis la trahison dans la maison Kark, chaque famille se voyait prochaine victime de ce nouveau fléau.
Rowena lâcha un long et bruyant soupire. Tous les dossiers des âmes travaillant entre les murs d’Azkaban s’entassaient à tous les coins de son bureau. Il fallait repasser leur historique au peigne fin, bien qu’ils aient déjà été vérifiés à leur embauche. Rowena s’amusait donc à traquer la petite bête dans tous les rapports, les activités des salariés… De quoi la rendre d’humeur massacrante au manoir comme au travail. Elle rentrait le soir exténuée, repoussant sa mère avec ses questions stupides concernant son mariage. Qu’elle le fasse elle-même ! Elle avait choisi le mari ! Alors peut importait ce qui restait ! Autant qu’elle choisisse le tout selon son goût ! Ça irait plus vite et lui ferait des vacances !
Affalée dans son fauteuil, chaussures sur le bord du bureau, Rowena lisait pour la énième fois le dossier d’un type lambda. Quelque chose la chiffonnait, mais rien dans ce qui était écrit ne formulait de preuve. C’était juste son… instinct ? Second soupire. Elle jeta le dossier sur le plat de son bureau. Elle aimait les casse-têtes, elle s’y remettrait après une pause bien méritée.
Elle se redressa, remit ses pieds au sol avant d’ouvrir le tiroir à sa droite. Alors que sa main attrapait une tablette de chocolat – essentielle en ces lieux – , ses yeux se posèrent sur son rappeltout. Il avait la couleur pourpre caractéristique d’un rendez-vous en approche. « Il est quelle heure ? » se dit-elle en regardant sa pendule. « Merde ! »

Putain, elle était en retard pour le rencard très spécial qu’elle avait avec son frère. Une missive de l’infâme Arutha leur était parvenue, le demandant de tirer les vers du nez d’un de ces fumiers de terroristes. Bien que travailler pour cet homme qu’elle avait fini par détester la rebute, c’était là les ordres Mangemorts auxquels elle se devait d’obéir. Elle descendait les escaliers au plus vite, sachant par avance que Varian serait de mauvaise humeur. Il n’aimait pas trainer dans les cachots contrairement à elle.

Les jumeaux n’avaient aucune compétence en matière de torture. C’était même leur première mission ensemble. Rowena sentait la piqûre de l’excitation au bout de ses doigts. Elle avait vu Papa « s’occuper » des gens tant de fois dans son enfance… que soudainement avoir le pouvoir d’en faire de même et avec l’approbation des supérieurs… Ça pouvait être fun.
Arrivant dans les cachots, elle défit le papier qui entourait la tablette de chocolat qu’elle n’avait pas lâché et mordit dedans. Non, les cris et la glauquitude des lieux ne lui retournaient pas l’estomac. C’était un peu « la maison ». Ça ressemblait à Papa…

« Dominique-nique-nique s’en allait tout simplement… ♫ » Ses talons faisaient écho alors que les créatures tentaient désespérément de réclamer son aide… « … routier, pauvre et chantant ♫ » continuait-elle sans même prêter attention. Enfin elle vit son frère avec le salopard.
Elle haussa les épaules à la remarque de son frère. « Tu n’es pas le seul à voir un métier V.» Elle lui sourit, lui tendant la tablette de chocolat avant d’entendre parler de tarte à la citrouille.   « QUOI ! Elle m’a rien dit ! » Han, Maman et sa tarte… elle pourrait épouser trente Hadrian pour en avoir à chaque repas…
« Moi je veux bien du chocolat si le blanc bec il en pwend pas… »

Rowena arqua un sourcil en jetant un regard à leur prisonnier. Elle pointa sa baguette avant de lui coller un Magnus sonore. « On t’a pas sonné Saga Africa.» Dit-elle sèchement. Le rire gras du terroriste raisonna alors qu’il tournait son visage tuméfié vers la jeune femme. « Je les aime fawouches ! » Les yeux de la Dolohov s’agrandirent, visiblement peu habituée à faire face aux lubricités d’un veracrasse. Varian lui fut plus dégourdi et lança un Doloris des familles au clown de service.

« Mais c’est qu’il a envie de parler on dirait…» Dit-elle en fixant le corps convulsant de Francky. Elle rangea la tablette de chocolat dans l’ourlet de sa cuissarde, s’approchant. Le sort s’arrêta, laissant l’homme haletant et beaucoup moins rieur.  

« Maintenant qu’on a ton attention, tu te doutes de ce qui t’amène ici… » « Je suis iwésistible à ce qu’on dit ! » Rowena lui planta sa baguette sous le menton, relevant celui-ci par la même occasion. « Navrée, je n’aime mon chocolat qu’en tablette… Et vu ton bide, t’es pas mon genre. » Hadrian serait flatté. « Ce qui serait plus mon genre, c’est que tu m’en dises plus sur la localisation de tes petits camarades. » Encore une fois l’antillais éclata de rire. Oh putain, il puait de la gueule. « Dans tes wêves pwincesse ! Autant m’achever tout de suite hein ! »

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Les Poupées Russes
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1312-varian-dolohov
Messages : 101
Date d'inscription : 08/10/2017
Célébrité : Cody Christian.
Crédits : Firestorm.

Double compte : Lito Cervera.

Age : Vingt-quatre ans.
Sang : Sang-pur (Dolohov & Kark).
Statut : Fiancé à Freya Kark.
Métier : Chef de la garde d'Azkaban.
Baguette : 24.3 centimètres, griffe de boogeyman et bois de prunelier.
Epouvantard : Une banshee.
Dialogue : #85c28b


Un Serpentard qui a toujours eu l'âme d'un Serdaigle + Mage noir en devenir + Il a toujours été du genre discret + Il possède son propre sortilège qui le rend très dangereux en milieu clos + Il est capable de se déplacer et de se repérer dans le noir + C'est un soldat qui n'obéit à personne d'autre qu'à son très cher père + Sadique et sarcastique, il est très moqueur. + Sa soeur et son meilleur ami sont surement sa plus grande faiblesse.

Re: Mission + Dis is not the hell, Dis is my hell
ce message a été posté Lun 2 Avr - 18:01

Dis is not the hell, Dis is my hell
ROWENA-BANANA DOLOHOV & VARIAN DOLOHOV


if you look in the face of evil, evil's gonna look right back at you. ✻✻✻ «  Tu n’es pas le seul à avoir un métier V. » Un sourire moqueur aux lèvres, Varian s'écarta du mur contre lequel il s'était posé avant de finalement considérer le bout de chocolat que sa sœur semblait vouloir lui offrir. Une offre qui était plus que tentante mais que Varian refusa malgré tout, bien plus préoccupé par le temps qu'il perdait que par son estomac qui semblait faire des siennes « QUOI ! Elle m’a rien dit ! » Face à elle, Varian sourit de plus bel, fier d'être celui à qui leur mère s'était confiée.  A croire que cela avait du bon d’être le fi-fils à sa maman…

« Moi je veux bien du chocolat si le blanc bec il en pwend pas… »  Le blanc-bec ? Surpris, Varian fixait le prisonnier, pas réellement sûr de comprendre pourquoi le sorcier avait choisi de le qualifier de blanc-bec… Il avait beau être jeune, Varian n’avait rien d’un premier de la classe… Légèrement vexé, il laisse sa sœur prendre les choses en mains… Blanc-bec quoi… Laissant son regard parcourir ses fringues, il jura dans sa barbe : je suis pas un blanc-bec ! « Je les aime fawouches ! » Ah oui mais non… Sans réfléchir, Varian releva sa baguette avant de finalement lancer un bon vieux Doloris des familles qui fit vite taire le prisonnier qui tomba au sol, recroquevillé. Le traiter de blanc-bec c’était une chose, draguer sa sœur ca en était une toute autre ! Varian vivant, jamais ni personne n’aura le droit de lui faire du rentre dedans… surtout pas en sa compagnie. Il n’y avait rien de plus dégoutant que d’imaginer sa sœur flirter avec qui que ce soit …  

Retenant un haut-le-cœur, Varian revint à lui, retrouvant ainsi sa sœur et Frankie qui étaient maintenant occupées à comparer leur taille de leurs baguettes… « Dans tes wêves pwincesse ! Autant m’achever tout de suite hein ! » Fatigué de perdre de son temps, Varian trépigna avant de finalement lever les yeux au ciel. « AVADA KEDAVRA ! » Sans qu’il s’y attende, la main de sa sœur agrippa le sien, propulsant ainsi l’éclair verdâtre à plusieurs mètres du prisonnier qui s'était jeté au sol, à présent livide. Las d’avoir raté sa cible, Varian tourna le regard vers sa sœur qui tenait toujours son bras. «  Tu l’as entendu… il veut crever… » Grommela-t-il finalement. Il en avait marre de perdre son temps. Lui comme elle, ils n’avaient rien d’une équipe de tortionnaires.

« On le tue et on dit à Kark qu’on a rien trouvé… C’est aussi simple que ca… » Face à la fratrie Dolohov, Frankie se redressa, paniqué. « Mais wous z’êtes des malades dans vot’ tête ! Wous avez failli me zigouiller ! »  Ignorant le prisonnier, Varian fixa sa sœur, un sourire aux lèvres. Il avait au moins réussi à attirer son attention… restait plus qu’à savoir comment Rowena avait réussi à prédire son attaque… A croire qu’elle le connaissait mieux qu’il ne se connaissait lui même. « Foutu pwécoce de mes deuw… ! » Incapable de prendre sur lui, Varian jeta un regard noir au sorcier qui semblait incapable de fermer sa boite à beuglantes. Varian avait beau faire parti du clan de ceux qu’on sacrifie dans des volcans, il n’en restait pas moins un homme, un vrai ; et le lord seul sait à quel point on ne déconne pas avec la virilité d’un homme... du moins pas si on souhaite rester en vie ...« Répète un peu ça ...? »

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
    Varian Sevastian Dolohov △ Why should I apologize for the monster I've become. No one ever apologized for making me this way ; Maybe I'm not a good guy in your eyes, but I might end up being the guy that saves all your asses one day...
Frankenstein
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t116-rowena-dolohov#285
Messages : 378
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Kaya Scodelario
Crédits : Wildworld

Age : 24 ans
Sang : Sang Pur
Statut : Vendue au clan Salamander
Métier : Responsable du Personnel d'Azkaban
Baguette : 27,3 cm, Châtaigner, Épine de monstre du Fleuve Blanc, souple
Epouvantard : Son père tuant son frère
Dialogue : [color=lightcoral]
F4BULOUS
Rancunière - Accro aux sucreries, peut se laisser corrompre quand on lui en offre - Protectrice envers son frère - fière - téméraire - a fait du Quidditch au poste de batteuse - s'adapte vite à la situation - déterminée - boudeuse - aime les énigmes - aime son travail - studieuse - persévérante - maniaque du contrôle - assiste parfois son père dans ses expériences - a vu plus d'horreur que la plupart des sorciers de son âge grâce à cela - Proche de sa mère - curieuse - ne tient pas l'alcool - Parfaitement éduquée, elle préfère tout de même les cuissardes aux robes - elle maitrise les runes et leur magie
Re: Mission + Dis is not the hell, Dis is my hell
ce message a été posté Mar 17 Avr - 15:31
« Dis is not the hell, Dis is my hell »
Mission Varian & Rowena

Elle était sur le point de prononcer l’initiale de son frère, le regard prêt à réprimander – Lexy style – devant les paroles de son frère… bien qu’elles soient des plus tentantes. La jeune femme n’avait pas eu de mal à prévoir la réaction de son frère. Varian était un travailleur « efficace », il ne faisait pas dans la longueur ou dans la patience. En même temps, leur père ne lui avait jamais demandé de faire autre chose. Et puis, si la tarte à la citrouille de Maman l’attendait, alors il aurait tendance à vouloir en finir au plus vite.
Mais la réaction du prisonnier avait quelque chose de sympathique… Jusqu’à ce qu’il insulte la virilité de son frère.

« Incarcerem. » Le prisonnier se retrouva ligoté avec soin, avant qu’elle ne le pousse violement contre sa chaise. Voir son frère se mettre en colère l’avait fait redevenir froide. Il était temps de reprendre l’interrogatoire. « Aurais-tu peur de mourir ? C’est un peu étrange pour un rebelle. » « Dans vow wêves les tawés ! » Un sourire carnassier se dessina sur le visage de la sorcière. « Dommage pour toi, ça aurait pu être rapide. » Elle se tourna vers son frère. « On l’a combien de temps pour jouer ? » Varian avait croisé les bras sur son torse. « Deux ou trois jours ? On nous a pas précisé. » « J’ai très envie de cette tarte aussi… » Dit-elle en réfléchissant. « Mais gwave ! Wamenez-en mwa ouwn paw ! » « Non, toi tu vas faire connaissance avec une des créatures préférées de Maman. V. tu penses pouvoir allez chercher une tisseuse ? Ou deux ? Comme ça on peut aller manger du gâteau !»
La moue de Varian se tordit de dégoût. Il n’aimait pas franchement les bébêtes de Papa. Cependant l’appât de la tarte semblait plus fort. Il sortit sans un mot, la laissant seule avec la vermine. « Vouw êtes fwanchement pwa sympwa ! Sauf si on peut passer du bon temps avec vow tisseuses hein ! Là paw contre je dis pas non ! » Il la déstabilisait, coup graveleux, un coup peureux puis de nouveau dans la blague. Comme si les jumeaux Dolohov étaient à prendre à la blague… Agacée, elle pointa sa baguette contre lui, infligeant un second Doloris au dénommé Franky. Son corps tentait de s’arquer comme il le pouvait, tant il était bien ligoté. Elle refusait qu’on les sous-estime. Une rage, un besoin de voir cet air moqueur disparaitre.  La souffrance marquant les traits de son visage la calmerait dans un premier temps. Le sort se stoppa rapidement. Elle n’était pas parfaitement capable de le tenir longtemps.

Sauf que ce dératé se mit à rire grassement. Comme s’il venait d’être simplement chatouillé. Les yeux de Rowena s’ouvrirent plus grands alors que sa poigne se fit plus ferme sur sa baguette. Le Doloris qui suivit fut bien plus puissant, tenu. Elle fixait cette raclure de bidet, elle voulait le faire hurler pour avoir ri. Le bougre était résistant, mais fini par lâcher un cri avant que la fatigue ne vienne stopper la jeune femme.

A cet instant, les cliquetis des pattes des tisseuses se firent entendre. Pareilles à des dizaines de talons aiguilles, grouillant sur le sol… le bruit arrivait de plus en plus vite. Elle regardait alors le visage du prisonnier, voulant capturer l’instant précis où celui-ci se rendrait compte des fameuses amies avec qui il allait passer les prochaines heures.  Curiosité, puis bientôt questionnement avant de voir la silhouette complète des tisseuses… et enfin l’horreur devant ces chimères à buste humain et pattes d’arachnides géantes. La satisfaction était trop grande pour qu’elle garde un visage de marbre. Elle sentit leur présence s’approcher d’elle. Seulement alors elle se tourna vers elles. « Salut les beautés.» Varian n’en avait pas ramenées deux, mais trois.

Surpassant ainsi ses envies. Il savait toujours ce qu’elle voulait vraiment, même quand elle ne le savait pas encore. Elle leur offrit un sourire tendre alors qu’elles levaient la tête vers elle, dévoilant les mandibules qui remplaçaient leurs bouches et leur myriade d’yeux rouges. « Nous avons un nouvel invité les filles.» Les mandibules frétillèrent à l’unisson, les créatures étaient visiblement très excitées d’avoir un nouvel « ami » dont s’occuper.  

« On ne mange pas tout, on le grignote juste un peu. Varian et moi reviendront dans pas longtemps. D’accord ?» Sans un mot, les arachnides foncèrent sur le prisonnier alors qu’il hurlait. Leurs mains en pattes d’araignées se saisirent de lui. Varian soupira.

« On peut y aller maintenant ? »

On pouvait entendre les cris de Franky alors que les tisseuses s'affairaient. Dans un sourire radieux, elle montra la sortie à son frère. . « Je te suis !»

Les jumeaux quittèrent la prison peu après, le temps pour eux de rentrer dans le manoir familial pour déguster la promise tarte à la citrouille.


- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Les Poupées Russes
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1312-varian-dolohov
Messages : 101
Date d'inscription : 08/10/2017
Célébrité : Cody Christian.
Crédits : Firestorm.

Double compte : Lito Cervera.

Age : Vingt-quatre ans.
Sang : Sang-pur (Dolohov & Kark).
Statut : Fiancé à Freya Kark.
Métier : Chef de la garde d'Azkaban.
Baguette : 24.3 centimètres, griffe de boogeyman et bois de prunelier.
Epouvantard : Une banshee.
Dialogue : #85c28b


Un Serpentard qui a toujours eu l'âme d'un Serdaigle + Mage noir en devenir + Il a toujours été du genre discret + Il possède son propre sortilège qui le rend très dangereux en milieu clos + Il est capable de se déplacer et de se repérer dans le noir + C'est un soldat qui n'obéit à personne d'autre qu'à son très cher père + Sadique et sarcastique, il est très moqueur. + Sa soeur et son meilleur ami sont surement sa plus grande faiblesse.

Re: Mission + Dis is not the hell, Dis is my hell
ce message a été posté Mer 2 Mai - 12:31

Dis is not the hell, Dis is my hell
ROWENA-BANANA DOLOHOV & VARIAN DOLOHOV


if you look in the face of evil, evil's gonna look right back at you. ✻✻✻ Une envie de se rendormir. De ne plus jamais avoir à ouvrir les yeux. Comateux, Varian se réveilla avec qu’une envie : se recoucher. La tarte de Lexy avait réussi à le plonger dans un bien être sans nom. Un bien-être qui l’avait vite conduit à vivre la meilleure nuit qui soit. Une nuit sans rêve, une nuit sans soucis. Malheureusement pour lui, cela ne pouvait pas durer. Toujours coincé à Azkaban, leur prisonnier continuait de se faire grignoter par les tisseuses de Rowena. Tisseuses que Varian avait ramenés non sans un certain dégoût. Il avait beau être habitué à les fréquenter, il avait toujours beaucoup de mal à se faire à leur présence. Contrairement à Rowena, Varian n’avait jamais réellement eu l’occasion (ou l’envie) de lier une quelconque relation avec les créatures de son père… En caleçon noir aux blasons de Serpentard, Varian se redressa, un épis gigantesque sur le sommet du crâne. Les yeux lourds, il se redressa avant de finalement se traîner le long du gigantesque couloir qui menait de sa chambre à celle de sa jumelle… Un coup… puis deux… il fatigua et posa son front contre la porte de sa soeur. “ Rowena… faut qu’on y aille… ” Varian avait beau aimer sa soeur, il refusait qu’elle soit en retard… Une fois ça suffit. pensa-t-il malgré sa torpeur. Avec un peu de chance, leur prisonnier avait survécu; Pauvre gars… Varian avait beau avoir horreur des phénix, il devait bien avouer éprouver une certaine pitié. Les tisseuses, fidèles à Sevastian et au reste d’Azkaban n’étaient pas connu pour leur sens de la retenue.

Dans sa chambre, Rowena ouvrit la porte quasi instantanément, fraîche et pimpante. Elle visiblement avait hâte d’y retourner. ”Prête !” Elle le jaugea des pieds à la tête avant de lever un sourcil. ”Tu comptes y retourner comme ça ?” Dit-elle en aplatissant gentiment l’épi de son frère. Avec un reniflement, Varian haussa les épaules, pas réellement sûr d’avoir ne serait-ce qu’assez de courage pour argumenter sur le comment du pourquoi. Sans un mot et tel un inferi sous poudre de lune, le Serpentard fit volte face avant de finalement se traîner vers sa chambre. Elle est à l’heure, je suis en retard, c’est le monde à l’envers…  

Quelques heures plus tard, les voilà de retour à Azkaban. Varian, qui avait pris soin d’enfiler son uniforme, avait repris quelques couleurs, laissant derrière lui sa mine fatiguée. Malheureusement pour lui, ses cernes et son épis, eux, semblaient bien décidés à le suivre un peu partout. Légèrement grognon, le Serpentard suivait sa soeur qui, apparement de bonne humeur, se donnait beaucoup de mal pour saluer quiconque croisait son chemin. C’est qu’elle en faisait presque trop… Fatigué, Varian suivait le mouvement, hochant la tête aux salutations qu’il recevait bien malgré lui.

Finalement arrivés au niveau des quartiers réservés à l’art chimérique, Varian et Rowena prirent soin de congédier les tisseuses qui, pour une raison ou pour une autre, avaient décidé de passer la nuit avec leur victime. Victime qui, selon Varian, avait piètre allure. Pris au piège dans la toile des tisseuse, le pauvre petit Frankie semblait mal en point. Apparemment, les tisseuses s’étaient données beaucoup de mal pour le garder en vie, prenant bien soin de ne grignoter que les extrémités du phénix qui paraissait à deux doigts de mourir. “ Wous en awez mis du temps...” Souffla doucement l’antillais, vraisemblablement à bout de force. A croire que ce con était du genre tenace. Las, Varian regarda sa soeur avant de poser son dos contre un des murs de la cellule. Tout ça ne l’amusait plus du tout et il se donnait un mal de chien pour le faire savoir… “ On devrait le tuer… ca irait plus vite… ” Face à lui, l’antillais, toujours entoilé, ri doucement. Apparemment, Varian l’amusait… Se redressant, Varian toisa le sorcier qui n’avait même pas la force de relever les yeux dans sa direction. Foutu phénix de merde… “ T’es tellewement mignon quand t’es en colèwe… Tu veux que papa boubah s’occupe de toi ? T’sais ce qu’on dit à pwopos des antillais…? ” Pas réellement sûr de comprendre, Varian fronça des sourcils avant de finalement devenir rouge pivoine. Le simple fait d’imaginer ce genre de chose avait tendance à le mettre mal à l’aise. Surtout que Varian n’avait jamais eu aucune idée de comment réagir dans ce genre de situation. C’est un mec par le Lord ! Finalement vexé, Varian lança un bon gros doloris que le vieux sorciers accueilla d’un cri de douleur dont lui seul avec le secret. Un cri qui résonna un peu partout dans les quartiers où on avait pris soin de l’installer, réveillant ainsi la majeure partie des créatures qui se mirent à grogner et hurler, assoiffées de sang. Enhardi par leurs cris, Varian lança un deuxième sortilège de douleur puis un troisième…

Rowena de son côté se contentait de le regarder faire, jouant avec un putain de citron qu’elle avait pris dans la corbeille à fruits de la maison. La voix de Rowena chantonnant ”Dominiiqueuh… niqueu, niqueuh… ♫” se mélangeait en une étrange harmonie avec les cris du terroriste.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
    Varian Sevastian Dolohov △ Why should I apologize for the monster I've become. No one ever apologized for making me this way ; Maybe I'm not a good guy in your eyes, but I might end up being the guy that saves all your asses one day...
Frankenstein
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t116-rowena-dolohov#285
Messages : 378
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Kaya Scodelario
Crédits : Wildworld

Age : 24 ans
Sang : Sang Pur
Statut : Vendue au clan Salamander
Métier : Responsable du Personnel d'Azkaban
Baguette : 27,3 cm, Châtaigner, Épine de monstre du Fleuve Blanc, souple
Epouvantard : Son père tuant son frère
Dialogue : [color=lightcoral]
F4BULOUS
Rancunière - Accro aux sucreries, peut se laisser corrompre quand on lui en offre - Protectrice envers son frère - fière - téméraire - a fait du Quidditch au poste de batteuse - s'adapte vite à la situation - déterminée - boudeuse - aime les énigmes - aime son travail - studieuse - persévérante - maniaque du contrôle - assiste parfois son père dans ses expériences - a vu plus d'horreur que la plupart des sorciers de son âge grâce à cela - Proche de sa mère - curieuse - ne tient pas l'alcool - Parfaitement éduquée, elle préfère tout de même les cuissardes aux robes - elle maitrise les runes et leur magie
Re: Mission + Dis is not the hell, Dis is my hell
ce message a été posté Jeu 3 Mai - 8:35
« Dis is not the hell, Dis is my hell »
Mission Varian & Rowena

La bonne humeur de Rowena cachait tant bien que mal son agacement. Le piaf, bien qu’il ne lui restait que des moignons à la place des pieds et des mains continuait à leur résister. Les tisseuses avaient formé un amas de fils de soie tout autour de son corps, ne laissant que la tête à l’air libre. L’image était répugnante. Cela ne semblait pas la déranger. Quand on supportait la vue d’une fabrication de chimère, on pouvait tout voir… sauf quand un proche était concerné. Le reste était en réalité si détaché d’elle qu’ils retournaient à l’état d’objets. Voir une femme se faire arracher le placentas ? Mmmmh, elle ne sirotterait pas un smoothie devant non plus, mais si la femme était une inconnue… alors elle était plus intéressée par les gestes de son père que de la condition de la victime. Le visage tuméfié de Salomé ou Scylla ? Haut-le-coeur et l’envie irrépressible de vous dépecer sur place. Tout n’était question que d’attachement.

Elle était quelques peu déçue que l’antillais n’ai rien à leur dire. Toute cette souffrance pour rien. Arutha le tuerait certainement aussitôt l’échec de leur mission prononcé. ”Tout pourrait s’arrêter si tu nous dis ce que l’on veut savoir.” Elle lança son citron en l’air avant de le ratrapper et de recommencer. ”C’est pas comme si tes petits copains allaient savoir que c’était toi.” Han, qu’elle était mauvaise négociatrice. En même temps, on ne pouvait pas parler de sa famille comme étant la plus politicienne d’Avalon. Eux étaient plutôt du genre à bosser dans l’ombre et faire des bricolages dans leur coin. Maman était certainement la plus manipulatrice de la famille… et la plus “normale”. Si par normal on considérait “mondain”.
Les jumeaux n’étaient clairement pas les plus qualifiés dans le jeu de la torture.

”Han mais je powais faiwe ça tout’ la jouwnée mwa ! Ce sewai dommage de s’aweter si vit’” Varian avait raison… il n’était bon qu’à être tué. Dire qu’elle s’était levée de si bonne humeur ce matin ! Il avait tout gâché… Elle tendit le citron à l’une des tisseuses qui lui coupa en deux avec ses mandibules. Conscient de ce qu’elle était sur le point de faire, Varian recula, laissant peu à peu sa colère s’estomper. ”Voyons si cela te plait un peu plus...” Elle écrasa le demi citron de son poing pour en faire couler le jus sur un des moignons “fraîchement” grignoté. La brûlure et son cri ne se firent pas attendre. Le terroriste était blême, de grosses gouttes de sueur coulant sur ses tempes. ”Oh oui ! oui ! Oh c’est bon ! Oh c’est bon ! Oh chui bien là ! C’est qui le patwoooon !” Les hurlements du phénix avaient pris une tournure… SEXUELLE ? Rowena en recula le citron de surprise. Ce mec était fêlé ! Elle tourna un regard horrifié vers Varian qui regardait le prisonnier, les sourcils froncés, de toute évidence choqué par la réaction de celui qui aurait dû se tordre de douleur. ”C’est quoi ce…” Apparemment, Varian en perdait jusqu’à son anglais.

Ca ne marchait pas ! Leur méthode aurait déjà dû pousser n’importe quel être humain à leur donner les informations dont ils avaient besoin ! Sans véritasérum sous la main, et avec un Impero plus que précaire… ils étaient dans une impasse. Quand aux autres bébêtes de Papa… les tisseuses étaient les seules capables de se réfréner. Les autres l’auraient déjà tué. Il riait aux éclats, visiblement en plein délire.
Il n’y avait plus rien à en tirer. Il aurait déjà dû parler. Soit il était très fort et suicidaire, soit quelque chose l’empêchait de parler. ”Et bien entendu on a pas de membre de sa famille à exécuter sous ses yeux...” Varian hocha la tête négativement alors que l’autre se marrait toujours comme une baleine, saucissonné dans sa toile. ”Eeeeeeeeeeeeeeeeeeet non ! Ils sont tous en sécuwité ! Dommage pouw vouw hein ! On diwait que c’est moi le plus fow ici !” Et pourtant il avait la respiration difficile, le corps tremblant.

Soudainement, Rowena eut une idée. ”V… je pense qu’il a faim. Il faudrait faire descendre un plateau.” Au bruit que l’estomac du phénix produisit, la jeune femme su qu’il lui restait une dernière carte à jouer.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Les Poupées Russes
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1312-varian-dolohov
Messages : 101
Date d'inscription : 08/10/2017
Célébrité : Cody Christian.
Crédits : Firestorm.

Double compte : Lito Cervera.

Age : Vingt-quatre ans.
Sang : Sang-pur (Dolohov & Kark).
Statut : Fiancé à Freya Kark.
Métier : Chef de la garde d'Azkaban.
Baguette : 24.3 centimètres, griffe de boogeyman et bois de prunelier.
Epouvantard : Une banshee.
Dialogue : #85c28b


Un Serpentard qui a toujours eu l'âme d'un Serdaigle + Mage noir en devenir + Il a toujours été du genre discret + Il possède son propre sortilège qui le rend très dangereux en milieu clos + Il est capable de se déplacer et de se repérer dans le noir + C'est un soldat qui n'obéit à personne d'autre qu'à son très cher père + Sadique et sarcastique, il est très moqueur. + Sa soeur et son meilleur ami sont surement sa plus grande faiblesse.

Re: Mission + Dis is not the hell, Dis is my hell
ce message a été posté Jeu 3 Mai - 17:07

Dis is not the hell, Dis is my hell
ROWENA-BANANA DOLOHOV & VARIAN DOLOHOV


if you look in the face of evil, evil's gonna look right back at you. ✻✻✻ Surpris par la soudaine demande de sa soeur, Varian arqua un sourcil. Un plateau ? Pourquoi faire ? Le nourire ne serait qu’une perte de temps… Le Dolohov avait beau aimer sa soeur, il devait bien avouer ne pas comprendre son choix. Ils étaient là pour le faire parler et non pas pour céder à ses moindres caprices. Resserrant ses doigts autour de sa baguette, Varian fit un pas avant de finalement s’arrêter net. L’idée de passer outre les ordres de sa soeur ne lui plaisait pas vraiment et pourtant, quand il croisa le regard de Rowena, celle-ci avait son sourcil arqué à son tour. Ils n’étaient visiblement pas sur la même idée… Alors qu’elle souhaitait l’amadouer après toutes ces souffrances, la gestuelle de Varian lui indiquait le contraire. Elle recula d’un pas pour le laisser agir, piquée par la curiosité. “ Tant que tu ne le tues pas… ” Un sourire mauvais aux lèvres, Varian acquiesça avant de finalement laisser son regard retourner vers le sorcier qui, bien qu’à bout de souffle, semblait bien décidé à continuer le combat. Un combat auquel Varian était décidé à mettre fin, légèrement énervé de devoir se trimballer un boulet pareil.

” Quoi ? Pouwquoi tu m’wegawdes, pouwquoi tu m’osbewve comme ça… Tu veux (mon mec ou quoi...) un bout de Fwankie ? ” Laissant son sourire s’agrandir un peu plus, Varian leva sa baguette. Sans un mot, il lança un sortilège de lévitation qui arracha le sorcier à son cocon. En l’air, les bras et les jambes à moitiés grignotés, le sorciers beuglait, pas vraiment ravis d’avoir été arraché à son cocon enduit de substances anesthésiantes. ” Laisse mwa twanquille !” Le regard noir, Varian fixait l’antillais. ” La ferme.” Joignant gestes et paroles, Varian lança le corps du sorcier contre un des murs avant de finalement l’écraser contre le mur runique qui avait été spécialement érigé pour le garder prisonnier. ” J’en ai assez de jouer. Soit tu parles, soit je te fais regretter d’être né. Et crois bien que la mort est surement la meilleure chose qu’il puisse t’arriver ici…” Dit finalement le Serpentard avant de reprendre son petit jeu qui consistait à maltraiter le corps presque désarticulé du phénix. Finalement las de jouer avec le corps à moitié conscient de son prisonnier, Varian le laissa pendre par les pieds au milieu de la cellule avant de finalement se rapprocher. ” Tu devrais faire gaffe, je n’ai ni la patience ni l’amabilité de ma soeur…” Un sourire fatigué aux lèvres, l’antillais répondit presque aussitôt : “ Peut-êtwe mais tu es plus sewxy.” Dégoûté par les avances du sorcier, Varian fronça le nez avant de le laisser tomber telle la sombre bouse qu’il avait toujours été. Varian était fatigué, énervé. A croire que rien n’allait fonctionner… Laissant son regard capter celui de sa soeur, il soupira, exaspéré.

Il en avait marre, il était à bout. Il n’avait qu’une envie : rentrer à la maison et se goinfrer de patacitrouille. Désespéré, il supplia sa soeur du regard.  Elle n’eut pas besoin de plus pour deviner ce qui se passait dans sa tête. “Sérieusement ?” La jeune femme laissa retomber ses bras le long de son corps. Elle n’avait pas l’air d’accord. Son regard était appuyé dans le sien, désapprobateur. Un regard que Varian n’avait aucun mal à soutenir, las de devoir lutter contre un gars qui, de toute évidence, préférait encore perdre la vie plutôt que de leur dire quoi que ce soit. ” C’est juste chiant… j’suis fatigué…” Souffla-t-il exaspéré. Conscient de passer pour un gamin pourri gâté, il haussa une nouvelle fois les épaules avant de donner un coup de pied dans les côtes de l’antillais. Fait chier… ” J’ai juste envie de le tuer et d’en finir avec lui… ” Rowena roula des yeux. “Si tu veuw moi je peux te finiw autwement …” Varian lui asséna un second coup de pied, plus fort, alors que l’otage s’étouffait dans son rire. ” La ferme j’ai dit.” ” Encow ! T’awete pas là mon mignon...” Rowena dégaina sa baguette et retira le phénix de la portée de Varian qui comptait bien lui en donner pour son argent. “Pas tout de suite ! Arutha veut des infos. Dès qu’on a ce qu’on veut il est à toi, tu pourras le tuer et tu pourras faire une sieste.” Face à sa soeur, Varian eut du mal à cacher sa colère. L’idée même de continuer à jouer ce petit jeu lui semblait ridicule. Jetant un rapide coup d’oeil au sorcier que sa soeur avait traîné quelques mètres plus loin, il serra les poings. “Il ne dira rien, on perd notre temps…” Rowena pinça les lèvres, visiblement agacée de son côté. Puis elle eut ce regard qu’il connaissait si bien, le regard d’un cerveau en train d’avoir une idée. Elle regarda le prisonnier, puis Varian. “Comment est ton Impero ?” Surpris par la question de sa soeur, Varian fronça les sourcils avant de jeter un bref coup d’oeil à sa baguette. “ Hm… j’ai pas le niveau de Yaxley Senior mais je pense qu’il est pas trop mauvais…” Faisant rapidement le lien entre la question de sa soeur et la situation, Varian laissa échapper un “oooh” qui trahit sa compréhension tardive. Il était décidément bien fatigué.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
    Varian Sevastian Dolohov △ Why should I apologize for the monster I've become. No one ever apologized for making me this way ; Maybe I'm not a good guy in your eyes, but I might end up being the guy that saves all your asses one day...
Frankenstein
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t116-rowena-dolohov#285
Messages : 378
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Kaya Scodelario
Crédits : Wildworld

Age : 24 ans
Sang : Sang Pur
Statut : Vendue au clan Salamander
Métier : Responsable du Personnel d'Azkaban
Baguette : 27,3 cm, Châtaigner, Épine de monstre du Fleuve Blanc, souple
Epouvantard : Son père tuant son frère
Dialogue : [color=lightcoral]
F4BULOUS
Rancunière - Accro aux sucreries, peut se laisser corrompre quand on lui en offre - Protectrice envers son frère - fière - téméraire - a fait du Quidditch au poste de batteuse - s'adapte vite à la situation - déterminée - boudeuse - aime les énigmes - aime son travail - studieuse - persévérante - maniaque du contrôle - assiste parfois son père dans ses expériences - a vu plus d'horreur que la plupart des sorciers de son âge grâce à cela - Proche de sa mère - curieuse - ne tient pas l'alcool - Parfaitement éduquée, elle préfère tout de même les cuissardes aux robes - elle maitrise les runes et leur magie
Re: Mission + Dis is not the hell, Dis is my hell
ce message a été posté Ven 4 Mai - 15:35
« Dis is not the hell, Dis is my hell »
Mission Varian & Rowena

La réaction tardive de Varian fit rouler les yeux de Rowena une seconde fois. Putain, il était vraiment à la ramasse. C’était difficile à admettre, mais même elle commençait à se lasser de cet “interrogatoire”. Faire manger un phénix par ses bébêtes était amusant un temps, mais maintenant ils avaient besoin de réponses. Arutha était assez détestable comme ça, pas besoin d’ajouter le visage qu’il ferait s’ils revenaient bredouilles.
“C’est toujours mieux que le mien.” Admettre sa faiblesse sur ce sort devant son frère ne lui faisait rien. Il était son autre. Souvent l’un maîtrisait ce qui pêchait chez le second. Les deux faces d’une même pièce.
“Si tu veux bien nous faire l’honneur...” Dit elle en se décalant pour lui laisser la place. La jeune femme suivit des yeux son frère se rapprocher du corps toujours hilare.
“Ha ha ha ha … ha … ha … Vous ne sauwez wien les looseuw... ” Il se battait toujours pour sa putain de cause qu’il croyait juste, la vermine. Varian avait raison… il méritait la mort, mais contrairement à ce que son frère préférait, Rowena était adepte de la mort lente et douloureuse… Histoire d’en faire regretter certains. Varian, lui, semblait plus que motivé. Impatient, il pointa sa baguette sur le phénix. Ce petit jeu avait assez duré. “Impero ! ” Touché par le sort de Varian, le prisonnier se tut, son visage détendu par le sortilège impardonnable. Réceptif, il était à présent prêt à livrer ses secrets. La question était de savoir de quel genre de secret il s’agissait… Pas réellement certain de ce qu’il était censé demander, Varian tourna les yeux vers sa soeur qui continuait de le regarder religieusement. “ Une question en particulier que tu aimerais poser ? ” “Oui, où se trouve le QG Phénix.”  Sans pouvoir s’en empêcher, Varian leva les yeux au ciel. Il aurait facilement pu y penser lui-même… “ Ok le veracrasse… il est temps de passer à table… Où se trouve le reste des phénix ? Ou est ta famille ?  ” Détendu, comme absent, le prisonnier le fixait du regard, toujours aussi silencieux… Perplexe, Varian jeta un coup d’oeil à sa soeur avant de revenir sur le prisonnier ? “ OU SONT LES PHENIX ?! ” Perplexe à son tour, le prisonnier fronça les sourcils… À croire qu’il avait du mal à comprendre la question. C’était pourtant claire comme question. Doucement, les lèvres de l’antillais s'entrouvrirent… Impatient, Varian se penchant légèrement au dessus du prisonnier. “ Ils sont... ” Sans avoir pu finir sa phrase, le prisonnier fut pris de convulsion. Surpris et légèrement effrayés, Varian et Rowena reculèrent juste à temps pour échapper à une gerbe de sang qui sortit tout droit de la bouche de leur victime. Pas vraiment certains de ce qu’ils étaient censés faire, les deux jumeaux le regardèrent s’étouffer, à la fois fascinés et perplexes.  “V… tu l’as tué ?” Rowena essaya de bouger le cadavre du bout de sa chaussure. Aucune réaction. Elle fusilla son frère du regard avant d’éclater.  “MERDE V . ! IL ES MORT ! JE T’AVAIS DIT DE PAS LE TUER ! C’EST POURTANT PAS SI COMPLIQUÉ BORDEL ! ” Piqué à vif, par sa soeur, Varian se retourna, effaré. “ HEY ! J’Y SUIS POUR RIEN OKAY  !? ET PUIS C'ÉTAIT TON IDÉE JE TE FERAI DIRE ! ” “TU T’ES CERTAINEMENT FOIRE ! UN IMPERO CA TUE PAS !” Vexé que sa soeur puisse insinuer qu’il soit responsable d’un sort foireux, Varian fronça les sourcils avant de lancer un “tsssk” enfantin. “ T’avais qu’à le lancer toi si t’es pas contente...  ” Rowena était en panique. Ils allaient dire quoi à l’autre barjot maintenant ??? Elle frappa du pied contre le sol, ne sachant comment expulser cet affolement/agacement qui la submergeait autrement. C’était certainement pas en s’en prenant à Varian que la situation allait s’arranger.
Elle enfouit son visage entre ses mains pour essayer de réfléchir. “Il nous aura fait chier jusqu’au bout cet enfoiré... ” Il n’y avait rien d’autre à faire. Elle reprit une position normale avant de regarder son frère. “Excuse moi. ” Dit-elle du bout des lèvres. Quoi ? Elle aimait pas avoir tort. Elle allait pas non plus le crier ! Malgré ça, Varian fit la moue, à la fois vexé et amusé. “ J’ai rien entendu.  ” Elle grimaça. “OH CA VA ! JE M’EXCUSE ! Voilà ! On va pas y passer la nuit là ! ” Dit-elle avant de tourner les talons et de sortir de la cellule, furibonde. “Y’a l’autre taré à prévenir maintenant ! ” Le bruit de ses talons dans le couloir des cellules fut bientôt rejoint par celui des pas de son frère, qui la suivait avant de revenir à son niveau. Connerie de grandes jambes !

Arrivés dans le bureau de Rowena, cette dernière trouva de quoi écrire une missive urgente à l’attention du Kark.

@Rowena Dolohov a écrit:
Mr Kark,

L’interrogatoire du prisonnier malgré des méthodes poussées n’a donné aucun renseignement utile.
Ni la faim, ni la torture n’eurent raison de son silence. C’est un Impero lancé pour obtenir la localisation du QG Phénix qui eut raison de lui. Il s’est étouffé dans son propre sang.

Nous nous tenons en attente de vos directives quant aux dispositions à prendre pour la cadavre ou un rapport plus détaillé.

Cordialement,
Rowena & Varian Dolohov

Varian se tenait au dessus de son épaule alors qu’elle signait. “ Pourquoi c’est TON prénom d’abord ?  ” “C’est moi l'aînée ... et puis c’est moi qui écris.” Incapable de renchérir, Varian finit par soupirer. Fait chier...
La jeune femme se leva, refermant l’enveloppe avant de la confier à son hibou pour porter le message. Elle revint devant son bureau et ouvrit un de ses tiroirs. “Tiens.” Elle tendit une patacitrouille à son frère avant d’en fourrer une dans sa bouche. Journée de merde.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Contenu sponsorisé
Re: Mission + Dis is not the hell, Dis is my hell
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Ailleurs :: Azkaban