AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Viens faire ta diva avec le scénario d'Elizabeth Carrow, Sofia Schmidt ! Cool
Des scénarios en folie
Incarne une badass mum avec le scénario de Hermès Travers, Kate Travers !
Des scénarios en folie
Enflamme les estrades de duel avec le scénario de Scylla Lagides, Hélios Kark !
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ Il est des remèdes qu'il vaut mieux éviter | Seth ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Les fiefs Sang-pur
Invité
Invité
avatar
Il est des remèdes qu'il vaut mieux éviter | Seth
ce message a été posté Lun 14 Nov - 19:51

Un clac retentissant du réveiller le pauvre malade. Mais autant le dire, ce n'était pas vraiment un sourire d'excuse qui errait sur le visage d'Iris. De toute façon, voir quelqu'un de malade n'avait jamais été réjouissant et même étant ce qu'elle était, elle n'aimait pas spécialement se réjouir du malheur des autres. Pour cette visite non conventionnelle, Iris avait troqué sa robe pour un jean tout simple, une paire de ballerine et un top en satin s'évasant sur ses hanches. Ses cheveux, noués en tresse épaisse étaient ramenés sur son épaule.

« Et bien...Toute la magie du monde et on ne peut rien contre un simple virus. »

fit elle en esquissant un sourire en coin avant d'agiter ce qu'elle tenait au bout de ses doigts. Un sac de cuir contenant une soupe faite par sa mère. Pourquoi ? Oh parce qu'il était de bon ton de caresser son fiancé dans le sens du poil apparemment. Sauf que sa mère n'avait jamais rien sut faire cuire. Elle aurait pu se contenter de faire livrer hein, mais pour une obscure raison, elle s'était dit que la sincérité était de mise. Ben voyons.

« Cadeau de ma mère. »

indiqua-t-elle avant de se diriger vers une poubelle proche d'un bureau. A croire qu'il ramenait du travail à la maison. Sans tergiverser, elle y laissa tomber la soupe. C'était pour sa survie et pas un acte mesquin. Mais ça, il ne pouvait pas le comprendre évidemment. Enfin dans la tête d'Iris il ne valait mieux pas qu'il trempe les lèvres la dedans au risque de vomir le peu qu'il pouvait avoir dans l'estomac. Puis, elle pivota sur ses talons, observant la pièce avant d'élire un fauteuil comme trône. En vérité, elle ne savait pas si elle avait eu envie de venir ou pas. Pas que leur dernière rencontre ne lui ai laissé un bon ou un mauvais souvenir, juste qu'elle trouvait le timing un peu délicat. Mais sa mère avait insisté, histoire qu'elle passe pour la parfaite fiancée s'inquiétant pour son futur époux. En soit , c'était d'une hypocrisie crasse, mais Iris s'était pliée au désir de sa mère, qui, de toute façon, n'aurait pas toléré un refus. Son jeune frère avait voulu l'accompagné mais elle l'avait convaincu de rester à la maison. De toute façon qu'aurait il pu faire au chevet d'un homme qu'il ne connaissait pas ? Remarquons que cette question pouvait valoir pour elle même d'ailleurs.

Finalement, elle logea son menton dans sa main, observant les cernes sous les yeux de Seth et son teint pâle :

« J'aurais sans doute dût prévenir mais j'adore voir la tête que vous faites. »

Son sourire se plissa d'amusement. Pour une fois, elle n'était pas sarcastique, mais autant le dire, voir la surprise se peindre sur ses traits avait été particulièrement savoureux. Etait elle un peu trop moqueuse ? Peut être. Le méritait il ? Sans doute pas. Mais que voulez vous, Iris était joueuse à bien des égards. Mais jouer avec un malade était sans doute un peu cruel.

« Vous voulez autre chose ? Mon elfe de maison peut transplaner assez facilement...Sauf si l'endroit est bardé de sorts évidemment. »

Elle pouvait lui concéder ça non ? Après tout, son plat de réconfort venait de finir à la poubelle. Enfin plat de réconfort, plutôt poison inconscient.
Invité
Invité
avatar
Re: Il est des remèdes qu'il vaut mieux éviter | Seth
ce message a été posté Ven 2 Déc - 14:39
Il dormait d'un sommeil agité et loin d'être bénéfique. Depuis cette fameuse nuit où il s'était retrouvé sur la plage, face à Jane Callaghan et ses acolytes, il ne dormait plus. Il avait toujours eu des problèmes de sommeil, du moins, depuis son adolescence et c'était aussi par les remèdes qu'il avait sombré dans les addictions, mais cela s'était stabilisé ces dernières années... malheureusement, il suffisait de risquer sa vie, de risquer celle de Salomé et de voir des gens mourir pour que ses angoisses reviennent au galop, le harceler et lui donner envie de replonger dans de doux délires qui le tenaient éloignés de la réalité et ses vicissitudes. Il s'en était bien tiré pourtant. Il avait souffert d'une commotion cérébrale, sans gravité, de quelques ecchymoses et courbatures (bon de nombreuses en vérité, qui lui avaient donné l'impression d'avoir 80 ans) et voilà tout. Le traumatisme était surtout psychologique, bien qu'il faisait tout pour le garder secret et ne pas inquiéter ses proches qui devaient guetter le moindre signe chez lui.

Et puis, il y avait cette maladie. Forcément, à se retrouver trempé pendant des heures avec une température trop basse... il fallait s'y attendre. Fièvre, toux... Il avait l'impression de cracher ses poumons chaque fois qu'il toussait, ce qui l'épuisait. Il était dans un sale état et ne se souvenait pas d'avoir été aussi malade depuis son enfance. Vraiment. Il se soignait, mais il fallait aussi laisser faire le temps. Même la magie avait ses limites. Alors il gisait sur le divan du salon, plus ou moins éveillé. Jusqu'à ce qu'un bruit ne le réveille en sursaut et qu'il ne se redresse, un instant confus. C'était Iris Salamander qui se tenait devant lui. Il se demandait s'il n'était pas en train de rêver. Après tout, elle était venue hanter ses songes plus d'une fois, cette mystérieuse et complexe fiancée. Mais elle était habillée plus simplement que la première et seule fois où ils s'étaient vus quelques semaines auparavant. Et elle était toute aussi jolie en étant moins sophistiquée et plus naturelle. Et elle paraissait plus jeune aussi.

Mais à ses paroles, il comprit qu'il ne rêvait pas. Il grommela et s'assit sur le divan, passant sa main dans ses cheveux ébouriffés. Il était loin d'être à son avantage. Encore. Décidément, c'était une manie chez elle que de débarquer dans les pires moments.

« Qu'est-ce que vous faites là ? »

Il lui jeta un regard méfiant. Sa voix était à peine audible, enrouée. C'était mieux que la veille où il était aphone. Elle lui indiqua alors un... truc. Cadeau de sa mère. Qu'elle emmena directement à la poubelle, sous le regard ahuri de Seth.

« Et vous faites ce chemin pour finalement... rien ? »

Il avait sans doute le cerveau trop embrumé pour se plier aux petits jeux d'Iris. Et il était trop fatigué pour avoir de la patience. D'ailleurs, elle s'installa tranquillement, non sans regarder autour d'elle et analyser la pièce, tandis qu'il était foudroyé par une quinte de toux. Saleté. Il se reprit, lui lançant un regard noir quand elle reprit la parole.

« Autant j'ai trouvé notre petit jeu amusant la dernière fois, autant là... je ne suis vraiment pas d'humeur. Ni en état. »

Elle lui demanda s'il avait besoin d'autre chose et il ricana.

« De la tranquillité. A moins que vous ne soyez plus douée que les médicomages et soyez en mesure de me débarrasser de cette saloperie de maladie ? Non ? Il me semblait bien. Pas la peine de faire appel à votre elfe de maison, j'ai ce qu'il faut à la maison. »

Et d'ailleurs, une des servantes se présenta alors, se penchant bien bas en saluant Iris avant de demander s'ils désiraient quelque chose.

« Nous avons failli attendre. »

Elle aurait du être là plus tôt... Mais passons. Il n'était pas vraiment d'humeur à passer ses nerfs sur la Moldue. Elle était là, c'était bien. Seth demanda le thé qui apaisait sa gorge en feu et le rassérénait, laissant à Iris le soi de demander ce qu'elle voulait.

« Comment savez-vous que je suis malade ? »

Les nouvelles allaient si vite ? Et que savait-elle des récents événements ? A sa connaissance, elle ne s'y trouvait pas. Il gratta par réflexe sa marque des Ténèbres, sous le pull.
Invité
Invité
avatar
Re: Il est des remèdes qu'il vaut mieux éviter | Seth
ce message a été posté Dim 4 Déc - 16:21
L’amabilité faite sorcier.

Iris se contenta de sourire légèrement, repoussant la question d'un haussement d'épaule délicat. Que son fiancé soit agressif ne la dérangeait pas, vu son état, cela ressemblait à des coups d'épée dans l'eau. C'était au pire agaçant au mieux hilarant.

« Transplaner évite justement de perdre son temps, néanmoins, Mère avait a cœur de vous voir recevoir son..présent. Il lui semblait donc évident que cette tache m'incombait. »

Une lueur étrange balaya ses iris sombres avant que son sourire ne prenne des teintes plus rieuses :

« Cela dit, je ne tiens pas a être accusée de tentative de meurtre, ma mère est à la cuisine ce qu'un phénix est aux Mange-morts. Une calamité. »

Ce qui était totalement vrai au demeurant, sa mère, qu'elle aimait malgré tout, n'était pas capable de faire une cuisine correcte et toute la magie du monde n'y pourrait absolument rien. Il est des dons innés et d'autres qui vous seront toujours hors d'atteinte, la cuisine était l'un de ceux là pour sa mère. S'installant, comme en terrain conquis, Iris reposa son regard sur ce fiancé tombé du ciel lorsqu'il répliqua avec morgue :

« Par Merlin, ce que vous êtes chatouilleux...Certes votre tête est hilarante mais je n'ai pas pour vocation de malmener des malades, cela serait sans doute trop facile. »

Hors, Iris aimait les défis, aimait qu'on lui oppose une même morgue. Là, Seth en était tout simplement incapable tant la maladie semblait lui ronger le cerveau. Elle glissa son menton au creux de sa main alors qu'il repoussait avec hargne sa proposition :

« A votre guise. »

Lâcha-t-elle pas vexée le moins du monde. Il en faudrait un peu plus pour la mettre en colère et, même fière, elle ne s'emportait que pour des sujets qui en valait la peine. Qu'il repousse son aide était son affaire, pas celle de la sorcière. Son regard glissa entre ses paupières alors qu'une moldue entrait et sourit légèrement devant le salut plus que bas qui lui fut offert. Iris n'avait jamais traité les moldus comme une quantité négligeable. Elle ne les portait pas aux nues mais ne les maltraitait pas non plus. C'était peut être cela qui lui assurait la loyauté de sa servante. Elle ne les frappait pas, ne leur parlait pas avec dédain et ne les insultait pas. On pouvait dire qu'elle était juste avec eux.

« Un café crème sans sucre pour moi. Merci. »

Et bien oui, elle disait merci à une moldue. Parce qu'elle était polie et n'avait cure de ce qu'en penserait son fiancé.

« Oh Mère a a cœur de savoir ce qu'il y a a savoir, et le fait que son futur beau fils se retrouve cloué dans un lit à eut l'heure de l'inquiéter. »


Ses iris tombèrent sur le geste qu'il fit, son bras semblant le démanger. Ses paupières se plissèrent légèrement mais elle ne dit rien. Gardant pour elle ses réflexions.

« Néanmoins, je ne pensais pas vous voir si atteint. »

Elle se tapota la joue de l'index, le scrutant d'un regard aiguë :

« Ma servante préconise le miel en grande quantité et pour l'avoir déjà testé, je dois dire que c'est un remède efficace, là où la magie n'y peut malheureusement rien. Ajouté a votre thé cela l'adoucirait. »
Invité
Invité
avatar
Re: Il est des remèdes qu'il vaut mieux éviter | Seth
ce message a été posté Sam 7 Jan - 20:45
Il n'était pas vraiment convaincu par la réponse de la jeune femme. Elle biaisait en plus, mais il n'avait pas envie de se lancer dans un combat verbal avec elle. C'était trop épuisant. Et il avait mieux à faire des quelques forces qui lui restaient quand même. Alors comme ça, la mère d'Iris s'inquiétait de l'état du fiancé ? Vraiment ? Il doutait franchement d'une telle sollicitude gratuite. Il était sans doute trop méfiant, mais il n'était pas naïf. Il était franchement contrarié de voir la jeune femme ici, en position de force, encore une fois. C'était pénible cette manie qu'elle avait de le prendre au dépourvu et dans les pires moments. A croire qu'elle le faisait exprès, franchement. Surtout alors qu'elle se débarrassait de la raison de sa venue, sous le regard étonné de Seth. Qui comprit qu'elle lui évitait un empoisonnement ou une bonne indigestion en agissant ainsi. A moins qu'elle le prive simplement d'un truc bon et bien cuisiné, pour le plaisir de l'emmerder. Ce serait bien son genre tiens.

D'ailleurs, il lui fit la remarque de la mesquinerie de sa visite alors qu'il était malade et dans un sale état, ce qui sembla offusquer la belle. Vraiment ou faussement, peu importait, mais il lui accorda au moins le bénéfice du doute. Elle ne pouvait pas lui reprocher sa méfiance alors qu'elle s'était montrée menteuse et manipulatrice dés les premières minutes de leur première rencontre n'est-ce pas ? Il était tombé dans le piège, mais il n'était pas stupide au point de se faire avoir encore une fois. Il balaya avec humeur sa proposition de lui venir en aide. Elle n'en avait pas les compétences et il avait ce qu'il fallait à la maison. Il était de mauvaise humeur et elle lui tapait sur le système. Etrangement, elle n'insista pas. Mais ne semblait pas disposée non plus à s'en aller, malheureusement, alors qu'elle l'observait, presque pensive.

L'arrivée de la servante interrompit ce moment gênant. Il fut surpris de voir qu'Iris était polie avec la Moldue. Elle la remerciait même. Il l'aurait pensé hautaine et sèche. Même si son cerveau était embrumé, il notait cela. En espérant s'en souvenir quand il aurait les idées plus claires.

« Oh pitié... Ce n'est rien qu'un vilain rhume, je ne suis pas à l'article de la mort. »

Il avait soupiré en entendant la sollicitude de sa belle-mère. D'après Iris en tous les cas. Vrai ou faux... hum... Savaient-elles qu'il s'était retrouvé sur une place avec d'autres Mangemorts, face à des Phénix ? Iris était-elle là pour s'en assurer et découvrir quelque chose ? Ce n'était pas juste un vilain rhume. C'était plus grave que ça, plus long à guérir et il passait naturellement sous silence ses traumatismes, ses cauchemars... Ses visions de ce pauvre Gunter déchiqueté par l'énorme Kraken. Une vision d'horreur qui le hantait encore. Et ses nuits sans sommeil ne l'aidaient pas à se reposer et guérir... Que n'aurait-il donné pour avoir une potion et sombrer dans un sommeil sans rêves. Mais c'était aussi le premier pas vers la rechute... Et il avait déjà eu tant de mal à décrocher... Pourtant, c'était tentant.

« Hum... »

Du miel dans le thé. Pourquoi pas. Il aurait bien tenté, même si c'était ajouter de l'eau à son moulin. Il soupira. La Moldue revint avec les boissons et du bout des lèvres, il demanda qu'elle ramène du miel. Elle s'exécuta à la vitesse de l'éclair, déposant le pot sur la table.

« D'accord, je veux bien tester votre... remède. »
Invité
Invité
avatar
Re: Il est des remèdes qu'il vaut mieux éviter | Seth
ce message a été posté Lun 9 Jan - 16:24
Iris esquissa un sourire un peu moqueur sur les bords. Certes, ce n'était pas très charitable, mais il était hilarant de le voir tenter de faire bonne figure, même si il ne lui cachait pas son déplaisir de la voir débarquer à l'improviste. Au moins était il cohérent dans ses réactions, elle ne pouvait pas lui retirer cela :

« Vraiment ? Pardonnez moi mais a vous voir, ce n'est pas flagrant. »

Traits tirés, pâleur de cire, les yeux brillants de fièvre. Un simple rhume ne faisait pas autant de dégâts mais elle n'allait pas mettre en doute un diagnostic médical. Si tant est qu'il lui disait la vérité, ce dont elle doutait très franchement. On ne pouvait pas dire qu' il sautait de joie de la voir mais au moins, il ne le cachait pas. Disons que c'était un bon point pour lui du point de vue de la sorcière. Quoiqu'un peu vexant mais compréhensible.

« Bien que les intentions de ma mère soient intéressées je l'avoue sans trop de difficulté. »


Ajouta-t-elle en regardant autour d'elle. Elle ne mentait pas. Ainsi était la matriarche Salamander, elle avait à cœur l'image de son nom et qu'Iris déroge à la règle ne lui plairait pas. La sang-pur s'y pliait plus pour être tranquille que par réel désir, mais cela, son fiancé n'avait pas à le savoir, si tant est qu'il ne l'avait pas déjà deviné évidemment. Iris en doutait. Seth avait l'air doté d'esprit d'analyse bien plus qu'elle ne l'aurait songé de prime abord et si il n'était pas en état de réfléchir pour le moment, elle ne doutait pas qu'il le ferait une fois remis sur pieds.

L'arrivée de la servante moldue creva la bulle d'inconfort qui s'était créée et Iris en fut étrangement soulagée. Si elle nota la surprise de son fiancé a la voir aimable avec une sans pouvoir, elle n'en montra rien et ne fit aucun commentaire sur ce point. Il faudrait qu'il s'y fasse, elle ne martyrisait pas ses servants moldus c'était ainsi et si cela dérangeait Seth ce serait tant pis pour lui. Elle n'était pas une Mange-Mort et bien que consciente de son rang et de ce qu'elle était, elle n'était pas cruelle gratuitement. Elle n'adhérait pas aux idéaux de son fiancé mais elle ne lui imposerait pas les siens...Tant qu'il ne tentait pas de le faire avec elle évidemment, auquel cas il aurait une fin de non recevoir. Brutale ou non.

Elle sourit en coin en l'entendant demander du miel et écarquilla les yeux d'un air angélique lorsqu'il lui accorda l'essai de son remède :

« Monsieur est trop bon d'accorder un tant soit peu de crédit à mes mots. »

Puis, elle se saisit de sa tasse et en huma le parfum :

« Le miel adoucit la gorge et apaise les démangeaisons, de plus je trouve son goût réconfortant. Mais c'est à vous de voir évidemment. »

Trempant ses lèvres dans le café crème, elle en apprécia l'onctuosité et son regard brilla un instant de plaisir. Contentée, elle soupira quelque peu avant de s'adosser plus confortablement, observant son fiancé entre ses cils.

« Et donc, qu'est ce qui vous a valu un tel rhume ? Il me semble que le temps est clément ces dernières semaines. »

A moins qu'il ne soit baigné nu dans un quelconque endroit où les températures ne soient pas chaudes évidemment. En toute honnêteté, Iris ne voyez aucune raison pour lui d'avoir attrapé une telle maladie autre que la baignade. Il n'avait même pas plut.
Invité
Invité
avatar
Re: Il est des remèdes qu'il vaut mieux éviter | Seth
ce message a été posté Ven 13 Jan - 16:22
Il réprima sa mauvaise humeur. Évidemment qu'il avait une tête de déterré. Il était malade à crever depuis quelques jours et cela allait encore durer un peu. Il n'était pas habitué à l'être autant. Et le problème résidait aussi dans le fait qu'il était psychologiquement instable. Le manque de sommeil, les angoisses, cela n'aidait pas son corps à lutter contre le virus. Et toute la magie du monde ne pouvait pas faire de miracles... Il tenta donc une pointe d'humour et même d'auto dérision, mettant son état sur le fait que les hommes étaient des bébés dés lors qu'ils étaient malades, répondant avec une pointe de malice, même si elle était mise à mal par son teint trop pâle, ses cernes trop profondes et son regard trop brillant de fièvre.

« Je suis un homme malade. Vous savez ce qu'on dit. »

Et il était contrarié qu'elle vienne l'emmerder maintenant, alors qu'il n'avait pas vraiment les armes pour lui tenir tête et l'envoyer bouler comme il le fallait. Même si, finalement, la dernière fois, il avait réussi à la déstabiliser en l'embrassant, la troublant et faisant disparaître son petit air supérieur et assuré de son ravissant visage. Ce baiser venait parfois déranger ses nuits d'ailleurs. Mais c'était infiniment plus agréable que ses cauchemars. Même si gênant d'un point de vue physique. Elle lui plaisait bien cette petite sorcière à la langue acérée. Il ne s'ennuierait pas avec une épouse de sa trempe. Mais il ne souhaitait pas non plus que chaque moment de leur vie commune soit un combat permanent. Il aimerait être en paix dans son foyer, il était trop fragile pour subir longtemps des périodes de stress. Trop enclin à trouver le soulagement dans des échappées éphémères qui le feraient replonger dans la dépendance...

Il était sceptique concernant les intentions de sa future belle-mère. S'inquiétait-elle vraiment de son état ? Non, c'était juste un moyen de faire bonne impression, en passant par sa chère fille, afin de se rapprocher de son fiancé en mimant la compassion. Mais qui était-il pour la juger ? Il ne la connaissait même pas... Heureusement, la servante arriva sur cette conversation, apportant les boissons demandées et surtout, soulevant des questions chez le jeune Yaxley alors qu'Iris se montrait polie avec elle. Limite si elle n'était pas plus agréable avec elle qu'elle ne l'était avec le Sang Pur, songea-t-il avec amertume. Pourtant, il lui concéda le remède qu'elle préconisait. Elle ne souhaitait pas l'empoisonner et... et bien ce conseil, semblait sincère et fait pour améliorer son inconfort. Alors il était prêt à faire un effort. Sa remarque attira un sourire, léger, chez lui, mais il répliqua pourtant :

« Ou désespéré. »

Il la regarda prendre la tasse, avant de lui expliquer les vertus du miel. Il haussa un sourcil, se penchant en avant pour tremper une cuillère dans le pot de miel et en déposer le contenu dans son thé, tandis qu'Iris savourait son café, avant de demander ce qui lui valait un tel rhume. Une question d'apparence légitime et innocente, mais il avait des difficultés à se montrer totalement naïf, surtout avec une femme comme elle, qui lui avait joué la comédie dés leur première rencontre.

« Une petite escapade dans un coin humide et froid. Une très mauvaise idée, à posteriori, mais bon... Ce qui est fait est fait. »

Il avait le mérite d'être honnête dans sa réponse. Il n'avait pas à préciser pourquoi il s'était déplacé ni où exactement. Cela ne la regardait pas. Il but une gorgée de son thé, fit une petite grimace, surpris par le goût, auquel il n'était pas habitué, avant de recommencer. Le mélange était curieux, mais pas désagréable.

« Ce n'est pas mauvais... je ne sais pas si cela fera des miracles, mais au moins, ce n'est pas une décoction infâme. »
Invité
Invité
avatar
Re: Il est des remèdes qu'il vaut mieux éviter | Seth
ce message a été posté Mar 17 Jan - 6:10
Iris laissa l’amusement fleurir sur ses lèvres et demanda innocemment :

« Non, que dit-on ? »

Comme si elle n’avait pas grandi au milieu de deux frères tiens ! Bien que son cadet ne comptait pas vraiment, il n’était encore qu’un enfant et les enfants sont facilement impressionnables. Elle ne comptait plus le nombre de fois où celui-ci c’était réfugié en pleur dans ses jupons. Peut-être parce qu’il savait trouver un réconfort certain auprès d’elle. Sans doute même.

L’attitude de son fiancé semblait couler sur la Sorcière comme de l’eau sur les plumes d’un canard. Peu impressionnée, Iris sonda les traits tirés de Seth, quelque peu surprise qu’il accède à son conseil malgré l’ironie sous-jacente de sa remarque. Pensive, elle se demanda soudainement les raisons d’une telle mansuétude mais, finalement, repoussa ses pensées stériles sans plus s’y attarder. Pour le moment du moins. Il se servit une généreuse rasade de miel sous son regard approbateur. Elle se passa de commentaire, nul doute qu’elle ne récolterait que sarcasme si elle s’y risquait et le pauvre n’était pas vraiment en état de soutenir une joute verbale avec elle. Dommage. Il lui semblait qu’il possédait un esprit affuté auquel il serait peut être agréable de se confronter. Quitte à ne pas avoir le choix de ce mariage, autant en tirer tous les avantages possibles non ? Et ce n’était pas lui qui irait à l’encontre de cette pensée n’est-ce pas ? N’était-il pas le premier à vouloir que cela fonctionne ?

Néanmoins, elle ne put retenir sa curiosité plus longtemps, se demandant les raisons d’une telle maladie alors que le temps se montrait particulièrement clément ces derniers temps. La réponse qui lui fut faire ne la convainquit qu’à moitié, néanmoins, elle restait plausible et Iris ne voyait pas vraiment pourquoi son fiancé lui mentirait à ce sujet. Enfin qu’y gagnerait il ? pas grand-chose sans doute, aussi s’en contenta-t-elle.

« Un manque de chance certain. »

Elle l’observa gouter son thé additionné de miel et laissa un léger rire la traverser devant le commentaire qui lui fut fait :

« Un remède est toujours plus agréable à prendre s’il a bon gout. Cela dit, il vaut sans doute mieux aimé le sucre. Il vous faudra en prendre régulièrement, particulièrement le soir avant de vous coucher, cela apaisera la toux. »

Elle-même savourait un café crème qui avait un petit gout français. Haussant légèrement les sourcils en baissant les yeux sur son breuvage elle demanda :

« Vos gens seraient ils français ? Il est rare que les anglais fassent un aussi bon café, celui-ci est délicieux. »

Elle reposa sa tasse sur un guéridon avant de reprendre :

« Au fait, si par hasard vous croisez ma mère dans les prochains jours, n’oubliez pas de la remercier pour son…hm…Plat. Je ne sais si elle a conscience d’être une piètre cuisinière mais elle a très fortement l’impression d’être le contraire. »
Invité
Invité
avatar
Re: Il est des remèdes qu'il vaut mieux éviter | Seth
ce message a été posté Dim 5 Fév - 20:33
Etait-ce une vraie question ou juste une façon de lui faire avouer que les hommes étaient tous des bébés dés lors qu'ils étaient un peu patraques ? Cela dit, il était un peu plus que patraque, il était vraiment bien malade et avait du garder le lit jusqu'à maintenant, incapable de trouver la force de se tenir sur ses jambes, malgré les excellents soins dont il avait bénéficié. La toux l'avait tenu éveillé bien longtemps. Et il était persuadé qu'on lui avait donné un remède pour dormir un peu, venant alimenter de nouveau son ancienne addiction, sans même le savoir... Il avait mal aux côtes à force de tousser, l'esprit embrumé... vraiment un magnifique tableau. Est-ce qu'un jour, au moins, il pourrait se présenter devant la jeune femme en étant à son avantage ? Parce que là... Enfin, au moins, elle n'aurait aucune mauvaise surprise de ce côté là, elle avait vu le pire. Lui en revanche... il n'avait vu d'elle que ce qu'elle avait bien voulu lui montrer. Elle était habillée simplement, mais délicieusement apprêtée pourtant. Et au naturel, sans aucun maquillage, comment était-elle ? Sa peau était-il aussi parfaite ? Ses yeux aussi hypnotisants ? Il divaguait avec cette fièvre, ce n'était pas possible autrement.

« Je vous laisse le plaisir de vous renseigner à ce sujet. »

Et parce qu'il ne voyait aucune raison de ne pas écouter son conseil, sinon celui de s'entêter comme un enfant capricieux, il fit ce qu'elle lui suggérait. Au pire, c'était immonde et il ne le boirait pas, mais il ne voyait vraiment aucun vice dans ses dires. Peut-être était-elle tout simplement sincère à ce sujet après tout. Cela devait bien lui arriver parfois. D'être... authentique. Il aimerait découvrir la vraie Iris, retirer tous ses masques. Il goûte donc le breuvage et dut convenir que ce n'était pas désagréable. Si cela pouvait en plus, le soulager, il l'embrasserait. Enfin, pas aujourd'hui, c'était un coup à la rendre malade à son tour et il ne le souhaitait pas. Sans compter qu'elle avait été assez claire à ce sujet : il ne devait plus l'embrasser sans son consentement. Dommage, c'étaient ces baisers volés qui étaient les plus délicieux. Mais là... l'embrasser en étant dans cet état, c'était cruel. Pour elle.

Il tiqua quand elle demanda comment il était tombé malade, réveillant la méfiance du jeune homme. Cela pouvait être une question totalement anodine, évidemment. Mais étant donné le tour pendable qu'elle lui avait joué la dernière fois... il avait des difficultés à penser qu'elle puisse être innocente en quoi que ce soit. Et si elle cherchait à en apprendre davantage sur les Mangemorts ? Elle n'était pas conviée cette nuit là. Elle n'était probablement pas Mangemort. Alors qu'était-elle ? Sans doute sans avis à ce sujet... Mais il n'était pas autorisé à parler de quoique ce soit avec elle. Surtout qu'au final, ils n'avaient pas gagné grand chose à cette folle nuit sur cette foutue plage battue par la pluie et le vent...

« Malheureusement, notre beau pays n'est pas réputé pour son temps clément. »

Ce qui était encore une vérité. Il enregistra ses conseils concernant son remède au miel, hochant pensivement la tête. Et puis finalement, il lâcha dans un murmure :

« Merci. »

Il releva les yeux vers elle quand elle complimenta le café, lui faisant secouer la tête en signe de dénégation.

« Ils ont apprit à le faire selon des critères bien précis. Ma mère est exigeante sur bien des points. Ravi qu'il soit à votre goût. »

Et à propos de mère... Elle lui rappela de remercier la sienne pour son plat si d'aventures il la croisait, faisant naître un sourire amusé sur ses lèvres devant ce petit jeu de dupe et cette soudaine connivence.

« Au moins, elle essaie. Mais vous ne pourrez pas toujours faire disparaître ses tentatives d'empoisonnement. »

Il pencha la tête sur le côté, le regard luisant... De malice et de fièvre aussi, sans doute. Il but de nouveau alors qu'il était en train de se dire que cette conversation là était presque... agréable.

« Personne n'a le courage de lui dire ? »
Invité
Invité
avatar
Re: Il est des remèdes qu'il vaut mieux éviter | Seth
ce message a été posté Mar 14 Fév - 15:26
La façon qu'eut Seth de la renvoyer sur sa question eu le mérite de la faire rire. Un son ténu mais néanmoins cristallin qui allégea durant quelques secondes l'éclat sombre des yeux de la jeune Sorcière. La question n'était que pure forme de toute manière et si il avait été en forme, elle lui aurait sans doute rétorquer avec une surprise feinte sur sa proportion à la pousser se renseigner vers d'autres hommes.

Enfin même si elle avait aimé mettre son fiancé a l'épreuve pour découvrir de quel bois il était fait, elle n'était pas assez cruelle pour lui infliger un tel traitement alors qu'il n'était pas en mesure de lui répondre et puis...Pour avoir déjà été malade, elle savait que ce n'était pas une partie de plaisir aussi lui conseilla-t-elle une boisson chaude que lui faisait souvent sa moldue domestique. Pas une once de magie, mais le miel était un sortilège naturel des plus délicieux. Si elle fut surprise de le voir y goûter sans tergiverser, elle ne le montra pas, se contentant d'apprécier sa propre boisson...Terriblement savoureuse en prime. Surprise, Iris en complimenta presque spontanément Seth, s'enquérant de l'origine de ses propres gens. Elle n'avait pas insisté sur les raisons de sa maladie, néanmoins elle gardait cela en tête, même si il y avait fort peu de raison pour qu'il lui mente a ce sujet.

« Je vois, et bien ils sont plutôt bien instruits, ce café est digne de figurer sur la carte d'une brasserie parisienne. »

Et elle en savait quelque chose, il faut dire qu'elle adorait voyager. Les Portoloins étaient bien pratique pour cela, même si son statut lui permettait sans aucun doute de voyager avec bien plus de confort. Déjà qu'elle avait dût ruser pour que sa mère ne l'accompagne pas. Non qu'elle n'aima pas la compagnie de celle ci, mais sa génitrice était quelque peu envahissante et aimait imposer sa volonté, chose dont se passerait bien Iris. D'ailleurs, en pensant à elle, Iris conseilla a son fiancé de complimenter le plat qu'elle lui avait fait, même si il ne l'avait pas mangé. Mais Iris ne pouvait décemment pas imposer cette horreur au malade.

« Pas toujours c'est exact, mon petit frère se contente de les faire disparaître et d'assurer que le chien l'a mangé lorsque la lubie de cuisiner la prend. Il va de soit que le dit chien n'en veut même pas, c'est pour dire. »

Un demi sourire ombra les lèvres de la mage lorsque son fiancé lui demanda si ils n'avaient jamais osé confronter leur mère a ses échecs.

« Ah...Vous ne connaissez pas encore assez bien ma mère, mais généralement, cela ne la décourage pas, bien au contraire. Son désir d'avoir raison est bien plus fort que le reste, je le crains. Donc mieux faut faire disparaître le larcin et prétendre qu'il était délicieux. La prochaine fois, elle vous fera livrer un plat d'un des plus prestigieux restaurant de la ville plutôt que chercher a vous prouver qu'elle sait faire la cuisine. »
Invité
Invité
avatar
Re: Il est des remèdes qu'il vaut mieux éviter | Seth
ce message a été posté Mar 28 Fév - 20:50
Il se surprit à penser qu'elle avait un rire plaisant. Et qu'il en aimait le son. Il devait vraiment avoir l'esprit embrumé par la fièvre et les décoctions en tous genres pour songer à une telle chose de la part de cette harpie. Elle lui semblait capable du pire... Et du meilleur ? Comment savoir en vérité ? Elle lui avait tenu quantité de propos odieux lors de leur première rencontre. Elle était alors entrée dans la peau d'un personnage détestable, une jeune Sang-Pure arrogante, hautaine et peste, dans toute sa splendeur. Ils avaient parlé de leur mariage et la façon qu'elle avait eu de dépeindre sa vision l'avait refroidi. Et en même temps donné envie de lui montrer qu'elle avait tort. Naturellement, il n'était pas amoureux d'elle et n'espérait même pas que cela arrive. Ce genre de sentiments ne servait pas à grand chose, surtout dans un mariage arrangé, mais il espérait au moins une certaine entente intellectuelle. Et charnelle. Histoire d'allier l'utile à l'agréable. Et physiquement, elle lui plaisait, c'était déjà bien. Intellectuellement, en revanche... Elle était menteuse et sournoise. Elle s'était moquée de lui, en jouant la comédie. Il le savait. Mais il ne savait toujours pas qui était la vraie Iris Salamander. Le saurait-il jamais ? Pourrait-il abattre ses défenses avant le mariage, pour savoir au moins sur quel terrain il s'aventurait ? Pourrait-elle jouer un rôle tout le temps, même durant leur vie commune ? Lui-même se devait de le faire, mais le masque tombait parfois...

Et là, il était justement fragile, affaibli par la maladie, par les nuits sans sommeil, par les cauchemars et par ses anciens démons qui revenaient à la charge. Pas vraiment en pleine possession de ses moyens pour livrer combat contre elle. Mais... Elle ne se montra pas aussi incisive que la première fois, ayant peut-être pitié de son fiancé mal en point, ou ne trouvant aucune jubilation à maltraiter un adversaire affaibli ? Quelle grandeur d'âme. Elle lui offrit même un remède qu'il accepta de tester, parce qu'il n'avait rien à perdre et qu'elle ne pouvait pas vraiment l'empoisonner chez lui. Non, ça, c'était plutôt ce que sa mère avait souhaité faire, sans même le vouloir d'ailleurs, avec ce plat qui avait été directement jeté par Iris. Elle aurait aussi pu s'en débarrasser avant de débarquer ici.

Elle complimenta alors la qualité du café, avant de le comparer à celui des brasseries parisiennes, attirant l'attention de Seth. Était-ce une façon de parler, ou bien parlait-elle en connaissance de cause ?

« Vous êtes une habituée de la France ? »

Voyager était assez facile en étant sorciers, naturellement. Mais tous ne voyageaient pas pour autant fréquemment. Aimait-elle la France et Paris en particulier ? Pourquoi ? L'atmosphère ? La nourriture ? Ces questions semblaient triviales, mais savoir ce qu'aimait Iris, c'était apprendre à la connaître un peu et peut-être à la comprendre, même si il n'analyserait rien aujourd'hui. Et il sourit quand le sujet des talents de cuisinière de Madame Salamander arriva sur le tapis et qu'il demanda pourquoi ils ne lui disaient pas que c'était mauvaise au lieu de faire disparaître l'arme du crime. Il était amusé de l'entendre parler de son petit frère qui trouvait encore des astuces.

« Elle va finir par s'en rendre compte. Ou elle le sait déjà, mais se tait, comme vous. »

Il hocha la tête à la suite.

« Je ne la connais même pas du tout. »

Cela serait amené à changer, bien évidemment quand elle serait sa belle-mère. Drôle d'idée...

« Et vous ? Aimez-vous avoir raison envers et contre tout ? »

Il s'interrompit un instant, notant ses paroles et souriant faiblement.

« Merci du conseil, je saurais m'en souvenir. »

Il baissait peut-être un peu trop rapidement sa garde, mais... il était fatigué. Et iris était d'agréable compagnie quand elle ne faisait pas sa pétasse hautaine en fait. Ils avaient une conversation normale en cet instant, dépourvue de pièges, du moins, à ce qu'il semblait à son cerveau fatigué et embrumé.
Invité
Invité
avatar
Re: Il est des remèdes qu'il vaut mieux éviter | Seth
ce message a été posté Sam 18 Mar - 16:37
Un léger sourire ombra les lèvres de la jeune Sorcière. Si elle aimait la France ? Mais qui n'aimait pas la France en vérité ? Certes, son avis était peut être biéisé par le mythe de ce pays où l'amour était elevé au rang de divinité, mais pour l'avoir parcouru mainte fois, Iris savait qu'il y avait un fond de vérité dans cette réputation. Tout comme celle qui dit que les anglais sont coincés et guindés. Elle logea son menton dans sa main et son regard se fit un peu plus vague tandis que ses souvenirs remontaient lentement :

« Une habituée ? Pas vraiment, plutôt une passionnée je dirais. C'est un pays magnifique, non exempt de problèmes bien sûr, mais où il fait bon vivre je suppose. Pour autant, je ne quitterais pas ma chère Albion mais cela ne m'empêche pas d'aimer séjourner en France lorsque mes activités me le permettent. »

Parce que tout de même, elle adorait l'Angleterre bien sûr, mais cela ne l'interdisait pas d'apprécier la France évidemment. Cependant tout souvenir de ses voyages s'évanouit un peu lorsque sa mère fut évoquer. Son cher fiancé bien malade semblait déjà plus loquace que la première fois. Son sourire s'affina légèrement :

« Moi ? Non, cela dit, je suis quelqu'un de très rationnelle, il faut savoir me prouver que j'ai tort...Sauf si évidemment je décide de faire croire le contraire plutôt que vouloir avoir raison sur tout, je préfère m'arranger pour que l'on me donne raison. »

Manipulatrice ? Oh la Sorcière l'était sans doute un peu, mais personne ne pouvait survivre dans ce monde sans l'être un petit peu. L'ambition des uns n'allait que très rarement avec l'ambition des autres, il fallait savoir tirer son épingle de cette pelote de vipère sans y perdre sa propre indépendance. C'était un exercice délicat et pour l'instant du moins, elle s'en sortait plutôt bien.

« Ne vous en faites pas, il suffira de faire comme moi et tout ira bien concernant ma mère. Quant a mon père...Et bien votre nom devrait lui suffire je suppose. C'est une façon cynique de considérer sa famille non ? »

Cynique. Iris ne l'était pas a outrance, mais elle ne se faisait pas d'illusion sur ce qu'était sa famille et la course quotidienne de celle ci pour conserver une notoriété construite par un autre. Iris ne pouvait décemment pas cracher dans la soupe puisqu'elle en profitait allègrement, disons juste qu'elle se servait de ce qui pouvait lui être utile pour atteindre son propre objectif. Elle ne savait encore pas si ce mariage lui permettrait d'y arriver ou si, au contraire, il serait un frein. C'était sans doute pour cela qu'elle avait tenu a tester son fiancé par avance mais pouvait on dire qu'a cet instant, elle était tout ce qu'il y avait de plus sincère ? Sans doute pas. Mais personne ne laisse ses propres pensées filtrer. Un aveu de faiblesse n'était jamais envisageable sans aucun doute.
Invité
Invité
avatar
Re: Il est des remèdes qu'il vaut mieux éviter | Seth
ce message a été posté Mer 22 Mar - 17:37
Il avait fait mouche en lui parlant de la France. Le sourire qui fleurit sur ses lèvres était sincère. Pour une fois qu'elle l'était. Tout n'était que comédie chez cette jeune femme à l'air innocent. Un air trompeur d'ailleurs. Il le savait maintenant. Mais cette fois... Elle lui révélait quelque chose qui la concernait et qui n'était pas feint. Elle appréciait le pays. Plus que ça alors qu'elle parlait de passion, rien de moins. Seth n'y était pas allé souvent et pas suffisamment pour se promener et découvrir un peu le pays. Il n'avait pas souvent quitté l'Angleterre et le plus long séjour qu'il avait pu faire, c'était dans un hôpital privé pour se faire désintoxiquer en toute discrétion en Amérique. Autant dire qu'il n'avait pas vraiment eu le loisir de faire du tourisme.

« Je vois. J'avoue ne guère connaître nos voisins d'outre-Manche malheureusement. »

Et l'idée saugrenue qu'elle, elle pourrait lui faire découvrir le traversa. Pour disparaître aussitôt. Alors, avant d'en arriver à faire ce genre d'escapades à deux il y avait pas mal de chemin quand même. Ils n'étaient même pas amis. Juste deux étrangers qui se retrouvaient fiancés. Pas de quoi faire des projets et des escapades romantiques. Pourtant, c'était tentant... Cela viendrait peut-être les aider à s'apprivoiser. Encore aurait-il fallu que cela intéresse la sorcière, ce dont il n'était pas vraiment persuadé. Elle avait été assez clair à ce sujet la première fois. Il ne devait rien exiger d'elle. Chacun ses affaires, point final. Quelle triste perspective d'union, il escomptait bien lui faire changer d'avis à ce sujet d'ailleurs.

Ils parlèrent alors de la matriarche Salamander aux compétences culinaires plus que discutables et il parut évident au Yaxley qu'Iris était femme à aimer avoir raison, même quand elle avait tort, ce qu'elle lui confirma de façon alambiquée. Enfin... il lui semblait que c'était le cas, parce qu'elle le perdit à peu près à la moitié de son explication, alors que son cerveau ralenti ne parvenait pas à suivre tout le raisonnement de la sorcière. Il fronça les sourcils. Non. Tant pis. Il n'avait pas l'énergie nécessaire pour essayer de démêler ce sac de nœuds.

« Vous m'avez perdu. »

Il était un peu plus vif d'esprit en temps normal, mais là... Elle allait le prendre pour un demeuré. Et alors ? Qu'est-ce que cela pouvait bien lui faire. L'avis d'Iris n'était pas important après tout. Et tant mieux si elle le jugeait un peu simplet, elle se méfierait moins de lui et elle n'aurait pas totalement l'avantage dans leurs tête-à-tête, c'était aussi bien non ?

« C'est une façon réaliste de considérer sa famille... »

Il avait rectifié avec gravité et une pointe d'ironie. Ses parents ne valaient pas mieux. Seul comptait le prestige que l'alliance pouvait apporter. Prestige, argent, nouvelles portes ouvertes... Qu'importe le nom. Il n'y avait que le pouvoir qui comptait au sein des Sangs-Purs, la façon de se placer, placer les siens comme des pions, afin de tirer le meilleur parti de la situation.

« Vous êtes encore chanceuse. Votre famille vous a choisi un homme qui a sensiblement votre âge et non le double et pourrait être votre père. Enfin... je suppose que c'est une chance. »

Elle pouvait encore le contredire. Elle était douée pour user de perfidie. En disant cela, il avait songé à Salomé, sa petite sœur, promise à O'Ryan. Déjà marié. Déjà père... Elle ne serait probablement pas malheureuse avec lui, il prendrait soin d'elle mais... Oui, il aurait aimé autre chose pour sa cadette...
Invité
Invité
avatar
Re: Il est des remèdes qu'il vaut mieux éviter | Seth
ce message a été posté Mar 2 Mai - 13:43
La maladie affectait décidément les capacités mentales de son fiancé. Enfin, elle ne pouvait pas vraiment s'attendre a ce qu'il comprenne étant donné son état. Dommage, elle aurait été curieuse de connaître sa réaction. Certain n'aimait pas les femmes cultivées, les femmes faisant marcher leur cerveau. D'autre, plus moderne sois disant, en attendait des enfants parfaits. D'ailleurs son fiancé entrait sans doute dans cette catégorie. Iris n'était pas réfractaire à l'enfantement, mais elle voulait avoir le choix du quand. Et ce quand serait sans doute lorsqu'elle le déciderait. Inutile d'entrer dans ce débat maintenant, songea-t-elle en avisant les traits tirés de Seth.

« Ce n'est pas grave, nous en rediscuterons si le sujet revient sur le tapis. »

fit elle, conciliante par égard a son état de santé. Ce n'était tout de même pas de chance, pour une fois qu'elle lui donnait un indice sur ce qu'elle était, il passait allègrement à coté. Enfin, elle ne pouvait décemment pas lui en vouloir n'est ce pas ? Elle pouvait repousser ce round. Néanmoins, elle se livrait un peu en parlant de sa famille. C'était un point de vue cynique, du moins pour elle. Lui estimait que c'était bien plus réaliste. Elle ne savait pas, mais il était de coutume d’encenser sa famille non ? Chose qu'elle ne faisait pas. Sauf peut être pour son petit frère qu'elle adorait.

« C'est un point de vue intéressant. »

admit-elle en finissant son café, légèrement pensive avant de retenir une toux devant sa remarque. Pertinente en plus de cela. Effectivement, Seth n'était pas repoussant, ni vieux, ni gros. Elle pouvait s'estimer heureuse non ?

« Effectivement...Mais votre appartenance aux MangeMorts a aussi fait peser la balance...Ah je suis mauvaise langue, je devrais plutôt y voir l'intérêt d'un père pour le bonheur de sa fille n'est ce pas ? Remarquez, vous ne perdez pas au change, une épouse trop vieille n'aurait pu enfanter avec facilité non ? »

Elle était au courant pour les fiançailles de Salomé. Qui ne l'était pas. Sur le moment, Iris l'avait plainte, mais après tout, que savait elle du fiancé ? Si cela se trouve, il sera à même de la rendre heureuse malgré la différence d'âge. De toute manière, elles n'avaient pas le choix, ces filles nées dans des familles prestigieuses sans une goutte de sang moldus dans les veines. Reposant sa tasse sur la table, elle se leva, remettant de l'ordre dans ses cheveux d'un geste lâche :

« Bien. Je pense qu'il est temps pour moi de me retirer. Allez vous reposer Seth, votre tête fait peur à voir... »


Dit elle avec un sourire moqueur au coin des lèvres avant de lui envoyer un clin d'oeil et de transplaner subitement dans un claquement sonore.
Contenu sponsorisé
Re: Il est des remèdes qu'il vaut mieux éviter | Seth
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Les fiefs Sang-pur