AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Incarne un capitaine pirate avec le scénario d'Arsenia Sabordage, Dagobert Sabordage ! pirat
Des scénarios en folie
Rebelle-toi conte l'esclavage avec le scénario de Sheherazade Raviya, Ghassan Amhès !
Des scénarios en folie
Exprime rage et douceur avec le scénario d'Agapanthe Kirke, Warrick Kirke !
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet
Des scénarios en folie
Vis ta vie de fugitif trublion avec le scénario de Vivienne McKay, Aaron Hopkins !

❝ Ouvre les yeux ❞
 :: Royaume-Uni :: Ailleurs
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1076-stanley-ss-summers
Messages : 55
Date d'inscription : 27/07/2017
Célébrité : Jai Courtney
Crédits : bonne question

Double compte : Adara Dragenvann, Saïmen Lagides

Age : 28 ans
Sang : Moldu ma couille
Statut : Célibataire
Métier : Fugitif
Dialogue : deeppink

Ouvre les yeux
ce message a été posté Mer 2 Aoû - 7:30

10 juillet 2046

J'ai pas compté les jours depuis cette putain d'escapade place de l'Ascension. Je sais foutrement pas pourquoi Oliver s'est laissé convaincre d'y aller avec nos "nouveaux meilleurs potes". Franchement, ca sentait la merde à plein nez ! Imaginez : des gens normaux en plein dans Sorcier-Land pour sauver... Je vous le donne en mille... Des sorciers ! Sérieusement, fallait s'attendre à ce que ca déraille, forcément !
Ce à quoi je ne m'attendais pas, c'est que Jo ne revienne pas... j'ai attendu qu'ils reviennent tous. Je surveillais les entrées du QG, prêt à dégommer le premier enfoiré qui tiendrait une baguette et qui se présenterait par la mauvaise porte. Ouais parce qu'en plus, on n'a pas le droit de plomber ces fumistes de Phénix. Rigole, c'est drole : Fumiste, fumée, Phénix... Tu piges ? Tu crains...
Bref, je les ai vu rentrer un par un avec les trucs des sorciers, leurs Portotruc là... J'ai porté les blessés, j'ai fait la circulation... Mais Jo n'était nulle part. Jusqu'à ce qu'un type me dise qu'il était mort. Il s'est pris mon poing dans la gueule, mais il devait avoir raison... Jo est resté là bas. Un autre Moldu qui bosse au même endroit que lui me l'a confirmé.

J'ai eu l'impression qu'on m'avait arraché un bras. Encore une fois, ces sorciers pourris m'ont pris quelqu'un d'important. D'abord mon vieux, maintenant Jo. Mon meilleur ami, mon frère... Merde, je retrouverai jamais un partenaire aussi efficace ! Dieu est peut être amour et compréhension, mais là je capte pas trop pourquoi il a repris un de Ses meilleurs soldats. Ou alors c'était pour le libérer définitivement de sa condition d'esclave ? J'en sais foutre rien.
Depuis, j'ai passé beaucoup de temps au QG à m'entrainer au tir, au combat... J'ai fait quelques raids d'approvisionnement en laissant une trainée sanglante derrière nous. Des gens normaux ont été pris dans les combats, mais on fait pas d'omelette sans casser d'oeufs il parait. Putain qu'elle est con cette expression...

Ca fait combien de jours ? J'en sais rien... Mais à chaque réunion, je demande à Oliver quand est-ce qu'on attaque leur "Ministère". Il me répond que le temps n'est pas encore venu d'abattre le courroux de Dieu sur les impies. Ouais... Bon, ok, il a une ligne direct avec Lui, il sait ca mieux que moi...

Aujourd'hui, j'ai opté pour le contrôle des stocks. Au QG, j'étais en train de nettoyer les AK. J'avais l'impression que Jo allait débouler avec une nouvelle histoire débile sur ces sorciers de mes deux. Par habitude, à chaque fois que la porte s'ouvre, je lève le nez pour voir si c'est pas lui. C'est crétin... Mais d'un coup, c'était pas lui qui était là. C'était pire... C'était mieux... Cette blondasse fragile, c'est comme si son fantôme apparaissait. Je me souvenais même pas son nom, mais c'était la chouchoute de Jo. Je sais pas trop pourquoi, la voir là maintenant me fait sortir de mes gonds...

" Qu'est-ce que tu fous là ? " Je lui demande en tachant de me contenir - Jo n'aurait pas aimé que j'agresse la gamine.
Paye ta bible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1070-abbey-newton
Messages : 123
Date d'inscription : 22/07/2017
Célébrité : Elle Fanning
Crédits : FDD EN CHEF

Double compte : Elizabeth Carrow et Heden Khan

Age : 17 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Servante des McKay
Baguette : Pain blanc
Epouvantard : Le calamar géant
Dialogue : #ff66ff

Re: Ouvre les yeux
ce message a été posté Mer 2 Aoû - 21:05
Stan & Abbey



Cela fait maintenant 16 jours – oui, exactement 16 jours et les choses sont comme abandonnées sous la poussière, même les voix sont plus lentes. Il y a rythme décadent qui s’est brisé net, dans une fracture émotionnelle aussi sale qu’un coup de couteau. Un chant qui manque à une musique quotidienne, un paysage au creux d’une fenêtre emmurée désormais. Sans pleurer – malgré ce que peut dire Stan non, Abbey n’est pas le genre à chouiner – elle erre. S’occupe bien évidemment de l’enfant McKay, réponds aux ordres de sa maîtresse, aussi docile que fluide, un courant d’air un peu las, un peu fatigué. Une manière de montrer tant sa soumission que son obéissance, penserait certainement un sorcier.

Une manière de ne pas faire tomber la haine comme des boules de feu – des pierres, ses mains seront armées de pierre et il les abattra sur les pêcheurs, et même ceux qui se cachent sous les rochers ne pourront éviter la justice de Dieu.

De ne pas éclater et se briser en un millier de hurlements au nom de l’âme martyre de Jo.

Comme ce prénom est douloureux maintenant. Une simple syllabe, un seul battement de cœur, un seul coup de feu.

Un seul sortilège de ces diables, de ces mauvais, qui l’ont abattu quand dans sa mission lui voulait sauver des êtres qui n’étaient même pas comme eux – des non magiques, des gens normaux. Des gens malmenés.

Revenir au poste central de la Nouvelle Inquisition glisse dans son bas-ventre une lourdeur peu familière. Pincement nauséeux, vague douleur à peine dérangeante, juste assez présente pour la faire avancer un peu penchée. Elle est bien coiffée, la collabo – jolis cheveux blonds, remontés en boucle, et quand les regards se posent sur elle, la toute propre, la toute bien, pas trop maigre, bien nourrie, peu charpentée, mains délicates, yeux maquillés, pomponnée dans sa robe jaune de poussin, Abbey les voit sales, en sueur et remontés comme des horloges aux ressorts crispés. Ils sont pourris, ils sont la vraie vie, le vrai visage de ce monde quand elle est l’artefact présentable pour justifier ces crimes.

Elle tord un peu ses mains, attends bêtement l’appel de Jo. Comprend évidemment qu’il ne viendra pas, que tout cela n’était pas un rêve. Ni la voix de son compagnon tentant de lui expliquer qu’il est tombé, là-bas sur la place, ni sa solitude impuissante face aux étreintes des frères, pères, amis alentours.

Ils sont à chaque fois les premières victimes. Voilà pourquoi elle n’aime pas les phénix.

Puis ses pas, en sandales lustrées, presque trop brillantes, la rapprochent du fond. Elle n’a que quelques heures de liberté devant elle, comme à chaque fois. Et elle a dû prendre un transport sorcier avant d’arriver jusqu’ici. Dans sa main, elle tient un sac avec quelques emplètes pour Aileen – un livre, comme à chaque fois, pour les contes de la demoiselle McKay – sale petite peste ingrate, pourrie gâtée, sorcière, démon, bien-née !

Le ton abrupt de Stan la fait tressaillir au moment même où elle croise son regard. Les autres se sont un peu détournés, éloignés – pestiférée, même pour eux, trop jeune sans doute aussi. Abbey gonfle la poitrine, avise les armes, et les indique d’une main un peu frêle.

« Je viens aider. » Même à elle, ça sonne faux. « Jo ne me laissait pas approcher des armes mais vous avez besoin de l’aide de tout le monde, n’est ce pas ? Je sais nettoyer. » Ca ne doit pas être trop compliqué de veiller au bon fonctionnement de ces machins qui crépitent et explosent – elle n’a pas encore eu l’occasion de témoigner de leur carnage, mais les devine aussi sauvage que des baguettes de sorciers.

« Ne me chasse pas. » Elle ne l’implore pas. Pour la première fois depuis bien longtemps elle soutient même son regard. Et sans l’écraser, sans le mépriser ou même larmoyer, lui fait face. A cet homme là qui était un ami de Jo mais pas le siens. Qui la regardait, soit de manière dédaigneuse, soit exaspéré. Qui aurait voulu sans doute que Jo ne s’embarrasse pas d’un tel boulet.

Mais la volonté de Jo était parfois aussi mystérieuse que ses propres contes. Et Abbey serait bien incapable d’expliquer ce qui, au fond, l’a poussé à insister. Pas seulement le souvenir de sa fille en tout cas, se persuade-t-elle, orpheline amputée de ces sentiments de fidélité.

Non ça n’est sûrement pas ça.

« Il me manque autant qu’à toi, tu sais. » Présomptueuse innocente, loin des cœurs tempétueux de certains. Abbey insiste et persiste. Avec la volonté de l’oisillon décidé à sauter du nid, quitte à se fracasser la tête contre le sol – contre bien plus fort que lui.



© Crimson Day
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1076-stanley-ss-summers
Messages : 55
Date d'inscription : 27/07/2017
Célébrité : Jai Courtney
Crédits : bonne question

Double compte : Adara Dragenvann, Saïmen Lagides

Age : 28 ans
Sang : Moldu ma couille
Statut : Célibataire
Métier : Fugitif
Dialogue : deeppink

Re: Ouvre les yeux
ce message a été posté Ven 4 Aoû - 21:31
Inspire, expire... C'est vieux, ca doit venir d'un film que j'ai vu avant, quand on savait encore ce que c'était le cinéma et que ces sorciers de mes deux faisaient ce qu'ils devraient toujours faire : profil bas. Bref, c'est une technique de relaxation. La bonne blague ! Ca m'a jamais relaxé ! Je sais pas trop ce qui peut le faire, d'ailleurs... Quand j'étais môme, c'était la grande mode, la relaxation. Ils en faisaient à toutes les sauces : yoga, stages de relaxation, cuisine relaxante... Ils avaient que ca à la bouche, t'avais l'impression... La blague, je me demande ce qu'ils disent maintenant... S'ils sont encore en vie...
Bon, qu'est-ce qui peut bien me relaxer ? Buter un sorcier, ouais ! Mais j'en n'ai pas sous la main... Tenir un flingue qui ne demande qu'à faire feu, aussi. Enfiler quelques pintes avec des potes...
Putain je peux faire ce que je veux, ca me ramène toujours à Jo, hein... Ca doit être ca quand on a un meilleur pote. Après tout, pour Steve aussi, ca a été long...

La gamine et Jo ne pouvaient pas être plus différents l'un de l'autre. Pourtant merde, de la regarder avec ses mèches blondes, ses petites pompes brillantes, sa jupette, son petit air de chaton abandonné... On dirait l'héroïne de ce vieux film que ma mère m'avait fait regarder quand j'étais tout môme, pour qu'elle ait la paix pendant qu'elle se piquait. Les pompes de la gamine n'étaient pas rouges, mais c'était tout comme. Bref, de la regarder, je vois Jo derrière. J'ai une furieuse envie de la frapper pour que ca cesse, mais c'est pas la chose à faire, j'imagine...

"Je veux aider" qu'elle me dit. "Je sais nettoyer"... gnagnagna... Je la regarde. J'y crois pas trop, elle est sérieuse ? Je sens que je me mets à sourire malgré moi, mais qu'elle aille pas croire que c'est pour être sympa... J'ai plutôt envie de me foutre de sa gueule.

" Tu sais nettoyer ? Hmm-hmm... Et tu vas expliquer comment les taches de graisse sur tes doigts et tes fringues quand tu vas rentrer dans ta jolie maisonnette chez tes jolis sorciers ? " J'enlève mon t-shirt quand je fais ca, c'est pas pour rien, merde... Les fringues sont assez rares pour nous fugitifs pour pas les bousiller en nettoyant les flingues. En hiver j'ai un espèce de guenille pour pas avoir froid, mais en cette saison, sérieux, je vais pas la porter, sinon je crève.

" Me chasse pas"... J'te jure, on dirait la SPA... Putain, me dis pas que tu sais pas ce que c'est la SPA ! Merde... Bref, je la regarde, j'ai vraiment envie de me marrer. Jusqu'à ce qu'elle ouvre la bouche une nouvelle fois. Et là j'ai eu l'impression... Je sais pas, qu'on m'arrachait les tripes une nouvelle fois. Comment peut elle balancer ca, comme ca ?! Je repose l'AK que j'ai dans les mains sans trop faire gaffe au bruit qu'il fait en touchant la table. J'ai les machoires super contractées pour pas gueuler, je me penche par dessus la table, mes yeux planté dans les siens, en me répétant en boucle qu'il ne fallait pas que je la frappe.
" Je crois pas nan... Tu t'es jamais mouillée avec lui. Tu lui as jamais sauvé la vie. Il a jamais sauvé la tienne ! TU SAIS PAS ! CE QUE C'EST ! " J'avais fini par lever la voix, et les regards s'étaient tourné vers eux. " Tout ce que t'as fait, c'est écouter ses foutues histoires. Tu vaux rien. " Je me redresse. J'ai toujours pas quitté ses yeux : je veux la voir chialer avant qu'elle tourne les talons...
Paye ta bible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1070-abbey-newton
Messages : 123
Date d'inscription : 22/07/2017
Célébrité : Elle Fanning
Crédits : FDD EN CHEF

Double compte : Elizabeth Carrow et Heden Khan

Age : 17 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Servante des McKay
Baguette : Pain blanc
Epouvantard : Le calamar géant
Dialogue : #ff66ff

Re: Ouvre les yeux
ce message a été posté Sam 5 Aoû - 11:24
Stan & Abbey


Jo fumait une clope, le plus tranquillement du monde, comme si c’était une énième malboro acheté au poste de PMU du coin et non pas une denrée foutrement rare pour qui voulait trouver du tabac non alambiqué par ces enflures de sorciers. Le visage perdu sur les membres de la N.I. allant et venant un peu plus bas et s’occupant à décharger des marchandises, il semblait observer le monde avec un calme presque serein. On était à trois semaines d’Avalon. Le plan commençait doucement à se mettre en place depuis l’annonce officielle de la date d’exécution. Et Abbey, à ses côtés, triturait sa robe presque à la déchirer.

« Calme toi. » Fumer lui donnait toujours un peu la voix rauque. Comme s’il venait de se réveiller. « Tu veux tirer une latte ? »
« Tu dis que c’est du poison. »
« Oh y’a des poisons acceptables. Sinon on perdrait vite la boule. La cigarette, l’alcool, … » Il eut un brusque haussement de sourcil et Abbey compris qu’il venait de s’interrompre net sous une « mauvaise pensée ». Le genre qui ne la concernait en rien et sur lesquelles elle ne s’attardait jamais.

Aussi, heureuse d’avoir accaparé son attention, ce fut sans perdre de temps qu’elle en profita.

« Jo. »
« Hm ? »
« Pourquoi tu traines toujours avec Stan et les autres là… ceux qui s’appellent les »
« Les bikers ? »
« Oui. »
« Stan est un membre important ici. C’est un combattant de la liberté, comme toi et moi. »
« Oh ben non quand même… »

La cigarette se fit pointe incandescente et évitant de lui recracher la fumée au visage, Jo se tourna vers elle.

« Comment ça, non ? »
« Ben. C’est un peu le niveau au-dessus. »
« Oh… Oh ! Oui, je vois ce que tu veux dire. » Son rire se fit ronronnant. Et Abbey, surprise par ce roucoulement de gorge inhabituel, fronça les sourcils.
« Tu te moques de moi ? »
« Pas du tout. Je réfléchissais. »
« Ce que j’essaye de te dire… » Insista-t-elle en soufflant du nez, un rien agacé. « C’est qu’il est brutal, et vulgaire, et la dernière fois tu as vu comment il m’a rembarrée comme si… »
« Comme si tu était une petite sotte inutile, oui. Il m’a déjà dit ça. »
« Sympa… »
« Faut le comprendre Abbey. » Jo tira une nouvelle latte. « Quand tu as perdu autant de monde que lui… père, amis, proches… » Son regard fit des vagues. « Tu deviens un peu agressif. Comme si t’essayais de deviner d’où la prochaine morsure va surgir… Tu comprends ? »
« Pas vraiment. Ce que je vois c’est un pauvre type macho et violent qui m’en met plein la tête. Je sais même pas comment tu fais pour te faire respecter de lui. »
« Alors ça c’est très simple. Premièrement, je tiens ma place. Et deuxièmement… »

Son sourire fut soudain rayonnant, le silence pesant entre eux.

« … Deuxièmement ? »
Insista Abbey, curieuse malgré elle.
« Deuxièmement, je parle son langage. »



***



Les poings serrés, le sac frappant sa cuisse doucement, les oreilles bourdonnantes des cris de Stan et consciente d’être le centre d’attention – détail qui la mettait particulièrement mal à l’aise – Abbey retint un brusque mouvement d’humeur féminin, plein de larmes et de morve. Elle n’était plus une gamine, pleurer ne lui avait jamais rien apporté de bon et si Stan continuait ainsi, son souffle allait finir par disparaître dans un grand trou immense au fond d’elle, jusqu’à l’avaler entièrement.

Respirant avec peine, consciente de sa propre culpabilité et la vérité cachée derrière chaque mot aussi frappant qu’une gifle du biker, elle finit par relever des yeux colériques. Enragés même.

Pour qui se prenait-il hein ? Pour un énième donneur de leçon ? Et que croyait-il lui apprendre qu’elle ne savait pas déjà de toute façon ? Qu’elle n’avait participé à aucune mission sans la sublime protection de Jo ? Qu’elle ne s’était jamais salie ? Qu’elle n’avait jamais combattu ? Qu’elle n’était qu’une de ses âmes jeunettes échappant encore un peu à la brutalité de leur situation en travaillant en arrière, et uniquement à couvert ? Pour qui se prenait-il, bon sang ! Croyait-il que cela soit simple, d’avoir à lécher les bottes des sorciers, d’être douce et gentille et aimable et obéissante et jolie et bien peignée et savoir qu’elle allait, au choix, soit engendrer une prochaine fournée d’esclaves, soit crever à la tâche dans l’indifférence un peu pathétique de ceux qui la considéraient comme – quoi – un animal ???

Parle son langage, avait dit Jo. Parle son langage et malgré ses joues cramoisies et son ton pincé, Abbey se mit enfin à beugler.

« Oh mais TA GUEULE HEIN ! » Les jambes en coton, tremblante comme un séisme, elle se pencha en avant comme pour chercher plus de souffle. « J’ai jamais touché à une arme moi espèce de grand con ! Alors peut-être que ça salit quand on les nettoie mais j’suis censée le savoir comment ?! J’veux aider, tu piges ? J’veux aider, alors c’est pas en raclant tes bottes sur ma tête que tu vas me pousser à faire quoique ce soit ici ! T’as cru que je m’étais engagée pour le plaisir hein ? Pis déjà j’ai 17 ans ! Tu foutais quoi à 17 ans toi à part mater des culs et faire ronfler le moteur de ta moto ?! »

Bon, sans doute qu’à 17 ans il avait déjà l’arme au poing et la rage à la gueule. Aussi bifurqua-t-elle sur un sentier plus prudent.

« Tu vas arrêter de mal me parler, Stanley Summers ! Parce que si t’as te fait bander d’écraser le caquet d’une gosse, ben tu vaux rien toi non plus ! Rien du tout ! Alors tu vas me laisser te donner un coup de main et même mieux, tu vas m’apprendre tout ce que tu sais ! Parce que si j’ai pas eu l’occasion de sauver le cul de Jo, j’aurais peut-être le temps de sauver le tiens un jour ! »

Beaucoup trop d’injures dans sa bouche autrefois si calme. Et si elle s’assigna une prière dans la lâcheté dont elle avait su faire preuve autrefois, ce fut avec fierté soudain qu’elle se rapprocha jusqu’à lever la tête et se confronter à son regard.

« Celui qui aime son frère, ou sa sœur, demeure dans la lumière, et il n’y a point en lui d’occasion de chute. Alors apprends à m’apprécier, parce que je ne risque pas de faillir une nouvelle fois aux Commandements de mon Seigneur. »

Le monde autour d’eux fut un millier de paire d’yeux aussi effarées que railleuses. Tous attendaient bien évidemment la réaction de Stan et une voix, masculine, chuchota que la petite allait la sentir passer.

Qu’importe. Qu’il la frappe tiens. Et elle trouverait un bon morceau de peau à lui décoller avec les dents s’il osait.


© Crimson Day
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1076-stanley-ss-summers
Messages : 55
Date d'inscription : 27/07/2017
Célébrité : Jai Courtney
Crédits : bonne question

Double compte : Adara Dragenvann, Saïmen Lagides

Age : 28 ans
Sang : Moldu ma couille
Statut : Célibataire
Métier : Fugitif
Dialogue : deeppink

Re: Ouvre les yeux
ce message a été posté Dim 6 Aoû - 10:02
Ah bah nan elle pleure pas tiens. Merde, c'est qu'elle a de la voix la morveuse... Elle a appris où à gueuler comme ca ? Quand même pas de Jo, si ? Quel connard... Vous voulez que je dise quoi ? De l'entendre gueuler comme ca, je revois ce con hausser des épaules avec un sourire en coin quand il lui avait demandé pourquoi il s'encombrait de cette morveuse. Connard... A chaque fois qu'il parait en mission, il me faisait lui promettre de m'occuper d'elle. Je lui ai toujours dit oui, parce que ce con revenait toujours. Sauf que là, il n'est pas revenu. Merde... Va falloir que je m'occupe d'elle, maintenant ? Merde... J'avais pas réalisé... Et je vais en faire quoi maintenant ? Nan mais regarde la avec son allure de poupée de porcelaine... Sans déconner, elle va casser au premier coup de vent, cette morveuse...

Enfin... ptete pas pas, quand on l'entend braire comme ca... JO T'ES UNE ENFLURE ! Une gonzesse, ca n'a rien à foutre sur le terrain, ca n'a rien à foutre avec une arme dans les mains ! Elle va se faire repérer au premier coup de baguette, et ses maitres vont la dégommer directement...

Et fallait qu'elle ait 17 ans et qu'elle me le balance dans la tronche, hein... J'avais 17 ans quand j'ai laissé Steve crever sur le bord du chemin... Merde, c'était pas un bon souvenir... Quelle connasse, à 17 ans, j'en remontrais déjà aux morveux de son espèce...

Bon ca y'est, elle a fini sa tirade ? Elle a le culot de citer les Ecrits, en plus ! Nan mais elle frime, là ! Je sens bien que tout le monde nous regarde. N'importe qui d'autre, je lui aurais pété la gueule en règle. Je suis pas sur qu'il se serait relevé... Sauf que ce n'était pas n'importe qui d'autre... Y'a Jo, avec son air tranquille et son ptit sourire satisfait qui me regarde, genre "je te l'avais dit". C'est à lui que j'ai envie de péter la gueule, là tout de suite, en fait. La gueule du cadeau qu'il m'a laissé...

Ok, elle veut faire la maline ?

" D'accord. Mais tu touches pas à ca. " Qu'elle mette la main sur un flingue et elle va se retrouver couverte de graisse. On n'a pas ce qu'il faut pour nettoyer sa jupette.
J'attrape un chiffon et je m'essuie comme je peux avant de remettre mon t-shirt. Je la regarde pas - elle m'énerve - et je me dirige dans un autre coin du QG. La plupart des autres ont capté vers où je me dirige, et tous sont curieux de connaitre la suite, j'imagine. Bande de glands, vous pourriez pas vous mouiller un peu, aussi ?

Je m'approche d'une table, ramasse ma petite surprise et la colle dans la main de la morveuse. Un couteau de combat. Bon, ok, elle trouvera pas ca dans la cuisine de ses proprios, mais autant qu'elle commence quelque part. Je recule en écartant les bras, avant de pointer mon bide de mes doigts.

" Vas-y. Plante moi. " Je me marre... Faudra déjà qu'elle comprenne par quel bout le tenir. Elle a pas de muscle, elle sait pas bouger. Sans déconner, on va se marrer... Tu vas voir, Jo... Je t'avais dit qu'elle valait rien... Pauvre con...
Paye ta bible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1070-abbey-newton
Messages : 123
Date d'inscription : 22/07/2017
Célébrité : Elle Fanning
Crédits : FDD EN CHEF

Double compte : Elizabeth Carrow et Heden Khan

Age : 17 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Servante des McKay
Baguette : Pain blanc
Epouvantard : Le calamar géant
Dialogue : #ff66ff

Re: Ouvre les yeux
ce message a été posté Dim 6 Aoû - 23:24
Ouvre les yeuxStan & Abbey

post perdu (parce que je suis une couillon)
à réécrire du coup.

© Crimson Day
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1076-stanley-ss-summers
Messages : 55
Date d'inscription : 27/07/2017
Célébrité : Jai Courtney
Crédits : bonne question

Double compte : Adara Dragenvann, Saïmen Lagides

Age : 28 ans
Sang : Moldu ma couille
Statut : Célibataire
Métier : Fugitif
Dialogue : deeppink

Re: Ouvre les yeux
ce message a été posté Lun 21 Aoû - 22:00
Ca a pas loupé : à peine elle a eu le couteau en main que déjà elle flanchait. Merde, elle arrive pas à tenir un couteau et elle veut braquer quelqu'un avec un AK ? Elle me fait marrer la naine, tiens ! Sans déconner, elle manque pas de souffle ! Elle croit quoi ? Que combattre, ca s'improvise ?

Bon ok, On a appris sur le tas, nous autres. On n'a pas eu le choix, on n'a pas eu le luxe d'un entraineur quatre étoiles, ni de prendre le temps de s'entrainer, d'ailleurs. On crevait la dalle, fallait pas qu'on se fasse voir, et qu'on se défende comme on pouvait, avec les moyens du bord.

Là au moins, elle a du bol : du matos, de quoi s'entrainer, et tout le confort pour se planquer en attendant d'être prête. C'est pas qu'elle est sotte et inutile, en vrai c'est une pauvre gosse pourrie gatée oui !

Je reste donc planté là, à attendre qu'elle se décide à bouger. Sauf que c'est pas la lame qui bouge, c'est sa grande gueule. Putain, c'est quoi son discours de pauvre petit agneau privé de dessert ?! Je la regarde, et sérieusement, je sais pas trop quoi lui dire... En vrai, j'hésite entre lui éclater la tronche ou lui rire au nez. Mais l'un ou l'autre, je pense pas que Jo apprécie des masses. Putain faut en plus que je reste poli. A peu près...

Je lui prends sa foutue main, et je redresse sa garde. Sans prendre des gants, parce que putain faut pas déconner.

" Tu baisses jamais ton arme, putain... "

Elle m'énerve... Je prends une grande inspiration avant de lui répondre.

" Ouais, t'es une demi-portion, et je donne pas cher de ta peau s'il faut se battre. Ces démons te buteront en rien de temps. Mais putain réfléchis : tu vis dans une baraque. Une baraque ! Tu vas pas me faire croire qu'ils n'ont pas de couteaux ?! C'est du facile d'accès, à condition de savoir où et comment planter la lame. C'est à force de peine que tu tireras ta nourriture tous les jours de ta vie, alors tu vas t'entrainer. J'ai plus de valeur parce que je sais. Tu veux en avoir plus ? Apprend. Fait ce que je te dis. Trime. Casse toi un ongle. Fait ce que Dieu te demande. Alors maintenant tu fermes ta gueule et tu me plantes ! " Enfin t'essaye... Parce que j'espère qu'elle est bien consciente qu'elle est pas prête d'y arriver...
Paye ta bible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1070-abbey-newton
Messages : 123
Date d'inscription : 22/07/2017
Célébrité : Elle Fanning
Crédits : FDD EN CHEF

Double compte : Elizabeth Carrow et Heden Khan

Age : 17 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Servante des McKay
Baguette : Pain blanc
Epouvantard : Le calamar géant
Dialogue : #ff66ff

Re: Ouvre les yeux
ce message a été posté Dim 27 Aoû - 20:26
Stan & Abbey


Relève ta garde, relève tes yeux, bouge toi le fion ! Le geste, les injonctions de Stan finirent par la braquer, presque à la faire sursauter et prise au piège par sa propre volonté – donc oui, il était foutrement sérieux ce con – Abbey se contenta de le regarder avec un air de veau amené à l'abattoir. Avant de laisser la colère supplanter ses derniers doutes.

Oui, il y avait des couteaux chez les McKay. Les plus petits dans les tiroirs, les autres accrochés comme des hachoirs, à disposition des elfes quand ils devaient couper, trancher, les pièces de viande et plus d’une fois elle s’était imaginée sur la table, nue et désossée, triée selon les bons morceaux pour être finalement dévorée par ces démons et leur engeance.

Oui, il y avait des couteaux chez les Mckay et en subtiliser un serait loin d’être simple mais un petit suffirait pour la petite – il faudrait attendre qu’elle soit tournée, trop occupée à jouer avec ses poupées pour finalement enfoncer le couteau dans sa nuque d’enfant et voir le sang couler, le sang sain, plutôt que de lui écraser une pierre sur sa sale tête de sorcière et la voir geindre plutôt que de la voir grandir et devenir une nouvelle ennemie.

Oui, il y avait des couteaux chez les Mckay mais elle voulait une arme à feu, que cela explose comme la colère de Dieu et qu’elle se tienne suffisamment éloignée des sorts pour tirer et les cribler de balles – ça serait merveilleux.

Le grondement naquit dans sa gorge, monta lui filer la migraine, descendit gonfler sa poitrine et les deux mains ferrées au manche de ce coutelas, elle bondit en avant. Faisant siffler la lame près de Stan une fois, deux fois, comprenant que cet enfoiré n’était pas en difficulté, qu’il pouvait facilement éviter ses coups parce qu’elle n’était effectivement qu’une petite merde plantée sur des gibolles fragiles avec deux queues de rat à la place des bras et une trop grande gueule.

Cela l’énerva d’autant plus et s’essoufflant, ne prenant pas en compte la mesure de ses efforts, perdant donc en puissance autant qu’en rapidité elle continua de diriger sa lame vers lui. Conscience de n’être un danger pour personne. Consciente qu’avec son petit visage de lapin personne ne viendrait la prendre au sérieux.

Et ne pouvant s’empêcher de rager d’un feu salvateur qui lui broda les lèvres d’insultes à faire rougir un crapaud-juron.

« Je t’emmerde Stan ! Je t’emmerde toi et ta clique de bikers ! Je vous emmerde tous ! » Qu’ils se moquent qu’ils se foutent d’elle oui, la petite mioche avec les mains moites glissant sur le manche de son couteau. Elle serait à leur hauteur cette fois. Elle serait à leur hauteur une fois, peut-être seulement une, peut-être une dernière, mais elle y arriverait.

Spoiler:
 


© Crimson Day
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1076-stanley-ss-summers
Messages : 55
Date d'inscription : 27/07/2017
Célébrité : Jai Courtney
Crédits : bonne question

Double compte : Adara Dragenvann, Saïmen Lagides

Age : 28 ans
Sang : Moldu ma couille
Statut : Célibataire
Métier : Fugitif
Dialogue : deeppink

Re: Ouvre les yeux
ce message a été posté Sam 2 Sep - 15:15
J'ai cru qu'elle avait rien calé, à me regarder plantée là comme la dinde qu'elle est. Ca m'a fait plaisir, hein, notez bien : si elle capte rien et se dégonfle, j'ai la paix. Mais non, putain. Cette chieuse finit par percuter, s'énerver et se mettre en branle. Merde, j'ai réussi... C'est con... Bon, Jo serait content, mais chiotte, va vraiment falloir que je m'en occupe...

Je la laisse s'exciter comme une oie sans rien dire. Ca me fait marrer de la voir suer, se démener, et de l'esquiver aussi facilement. Merde, elle toucherait pas un buffet dans un couloir... Ouais sauf qu'elle ne renonce pas, la môme. Bordel... Bon du coup, je suis bien obligé de regarder ce qu'elle fait, j'ai l'impression ! On fait comment d'abord ? Merde j'ai jamais fait ca moi... JO JE T'ENCULE ! Pourquoi tu m'as refilé ce putain de paquet ?! Ah et en plus les autres regardent et se marrent. Bande d'enfoirés, j'aimerais vous y voir...
Bon je la regarde... comment je fais d'habitude ? Ah ouais nan, faut pas mettre ton pied comme ca, la poule... Ah ouais pis elle tient son couteau comme une fourchette... Rha mais c'est n'importe quoi ! Elle est en train de se fatiguer pour rien... et ces épaules, sérieux...

Pourquoi elle se met à brailler maintenant, la pintade ?! Merde, j'ai rien dit ! Et les autres autours arrêtent de rire et tirent un peu la tronche... Manquerait plus qu'ils la démontent... Ca lui ferait les dents, mais quand même...
" Oh la ! Tu la fermes, oui ?! " Je lui attrape la main pour la stopper dans son délire.
" Tu fais n'importe quoi. Sans déconner, ca fout la trouille. Tu te tiens comme un sac de bouse, on dirait que t'as jamais rien fait de tes dix doigts. Putain tu fais quoi chez les sorciers ? Trier des perles ? "  Je passe dans son dos pour lui attraper le poignet sans ménagement et je referme correctement la main sur le manche du couteau.
" Il est carrément pas à ta taille, mais t'auras jamais le choix des armes face à ces fils de putes. Va falloir t'adapter, ma cocotte. Maintenant... " Je passe par dessus son épaule pour regarder sa posture avant de pousser un soupir. Y'a un putain de boulot...
Je lui chope les épaules - genre je pourrais les broyer juste en pliant les doigts ; l'idée me fait marrer - et je les redresse, avant de les faire tourner sur elles mêmes.
" Ca, faut que ca bouge. Tendu, mais souple. Je sais pas si ton pauvre crane peut comprendre ca... Tes coups, ils partent de là. Voire même... " Je pose ma main sur son ventre pour lui redresser le haut du corps et faire réagir ses abdos. Putain que c'est mou. " ... de là. Kurt ! " J'appelle un des mecs à l'autre bout de la pièce. Comment ca je gueule à l'oreille de la mome ? Mais nan.. En tout cas, Kurt se radine sans trainer. J'l'aime bien. Il est massif, puissant, le genre de mec que t'es content de voir devant toi quand tu pars à l'attaque. Il est suffisament futé pour comprendre direct ce qu'il doit faire : il se plante devant la mome avec un sourire de con. On dirait que je lui ai promis qu'il allait la baiser tiens...
" Maintenant, ouvre tes chakras et essaye de capter, ca me soule de répéter. " Je couvre sa main de la mienne sur le couteau et continue à lui maintenir le bide de l'autre, histoire qu'elle ne s'affale pas comme une merde. J'essaie de me foutre à peu prêt comme elle, sauf que putain elle est petite, comment je suis sensé coller mes épaules, mon bassin à son niveau ?! Fait chier merde... J'entends d'autres cons qui ricanent. Ils perdent rien pour attendre...
J'arme le bras de la gamine.
" Tu armes ton bras comme ca, tu pars comme ca, le pied là et tu lances ton geste depuis là... " Je lui presse une nouvelle fois le bide. " Tu sens ? Tu contractes et tu balances l'épaule et le bras. " Je la fais lancer le coup dans la foulée. Forcément, on doit avoir l'air de deux débiles mais y'a l'idée. J'ai visé le bide massif de Kurt. " Et tu tapes là. Ca t'évite de riper sur un os et de te démonter le coude. Et une fois que c'est planté... Tu tires, tu tournes, à droite, à gauche, comme tu veux. C'est mou et ca fait mal. Enfin il parait. Et si tu veux faire une attaque de pute, c'est dans le dos, dans le rein. Mais faut être sur de pas taper la colonne. On verra plus tard pour ca... " Je balance en la lachant. Allez, avec un peu de chance, ca va l'écoeurer d'imaginer ca et elle va tourner de l'oeil !
Paye ta bible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1070-abbey-newton
Messages : 123
Date d'inscription : 22/07/2017
Célébrité : Elle Fanning
Crédits : FDD EN CHEF

Double compte : Elizabeth Carrow et Heden Khan

Age : 17 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Servante des McKay
Baguette : Pain blanc
Epouvantard : Le calamar géant
Dialogue : #ff66ff

Re: Ouvre les yeux
ce message a été posté Dim 3 Sep - 12:48
Stan & Abbey

Ca retombe comme un soufflé un peu humilié et fronçant les sourcils, le clapet définitivement fermé pour la peine, Abbey essaye avant tout de reprendre sa respiration avant même de l’écouter. C’est qu’enfin, Stan a pris au sérieux son rôle de prof et presque embarrassée, elle le laisse la triturer comme une pintade, venir dans son dos, la palper de tous ses muscles inexistants pour lui prouver, une fois encore, à quoi elle est bonne : à savoir, rien. Trop de tension, pas assez d’énergie et donc de force, elle s’agite en frappant l’air mais ne mène rien à bien. Alors quoi ? Repartir en chouinant et salir une énième fois la mémoire de Jo ? Foutre non.

Elle ne tourne pas de l’œil la gosse, elle préfère lancer une saleté de regard au rictus de Kurt qui s’est ramené avec son sourire de pauvre tâche, l’oreille encore sifflante de l’appel de Stanley. Elle bouge un peu des épaules, prudemment, pour pas crever de honte et s’attirer une nouvelle réplique de l’un des bellâtres. Il est derrière elle et se tasse, petit, pour essayer d’imiter un geste qu’Abbey ne saura reproduire de sitôt mais pourtant, de l’entendre, de se bercer de ces rêves d’entrailles tombant, flasques sur le sol, devant la gueule médusée d’un sorcier sur lequel elle aura obtenu vengeance, ça lui pince quelque chose dans le bas-ventre. Ça lui donne soif tout à coup.

Il faut que ça bouge, se répète-t-elle dans ses pensées, en fixant Kurt qui la lâche pas du regard. Tu contractes et tu balances.

Stanley la lache et elle fait craquer sa nuque un rien. Dans un mimétisme inconscient qui fait marrer le bikers. Ce putain de rire de crécelle avec son sourire jovial de fils de pute. Qu’est ce qu’il doit s’imaginer dans sa sale trogne de pouilleux analphabète hein ? Qu’est ce qu’il doit penser pour se foutre d’elle à ce point ?

Ca lui pique le nez. Non pas de larmes mais d’une rage semblable à celle qui vient d’exploser. Seulement celle-ci est loin d’être une tempête stupide. Celle-ci se rappelle seulement des images d’Avalon, les seules que le gouvernement ait été autorisé pour dresser un portrait peu flatteurs des terroristes. C’est sans peine qu’elle parvient à imaginer Jo, au milieu de tout ça. Jo, écrasé par les pas des furieux conquérants. Jo, tué par les privilèges de ceux qui refusaient d’en laisser échapper ne serait-ce qu’un seul.

Alors quoi, en tant que nana de 17 piges elle pouvait rien faire et rien apprendre ? Plus maintenant !

Le couteau siffla dans l’air et loin de se planter dans le bide mou de Kurt, vient érafler son jean, y découpant une estafilade presque profonde. Laissant pleuvoir sur l’instant une myriade de gouttelettes ensanglantées.

« Ah la pute ! » Jura alors le mec en reculant, les mains serrées sur sa cuisse. Puis il releva la tête, et sa main s’abattit sur sa tête comme le ciel tombant sur les gaulois. Ca lui éclata tout le visage gauche, et la pommette évidemment – les mecs adoraient la pommette. La faisant valdinguer au sol, sans sens de gravité, des étoiles sombres plein les yeux.

« Putain de merde ! Regarde ce qu’elle m’a fait ta conne là ? Oh non mais regarde elle m’a coupé comme un cochon ! Elle l’a fait exprès la p’tite garce ! »

« J’ai fait… » Le sourire d’Abbey fut comme de l’huile – faux et luisant de bave. « J’ai fait ce qu’on m’a dit d’faire. » Et en prime elle s’était salement ratée.

Mais c’était quand même mieux que rien et si chacun avait l’honnêteté de l’avouer, c’était certainement pas le pire de ce qu’ils pouvaient se faire, certains soirs.


Spoiler:
 


© Crimson Day
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1076-stanley-ss-summers
Messages : 55
Date d'inscription : 27/07/2017
Célébrité : Jai Courtney
Crédits : bonne question

Double compte : Adara Dragenvann, Saïmen Lagides

Age : 28 ans
Sang : Moldu ma couille
Statut : Célibataire
Métier : Fugitif
Dialogue : deeppink

Re: Ouvre les yeux
ce message a été posté Ven 15 Sep - 23:00
Elle se démonte toujours pas la môme... Putain, c'est qu'il va falloir la respecter... Merde... Pfff, respecter une môme... Bon par contre, Kurt aurait pu s'abstenir de ricaner comme un con. C'est ma merdeuse, d'où il rigole si je lui ai pas dit de le faire ? En plus j'avais jamais remarqué qu'il avait un rire de débile profond... Bref, c'est pas lui qui m'intéresse, en vrai.

J'ai reculé de quelques pas pour regarder ce qu'elle branle. Elle fait une drôle de tête tiens... Nan, elle va pas se mettre à chialer maintenant ? Ca serait vraiment très con. Qu'elle pleure quand je la laissais se rendre ridicule, ok, mais là ? Y'a pas de raison... Et puis juste au moment où je pensais qu'elle allait prendre racine, elle s'est mise à bouger, la môme.
Alors elle a échoué totalement dans la cible désignée, mais elle a quand même réussi à le blesser. Très clairement, mais première réaction, c'est de me marrer. Merde, je m'attendais pas à ce qu'elle réussisse un truc pareil, et surtout pas que Kurt se laisse faire comme un con.
Mais j'ai pas le temps de bouger que ce connard lui retourne une beigne. Il lui balance une chierie d'insultes. Bon ben y'a pas à réfléchir hein... En même temps, je réfléchis pas, je suis sensé m'occuper de la môme. Elle est peut être conne et faible, mais c'est ma merdeuse.
Je balance un pain à Kurt, qui est tellement occupé à brailler qu'il ne pense même pas à se protéger, et une fois qu'il est bien sonné, je le chope par le col. Il continue à brailler, contre moi ce coup-ci, mais j'en ai rien à carrer.

" EVIDEMMENT QU'ELLE L'A FAIT EXPRES, CONNARD ! JE LUI APPRENDS PAS A PLANTER DES PATATES ! C'EST TOI L'ABRUTI ! C'EST TOI QUI EST SENSE ETRE CAPABLE DE TE DEFENDRE EN TOUTE CIRCONSTANCE, ENCULE ! ET TU TE CROIS BON ?! T'ES UNE SOUS MERDE ! TU T'ES FAIT SAIGNER PAR UNE MIOCHE QUI SAIT MEME PAS TENIR UNE LAME ! "
Je lui rapproche la tronche de la mienne. " Tu la touches encore, t'es mort... " Je le repousse tellement que je crois qu'il s'est viandé pour la peine, mais en vrai j'en ai rien à carrer. Je me plante devant Abbey. Elle a rien apparemment, mais Kurt a une pogne plus grosse que son crane, elle va se retrouver avec un hématome de la taille d'une citrouille. Je la chope par le bras et je la traine avec moi. Elle rale peut être, mais je l'emmerde. Elle doit se faire soigner un minimum avant de retourner chez ses sorciers, sinon elle va avoir des emmerdes jusqu'au fion.
Je la pose sur une chaise dans une autre pièce, loin des autres qui nous ont regardé sortir en silence. Je les emmerde. Je sors un bout de viande un peu douteux d'un frigo grincant et je le lui plaque sur la pommette.
" Tiens ca jusqu'à ce que ca arrête de pulser. " Je me plante devant elle, les bras croisés. Je réfléchis à ce que je pourrais bien lui dire. J'ai pas très envie de la féliciter. Elle a juste eu du bol. Mais y'a pas de raison de l'engueuler. Je comprends pas trop, en vrai... J'ai défoncé un pote de dix ans pour une merdeuse sans intérêt. Pourquoi alors ? J'entends Jo qui ricane. Connard...

Merde, je sais vraiment pas quoi dire...
" T'es nulle... " Je suis pas sur que ca soit le truc à dire, en fait... Mais c'est vrai, nan ?
Paye ta bible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1070-abbey-newton
Messages : 123
Date d'inscription : 22/07/2017
Célébrité : Elle Fanning
Crédits : FDD EN CHEF

Double compte : Elizabeth Carrow et Heden Khan

Age : 17 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Servante des McKay
Baguette : Pain blanc
Epouvantard : Le calamar géant
Dialogue : #ff66ff

Re: Ouvre les yeux
ce message a été posté Dim 17 Sep - 18:30
« Ouvre les yeux »
Avec Stanley SS Summer



Wolala comme ça s’excite soudain à côté. Du coin de l’œil elle peut les apercevoir, silhouettes récalcitrantes et énervées s’en foutant plein la gueule. Les sons des insultes se distordent comme le bruit désagréable que fait le verre sur l’émail et elle gronde, se redresse, la vision pleine d’étoiles avant de se faire happer sous le bras. Trainée comme un sac à patate, c’est tout de même péniblement qu’elle se redresse pour le suivre à petits pas pressés. Sans grommeler. Ce sourire toujours affligé à son visage, croisant le regard d’un Kurt qui s’éloigne et à qui, distraitement, elle envoie un baiser.

Ça c’est pour le blondinet dans sa ruelle avec son salopard de frère de merde. Ça, c’est pour tout ce qu’elle a déjà eu à encaisser ou tout ce qu’elle a voulu se protéger. Ca, ça vaut pour tous les coups de couteau et c’est presque actrice d’elle-même plus que vivante qu’elle remarque que l’arme est toujours accrochée à son bras. Elle pourrait le planter tiens. Dans le dos de Stan. Voir si ça rentre dans du beurre, si ça accroche les os. Si ça lui découpe une entaille plus juteuse qu’un fruit bien mûr. Puis cet enfoiré ouvre le frigo et elle, péniblement, s’affale jambes écartées sur une chaise. Pose la lame sur la table, l’abandonne pour prendre le steak – de la viande, ici, et il la gâche pour elle ? qu’il est mignon.

Une poupée désarticulée loin des bonnes manières de la jolie maison de sorcier. Loin des blasons et des potions et des baguettes. Elle a la jupe remontée et le fixe d’une œillade un peu hilare avant de clairement se marrer. Et c’est hystérique.

T’es nulle qu’il lui dit.

« T’es con. » Qu’elle réplique du tac-o-tac en bougeant le steak le long de son bleu. « Toi et ta bande de merdeux, incapables de pas cogner une gonzesse. Jo me l’avait dit que vous étiez du genre macho… » Elle fronce un peu du nez. Ment peut-être un peu, qui sait. Elle devine, de son instinct de femme, la faille dans l’armure de cuir de Stan. Et s’immisce comme un putain d’ouvre-boite.

« Il m’a pas raté ton pote. » Finit de jouer. « Mais t’as vu que je pouvais le faire et maintenant t’es piégé. Tu peux pas me laisser repartir comme ça non… » Son index s’agite comme une pendule, de droite à gauche. « Tu as une responsabilité envers moi maintenant. Si tu me protèges pas, ils me feront la peau – j’suis qu’une collabo. »

Soufflant sur une mèche blonde, elle se penche vers lui. Elle, la merdeuse. La gamine. La sale mioche. La ratée. Et de toute sa saloperie de « loser » lui lance une œillade par en-dessous, aussi charmeuse que méprisante, qu’honorée.

« Tu vas devoir me donner cours parce que je compte pas ramasser un couteau chez les McKay pour me faire les ongles, tu piges ? »

Il est grand temps que Newton reprenne les devants. Que la gravité s’inverse pour tous ces enculés. Et à ce moment là, au moment de sortir toute sa rage comme on perce un bouton, ils verront, ils subiront. Et y’aura pas un sortilège pour l’arrêter.




HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1076-stanley-ss-summers
Messages : 55
Date d'inscription : 27/07/2017
Célébrité : Jai Courtney
Crédits : bonne question

Double compte : Adara Dragenvann, Saïmen Lagides

Age : 28 ans
Sang : Moldu ma couille
Statut : Célibataire
Métier : Fugitif
Dialogue : deeppink

Re: Ouvre les yeux
ce message a été posté Lun 25 Sep - 22:16
Whoho on dirait que la bougresse se sent pousser des ailes juste parce qu'elle a réussi à saigner un gros con ? Elle crois quoi, que je suis juste un beau prince qui va la sauver de sa merde ? Elle se fourre le doigt dans l'oeil jusqu'au coude... Drole d'expression, d'ailleurs, t'imagine ? Tu te fous le doigt dans l'oeil aussi profond, tu passes à travers de ton crane... Quoi qu'il y a des mecs à qui j'aimerais bien faire subir ce traitement. Surtout les connards à baguette...
Par contre, qu'elle parle de Jo, ca ca me fout les glandes. Elle sait rien de ce que Jo pouvait penser de moi. Et de mes potes.

" Ferme la... " Je marmonne. Mais elle continue, putain... Elle joue à quoi, merde ? Elle sait pas encore que mes nerfs sont pas du genre patient, ou quoi ?
" T'as fini avec ta grande gueule, ouais ?! Ouais, t'as réussi à le toucher, wouhou ! " Je fais genre que c'est la fête, mais j'ai plutôt envie d'aller vider une grande pinte de n'importe quoi tellement elle me file mal au crane. Je vous jure, les gonzesses... Pourquoi, mais POURQUOI on s'en sert pour se sortir de ce merdier ?
" Tu crois quoi, pauvre naze ? Que les sorciers vont faire des exceptions parce que t'as des jolies boucles blondes et un air de poupée ? Dès qu'ils vont te voir avec autre chose qu'un peigne dans la main, ils vont t'aligner ! L'autre bourrique pensait que t'étais pas dangereuse, mais les baguettards, là, ils ne vont même pas se demander si tu sers à quelque chose ou pas ! Alors t'as RIEN gagné ! "
Je me suis rapproché d'elle progressivement, j'la pointe du doigt, je pointe dehors, n'importe quoi pour pas lui en retourner une... Bah quoi ? Autant Kurt l'a cognée pour rien, autant là, elle aurait bien besoin qu'on lui remette les pieds sur terre, merde !
" Mais ouais, je vais te donner des cours... " Parce que j'ai promis à Jo, mais je vais quand même pas lui donner l'impression qu'un type me tiens par les couilles nan ?! " Histoire que tu te rendes un peu utile un jour, autrement qu'en torchant des culs de sorcier... Et pour te défendre de mes "potes", va falloir que tu te débrouilles comme une grande parce que putain je me suis dejà vachement mouillé pour ta gueule... Quand t'auras encaissé des coups à ma place, on en reparlera... Mais y'a BEAUCOUP de boulot... " Je m'arrête à 2 cm de son nez. " Beaucoup... "
Paye ta bible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1070-abbey-newton
Messages : 123
Date d'inscription : 22/07/2017
Célébrité : Elle Fanning
Crédits : FDD EN CHEF

Double compte : Elizabeth Carrow et Heden Khan

Age : 17 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Servante des McKay
Baguette : Pain blanc
Epouvantard : Le calamar géant
Dialogue : #ff66ff

Re: Ouvre les yeux
ce message a été posté Lun 25 Sep - 22:43
« Ouvre les yeux »
Avec Stanley SS Summer



Il pue. Il pue la haine et la honte et le dégoût et le manque. Il pue la crasse et la poudre et l’alcool aussi. Il pue le sang et la viande avariée. Mais il la regarde droit dans les yeux alors qu’il continue oui,  qu’il continue de l’insulter. Abbey n’en a plus rien à foutre – elle a gagné. Elle n’a pas gagné contre ce connard qui lui a retourné une beigne, non. Et elle n’est certainement pas gagné contre les sorciers qui peuvent effectivement faire n’importe quoi d’elle sans que la moldue ne puisse réellement répliquer, c’est vrai. Mais elle a gagné aux yeux de Jo et elle peut l’entendre rire. Rire d’eux, rire de lui. Rire pour elle. Rire de fierté alors elle relève la tête.

Et annonce, calmement.

« La petite mouche à merde que je suis voudrait bien commencer ses leçons maintenant, papa. » Ben quoi, n’est-elle pas là pour ça ? N’a-t-elle pas encore du temps devant elle pour en prendre encore un petit peu ? Oh certes, elle a un sacré coup et la tête lui tourne encore un peu mais elle ne manque pas de volonté maintenant – à défaut de courage, certes. Elle a mis les pieds dans les étriers, comme disait Jo à sa grande époque. Elle est prête à chevaucher ce qui voudra bien se cabrer entre ses cuisses et peut-être même que ça sera agréable. Peut-être même que ça sera une large partie de plaisir que d’en prendre et d’en redonner, des coups.

« On n’est pas censés commencer maintenant ? »
Qu’elle papillonne des cils, faussement ingénue. Avec sa petite robe encore proprette et ses idées de rebellion.

Ah ça, quand elle le dira à Alice tient, qu’elle a – presque – mouché le grand Stan avec sa bande. Qu’elle a planté le couteau dans la cuisse d’un de ces enfoirés. Qu’elle va se préparer maintenant pour les McKay. Et à la prochaine sauterie entre eux et les Kirke, quand leurs regards se croiseront au-dessus des soupières, dans les voix babillardes des gamines qui discutent, elles s’entendront sur une idée presque lumineuse :

Les tuer. Les abattre tous, en les prenant par surprise. Egorgeant leurs enfants. Plantant leurs femmes. Humiliant les hommes.

Elles pourraient, ensemble, se foutre d’eux tous. Et Abbey pourrait enfin lui donner des conseils, pourrait même lui parler de ses techniques d’attaques plutôt que d’écouter d’une oreille apeurée mais pas moins distraite l’évolution d’Alice, son changement au sein de la NI, son implacabilité qui semblait pourtant disparaitre une fois que son coach avait le dos tourné.

Mais Abbey n’avait pas misé sur le fil de fer mystérieux qui tournoyait parfois autour de sa compagne. Non, elle n’avait pas choisi l’androgyne qui distribuait ses poings sur le ring. Elle avait choisi le plus musqué, le plus bête et le plus fort.

Stanny Stanley avec son nom aux consonnances d’été.

« Tu t’es mouillé et moi je veux faire trempette, Stan. Je veux me battre. Je veux apprendre. Alors arrête de perdre ton temps en parlotte et recommençons l’entrainement. Je compte pas m’allonger à la première beigne, c’est fini ça maintenant. » Je joue le jeu, je suis les règles.

Mais par simple piqure, par amour pour ce qu’elle vivait là à cet instant, elle se dressa quand même sur la pointe des pieds. Et embrassa sa bouche. Un baiser fugace et fier. Un baiser sans amour ni charme (Dieu laissa tomber sur Eve la punition d'avoir pêché et cette punition fut le premier sang, ainsi Eve put enfanter). Un baiser comme une petite gifle. Tant pis s’il la frappait.

Y’avait quand même rien de mieux pour réduire un homme au silence, d’après les contes. Autant tester.



HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1076-stanley-ss-summers
Messages : 55
Date d'inscription : 27/07/2017
Célébrité : Jai Courtney
Crédits : bonne question

Double compte : Adara Dragenvann, Saïmen Lagides

Age : 28 ans
Sang : Moldu ma couille
Statut : Célibataire
Métier : Fugitif
Dialogue : deeppink

Re: Ouvre les yeux
ce message a été posté Ven 29 Sep - 21:37
Nan vraiment, elle veut pas me lacher hein ? On s'est foutu de sa gueule, on la lui a démonté, et elle en redemande... Fait chier... Chuis sur que Jo lui a dit de me faire chier juste pour me faire chier... Putain mec, c'est une sale blague... T'es mieux mort, en vrai... Ok c'est l'agacement qui parle, dans une heure, quand elle se sera tirée, je lui pardonnerai, à ce grand con. Mais en attendant, j'ai surtout envie de me défouler un coup.

Elle en redemande ? Vache... Et blablabla.. Elle est pas bien grande, mais qu'est ce qu'elle cause... J'allais ouvrir la bouche pour lui répondre et rabattre un peu son caquet quand elle fait un truc dingue : elle m'embrasse...
Wow putain !
Bon c'est un truc de gamine, sans la langue et ça dure même pas cinq secondes, mais putain elle l'a fait...
Et merde, j'ai reculé... Je la regarde, et putain encore une fois, j'hésite sur ce que je peux bien faire. Elle est conne ou quoi ? Elle espère quand même pas que je vais la dépuceler dans la foulée ?! Ou c'est ptete ce qu'elle attend, en vrai ? Il paraît que les vierges, c'est des bonnes baises...
Nan mais putain je peux pas faire ça ! C'est la merdeuse de Jo, il kiferait pas...

Je renifle un coup et je me rapproche d'elle - pas trop, putain, faudrait pas qu'elle recommence - en la pointant du doigt.
" Refait ça encore une fois et tu n'existes plus, t'as compris, morveuse ? "
Je croise les bras en la regardant. Putain on va faire quoi maintenant ? J'ai autant envie de la garder là que d'écouter un concert de rap... Ouais du rap, ça non plus tu connais pas ? Mais tu sers à quoi, sérieux ?!
Pfff en plus j'ai pas envie de la toucher là... Enfin sauf si faut la sauter, et encore... J'ai juste envie de la prendre par les cheveux et la traîner dehors... Mais je sens qu'elle va pas me lâcher comme ça, la morveuse...

" Ramène toi... "
Je l'entraîne dehors, dans un coin qu'on a aménagé pour le tir. Au moins pour ça, je l'approche pas, je la touche pas, et surtout elle non plus.
Je ramasse un petit calibre et je lui fourre dans la main.
" Tiens. T'as dix balles pour essayer de toucher la cible. Tu t'appliques, et t'arrêtes de frimer et de brailler comme une chèvre. Maintenant tu regardes comment j'fais. " j'attrape un jumeau de celui que je lui ai collé dans la pogne, et je me positionne.
Paye ta bible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1070-abbey-newton
Messages : 123
Date d'inscription : 22/07/2017
Célébrité : Elle Fanning
Crédits : FDD EN CHEF

Double compte : Elizabeth Carrow et Heden Khan

Age : 17 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Servante des McKay
Baguette : Pain blanc
Epouvantard : Le calamar géant
Dialogue : #ff66ff

Re: Ouvre les yeux
ce message a été posté Lun 2 Oct - 19:08
« Ouvre les yeux »
Avec Stanley SS Summer



P r é v i s i b l e.

Oh il pouvait toujours faire son coq avec ses menaces grandiloquentes et sans fondement – non il ne la toucherait pas, et d’aucune manière d’ailleurs, cet espèce d’ours-cochon, avec sa grande gueule de bellâtre et ses manières de parjure. Abbey fit briller la flamme de son regard, mais sans raillerie cette fois, se le tint pour dit, savourant sa petite entourloupe avec la bénédiction vagabonde de Jo. Il lui fallait bien être un peu manipulatrice pour réussir ce qu’elle entreprenait – mais tout de même, pour cela, elle réciterait plus tard trois ou quatre Ave Maria.

« J’ai compris. » De toute façon, pour un baiser, cela ne valait guère le prix qu’on lui donnait. Et à pas de petits chiots elle lui obéit, suivant sa trace jusqu’à l’extérieur, jetant un regard nerveux au ciel illuminant encore l’après-midi et le reste de sa pause. Et si un détraqueur passait ou une de ces patrouilles de police pouvant s’abattre sur eux comme un fléau ? Certes, ils disposaient d’un partenariat de longue haleine avec l’Ordre du Phénix qui s’était lui-même infiltré dans certaines positions indispensables de la société. Mais tout de même, ne prenaient-ils à un risque à apparaître ainsi à la lumière du jour ?

Enfin, si Dieu, les anges et Jo pouvaient la voir s’exercer, ça n’en serait que mieux.

« Je ne braille pas. » Claqua-t-elle tout de même, l’ego sensiblement froissé. Ramassant l’arme qu’il lui proposait, tout en faisant rouler nerveusement une peluche de sa robe. « Tu ne crois pas qu’il serait bon de m’apprendre avant que je tire ? Dix balles, ce n’est pas rien au vu des circonstances … » Enfin autant parler à un mur, Abbey se doutait déjà du refus – et de l’engueulade – qui suivrait sa question.

Aussi lui jeta-t-elle un coup d’œil un brin perplexe. Avant d’observer les quelques hommes s’entrainant plus loin, au claquement des coups de feu. C’était bruyant, même à distance et elle arracha la peluche pour mieux s’en confectionner une deuxième, enfonçant le tout dans ses oreilles.

Qu’il se moque de sa délicatesse, hors de question de devenir sourde par ses bons soins. Et elle cligna de l’œil pour attraper du regard la cible non loin. Une tripotée de bouteilles en verre, sans doute d’ancienne chopes de bière. Même pas original.

« Une silhouette de sorcier aurait été plus motivante… » Oh arrête de râler Abbey, et observe le maitre à l’œil. Et sans crier au premier coup de feu comme une vulgaire fillette, tu lui feras plaisir.

Pourtant les premières cartouches la firent sursauter et s’obligeant à l’imiter pour ne pas perdre plus de temps, elle braqua l’arme, visa de l’œil, choisissant celui qui plaçait au mieux la cible dans la trajectoire directe de son canon.

Tira. Jura. Retira la sécurité. Appuya en nouveau.

Et vit la balle filer au loin à bien cinq mètres de plus que la cible, le canon partant sous l’aboiement du chien qui lui fila un coup jusque dans les jointures.

Ah la saloperie. Petit calibre ? C’était bien puissant cette merde !



HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1076-stanley-ss-summers
Messages : 55
Date d'inscription : 27/07/2017
Célébrité : Jai Courtney
Crédits : bonne question

Double compte : Adara Dragenvann, Saïmen Lagides

Age : 28 ans
Sang : Moldu ma couille
Statut : Célibataire
Métier : Fugitif
Dialogue : deeppink

Re: Ouvre les yeux
ce message a été posté Sam 7 Oct - 8:40
Pour une fois, elle me fait marrer pour de vrai. Demander une silhouette de sorcier, c'est fandard.

" Fait appel à ton imagination, gamine. Une baguette au bout de son bras, spas dur... " Je lui dis, presque sympa. Merde, elle va pas finir par croire que je l'aime bien ? Je vais quand même pas continuer à l'engueuler quand elle dit quelque chose de rigolo...
" T'inquietes pas de pour les balles. J'en refabriquerai. Mais perd pas les douilles, sinon c'est pas moi qui t'écorcherai, c'est Gus. " Gus, responsable de l'approvisionnement, le genre de type que même moi, j'ai pas envie d'énerver. Il a cassé deux dents à un type qui avait pris une portion supplémentaire de patates, et encore, il était dans un bon jour... Imagine le type qui oublie un flingue en mission... Autant dire que la menace devrait calmer la merdeuse et faire en sorte qu'elle soit attentive au matériel.

En attendant, la merdeuse s'efforce de faire genre que les coups de feu ne l'impressionnent pas, mais faut pas déconner, être à coté d'un flingue qui tire, ca fait du bruit, ca pue et ca prend de court. Mais elle prend le gun que je lui ai tendu et tire. Enfin essaye : elle a oublié la sécurité. J'ai jamais compris à quoi ca servait, ce truc. Sauf pour les abrutis incapables, mais ces types là n'ont qu'à pas toucher un flingue, nan ?
Bon ca y'est, elle s'est pris le coup dans la main, et elle morfle. Ca me fait marrer encore.
" Avant de se concentrer sur le tir, faut savoir ca : un flingue, ca a du r'cul. Si tu fais pas gaffe, tu te fais assommer. C'est aussi pour ca que tu commences pas avec quelque chose de plus costaud. Et ca sert à rien que je te l'explique avant, rien ne vaut l'expérience. Maintenant que t'as vu ce que ca fait, tu peux tirer en fonction. " Manquerait plus qu'elle touche quelque chose avant la fin de ses dix balles, tout le monde va croire que je suis un bon prof et je vais finir avec tous les bleus sur les bras. NON. MERCI ! Une merdeuse, ca suffit !
" T'es prête ? Recommence. Tu te places, tu pointes le bon bout sur ce que tu veux toucher, tu fermes surtout pas les yeux et t'arrêtes pas de respirer. Et quand t'es prête, tu appuies sur la gachette en pensant à ton r'cul. "
Et je fais la démonstration pour elle. Forcément, je vais aller plus vite, mais je tire depuis que je tiens debout, ou presque...
Paye ta bible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1070-abbey-newton
Messages : 123
Date d'inscription : 22/07/2017
Célébrité : Elle Fanning
Crédits : FDD EN CHEF

Double compte : Elizabeth Carrow et Heden Khan

Age : 17 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Servante des McKay
Baguette : Pain blanc
Epouvantard : Le calamar géant
Dialogue : #ff66ff

Re: Ouvre les yeux
ce message a été posté Mer 18 Oct - 21:39
« Ouvre les yeux »
Avec Stanley SS Summer



Le rire de Stan a quelque chose de plus détendu, de plus naturel et de plus sain soudain, même si c’est évidemment pour se foutre encore de sa gueule sans doute. Mais ce rire là est si contagieux qu’Abbey ne peut pas s’empêcher de sourire, malgré la douleur dans sa main, reculant juste d’un pas avant de souffler sur une mèche de cheveux.

« Je peux m’assommer avec un flingue… ? » Sans doute avec les gros AK-47 dont les plus anciens baroudeurs de la NI disposent actuellement quand ils partent pour les missions d’importance et de saccage. Certains en avaient à Avalon – Jo aussi sans doute. Et de s’imaginer avec cette énorme masse sur les bras, essayant déjà de la lever avant de pouvoir tirer, lui parut aussi absurde qu’attendrissant. « Tu crois qu’un jour j’aurais droit au fusil de chasse Stan ? » Une petite merdeuse d’un mètre 60, 50 kilos tout mouillé, avec un fusil de chasse ? Autant lui filer un petit chariot de bambin pour le transporter dessus ouais.

« C’est bruyant… » Marmonna-t-elle, espérant que dans ses confidences il ne trouverait pas encore de quoi l’éclater. « Je veux dire, je sais que ça explose mais je pensais pas que c’était à ce point. Mes oreilles sifflent. » Et elle devait sans doute crier plus qu’elle ne parlait mais impossible de s’en rendre compte dans ses circonstances.

Le regard qu’elle lui offrit fut pourtant un rien plus fasciné. Stan avait de l’allure – pas de cette attirance physique qui se créait parfois entre les hommes et les femmes non, mais cette allure de mentor, de combattant chevronné. Oh elle l’imaginait bien courant en direction du sorcier, faisant gicler le sang, pétant des dents à tout bout de champ. Aussi brutal que Gus, d’une certaine façon.

Et toute disposée à ne pas s’attirer les foudres de ce dernier, elle ramassa la douille tombée au sol pour la poser sur la table, avant de se remettre à viser.

Evidemment, il n’y eut pas de miracle. A 17 ans et avec un passé de domestique derrière, on ne devenait pas du jour au lendemain une Nikita chevronnée apte à dégommer des gueules – Nikita, tiens, la référence de Jo, peut-être une ex à lui.

Abbey tira, jouant avec le recul sans trop grimacer, commençant à peine à prendre en main le flingue. Mais la visée, désastreuse, fit siffler les balles au-dessus de la cible. Avant d’atteindre la table et de creuser dans le bois un sillon d’échardes effilées qui attira le sifflement désagréablement attristé d’un type de la NI qui les observait.

« Ta pouliche ira pas bien loin comme ça Stan, file lui juste un couteau ! »
« Je vais y arriver ! » Bondit aussitôt Abbey. Craignant que Stanley ne recule justement, par honte ou par colère. « Je vais y arriver je te jure. C’est juste… mon œil me dit que je suis dessus mais la balle… elle suit pas le truc. » Non, c’était elle qui suivait pas son œil, certainement. Parce qu’elle était foncièrement nulle. Mais cette pensée, au lieu de la faire geindre comme une victime de ses efforts, la fit s’enrager un peu plus.

Putain elle y arriverait.



HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1076-stanley-ss-summers
Messages : 55
Date d'inscription : 27/07/2017
Célébrité : Jai Courtney
Crédits : bonne question

Double compte : Adara Dragenvann, Saïmen Lagides

Age : 28 ans
Sang : Moldu ma couille
Statut : Célibataire
Métier : Fugitif
Dialogue : deeppink

Re: Ouvre les yeux
ce message a été posté Lun 30 Oct - 15:40
" Ah ouais, gamine... C'est ca les flingues : ca fait du bruit. Y'a que les chochottes qui mettent des silencieux... Mais on en n'a plus vraiment besoin maintenant... On en n'a plus rien à foutre d'être discret quand on bute des sorciers, en général ils sont au courant... " Sa premiere question me fait marrer aussi, juste l'imaginer avec un fusil de chasse, c'est vraiment fandard. " Yep. Ca, c'est un p'tit. Imagine maintenant un bon gun, genre un truc à répétition... Ca part bien en arrière, si t'es mal placée, tu te prends la crosse dans la tronche. Bim ! Au minimum t'y laisses ton p'tit nez de princesse... Mais j'vais te dire, t'auras un fusil quand tu seras capable de me péter une dent avec tes p'tits poings... " Autant dire jamais, sérieux ca me ferait mal... Pas à la gueule hein, j'en ai vu d'autre... Nan, ca me ferait bien chier qu'une merdeuse pareille arrive à me péter la gueule à ce point. Mais bon, suffit de la regarder sérieusement pour voir que ca sera jamais possible, regardez la : elle est toute molle, sans muscle, et elle est minuscule... Nan faut pas déconner... Elle arrivera jamais à ca. Et donc elle aura jamais plus qu'un petit calibre.

Bon, elle finit par s'y remettre, la môme. Putain, c'est impressionnant comme elle est nulle. Comment ca se fait qu'elle est même pas capable de toucher au moins la cible ? Ah et un autre péquenot essaie de s'en mêler. C'est quoi déjà, son nom, à ce con ? Merde j'en sais rien, et là je m'en fous...
" C'est clair qu'elle s'en débrouille mieux, demande à Kurt. Je sais pas dans combien de temps il pourra remarcher, celui-là... " Ouais, je le menace ! Après, s'il est trop con pour comprendre, c'est pas mon problème...

Bon, c'est quoi son problème à elle ?
" La balle elle va où tu pointes ton flingue, crétine. Les trips à la Wanted, ca existe que dans les films. " Je la regarde. Merde, elle risque pas de capter la référence... " Merde t'as jamais du voir un film de ta vie, hein ? Tu as déjà entendu c'mot au moins ? 'Fin on s'en fout là... Bon vu ce que tu dis, t'as ptete un problème d'oeil directeur. Pose ton flingue... Pointe le centre de la cible avec ton doigt, les deux yeux ouverts... Ok, maintenant tu fermes l'oeil gauche, ensuite l'oeil droit. Avec quel oeil ouvert ton doigt touche le centre ? "
Paye ta bible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1070-abbey-newton
Messages : 123
Date d'inscription : 22/07/2017
Célébrité : Elle Fanning
Crédits : FDD EN CHEF

Double compte : Elizabeth Carrow et Heden Khan

Age : 17 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Servante des McKay
Baguette : Pain blanc
Epouvantard : Le calamar géant
Dialogue : #ff66ff

Re: Ouvre les yeux
ce message a été posté Dim 5 Nov - 20:57
« Ouvre les yeux »
Avec Stanley SS Summer



De toutes les réactions possibles de Stan, Abbey n’avait pas compté sur son entier soutien et la jeune moldue le fixa un peu surprise avant de tourner le regard vers celui qui venait de causer. Barbu mais pas bikers, l’un des croyants issus de la fournée écossaise au vu de sa rousseur, ce dernier agita la main d’un air agacé avant de lui brandir le majeur d’un air hargneux. Le vieux avait parfaitement compris la menace et Abbey l’imita aussitôt en lui renvoyant l’insulte avant de reprendre l’arme.

Le reste, évidemment, fut un rien plus confus dans sa tête. Si elle connaissait les films – l’aide de Jo avait été la bienvenue sur ce sujet mais les sorciers aussi possédaient avec leur tour des médias une certaine créativité qui alimentait la propagande concernant Kark – Abbey ne parvint pas à capter la référence. Wanted ? Un film de flingues ?

Elle se gratta le nez, un rien gênée.

« Heu Jo il m’a parlé de… heu… Le Bien La brute et le méchant ? » Avec du « Western » et des trucs vachement bien comme des morts et des vengeances et des chevaux – des vrais chevaux pas des sombrals qui faisaient peur.

« Il était une fois à l’est ? » Avec la dame et sa montre à gousset et l’excitation de Jo quand le type – Clet Westwood – arrivait à la fin pour sauver son ami et obtenir la vengeance de sa sœur.

« J’ai jamais vu de film. » Avoua-t-elle quand même penaude avant de lui obéir et placer son index devant elle. Un clin d’œil de gauche puis de droite et elle sut quoi faire.

« Ok c’est côté cœur et là je visais avec le droit je pige. »

Une nouvelle balle dans le chargeur. Abbey visa. Ferma le bon œil. Fit sauter la sécurité. Prit une inspiration.

Et la bouteille vola dans l’air.

L’écho du coup se fit ronronnant dans son silence stupéfait puis Abbey bondit, hurlant, heureuse.

« OH JESUS T’AS VU ÇA ? » Jésus ne suffisait pas pour expliquer au mieux toute son appréciation d’une telle réussite et elle se pencha en avant, cherchant dans sa mémoire une injure plus féroce.

« Foutre ! Putain ! Putain de merde ! Ouais !! »


Spoiler:
 



HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1076-stanley-ss-summers
Messages : 55
Date d'inscription : 27/07/2017
Célébrité : Jai Courtney
Crédits : bonne question

Double compte : Adara Dragenvann, Saïmen Lagides

Age : 28 ans
Sang : Moldu ma couille
Statut : Célibataire
Métier : Fugitif
Dialogue : deeppink

Re: Ouvre les yeux
ce message a été posté Sam 11 Nov - 21:46
La môme a l'air surpris que je parle pour elle, mais elle croit quoi ? Elle veut apprendre, je vais pas laisser le premier débile venu la démonter. J'l'ai dit, c'est MA merdeuse. Bon ok, pas à elle. Mais rien à foutre, c'est moi qui décide.
Putain et en plus elle rend son doigt au roux. Ce con a l'air outré. Putain, il a jamais vu une gamine faire un fuck ? Je le regarde en me marrant à moitié. Il l'a cherché, après tout, ce con ! Il se casse, l'air écoeuré, et ptete un peu énervé... La merdeuse reprend le flingue, l'air de rien.

" Tsé, tu devrais faire gaffe à ce que tu fais, gamine. On est ptete tous dans la même galère, mais y'a des gros cons qui s'énervent vite. T'as vu Kurt... J's'rai pas toujours là pour protéger tes miches... Après j'dis ca, tu fais ce que tu veux de ton cul, hein... "

Et puis elle parle de Jo... J'ai plus trop envie de me marrer. Merde j'avais presque oublié qu'il était clamsé. Pourquoi elle en reparle ? Du coup, ses tentatives d'étaler sa culture cinéma me fait même pas rire. J'voudrais qu'elle se barre là, de nouveau. Mais je peux pas la dégager comme ca, ca serait pas cool... Mais est-ce que je dois vraiment être cool avec elle ? J'ai tellement envie de l'envoyer chier... Mais elle a ramené Jo, et ce con, je sais ce qu'il me dirait... Il m'a demandé de m'occuper de cette chieuse, et j'ai commencé... Faut que je continue, merde...
" Ouais... C'est des trucs comme ca... " Je laisse tomber.

Bon au moins, elle se remet au taf. Faut lui laisser une chose, elle fait ce qu'on lui dit, la merdeuse. Elle comprend ce que je lui explique et elle s'applique. Bon j'y crois quand même pas trop hein... Je la regarde faire, les bras croisés. J'me sens blasé, elle va encore tirer à côté. Merde, ou pas... La bouteille claque, tinte, enfin le bruit que tu veux, ducon, et merde chuis impressionné...
Pas autant qu'elle on dirait... On dirait qu'elle vient de vivre son premier Noel... Tiens merde, elle sait ce que c'est, Noel ? Faudra ptete y penser... Merde, je fais quoi là ?! Je vais quand même pas lui organiser une fête de Noel ?! De toute facon, c'est pas avant plusieurs mois, elle peut encore crever dans l'intervalle !

" Ouais, ouais, arrête de brailler, y'a le chef de la police magique, là, il a pas du t'entendre dans son bureau... Tsé, j'crois qu'on peut rester là dessus. T'as pas perdu ta putain de journée... T'as saigné un connard, t'as touché un truc avec ton flingue... Faut pas tirer la corde. Rester sur de la réussite, c'est bien. Et j'ai pas envie de faire encore plus de balles. Et faut que tu te remettes en état avant de retourner chez tes sorciers, sinon tu vas te faire défoncer. " Et pas de la bonne facon... Mais je suis pas sur qu'elle comprenne ce que je veux dire là.

" Mais on recommencera... " J'ajoute avant qu'elle chouine pour qu'on remette ca. " Allez, dégage, je vais ranger ton bordel. "


Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
Re: Ouvre les yeux
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Ailleurs