AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Viens faire ta diva avec le scénario d'Elizabeth Carrow, Sofia Schmidt ! Cool
Des scénarios en folie
Incarne une badass mum avec le scénario de Hermès Travers, Kate Travers !
Des scénarios en folie
Enflamme les estrades de duel avec le scénario de Scylla Lagides, Hélios Kark !
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ Salon Annuel des Organisations Britanniques ★ Reconstitution historique ❞
 :: Royaume-Uni :: Londres
Adada sur mon bidet
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t141-adara-dragenvann
Messages : 931
Date d'inscription : 11/09/2016
Célébrité : Rhona Mitra
Crédits : Rosi Rosa

Double compte : Saïmen Lagides, Stanley SS Summers

Age : 35 ans
Sang : basique de rang 2
Statut : Veuve. Enfin pas officiellement.
Métier : Botaniste / pépiniériste
Baguette : Tremble et écaille de dragon, un peu rigide, 29,4 cm
Epouvantard : Une attaque de mandragores
Dialogue : darkturquoise

Re: Salon Annuel des Organisations Britanniques ★ Reconstitution historique
ce message a été posté Jeu 20 Oct - 17:21
Le temps parut s’arrêter pour Adara. D’un côté, elle s’efforcait de retenir Lars de commettre l’irréparable - et son père se donnait du mal pour essayer d’empoigner Hélios tout en marmonnant plus discrètement ce qu’il comptait faire au jeune homme… Un mélange de coiffure aux couleurs improbables et d’arrachage d’ongles à l’aide d’une pince à épiler, car on le sait, moins c’est tranchant plus ca fait mal… De l’autre, son regard était suspendu à la réaction d’Hélios, mais pas que. Dans ce type de situation, si un passant, ou deux, ou plus, décidait qu’Hélios était dans son bon droit de demander réparation, la pression de la foule pouvait sérieusement aggraver la situation. Et très vite, elle craignit que cela se produise. Elle capta certes un regard d’apparence sympathique - sur un visage qui lui rappelait vaguement quelque chose - mais aussi d’autres coups d’oeil moins compatissants, voire agressifs - même si non destiné à Adara et son père, cette dernière ne risquait pas de le deviner. Bref, leur avenir immédiat n’était clairement plus entre leurs mains. Et certainement pas dans celles de Lars.

Et pourtant...

Magie de la fête, anonymat protecteur de la foule, qu’importe, le Kark laissa passer. Adara ravala un soupir soulagé et baissa le nez en agrippant son père qui lui, complètement inconscient de la personne à qui il s’adressait, continuait à invectiver le Kark :
« TETE DE SOMBRAL ! CRANE DE MANGOUSTE ! BIGORNEAU ! AFLAXOUM ! FLIFLAFUE ! »
Et il fallait se presser : quand Lars commençait à prononcer des mots qui n’existaient pas, c’est qu’il risquait de devenir complètement incontrolable. Adara pressa donc le pas et éloigna son père de la zone dangereuse.
A mesure que le Kark s’amenuisait, la colère de son père s’amenuisait et il retombait dans ses bras comme un soufflé, pour finir affalé dans ses bras, essoufflé, et finit par souffler :
« L’est méchant... »
« Très. Mais on ne peut pas lui parler comme ca... » Répondit Adara, en vain, elle le savait, mais la réponse maternante était devenue automatique.

Jouant des coudes, elle tira son père loin de la foule en continuant à se morigéner d’avoir emmené son père avec elle.
Journée portes ouvertes
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t168-cassandra-zabini
Messages : 141
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Chanel Iman.
Crédits : Rosita

Double compte : Charlie Eilhart.

Age : 21 ans.
Sang : Sang-pur.
Statut : Fiancée à Theophilius Schmidt.
Métier : Employée en titularisation du Département des Mystères, salle de l'espace.
Baguette : Ebène, ventricule de dragon, 26 centimètres, très rigide.
Epouvantard : L'humiliation publique, une foule riant d'elle et de tous ses complexes.
Dialogue : cornflowerblue

Re: Salon Annuel des Organisations Britanniques ★ Reconstitution historique
ce message a été posté Jeu 3 Nov - 12:37


Bien que fort agréable à regarder – ce qui avait le don de l'agacer quelque peu – la jolie Scylla Kark lui avait toujours semblé, il fallait l'avouer, bien peu aidée. Cela dit, elle faisait preuve d'une grande perspicacité en cette fin d'après-midi en énonçant ce fait d'une véracité absolue : Cassandra Zabini avait d'excellents goûts, en tout et en toutes occasions, ce qui relevait plus du trait de famille que d'une esthétique personnelle, il fallait l'avouer. Quand on était née dans la famille qui était la sienne, il était difficile de justifier des choix vestimentaires douteux et Cassie n'était pas prête à faire honte à sa famille de ce côté là. Elle avait amené l'opprobre sur le nom des Zabini de bien d'autres façons, soyons honnêtes, mais elle l'avait toujours fait avec une classe indéniable, comme son rang l'exigeait. Il fallait croire que certaines traditions étaient bien plus sacrées que d'autres…

Quand Scylla lui fit part de son intérêt pour son moldu de protection, la jeune langue de plomb éclata d'un rire franc. « Ah non, c'est mon Tadhg, j'y tiens ! » s'exclama-t-elle, faussement offensée. « Et puis, je doute qu'il puisse intéresser le Chimeria plus que ça, il a de gros muscles mais à part ça, il est désespérément dénué de talent, pas vrai Tadhg ? » C'était plus une question rhétorique qu'autre chose que Cassandra posait en tapotant légèrement l'épaule du moldu d'un air condescendant. « Cela dit, à ta place je m'inquiéterai si Mademoiselle Kark a décidé qu'elle te voulait pour son cirque, Tadhg. Quand une jeune demoiselle sang-pur s'est mis en tête d'avoir quelque chose, il est presque impossible de l'en dissuader… Tiens d'ailleurs, en parlant de ça Scylla, comment va Hélios ? »

Le ton avait été badin, le sourire innocent, et pourtant Cassie savait très bien qu'elle s'aventurait vers un sujet qui fâchait. Comme quoi, elle était vraiment incapable d'avoir une conversation plaisante avec un membre de la gent féminine pendant plus de cinq minutes avant que son vrai visage de morue ne refasse surface. Chassez le naturel, il revient au galop et chassez la connasse, elle se ramène quelques minutes plus tard en se dandinant du haut de ses escarpins vertigineux. Il fallait dire que sa frasque avec Hélios Kark, le frère jumeau de Scylla, alors qu'elle était encore en cinquième année, avait fait parler plus d'une chaumière, ce qui avait été l'effet escompté, mais personne n'en avait été plus choqué que la famille de l'ancien Gryffondor, si ce n'était peut-être sa propre famille. Elle se souvenait encore de la conversation qu'elle avait eue avec Nilhem après que la nouvelle eut fait le tour de l'école – car on était toujours sûr que Nilhem étant au courant d'une rumeur signifiait que l'information faisait déjà partie du domaine public tant son ami était toujours le dernier informé – et celui-ci n'en était tout simplement pas revenu que la Zabini ait osé aller aussi loin avec son cousin, et ce quelques temps après l'annonce de ses fiançailles avec Theophilius Schmidt. La réaction avait probablement été plus... viscérale chez la propre sœur du plus concerné, bien qu'elle n'ait jamais vraiment eu l'occasion d'en parler avec Scylla. Du moins, avant aujourd'hui.
Eric Zemmour
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t178-tadhg-l-rosenberg-the-f
Messages : 467
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Max Riemelt
Crédits : nymeria. - sign : solosand

Age : 33 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire, amoureux.
Métier : domestique (pour ne pas dire elfe de maison ou esclave) - combat régulièrement au Boutefeu pour le compte des Zabini
Baguette : la seule qu'il connaît c'est la baguette de pain
Dialogue : darkslategray

Pouring the fuel, fanning the flames, breaking the habit and melting the chains. Embracing the fear, chasing the fight, the glow of the fire will light up the night. The bridges are burning, the heat's on my face, making the past an unreachable place
Pouring the fuel, fanning the flames I know, this is the point of no return

Re: Salon Annuel des Organisations Britanniques ★ Reconstitution historique
ce message a été posté Jeu 17 Nov - 15:30
Tadhg ne répondit rien aux remerciements de la jeune sang-pure, se contentant d'adopter une posture respectueuse, baissant la tête en guise d'acception silencieuse. En vérité, il aurait préféré sa franchise plutôt que son hypocrisie. C'était sans doute ce qui l'agaçait le plus, chez l'élite sorcière. Un spectacle constant de bons sentiments et de charité minables envers leurs esclaves parce que bon, quand bien même ils étaient des moins que rien intellectuellement sous-développés, il fallait les traiter correctement ; car bien sûr le Sang-Pur est magnanime est a en effet une conscience. C'est pour ça que parfois il préférait ses anciens maîtres : s'ils étaient atroces et violents, au moins ils ne se cachaient pas derrière des faux-semblants et assumaient pleinement leurs convictions archaïques.

S'effaçant au profit des deux jeunes femmes qui s'échangeaient compliments dont le sarcasme était à peine voilé, Tadhg prît sur lui pour ne pas lever les yeux au ciel d'exaspération. Toute cette mascarade le fatiguait ; ça se voyait comme le nez au milieu de la figure que les jeunes femmes étaient loin de se porter l'une l'autre dans leur cœur, et en plus de ça elle parlait de lui comme s'il n'était pas là. Certes ça faisait quinze ans que c'était comme ça. Il n'avait pour autant jamais réussi à s'y habituer et à l'accepter. Il ne savait pas s'il y parviendrait un jour pour être honnête. Ce qu'il avait développé en revanche en quinze ans, c'était sa patience. A force d'être mise à rude épreuve, elle était passée de pratiquement inexistante à plutôt remarquable. En même temps, c'était une question de survie. Tu fermes ta gueule ou tu meurs.

Il se tendit sensiblement à la remarque condescendante de Cassandra Zabini. Plus que ses paroles – qu'il avait appris à occulter avec le temps, il avait un peu peur de leur effet néfaste sur sa santé mentale – c'était le geste qui les accompagnait qu'il lui donnait envie de lui déboîter sa mâchoire de princesse. «Je ne suis pas bon à grand-chose honnêtement» acquiesça-t-il se voulant tout à fait sérieux. Aussi utile qu'un gnome, se retint-il d'ajouter, sachant qu'il valait peut être mieux calmer ses sarcasmes dans son intérêt. Elle n'attendait pas de réponse mais c'est pas grave, ça lui permettait de se focaliser sur autre chose et en plus ça les agacerait sans doute qu'il leur rappelle sa présence. Et puis travailler au Chiméria non merci ça puait le lavage de cerveau et surtout l'humiliation et il en recevait assez là où il se trouvait. Il hocha la tête pour montrer qu'il écoutait les propos salvateurs de sa maîtresse, espérant qu'ils allaient pouvoir rapidement cesser ces mondanités, mais cela ne semblait pas être de l'avis de Cassandra qui poursuivit la conversation sur un ton badin – Mais Tadhg doutait fortement de l'innocence de la question en connaissant sa propriétaire...
Couilles de loup
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t179-ian-blackburn
Messages : 121
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Dylan McDermott
Crédits : Blondie

Double compte : Jackson Michaels

Age : 51
Sang : Sang-pur
Statut : marié
Métier : Directeur du service de gestion des loups-garous
Baguette : 29 cm, pin, cheveu de sirène, plutôt souple, droite
Epouvantard : un détraqueur
Dialogue : steelblue

Re: Salon Annuel des Organisations Britanniques ★ Reconstitution historique
ce message a été posté Sam 19 Nov - 15:56
Ian n'était pas du genre à s'offusquer pour rien, c'était connu, et il n'avait jamais vraiment eu de scrupules à fréquenter des gens qui n'étaient pas de son sang (et fréquenter s'entendait dans le sens le plus immoral et illégal du terme, quand il repensait aux multiples fois où il avait dû consoler ce pauvre Waltz depuis le départ de sa femme, mais passons. Et puis Murphy. Mais c'était une autre histoire). Mais il fallait bien admettre que de longues années à être un citoyen privilégié parmi le reste du bas peuple avait fait son travail, et la première chose qu'il fit quand le jeune homme vint interrompre leurs discussions fut de lever un sourcil et le détailler du regard. Et visiblement, son coup d'œil ne passa pas inaperçu puisque, dans les quelques secondes de silence avant que Murphy ne lui réponde, il vit le visage du garçon se décomposer, sans doute en réalisant le statut du petit groupe qu'il venait d'interpeller.

Peut-être que Salomé pouvait passer inaperçue, mais sa chère épouse avait depuis toujours cet air qui vous fait directement penser qu'elle est inaccessible, et lui avait suffisamment de riches étoffes sur le dos (Kenny déteignait trop sur lui, niveau fringues), allié à son aristocratique sourcil haussé pour lui faire comprendre. Quant à Murphy, c'était juste écrit sur son visage (ce qui, à y réfléchir, était assez amusant, quand on savait).

D'ailleurs Murphy ne se gêna pas pour renvoyer l'importun dans les cordes, lui assénant un discours qu'il aurait sans doute qualifié de "ronchonnage de vieil Héritier relou" quand il était jeune. Aujourd'hui, il sourit simplement, amusé. Il le laissa finir sa tirade avant de poser une main sur son épaule, pas vraiment utile étant donné qu'il doutait que Murphy saute au visage du type, mais sans doute pour se calmer un peu lui-même. Trop de foule, trop de monde, trop de bazar et trop d'inconnus qui viennent leur parler soudainement.

"Allons, Murphy, je pense que Monsieur s'est laissé emporter par le spectacle. Je suppose que pour une certaine génération, ce n'est rien de plus que ça, un spectacle et quelques effets spéciaux. Il ne pensait pas à mal."

Son regard acier s'était fixé sur le jeune homme qui avait toujours la main dans le vide, et la dernière phrase sonnait comme une menace, malgré le sourire charmant qu'il arborait maintenant, le même qu'il avait donné à Salomé quelques minutes avant.

"Je suis sûr que vous ferez plus attention à vos mots à l'avenir, jeune homme."

Un signe de tête qui se voulait un peu plus courtois que celui de Murphy et il se désintéressa totalement de l'homme pour reprendre le bras de son épouse et prendre la tête du petit groupe en direction du buffet de boissons. Il se retint de secouer la tête en râlant sur "les jeunes", pas en présence de Salomé. Pas pour une première rencontre en tout cas.
Contenu sponsorisé
Re: Salon Annuel des Organisations Britanniques ★ Reconstitution historique
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Londres