AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Viens jouer au docteur avec le scénario d'Olivia Vaisey, Henry Avery ! Cool
Des scénarios en folie
Amuses-toi à choquer les culs-serrés avec le scénario d'Ajay Shafiq, Kalyani Khan !
Des scénarios en folie
Deviens un gros nounours avec le scénario de Willow Toufoulkan, Aaron Macmillan ! Rolling Eyes
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet
Nous manquons de moldus
Ce sujet te donnera sûrement envie de te lancer ! En plus, pour chaque moldu ramené sur le forum, gagne le double de points

❝ [Mission terminée] Unexpected PAGES ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre
Boomerang de compet'
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t305-eoin-mckay
Messages : 299
Date d'inscription : 30/09/2016
Célébrité : Adrian Brody
Crédits : Lord Ena

Double compte : Wilfric Mulciber

Age : 41 ans
Sang : Sang-Pur
Statut : Marié - une marmotte
Métier : Potionniste - chercheur
Baguette : 26.6 cm - bois noueux de noyer - ventouse de calamar
Dialogue : #006666
Na-plu-kun-bra-le-gauche suite à un méchant sort de magie noire.
Re: [Mission terminée] Unexpected PAGES
ce message a été posté Dim 26 Fév - 10:06
Rien. L'inspection des deux sorciers n'avait rien donné. Pourtant il était impossible pour leur voleur d'avoir purement disparut. Après évidemment, ni lui ni la jeune femme n'étaient policiers ou autres détectives magiques rompus aux arts de l'enquête...Mais tout de même!

Ils pataugeaient littéralement dans le chaudron.

Tandis que ce cher Shackleborn s'invectivait avec Carmen, Eoin attrapa dans son revers de poche l'une des potions d'aiguise-méninges qu'il avait toujours en permanence sur lui. Même si elles ne servaient pas ce genre de choses habituellement.
L'effet de sa précédente ingurgitation expérimentative n'était quasiment plus effective, le mélange des deux dans son organise devrait être négligeable.

"Pourriez-vous garder le silence, Mr Shackleborn? Nous n'en avons pas encore fini ici."

Ingurgitant le liquide amère, le potionniste sentit clairement son esprit se dégager des détails et problèmes insignifiants pour se concentrer sur la situation.
Sa vision se modifia pour éteindre doucement les couleurs et lui en offrir une nouvelle achromatique. Un détail qui ne gênerait pas les choses actuellement, surtout qu'il venait effectivement d'avoir une idée pour mettre la baguette sur ce fichu voleur de parchemin.

Sans un mot il se rapprocha à nouveau des toilettes et y pointa sa baguette, sourcils froncés. Le sortilège d'hermétisation souvent utilisé par les potionnistes pour rendre un espace réduit complètement clos et le vider petit à petit de son air était en général utilisé sur moins de mètres cubes mais cela était faisable avec un peu de concentration.

Lâchant un soupir après quelques secondes d'incantation, le McKay reposa son regard sur Carmen -qui était plutôt étrange en nuances de gris- puis sur Shakleborn et les nouveaux venus qui ne savaient pas trop quoi faire.

"Que personne ne rentre dans ces toilettes, l'air va s'en vider complètement dans quelques instants. Plus rien ne pourra y respirer dans trois minutes maximum."

Et tout en parlant, il avait rabattu le col de sa chemise et cape pour en montrer la marque des ténèbres qui y ondulait silencieusement, imposant sa demande comme ordre.

Pourtant les secondes s'écoulèrent et rien ne se passa de plus. Croisant le regard de sa collègue, il haussa les épaules. Il était mangemort, certes, mais uniquement potionniste depuis bien des années et l'aiguise-méninge ne pouvait guère en faire plus sans les compétences existantes.

Un haussement d'épaules plus tard, ce fut un membre de la police magique qui les rejoignit avec un employé de la Bibliothèque. Tout en indiquant à Carmen de veiller toujours à l'entrée de toilettes, il s'approcha des nouveaux venus à la baguette pointée. Mains relevées en signe de conciliation avant de remontrer sa marque, il parla d'une voix calme mais ferme. L'autre n'était pas un sang-pur.

"Bonjour. Eoin McKay. Je suis ravit de vous voir arriver, nous allons avoir grand besoin de vos compétences."

En espérant qu'elles suffisent et que l'aigrefin phénix soit effectivement toujours là.



Spoiler:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1366
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [Mission terminée] Unexpected PAGES
ce message a été posté Dim 26 Fév - 10:06
Le membre 'Eoin McKay' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#3 'Lancer de dé ' :
Invité
Invité
avatar
Re: [Mission terminée] Unexpected PAGES
ce message a été posté Dim 26 Fév - 12:33


Unexpected Pages

Avec Eoin & Carmen


La cavalcade policière retentit alors le long des escaliers et dégageant le chemin des sorciers trop curieux qui commentaient à mi-voix la présence des cadavres traînant dans le couloir, s’approchèrent des trois individus suspects, baguette levée, menaces au bout des lèvres. Schackelborn, jusqu’à présent boudeur et silencieux, surveillant avec un intérêt plus que sceptique les actions d’Eoin McKay, fut le premier à bredouiller ses explications avec un accent français à couper au couteau, le rendant presque incompréhensible. Il fut donc aussitôt ligoté, quand reculant d’un pas, il laissa croire aux policiers qu’il n’allait pas tarder à fuir sous la panique.

Jetant un regard presque désolé à l’échec retentissant du sang-pur – le phénix demeurait introuvable sans un son, sans un cri même du parchemin pour leur indiquer la marche à suivre – Carmen se tourna vers le plus proche des policiers, retroussant sa manche pour dévoiler la marque des mangemorts, récemment acquise. Le serpent agita sa langue, et à mi-voix elle murmura :

« Il y a un phénix dans ces toilettes. Il s’y est retranché. Moi et monsieur McKay nous avons été pris à parti dans une rixe dont ce monsieur… » Elle désigna Schackelborn d’un mouvement du menton. « était le principal sujet. »
« Votre nom ? »
« Carmen Guerrero. »
« Statut ? »
« Basique 4. Je travaille au Ministère… »
« Hm. » Les deux membres du département de la justice magique se déployèrent derrière lui et avec plus de considération que le chef n’en avait eu envers l’espagnole, demandèrent à Eoin de s’écarter. Ce fut en quadrillant le périmètre, empêchant d’un sortilège n’importe quelle âme de sortir de la zone verrouillée qu’ils se mirent à observer chaque carreau, chaque détail des toilettes pour femmes.
« Un phénix vous dites ? Homme ? »
« Oui. Enfin c’est ce qu’il m’a semblé. »
« Vous n’avez pas remarqué que monsieur McKay avait pu y entrer facilement. Malgré le verrou imposé par les normes ministérielles ? »

Muette, Carmen ne s’autorisa qu’un simple geste négatif.

« Première mission ? »
« Seconde. »
« Ça vous viendra. »

Humiliée, la jeune femme s’écarta d’un pas.

« Si vous arrivez à remettre la main dessus… » Commença-t-elle, résignée à leur offrir sur un plateau le but de la mission et ainsi protéger ce qui pouvait encore l’être. Mais l’un des sorciers émit un appel, sous la forme de lucioles de lumière dorée. Il venait de trouver quelque chose.

« Un tunnel ! » Tous eurent un mouvement dépités. Carmen gardant obstinément les yeux baissés.

« Nous allons vous emmener au Ministère, simple interrogatoire. Nous transmettrons tout cela au plus Haut, quand nous en aurons terminé. » Il n’allait pas la féliciter pour cet échec retentissant mais dans son regard sombre passa une lueur presque fascinée tandis qu’il recouvrait les corps sans vie des phénix abattus. Schackelborn, de son côté, commençait à s’impatienter d’être victime d’un tel traitement. Il manqua d’être rappelé à l’ordre quand Carmen, plus bas encore, indiqua qu’il était ici sous invitation officielle. Par cette simple mention, il fut aussitôt libéré, et passablement mieux traité. Ce qui le gargarisa, tandis qu’en des mouvements presque fiers, il commençait à raconter sa propre version de l’histoire, accablant les deux « mangemorts incompétents » qu’on lui avait « refilé ».

La baguette de Carmen crépita de rage. Et presque épaule contre épaule, elle se rapprocha de McKay, trouvant dans sa stature plus paisible un point d’ancrage et de retenue dans tout ce merdier.

Il n’y avait plus qu’à rentrer.

Code by Joy
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre